Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La fabrique du monde

Couverture du livre « La fabrique du monde » de Sophie Van Der Linden aux éditions Buchet Chastel
Résumé:

Le livre Et je me vois là, dans tout ça. Une petite chinoise de dix-sept ans, une paysanne, partie à l´usine parce que son grand frère entrait à l´université. Quantité des plus négligeables, petite abeille laborieuse prise au piège de sa ruche. Enfermée là pour une éternité.

Aujourd´hui en... Voir plus

Le livre Et je me vois là, dans tout ça. Une petite chinoise de dix-sept ans, une paysanne, partie à l´usine parce que son grand frère entrait à l´université. Quantité des plus négligeables, petite abeille laborieuse prise au piège de sa ruche. Enfermée là pour une éternité.

Aujourd´hui en Chine. Mei, jeune ouvrière de dix-sept ans vit, dort et travaille dans son usine. Elle rêve aussi.

Confrontant un souffle romantique à l´âpre réalité, La Fabrique du monde est une plongée intime dans un esprit qui s´éveille à l´amour, à la vie et s´autorise, non sans dommage, une perception de son individualité.


L'auteur Née en 1973, Sophie Van der Linden vit à Conflans-Sainte-Honorine. Elle a publié des ouvrages de référence sur la littérature pour la jeunesse, dont elle est spécialiste. La Fabrique du monde est son premier roman.

Donner votre avis

Articles (2)

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • La rentrée littéraire 2013 sur lecteurs.com ? La parole aux Explorateurs
    La rentrée littéraire c'est aussi sur lecteurs.com

    L’idée a germé en juin : pourquoi lecteurs.com, qui compte plus de 200 000 dévoreurs de livres avertis, n’aurait pas son mot à dire sur la rentrée qui s’annonçait ? L’enthousiasme aidant, épicé d’un petit grain de folie, l’aventure a commencé. D’abord, un appel à candidature a été lancé via le site et les réseaux sociaux, qui a vu des réponses fuser sur-le-champ. Il a fallu être impitoyable pour sélectionner 21 participants parmi les passionnés.

Avis (11)

  • Mon premier coup de ❤ de l'année
    Une magnifique écriture, un texte très agréable à lire, une histoire d'amour impossible entre une ouvrière et un contremaître.

    Mon premier coup de ❤ de l'année
    Une magnifique écriture, un texte très agréable à lire, une histoire d'amour impossible entre une ouvrière et un contremaître.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman commence avec le rythme des machines, celui des cadences abrutissant, les jours qui se suivent et se ressemblent, entrecoupés de rêves saccadés. C'en suit une parenthèse à peine croyable comme un rêve devenu réalité.

    Un roman à la fois poétique et dramatique, une écriture forte.

    Ce roman commence avec le rythme des machines, celui des cadences abrutissant, les jours qui se suivent et se ressemblent, entrecoupés de rêves saccadés. C'en suit une parenthèse à peine croyable comme un rêve devenu réalité.

    Un roman à la fois poétique et dramatique, une écriture forte.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Le récit relate le quotidien de Mei, une adolescente qui travaille dans une usine de textile chinoise.
    Elle travaille vite et bien, mais se montre un jour trop audacieuse et attise la colère d'un contremaître bientôt renvoyé.
    L'arrivée d'un nouveau contremaître va bouleverser son existence....
    Voir plus

    Le récit relate le quotidien de Mei, une adolescente qui travaille dans une usine de textile chinoise.
    Elle travaille vite et bien, mais se montre un jour trop audacieuse et attise la colère d'un contremaître bientôt renvoyé.
    L'arrivée d'un nouveau contremaître va bouleverser son existence.

    Ce récit est à la fois dur et très tendre. C'est une lecture que je recommanderais, poétique, malgré la réalité sordide qu'elle rapporte.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je reste sur ma faim. Ce pouvait être une grande fresque pleine d'humanité. Ce n'est qu'une histoire d'amour banale à l'ombre d'une usine de confection.

    Je reste sur ma faim. Ce pouvait être une grande fresque pleine d'humanité. Ce n'est qu'une histoire d'amour banale à l'ombre d'une usine de confection.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ecriture légère pour un récit triste bien loin de nos préoccupations futiles.

    Ecriture légère pour un récit triste bien loin de nos préoccupations futiles.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Mei, tu es une jeune Chinoise de 17 ans, tu aurais tellement aimé poursuivre tes études, mais voilà, tu es une fille, alors c’est ton frère qui est allé à l’université.
    Pour toi ce fut l’usine avec ses chaînes de production aux cadences infernales, avec des journées qui n’en finissent pas à...
    Voir plus

    Mei, tu es une jeune Chinoise de 17 ans, tu aurais tellement aimé poursuivre tes études, mais voilà, tu es une fille, alors c’est ton frère qui est allé à l’université.
    Pour toi ce fut l’usine avec ses chaînes de production aux cadences infernales, avec des journées qui n’en finissent pas à fabriquer des pantalons ou des tee-shirts pour des inconnus dont tu te demandes si parfois ils pensent à toi.
    Le contremaître est intraitable et injuste et la direction ira jusqu’ à te priver de ton salaire que tu attendais pour rejoindre ta famille pendant trois jours pour les fêtes.
    Ces trois jours, tu les passeras seule, à l’usine, dans le dortoir déserté par tes camarades.
    Tu y trouveras le bonheur cependant, mais, petite Mei, une fois de plus, pour toi le prix à payer sera bien trop élevé.

    Moi, qui vis si loin de toi dans le confort, je ne regarderai plus jamais de la même façon un vêtement qui porte l’étiquette « made in China » car désormais, tu as une place dans ma tête et dans mon cœur grâce à Sophie Van der Linden qui te donne la parole dans un magistral premier roman.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lechoixdeslibraires.com

    Mei, jeune Chinoise, est venue en ville pleine d'espoir, un travail, un logement, de l'argent... Finalement, elle dort, loge, travaille dans l'usine de textiles qui l'a embauchée. A chaque nouvelle commande, un nouveau slogan («Ton courage tu donneras sans limite pour construire une Chine...
    Voir plus

    Mei, jeune Chinoise, est venue en ville pleine d'espoir, un travail, un logement, de l'argent... Finalement, elle dort, loge, travaille dans l'usine de textiles qui l'a embauchée. A chaque nouvelle commande, un nouveau slogan («Ton courage tu donneras sans limite pour construire une Chine prospère.») motive ces petites mains qui ne font qu'une avec leur machine, efficaces, aguerries à la douleur, sous l'oeil sévère d'un contremaître sans pitié veillant au respect de délais toujours plus oppressants : «Je n'ai pas été au bout de ma douleur car je sais qu'elle est sans fin. Pourtant, je dois garder ma fierté.» Et pourtant, la jeune Mei continue de rêver, sa vie ne fait que commencer, elle rêve d'une rencontre, d'un amour pour la vie. Et le rêve peut-il devenir réalité dans le monde de Mei ?

  • Née en 1973, Sophie Van der Linden vit à Conflans-Sainte-Honorine. Elle a publié des ouvrages de référence sur la littérature pour la jeunesse, dont elle est spécialiste. "La Fabrique du monde" est son premier roman.

    Ce court roman est une vraie réussite. L'auteur nous livre l'histoire de...
    Voir plus

    Née en 1973, Sophie Van der Linden vit à Conflans-Sainte-Honorine. Elle a publié des ouvrages de référence sur la littérature pour la jeunesse, dont elle est spécialiste. "La Fabrique du monde" est son premier roman.

    Ce court roman est une vraie réussite. L'auteur nous livre l'histoire de Mei, une adolescente chinoise de 17 ans qui travaille dans une usine de confection et qui éprise de colère et de désir finit par fabriquer SON monde (d’où le choix du titre "la fabrique du monde"). Mei tombe amoureuse de Cheng, le nouveau contremaître. Elle découvre alors l'amour, la vie mais aussi la désillusion car la réalité rattrape le conte de fées.
    L’écriture est simple, fluide et les dialogues en italique s'insèrent parfaitement dans le texte.

    Un premier roman qui mérite amplement un prix littéraire (Goncourt du premier roman ?).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.