Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'arche de mésalliance

Couverture du livre « L'arche de mésalliance » de Marin De Viry aux éditions Rocher
  • Date de parution :
  • Editeur : Rocher
  • EAN : 9782268105758
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Marius, aristocrate aussi désenchanté que catholique, travaille pour un fleuron international du « développement durable ». Le PDG de l'entreprise, en bon cynique, le met en concurrence avec Priscilla, une Anglaise aussi ambitieuse que féministe. L'enjeu ? Le poste de directeur général. La... Voir plus

Marius, aristocrate aussi désenchanté que catholique, travaille pour un fleuron international du « développement durable ». Le PDG de l'entreprise, en bon cynique, le met en concurrence avec Priscilla, une Anglaise aussi ambitieuse que féministe. L'enjeu ? Le poste de directeur général. La guerre programmée aura-t-elle lieu ? Avec la complicité de Sean, haut dirigeant lassé du capitalisme, Marius et Priscilla font un pacte et orchestrent une stratégie pour saboter les plans de leur direction. Dans cette lutte, il n'est pas impossible que l'amour soit l'ultime « chant » de l'odyssée de ces personnages en rupture.
Avec son goût des formules qui font mouche, Marin de Viry manie à la perfection l'art de la satire. Scrutant cette fourmilière qu'est le quartier d'affaires de La Défense, il épingle les travers d'un milieu professionnel et d'une époque. L'Arche de mésalliance se lit comme une incitation à fuguer et à préférer la vie de château aux servitudes (plus ou moins) volontaires.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (4)

  • La Défense, Paris. Fourmilière d'entreprises internationales. Et sa Grande Arche, censée s'appeler initialement Arche de la Fraternité...fenêtre ouverte sur le monde...des affaires.
    De fraternité, point. nous sommes ici au coeur de luttes intestines, luttes de pouvoirs pour le pouvoir, luttes...
    Voir plus

    La Défense, Paris. Fourmilière d'entreprises internationales. Et sa Grande Arche, censée s'appeler initialement Arche de la Fraternité...fenêtre ouverte sur le monde...des affaires.
    De fraternité, point. nous sommes ici au coeur de luttes intestines, luttes de pouvoirs pour le pouvoir, luttes d'influences et d'affrontements concurrentiels.
    Et dans l'arène, Priscilla, l'anglaise ambitieuse, "odieuse et ravissante", et Marius, conspirateur impulsif et intelligent. Et chacun de juger l'autre, sans concession.
    Un seul but : obtenir le poste de Directeur Général.
    Analyse fine et documentée de ce monde de requins dans un style absolument jouissif, description sans concession des deux protagonistes entre eux, et de leurs collaborateurs, dont Sean, qui, depuis "30 ans gravit la mauvaise montagne" !Le tout dans un maelström de figures de styles, néologismes et détails drôlatiques en diable.
    Mais pourquoi donc cette quête morbide et insatiable du pouvoir ? cette reconnaissance vitale par le travail ? Qu'en est-il de l'estime de soi ? Et de ce monde où l'on vide le travail de son sens et les individus de leur humanité ?
    A moins que....faire confiance à cette rencontre entre Marius et Priscilla...oser exister par soi-même....avancer en se confrontant mais aussi en communiquant...en communiant...Et parce que rencontrer autrui peut permettre de revenir à soi...
    Et puis, si vous souhaitez savoir à quelle catégorie d'employés vous appartenez, entre "pervers bidonnants", "bûches de fond", "enthousiastes mouillés" et autres joyeusetés, si vous êtes du genre "inclusif et holistique", plongez-vous avec délectation dans cet univers impitoyable mis en scène de façon si efficace, si caustique et si désopilante par Marin de Viry.
    "Tout ce qui est atteint est détruit" (Henri de Montherlant).
    A méditer.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • EXPLORATEURS 2021

    Il y a l'Histoire et le Territoire. Le Territoire c'est la Défense, son parvis, son architecture, ses parcours obligés, ses tours symboles d'un monde ultra-libéral. L'Histoire, c'est celle des individus qui occupent le territoire. Plus précisément celle de Marius et...
    Voir plus

    EXPLORATEURS 2021

    Il y a l'Histoire et le Territoire. Le Territoire c'est la Défense, son parvis, son architecture, ses parcours obligés, ses tours symboles d'un monde ultra-libéral. L'Histoire, c'est celle des individus qui occupent le territoire. Plus précisément celle de Marius et Priscilla, personnages-objets de la mécanique infernale qui tourne dans les tours. Tous deux Directeurs de projets en compétition pour le poste de Directeur général dans un groupe, la guerre semble déclarée. D’autant plus que le Président dont la panoplie de Machiavel est une seconde peau, alimente la chaudière infernale de la manipulation avec une jouissance non dissimulée. Mais l’empire du privé au sein du monde du travail étant une chausse-trappe permanente, il devient difficile pour les protagonistes de savoir qui manipule qui.

    Avec un cynisme réjouissant, un ton extrêmement drôle et écrit à l'arbalète de compétition, le roman de Marin De Viry ne cache rien du plaisir avec lequel il a dû être écrit. On est rapidement séduit par la construction, une narration partagée entre l’auteur et les personnages. Nous voilà prêts à compter les coups-bas et peut-être les morts. Les éléments de langage de l’univers de la Défense fusent et rappellent leur invasion ridicule dans le monde du travail. C’est parfois hilarant, parfois effrayant de lucidité. Houellebecq, vers qui les clins d’œil sont nombreux, n’est effectivement pas très loin. Les grands sujets sociétaux, du féminisme à la préservation de la planète, sont joyeusement piétinés de par l’hypocrisie et l’égocentrisme des protagonistes. . On pense parfois à Bertrand Blier à l’époque où il parlait de la solitude dans son « Buffet froid ». La fable moderne que nous propose De Viry dévoile ainsi une réalité sombre sur un ton enjoué. On est adroitement capté en totale distanciation avec le monde de l’agilité, l’employabilité, la compétition pour en constater l’aspect vain. Preuve de cette totale vacuité, le roman ne nous apprendra pas ce que font tous ces gens dans leurs bureaux, derrière leurs ordinateurs et leurs téléphones. Rien peut-être. Comme dans un cauchemar libéral où le Capital ne serait qu’une façade sans réalité dans l’arrière salle. Il est vrai que vus de très haut, on ne fait plus de différence entre des êtres humains et des fourmis dans leur façon de s’agiter en tous sens. Le Territoire est virtuel.

    Marin De Viry a immanquablement ce talent d’interpeller le lecteur sur de grands sujets en étant drôle et incisif. Ce qui est souvent plus efficace que de plomber un récit avec des mélodrames sociaux. Ceci dit en prenant le risque aujourd’hui d’être classé entre « réac » et « politiquement incorrect ». Mais c’est sans doute le dernier des soucis de l’auteur dont le roman semble être un drone survolant l’absurde.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Cet ouvrage est une satire contemporaine de la vie de l'élite d'aujourd'hui dans le quartier de la Défense. Il y décrit son fonctionnement avec un regard vif, intelligent et parfaitement d'actualité.
    Au delà des représentations stéréotypées du personnel susceptible de travailler dans le...
    Voir plus

    Cet ouvrage est une satire contemporaine de la vie de l'élite d'aujourd'hui dans le quartier de la Défense. Il y décrit son fonctionnement avec un regard vif, intelligent et parfaitement d'actualité.
    Au delà des représentations stéréotypées du personnel susceptible de travailler dans le quartier de la Défense, l'auteur est allé au delà des images détailler savamment les rapports au travail, les jeux d'influence, de relation et le rapport au travail, à la réussite et la notoriété. Le tout se lit sur un ton subtil, rempli de références et de jeux de mots qui rythme la lecture de manière très agréable. Un façon de d'écrire la société française à la mode économie internationale juste et décalée en même temps qui dit tout et dit rien en même temps. A lire comme un pamphlet moderne et surtout à déguster pour son style littéraire fin et affirmé.
    #LArchedelamesalliance #NetGalleyFrance

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Avis : CORROSIF

    Première lecture de cet auteur mais sûrement pas la dernière car j’aime ces romans satiriques, dénonçant de façon intelligente et décalée, qui nous informent sur l’état de la Société. Ici, c’est le quartier de La Défense qui est pris pour cible et ses entreprises inhumaines...
    Voir plus

    Avis : CORROSIF

    Première lecture de cet auteur mais sûrement pas la dernière car j’aime ces romans satiriques, dénonçant de façon intelligente et décalée, qui nous informent sur l’état de la Société. Ici, c’est le quartier de La Défense qui est pris pour cible et ses entreprises inhumaines qui ne laissent pas voir le jour à leurs salariés.
    Sous le haut commandement de Giacomo, trois excellents salariés de haut niveau vont devoir se battre pour rester en haut : il y a Sean le terrible manager, Marius le garçon affable et Priscilla la femme déterminée. Leurs journaux intimes parlent pour eux. Engagés dans une lutte démoniaque pour prendre la place de celui qu’ils ont réussi à éliminer, ils vont se retrouver engagés dans une lutte qu’ils n’avaient pas prévue. Mais ils sont homme et femme. Cela fleure l’eau de rose mais de très loin, je vous l’assure, car nous sommes à des hauteurs de pouvoir où les fragrances s’estompent devant l’air vicié des coups bas. Nous sommes dans une fourmilière, au cœur du nid. Et c’est jouissif, jubilatoire grâce à l’œil implacable de Marin de Viry sur un milieu professionnel et une époque.
    Nous sont décrits le combat des chefs, la lutte des cadres, l’ambiance anxiogène des grosses sociétés d’aujourd’hui dans les quartiers d’affaires, les envies de tous de quitter la grande ville pour retrouver le salut des âmes en même temps que les grands espaces et les belles demeures. C’est outrancier parfois mais toujours accompagné de phrases ciselées, d’aphorismes puissants et de formules qui portent loin.
    Le style est plaisant même si le vocabulaire est parfois spécialisé et donc jargon.. Certains paragraphes sont désopilants comme celui qui porte sur la forme du nez qu’un bon dirigeant d’entreprise doit avoir ; d’autres sont pamphlétaires comme celui qui met en avant l’action ou plutôt l’inaction de François Mitterrand. C’est osé, souvent amusant, un peu manichéen parfois et fantasmé quand il pense que venir faire du tourisme à la campagne va pouvoir sauver tous les malheureux citadins.
    Je conseille cette lecture ni pompeuse ni simpliste à tout lecteur aimant la critique, la verve et l’actualité. Si vous vous laissez prendre au charme de l’extrait, vous aimerez le livre.
    Je remercie #NetGalleyFrance et les Editions du Rocher pour l’envoi en SP de # LArchedelamesalliance

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.