Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Je suis leur silence

Couverture du livre « Je suis leur silence » de Jordi Lafebre aux éditions Dargaud
  • Date de parution :
  • Editeur : Dargaud
  • EAN : 9782505119777
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Barcelone, de nos jours. Eva Rojas, une jeune et brillante psychiatre, rechigne à répondre aux questions du Dr Llull. Pourtant, elle n'a d'autre choix que de collaborer pour espérer récupérer sa licence et exercer à nouveau son métier. Il y a quelques jours, Eva a été appelée en renfort par... Voir plus

Barcelone, de nos jours. Eva Rojas, une jeune et brillante psychiatre, rechigne à répondre aux questions du Dr Llull. Pourtant, elle n'a d'autre choix que de collaborer pour espérer récupérer sa licence et exercer à nouveau son métier. Il y a quelques jours, Eva a été appelée en renfort par l'une de ses patientes, Pénélope, pour l'accompagner, en tant que personne de confiance, durant la lecture du testament de sa grand-mère. Si cette dernière est toujours vivante, cette réunion familiale n'en demeurera pas moins éprouvante. À son arrivée à Can Monturós, l'excentrique psy perçoit rapidement les lourds secrets qui pèsent sur le domaine viticole. Et pour cause : percer les gens à jour, c'est son fonds de commerce. Les Monturós, qui ont fait fortune grâce à leurs vignes pendant la période franquiste, semblent dissimuler quelques secrets inavouables... Alors qu'elle séjourne au domaine, un membre de la famille est assassiné. Et les regards inquisiteurs ont tôt fait de se tourner vers Eva, qui mènera l'enquête pour tenter de prouver son innocence. Après le poétique Malgré tout, Jordi Lafebre nous livre, à coups de récits enchâssés et de personnalités hautes en couleurs, un roman graphique lumineux, au rythme résolument moderne et au ton empreint d'humour. Un récit entre la comédie et le polar catalan.

Donner votre avis

Avis (8)

  • J’attendais avec impatience le nouveau Jordi Lafebre car j’avais adoré « Malgré tout » qui fait clairement partie de mes grands Waouh !

    Nous ne sommes plus du tout dans le même thème ni dans le même univers car « Je suis leur silence » nous plonge en plein polar à Barcelone. Je me suis...
    Voir plus

    J’attendais avec impatience le nouveau Jordi Lafebre car j’avais adoré « Malgré tout » qui fait clairement partie de mes grands Waouh !

    Nous ne sommes plus du tout dans le même thème ni dans le même univers car « Je suis leur silence » nous plonge en plein polar à Barcelone. Je me suis régalée avec cette lecture, c’est un petit bonbon que j’ai savouré avec délectation. Le thème de la santé mentale y est bien présent, tout en légèreté. Les dialogues sont enlevés et les dessins sont plein de pep’s ! Un très bon moment de lecture !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Eva est une psychiatre bien déterminée à faire la lumière sur un meurtre qui s’est déroulé dans la famille d’une de ses patientes. Mais ce serait trop facile si “Je suis votre silence” avait pour héroïne une femme bien trop lisse.
    Parce qu’Eva, psychiatre de son métier, est effectivement jeune,...
    Voir plus

    Eva est une psychiatre bien déterminée à faire la lumière sur un meurtre qui s’est déroulé dans la famille d’une de ses patientes. Mais ce serait trop facile si “Je suis votre silence” avait pour héroïne une femme bien trop lisse.
    Parce qu’Eva, psychiatre de son métier, est effectivement jeune, jolie et brillante mais rapidement on découvre que quelque chose ne va pas bien en elle. À la suite de plaintes de certains de ses patients, elle a été obligée de suivre une thérapie. On comprend vite pourquoi.

    En effet, Eva n’est pas seule dans sa tête, puisque sa grand-tante Maria Dolores, sa grand-mère maternelle et son autre grand-tante milicienne morte pendant la guerre civile, l’accompagnent au quotidien. Je précise bien que les trois femmes sont mortes aux yeux de tous mais Eva peut communiquer avec elles. Les quatre femmes arrivent donc à se voir, à se parler et à se trouver dans les mêmes lieux.
    Il va sans dire qu’Eva ne peut pas parler de ces échanges familiaux avec son psychiatre sous peine de ne pas pouvoir récupérer le plein exercice de sa profession.

    Mais là où cet album s’avère vraiment très intéressant, c’est en raison de son schéma narratif. Pour cela, Jordi Lafebre est vraiment doué, comme précédemment dans “Malgré tout”.
    En effet, alors qu’Eva est sur le divan du docteur Llull, celui-ci lui demande de lui raconter sa semaine en détail. C’est donc à coup de retours en arrière que nous allons découvrir l’enquête menée par Eva, qui va donc s’improviser détective pour aider sa patiente Pénélope.

    Celle-ci issue d’une famille très riche, doit assister à la lecture du testament de sa grand-mère. La seule personne en qui elle a confiance étant Eva, elle lui demande de l’accompagner. Mais cette plongée dans l’univers de cette famille immensément riche et propriétaire d’un domaine viticole ne va pas se dérouler comme prévu, avec quelques morts à la clé.

    Alors si vous avez envie de découvrir l'excentricité, mais aussi l’authenticité d’Eva, une héroïne qu’on aimerait voir devenir récurrente dans de futurs albums, alors direction Barcelone et Je suis leur silence.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Eva Rojas est psychiatre à Barcelone. Sa patiente Pénélope Monturós lui demande de la rejoindre sur le Domaine viticole de sa famille pour la lecture du testament de sa grand-mère encore vivante. Toute la famille est réunie pour cette occasion. Un meurtre va être commis et Eva va donc...
    Voir plus

    Eva Rojas est psychiatre à Barcelone. Sa patiente Pénélope Monturós lui demande de la rejoindre sur le Domaine viticole de sa famille pour la lecture du testament de sa grand-mère encore vivante. Toute la famille est réunie pour cette occasion. Un meurtre va être commis et Eva va donc enquêter.
    Nous découvrons une jeune femme fumeuse, très originale, accompagnée par l'esprit de ses deux grandes tantes et de sa grand-mère décédées qui participent et donnent leur grain de sel à cette enquête. Oui, elle entend des voix.L'enquête policière est dirigée par une inspectrice surnommée Merkel par Eva.
    Eva est elle-même suivie par un psy car elle a quelques problèmes . Cet BD évoque les maladies mentales et les troubles engendrés.
    Une très bonne histoire, des dessins très réalistes, de belles couleurs. Que du plaisir ! Merci aux éditions Dargaud et Lire. Magazine pour cette découverte.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Malgré tout a fonctionné sur moi, car je ne connaissais rien du process narratif. Et c’est pour cela que pour ce titre j’y suis allée à l’aveugle et avec la seule mention de polar.
    Un achat sans hésitation, car j’adore le crayon de Jordi Lafebre, avec la rondeur qu’il donne à ses personnages...
    Voir plus

    Malgré tout a fonctionné sur moi, car je ne connaissais rien du process narratif. Et c’est pour cela que pour ce titre j’y suis allée à l’aveugle et avec la seule mention de polar.
    Un achat sans hésitation, car j’adore le crayon de Jordi Lafebre, avec la rondeur qu’il donne à ses personnages tout en émotion et ses couleurs harmonieuses qui donnent un réel plaisir à la lecture.
    L’histoire s’ouvre sur Eva, assez atypique et quelque peu fantasque. Son "je m’en foutisme" et sa façon de parler m’ont plu dès le départ, cependant en avançant dans l’histoire je me suis demandé si j’étais face à Hercule Poirot ou à Benoit Blanc…une quête de vérité teintée d’humour frôlant le burlesque.
    Une enquête distrayante dont j’ai compris le fond en refermant ces bulles après lecture des mots de l’auteur. Ce n’est pas ce à quoi je m’attendais… et ceci explique cela !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Un excellent polar qui parvient à mélanger humour, problématiques de santé mentale (très marquées au niveau de certains protagonistes et notamment le personnage principal), le suspense et l'environnement familial. Une atmosphère intimiste dans un huis-clos prenant. Le procédé narratif est...
    Voir plus

    Un excellent polar qui parvient à mélanger humour, problématiques de santé mentale (très marquées au niveau de certains protagonistes et notamment le personnage principal), le suspense et l'environnement familial. Une atmosphère intimiste dans un huis-clos prenant. Le procédé narratif est appréciable et donne un rythme qui sort de la linéarité scénaristique. A certains égards, la narration me fait penser à "Malgré tout" alors même que les histoires sont totalement différentes. Un style qui associé à ce graphisme très particulier permet d'identifier la marque de Jordi Lafevre. Ce roman graphique est une pépite à découvrir.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Une psy badass fait son enquête !

    Eva Rojas, psychologue, se retrouve mêlée à une enquête policière pour homicide dans une famille catalane, les Monturós, qui a fait fortune dans le cava, le vin emblématique du pays.

    À la fois témoin, suspecte et détective amateure, entre secrets,...
    Voir plus

    Une psy badass fait son enquête !

    Eva Rojas, psychologue, se retrouve mêlée à une enquête policière pour homicide dans une famille catalane, les Monturós, qui a fait fortune dans le cava, le vin emblématique du pays.

    À la fois témoin, suspecte et détective amateure, entre secrets, mensonges et meurtres, elle va devoir jouer des pieds et des mains pour résoudre l'énigme et, au passage, prouver son innocence.

    Pour ma part, je suis totalement conquise.

    J'ai sauté les pieds joints dans cette enquête aux côtés de l'héroïne Eva Rojas, brillante psychologue de métier , dont la dégaine et les méthodes peu orthodoxes me rappellent une certaine Dr Quinn, un autre personnage plus connu sous le nom d' Harley Quinn.

    Plus que le titre éloquent, le déroulement et le dénouement de l'enquête que je vous laisse découvrir en lisant l'album, ce sont les thèmes abordés qui m'ont scotchée.

    Primo, la famille : un concept sacré en Catalogne. J'ai adoré pénétrer les secrets et les complots de famille, qu'il s'agisse des Monturós, où se déroule l'enquête ou celle d'Eva à travers les trois "voix" spectrales et revanchardes à juste titre, celles de sa grand mère et de ses grandes-tantes, qui l'accompagnent dans toutes ses décisions.

    Secundo : la sororité universelle, au delà des conflits et des intérêts personnels. Vous découvrirez au fil de l'histoire comment la solidarité ligue toutes les femmes du récit contre le patriarcat traditionnel chez les Monturós.

    Tertio, comme une évidence : le polar. Le récit joue avec les codes du genre policier, en mêlant suspense, rebondissements et humour tonique.

    Effectivement, dans cette bande dessinée, les traits sont nets, et les proportions sont réalistes avec un "accent" humoristique enrichi de couleurs contrastées et lumineuses. L'atmosphère est dynamique et le résultat plus que convaincant.

    Je suis littéralement fan du personnage d'Eva : solaire, déjantée et flanquée de ses trois "voix".

    Je souhaite qu'il puisse y avoir un prochain album de ses aventures.

    + Coup de cœur : un cadavre, des personnages hauts en couleurs, du cava à gogo, le soleil du pays catalan ; cet irrésistible polar bien ficelé a tout bon!

    https://www.aikadeliredelire.com/2023/10/lu-approuve-je-suis-leur-silence-de.html

    thumb_up J'aime comment Réagir (1)
  • Eva Rojas, jeune et brillante psychanalyste, se voit obligée d'être évaluée par un de ses confrères, le Dr Llull, pour pouvoir continuer à exercer.
    Ses deux là se connaissent bien maintenant, mais Eva n'est pas une patiente des plus simples.
    D'une parce qu'elle maîtrise parfaitement les...
    Voir plus

    Eva Rojas, jeune et brillante psychanalyste, se voit obligée d'être évaluée par un de ses confrères, le Dr Llull, pour pouvoir continuer à exercer.
    Ses deux là se connaissent bien maintenant, mais Eva n'est pas une patiente des plus simples.
    D'une parce qu'elle maîtrise parfaitement les ficelles du métier et les méandres de l'esprit humain, de deux parce qu'elle a un caractère plutôt désinvolte en apparences et est sarcastique à souhaits.
    La pétillante écorchée va raconter sa semaine.
    Et quelle semaine !
    Car à la demande de sa plus ancienne patiente, la jeune Pénélope, Eva va être conviée à la lecture testamentaire de la richissime famille Monturos.
    Et Eva à beau en connaître les membre intimement grâce à l'analyse de Pénélope, elle ne se doute pas à quel point cette invitation va devenir... étonnante !

    Si vous avez lu Les Beaux Étés et Malgré Tout, vous savez comment Jordi Lafebre sait raconter les gens, les mettre en lumière.
    La jeune psy écorchée et désinvolte qui vit avec un poids dont elle sait tout, les membres de cette famille, tour à tour imbuvables ou névrosés tous tiraillés par une jalousie différente, les flics blasés, le psy attaché/attachant et cette ville de Barcelone... Tous sont parfaits.
    Et puis les trois femmes dont je ne vous parlerai pas, mais que vous devez absolument aller découvrir.

    Et si cette histoire est résolument lumineuse, on baigne tout de même dans un vrai polar !
    Secrets de famille inavouables, meurtre, rancœurs, on s'attend presque à voir débarquer un petit détective moustachu Belge !
    Mais c'est la brillante Eva qui va, du haut de son humour caustique, de ses propres névroses et de son goût du risque (qui a dit inconscience ?), se charger de démêler l'affaire.
    Changeante, obstinée et résolument exubérante, elle est le cœur de cette histoire.

    Encore une fois un peu loufoque et surtout très tendre, le récit de Jordi Lafebre est illustré avec beaucoup de finesse et de coeur, les lumières sont magnifiques et l'ambiance est parfaite.
    À lire absolument !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Une drôle de semaine... Eva Rojas, psychiatre de son état, en a des choses à raconter à son collègue, le docteur Llull. Elle a découvert un cadavre, s'est vue soupçonnée de meurtre et s'est mue en enquêtrice pour tenter de le résoudre.
    Le récit peut commencer...

    Après le brillant "Malgré...
    Voir plus

    Une drôle de semaine... Eva Rojas, psychiatre de son état, en a des choses à raconter à son collègue, le docteur Llull. Elle a découvert un cadavre, s'est vue soupçonnée de meurtre et s'est mue en enquêtrice pour tenter de le résoudre.
    Le récit peut commencer...

    Après le brillant "Malgré tout " et "Les beaux étés" notamment, on retrouve Jordi Lafebre dans un registre surprenant: le polar. Mais un polar moderne, féminin, à la sauce barcelonnaise inspiré de Manuel Vasquez Montalban ou Aro Sainz de la Maza. On y suit un personnage incroyablement intéressant, Eva, dans un récit au rythme trépidant qui alterne entre différentes temporalités avec brio.

    Du cabinet de Llull au château de la famille Monturos, famille fortunée sans scrupules à la Chabrol, Eva illumine les cases. Jordi Lafebre, comme d'habitude, propose un style enlevé, des personnages expressifs et un découpage dynamique.

    "Je suis leur silence" est un polar riche, sociétal, qui traite aussi bien de la santé mentale que de l'impunité des plus riches... Et qui en plus ne manque pas d'humour. Jordi Lafebre a presque inventé son propre genre autour d'une héroïne que je retrouverais avec plaisir dans d'autres aventures...

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.