Zidrou

Zidrou
Né le 12 avril 1962 à Anderlecht (commune de Bruxelles), Benoît Drousie, dit Zidrou, effectue des études d'instituteur et exercera la profession durant quelque six ans, ce qui ne sera pas sans influence sur ses écrits futurs. Son premier scénario publié est illustré par De Brab dans le numéro de... Voir plus
Né le 12 avril 1962 à Anderlecht (commune de Bruxelles), Benoît Drousie, dit Zidrou, effectue des études d'instituteur et exercera la profession durant quelque six ans, ce qui ne sera pas sans influence sur ses écrits futurs. Son premier scénario publié est illustré par De Brab dans le numéro de Noël 1991 de SPIROU ("La triste fin du Père Noël"). L'année suivante, il fonde une sorte de studio de scénario avec son ami Falzar et commence à assiéger les éditeurs pour placer ses innombrables projets sous le pseudonyme des Potaches. Dès 1993, ses productions commencent à envahir les pages d'animation et les récits complets du journal de SPIROU. Par ordre chronologique d'apparition de ses illustrateurs, il fournit ainsi de la matière brillante et bien pesée à Wasterlain, Dan, Godi, Ernst, Clarke, Deliège, Evrard, Blatte, Fournier, Darasse, Bercovici, Glem, Jannin, Saive, Lemaître, Midam, Gazzotti, Mandryka, Éric Maltaite, Borrini, Will, Deth, Arenas, Thiriet, Gauthier, E411, Guilhem, Duclozeau, Piroton, Mazel, Bodart, Bosschaert, Wozniak, Plessix, etc. Rien d'étonnant à ce que certains de ses complices pour quelques pages exceptionnelles s'engagent ensuite sur de plus longs parcours et créent une série en sa compagnie. En 1992, il lance "Margot et Oscar Pluche" avec l'ami Falzar et la dessinatrice De Brab chez Casterman, où la petite fille et son drôle de chien aligneront six albums jusqu'en 1997. Le sympathique duo et toute sa famille en régulière augmentation ! déménageront l'année suivante chez Dupuis et ouvriront une nouvelle série de beaux albums intitulée "Sac à Puces". En 1995, il propose à Jean-Claude Fournier d'animer une suite de gags gastronomiques, "Les Crannibales", chronique fortement assaisonnée d'humour noir. Dans le registre de la parodie iconoclaste, il s'en prend peu après au respectable rédacteur en chef de SPIROU et à ses ?uvres. Le dessinateur se trouvera tellement gêné par tant d'impertinence qu'il signera longtemps du pseudonyme de Thelonius ses grossières caricatures du "Boss". Mais c'est son véritable nom que Bercovici signera les albums, assumant la responsabilité de ses compositions graphiques. Aux Éditions du Lombard, Godi illustre les albums de son "Élève Ducobu", fruits de souvenirs tant personnels que professionnels. Zidrou est également l'auteur d'une vingtaine de livres pour enfants publiés par Casterman, Nathan et Hachette, dont la série du "Petit Dagobert", illustrée par Godi, dans la "Bibliothèque Rose". "Génie", tel est le mot qui vient immédiatement à l'esprit quand on évoque le nom de ce scénariste dont la modestie le dispute à l'intelligence. A 4 ans, ce petit Mozart des temps modernes rentrait à l'école primaire. A 8 ans déjà, Zidrou entamait d'époustouflantes études secondaires. A 12 ans et demi, il rentrait à l'université où il suivit, simultanément, des études de médecine, de droit et un doctorat en astro-physique, études qu'il boucla en trois ans à peine, décrochant au passage un prix Nobel de Chimie pour ses découvertes fondamentales sur les mécanismes de potachogenèse des molécules d'hydrogène. A 16 ans, Zidrou était nommé Président-Directeur général de la multinationale "Power and Co". Cependant à 27 ans, Zidrou plaquait tout pour se lancer à corps perdu dans le scénario de bande dessinée et l'écriture de livres pour enfants. La stupéfaction dans les hautes sphères de la finance fut telle que son départ provoqua le célèbre krach boursier de janvier 1989. Depuis, Zidrou s'amuse beaucoup ! (N.B. : Ce texte tout emprunt de modestie nous a aimablement été transmis par monsieur Zidrou lui-même.) Ancien instituteur (euh P-DG, pardon !), Zidrou est le scénariste de nombreuses séries BD parmi lesquelles : «L'Elève Ducobu» (avec Godi) au Lombard. Père de quatre garçons, Zidrou vit actuellement en Andalousie. Le Comics Festival Belgium (Bruxelles - octobre 2004) a décerné le prix Jeunesse à Godi et Zidrou pour "Miss 10/10".

Avis (58)

  • Couverture du livre « L'indivision » de Zidrou et Benoit Springer aux éditions Futuropolis

    coquinnette1974 sur L'indivision de Zidrou - Benoit Springer

    J'ai emprunté L'indivision de Benoît Springer et Zidrou à la bibliothèque, sans regarder le résumé, juste car la couverture me plaisait.
    J'ai vite découvert que cet ouvrage abordait un sujet tabou : l'inceste ; car il met en scène une histoire d'amour entre un frère et une sœur. Cette dernière...
    Voir plus

    J'ai emprunté L'indivision de Benoît Springer et Zidrou à la bibliothèque, sans regarder le résumé, juste car la couverture me plaisait.
    J'ai vite découvert que cet ouvrage abordait un sujet tabou : l'inceste ; car il met en scène une histoire d'amour entre un frère et une sœur. Cette dernière est pourtant mariée et maman, mais elle a aussi un amant... son frère !
    Ce n'est pas la première fois que je lis un ouvrage mettant en scène une histoire de ce genre. Mais c'est la première fois que je lis une bande dessinée sur ce thème.
    J'ai aimé les dessins, j'ai apprécié les textes toutefois j'ai parfois été mal à l'aise.
    Le thème abordé est un peu lourd pour moi, ce n'est pas forcément ce que j'avais envie de lire aujourd'hui.
    Je trouve qu'on tourne en rond par moment, autour d'un héritage, de cette maison que l'un des deux veut vendre, et aussi à cause de cette histoire d'amour toxique. C'est un peu glauque en fait !
    Ce n'est pas un mauvais ouvrage mais je n'ai pas réussi à accrocher. Je suis un peu passée à coté de ma lecture.
    Ma note : 3 étoiles

  • Couverture du livre « L'élève Ducobu T.23 ; profession : tricheur ! » de Zidrou et Godi aux éditions Lombard

    coquinnette1974 sur L'élève Ducobu T.23 ; profession : tricheur ! de Zidrou - Godi

    A la bibliothèque, j'ai emprunté quelques BD dont : L'Élève Ducobu, tome 23 : Profession : tricheur !
    J'adore lire les aventures de la série Ducobu, et j'ai même vu les deux films sortis au cinéma. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis fan, toutefois j'apprécie les bandes dessinées le mettant...
    Voir plus

    A la bibliothèque, j'ai emprunté quelques BD dont : L'Élève Ducobu, tome 23 : Profession : tricheur !
    J'adore lire les aventures de la série Ducobu, et j'ai même vu les deux films sortis au cinéma. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis fan, toutefois j'apprécie les bandes dessinées le mettant en scène, ça change les idées et ça fait du bien un peu d'humour :)
    Ce tome 23 met donc à l'honneur notre célèbre cancre, dont la profession est et restera longtemps : Tricheur :)
    Tout m'a plu dans cette BD. J'apprécie toujours autant les illustrations, quand aux gags ils sont sympathiques. Parfois un peu répétitifs certes, mais certaines planches m'ont vraiment beaucoup plu et j'ai passé un bon moment de lecture.
    Nous retrouvons toujours cette chère Léonie Gratin et Monsieur Latouche, évidemment. Sans eux, les aventures de Ducobu seraient bien tristes !
    Si vous avez envie de passer un petit moment sympathique, par exemple en sortant du travail, je vous recommande cette bande dessinée.
    Ma note : 4 / 5

  • Couverture du livre « Les beaux étés T.4 ; le repos du guerrier » de Zidrou et Jordi Lafebre aux éditions Dargaud

    Mumu Dans le Bocage sur Les beaux étés T.4 ; le repos du guerrier de Zidrou - Jordi Lafebre

    L'automne est là mais je me suis prise une petite bulle, comme à chaque fois que je découvre un nouvel opus de cette série, de souvenirs d'enfance, d'adolescence, de vacances avec cette famille Faldérault, une famille pleine d'amour, d'humour et j'ai trouvé Le Repos du Guerrier particulièrement...
    Voir plus

    L'automne est là mais je me suis prise une petite bulle, comme à chaque fois que je découvre un nouvel opus de cette série, de souvenirs d'enfance, d'adolescence, de vacances avec cette famille Faldérault, une famille pleine d'amour, d'humour et j'ai trouvé Le Repos du Guerrier particulièrement réussi.

    On pense qu'au bout d'un moment cela va tourner un peu en rond, revenir un peu sur les mêmes thèmes et bien non. Je me suis embarquée avec eux dans la 4L Estérel et je suis partie en vacances dans le temps, dans le Périgord, je me suis laissée aller à rire même parfois car les textes, les répliques sont savoureux. Et que dire des illustrations : douces, expressives, jusqu'au détail du soleil filtrant à travers les feuilles des arbres et caressant les visages.....



    C'est un album où les surprises règnent, je vous laisse les découvrir mais cela va monter crescendo, elles peuvent être familiales ou estivales, mais comme d'habitude cette famille a une faculté d'adaptation inouïe. Quel optimisme et en plus c'est contagieux. Décrocher pendant les vacances c'est ce qu'ils vont réussir à faire, comme toujours, des vacances "robinsonades" au plus près de la nature, ralliant les voisins à leur philosophie. Quand je vous dis qu'ils sont contagieux.....

    Le repos du guerrier..... Oui est une BD à savourer, à déguster comme une petite madeleine de Proust, une plongée dans nos propres souvenirs, fredonner avec eux, revivre des émois comme Nicole qui va trouver en Jean-Manu son prince charmant au grand dam de la famille et qui va vivre une expérience qui va le transformer et puis Pépète qui vit très mal son retour à la civilisation etc....

    Qui n'a pas connu les voyages épiques en voiture avec des enfants et adolescents, les désillusions en arrivant sur le lieu de vacances (et là elles sont fortes), les petits bonheurs que l'on garde et regarde sur les photos et au fond de nos mémoires.

    C'est cela les Beaux Etés, des "bulles" de bonheur à savourer sans modération.... Le prochain est annoncé pour début Novembre et parlera d'hiver..... Des Beaux Etés à Noël et pourquoi pas ! Un peu de bonne humeur dans la vie ne peut pas faire de mal........

  • Couverture du livre « Chevalier Brayard » de Zidrou et Francis Porcel aux éditions Dargaud

    Yves MABON sur Chevalier Brayard de Zidrou - Francis Porcel

    De retour d'une croisade, sept ans après son départ, le chevalier Brayard fait route avec un moinillon porteur des reliques de sainte Bertrude, patronne de son ordre religieux. En chemin, ils sont attaqués par une jeune princesse Hadiyatallah qui veut retourner dans son pays d'où elle a été...
    Voir plus

    De retour d'une croisade, sept ans après son départ, le chevalier Brayard fait route avec un moinillon porteur des reliques de sainte Bertrude, patronne de son ordre religieux. En chemin, ils sont attaqués par une jeune princesse Hadiyatallah qui veut retourner dans son pays d'où elle a été enlevée par un chevalier ami de Brayard revenu des croisades lui aussi. C'est Brayard et son compagnon le moine, qui vont l'escorter.


    Détente et amusement sur fond historique pour celle-ci. Brayard porte bien son nom, Hadiyatallah est redoutable dans tous les domaines et le moinillon bien naïf et sans doute secrètement amoureux de la jeune princesse. C'est drôle, léger et tendre. De quoi passer une heure ou deux dans un Moyen Age truculent et animé.

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com