Gardiens des cités perdues T.3 ; le grand brasier

Couverture du livre « Gardiens des cités perdues T.3 ; le grand brasier » de Shannon Messenger aux éditions Lumen
  • Date de parution :
  • Editeur : Lumen
  • EAN : 9782371020528
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Sophie Foster n'a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu'elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d'une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène... Voir plus

Sophie Foster n'a décidément pas le temps de souffler ! Silveny, qu'elle a aidé à placer en sécurité au Sanctuaire, y subit les attaques inexpliquées d'une autre alicorne. Le Conseil envoie donc la jeune fille, accompagnée de Keefe, vérifier ce qui cloche. Mais leur première tentative les emmène jusqu'à la maison où Sophie a grandi, en Californie, où ils trouvent un message codé laissé à son intention par le Cygne Noir.

C'est le début d'un tourbillon de révélations et de rebondissements qui va emmener Sophie des couloirs inquiétants du manoir où vit la famille de Keefe aux montagnes de l'Himalaya où se niche un Sanctuaire prodigieux peuplé de dinosaures, salamandres, centaures et autres sasquatch, en passant par les cellules sordides de la prison secrète des elfes, Exil.

La fantaisie et l'inventivité de Shannon Messenger font de nouveau des étincelles ! Retrouvez Sophie dans le troisième tome de la série Gardiens des Cités perdues, où le mystère s'épaissit autour de sa naissance et le monde magique des elfes se colore d'une teinte plus sombre.

Donner votre avis

Avis(3)

  • N’a-t-on jamais vu une saga qui fait autant l’unanimité au sein de la blogosphère ? Gardiens des Cités perdues… tout le monde s’accorde à dire que c’est une excellente série, pleine de rebondissements, d’intrigues et de valeurs. Parfois, on aime tellement un livre qu’on nourrit une certaine...
    Voir plus

    N’a-t-on jamais vu une saga qui fait autant l’unanimité au sein de la blogosphère ? Gardiens des Cités perdues… tout le monde s’accorde à dire que c’est une excellente série, pleine de rebondissements, d’intrigues et de valeurs. Parfois, on aime tellement un livre qu’on nourrit une certaine appréhension en commençant le suivant. Est-ce qu’il sera à la hauteur ? Depuis que je lis les titres de Shannon Messenger, cette crainte-là n’a plus lieu d'être. Je savais pertinemment que ça allait le faire avant même de l'avoir commencé. Si les deux premiers opus étaient bons, rien ne me préparait à autant aimer ce tome 3. Rien !

    Attention, à partir de là, je vous déconseille de poursuivre votre lecture si vous n’avez pas lu les romans précédents. Pour éviter les spoilers, passez au paragraphe suivant.
    Nous retrouvons Sophie Foster, deux semaines après les événements d’Exil. L’adolescente est parvenue à réparer l’esprit brisé d’Alden, et le Cygne Noir lui a donné quelques pistes concernant ses origines et ses pouvoirs. Évidemment, les problèmes n’ont pas fini de la tourmenter. Silveny, placée au Sanctuaire avec l’alicorne mâle semble être dans le collimateur de créatures imprévisibles, et le conseil a pris sa décision : ils souhaitent que Sophie guérisse l’esprit brisé de Fintan, le criminel pyrokinésiste, afin de comprendre quel ennemi tire les ficelles dans les coulisses. Non, Sophie n’est vraiment pas au bout de ses surprises.

    J’ai refermé ce livre avec des sentiments diffus. Excitation, bien sûr (car je sens que le tome 4 va envoyer du lourd), mais également une certaine mélancolie, et même quelques craintes. Le Grand Brasier annonce la couleur dès le début. Plus sombre, plus sinistre, plus critique. Il n’y a plus de place pour les enfantillages, l’heure est grave.

    Les ennemis sont là, tapis dans l’ombre, et étendent leur aura malfaisante dans chaque scène, comme une funeste promesse. Ils semblent nombreux, rusés et évoluent sous couvert d'anonymat. Et même lorsque l’on pense avoir déjoué leurs plans, Shannon Messenger en rajoute une couche, pour nous prouver qu'elle a toujours une surprise en stock.

    Dans cette suite, Sophie n'a plus vraiment le coeur à rire. Même les boutades irrésistibles de Keefe retombent comme des soufflets. Rien ne semble pouvoir la dérider ou la tenir loin de ses préoccupations premières. Sophie, à qui les choses réussissaient assez jusqu’à présent, se retrouve dans une situation instable. Et ses bourdes mettent en péril le fragile équilibre du monde des elfes.

    Notre héroïne a pris la mauvaise habitude de faire cavalier seul et de repousser l'aide de ses alliés en cherchant à les protéger, ce qui lui porte souvent préjudice. Son côté solitaire m'a un peu chagriné, car beaucoup de questions pourraient trouver leurs réponses si elle s'y prenait différemment. Sophie a plus de responsabilités que n'importe qui. À 13 ans, c'est beaucoup, beaucoup trop. On a de cesse de vouloir la protéger.

    Même si retourner à Foxfire a quelque chose de familier, il n’empêche que la noirceur de la trame prend à la gorge. Beaucoup d’intrigues s’enchevêtrent pour ne former qu’un seul et unique fil conducteur. Certains personnages semblent dissimuler des secrets, le mystère s'épaissit jusqu'à nous immerger totalement.

    L'auteur nous offre une situation à double tranchant. Jusqu'à présent, les Cités perdues incarnaient la perfection, la société elfique semblait être parfaitement réglée, de manière juste et irréprochable. Plus on avance, plus on décèle les failles dans le système. Le Conseil, par exemple, se désintéresse de la plupart des affaires, persuadé que, dans sa tour d'ivoire, rien ne peut l’atteinte ou le mettre en danger. Ce tome 3 marque un véritable tournant et nous fait voir cette société avec des yeux beaucoup plus critiques.

    La magie est toujours là, sous ses formes les plus terribles et les plus belles. Encore une fois, je me suis émerveillée face aux prodigieuses capacités psychiques de Sophie. Son esprit est comme un ordinateur ultra-performant. La façon dont elle s’emploie à aider les autres est décrite avec beaucoup de sensibilité et de lyrisme. L'auteur fragmente l'esprit, elle en fait une science, quelque chose de palpable, de tangible. Des choses complètement abstraites paraissent totalement vraisemblables.

    Concernant les personnages, ils constituent le nerf de l’histoire tout entière. On peut dire que Sophie n’a jamais été aussi bien entourée. Fitz, Keefe, Dex, Biana, Gradie, Edaline et tous les autres… je les aime vraiment ! Ils donnent du relief à Sophie, et les relations gagnent encore plus en profondeur et en émotion.

    J’apprécie particulièrement le duo Fitz-Sophie, qui avait été bien mis à mal dans Exil. J'ai l'impression que les moments qu’elle passe avec le garçon sont les seuls où elle s'autorise à être une simple adolescente. Quant à Keefe, c’est confirmé, je suis tombée sous son charme. Son humour détend l’atmosphère à merveille, et son tempérament impétueux et aventurier laisse rêveur. Malheureusement, Sophie ne le met pas suffisamment en valeur et s’agace de ses clowneries. J’ai moins accroché avec Dex, par contre, car il fait de l'amitié une compétition.

    J’ai pu constater beaucoup de non-dits autour des potentielles romances. Shannon Messenger se montre pudique et n'avance dans ce sens que sur la pointe des pieds. À ce stade, on ne peut que formuler des hypothèses, car Sophie est la reine de la fuite dès qu'il s'agit des trois garçons. Elle évite tout sujet un peu trop sensible sur les sentiments des uns et des autres. Cet étrange carré amoureux, je ne le comprends pas vraiment. Je trouve qu'il renforce encore plus le côté Marie Sue de Sophie. C'est vraiment la seule chose qui me déçoit dans cette saga : les rapports entre l’héroïne et les garçons sont très ambigus, peu définis. J'ignore ce que l'auteur prévoit dans ce sens, mais ça promet un combat de coqs.

    Jusqu'à maintenant, je n'avais ressenti de haine viscérale pour personne en particulier. Mais durant ma lecture du Grand Brasier, j'ai senti des accès de rage m'ensevelir toute entière. Sophie souffre énormément dans cette suite, et la façon dont certaines personnes la traitent m'a révoltée ! Je vous laisse le plaisir de découvrir les « charmants » personnages en question.

    Enfin, je m’arrêterai sur la plume tout simplement splendide. Elle véhicule une myriade d’émotions et de sentiments. À certains moments, je me suis même surprise à retenir mon souffle. Chaque fin de chapitre génère un pic de stress insupportable. Et dans la centaine de pages restantes, Shannon Messenger nous met face à une ÉNORME révélation qui bouscule absolument toutes nos certitudes. J'admets que je ne m'y attendais pas du tout. J'étais aussi abasourdie que Sophie en enchâssant progressivement les pièces du puzzle.

    En résumé, Le Grand Brasier est un très gros coup de cœur. Plus élaboré, plus poussé, plus noir que jamais, Shannon Messenger repousse toujours plus loin les limites de son univers, sans la moindre fausse note. À force de grimper crescendo, je me demande sérieusement comment tout cela va se terminer. Dans le sang et les larmes ? Ou dans une joie candide et communicative ? Le mystère est entier. Je sens qu’il reste encore beaucoup de choses à découvrir, et j’en salive d’avance.

    Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/gardiens-des-cites-perdues-tome-1-gardiens-des-cites-perdues-shannon-messenger

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Gardiens des Cités perdues est une saga fantastique destinée à la jeunesse qui a été une réelle révélation pour moi l'année dernière.

    A l'image de la jeune Sophie, héroïne de la saga, les tomes de cette saga se font de plus en plus matures. L'atmosphère s'assombrit au fil des tomes, et c'est...
    Voir plus

    Gardiens des Cités perdues est une saga fantastique destinée à la jeunesse qui a été une réelle révélation pour moi l'année dernière.

    A l'image de la jeune Sophie, héroïne de la saga, les tomes de cette saga se font de plus en plus matures. L'atmosphère s'assombrit au fil des tomes, et c'est pourquoi je veux vraiment insister sur le fait que des lecteurs plus âgés peuvent adorer cette série, qui est loin d'être enfantine. Dans Le Grand Brasier, Sophie va, une nouvelle fois, jouer un rôle très important dans l'avenir du monde des elfes. On lui imposera des épreuves difficiles qui lui demanderont de faire preuve de courage et lui attireront la haine du peuple. Heureusement, elle sera accompagnée de son gang d'amis, toujours fidèle et au rendez-vous pour l'épauler.

    De nouveaux éléments sont introduits dans cette suite ; entre l'entrée en scène des ogres, le mystère de la mort de Jolie qui se prolonge et la menace qui pèse sur l'alicorne Silveny, Shannon Messenger nous entraîne dans son univers palpitant et si riche qu'il ne pourra que passionner les lecteurs. Il n'y a pas à dire, après 1500 pages environ passée dans la cité de Shangri-la, je suis toujours autant émerveillée par ce monde magique et j'ai hâte de lire les nombreuses aventures qui vont encore s'y passer. Le fait qu'il y ait plusieurs intrigues et enquêtes différentes fait que, malgré les presque 600 pages du livre, notre curiosité est toujours sollicitée : quelques réponses à nos questions sont apportées petit à petit, même si, évidemment, les plus gosses révélations se font à la fin du roman. Ce sont d'ailleurs des révélations que je n'avais pas vues venir et qui m'ont surprise.

    Les personnages sont encore et toujours un formidable atout à cette saga. Comment ne pas être charmé par le groupe d'amis que forment Sophie, Keefe, Fitz, Biana et Dex ? Toujours présents les uns pour les autres, ils ont également chacun une personnalité qui ne les rend que plus attachants. Sophie qui, bien que courageuse et forte, montre de temps en temps qu'elle reste vulnérable et fragile. Si Dex est plutôt malmené dans ce tome-ci, on ne peut oublier qu'il fut le premier ami de Sophie et qu'il l'a aidée à plusieurs reprises. Puis il y a Biana, l'autre fille du groupe, qui nous fait rire avec ses remarques parfois futiles. Fitz, que j'avais peu apprécié dans le tome précédent, se révèle ici beaucoup plus sympathique et le lien de télépathie qu'il entretient avec Sophie est très intéressent. Et Keefe, finalement, qui reste toujours mon préféré. J'aime tellement ses traits d'humour et sa gentillesse hors du commun; encore une fois, il apporte une touche de légèreté dans les moments plus sombres.

    En conclusion : Un troisième tome à l'image des deux précédents : magique, passionnant et fabuleux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • http://fantasybooksaddict.blogspot.fr/2015/11/gardiens-des-cites-perdues-le-grand.html


    Nous retrouvons Sophie et ses amis, qui n'a plus de nouvelles des rebelles du Cygne noir, alors qu'elle doit s'occuper de Silveny, l'alicorne transférée dans l'inviolable sanctuaire, sur laquelle...
    Voir plus

    http://fantasybooksaddict.blogspot.fr/2015/11/gardiens-des-cites-perdues-le-grand.html


    Nous retrouvons Sophie et ses amis, qui n'a plus de nouvelles des rebelles du Cygne noir, alors qu'elle doit s'occuper de Silveny, l'alicorne transférée dans l'inviolable sanctuaire, sur laquelle est retrouvé un mouchard ; Guérir Fintan, le dangereux pyrokinésiste, sur ordre du conseil, et découvrir ce que cache Vertina, le miroir de Jolie à son sujet car celle-ci ne semblait pas avoir été ce qu'elle paraissait être de son vivant.

    Encore une fois, ce troisième tome est une réussite ! Celui-ci apporte son nouveau lot de mystères et d'action mais il commence également à ébaucher quelques éléments de réponses afin de nous tenir en haleine, jusqu'au quatrième et dernier opus !
    En outre, l'univers s'enrichie et se complexifie avec de nouvelles créatures comme les ogres tandis que les elfes se voient affronter des événements sombres. Leur monde se voit donc dans l'obligation de muter afin de s'y adapter alors que cela n'était pas arrivé depuis leur exode de monde des hommes car les elfes sont un peuple pacifique, qui se contente de ce qu'il a sans chercher à conquérir d'autres territoires !

    Par ailleurs, les liens du petit groupe d'amis formé par Sophie, Keefe, Fitz, Biana et Dex, se resserrent, bien que la plupart d'entre eux subissent des épreuves mettant à mal la confiance mutuelle qu'ils se vouent !
    En effet, Sophie manque toujours cruellement de confiance en elle et en son entourage qu'elle refuse de mettre en danger mais elle est forcée de grandir, de prendre des décisions difficiles, bien que parfois, elle reste (à mon grand désarroi et celui des autres personnages) une tête brûlée, fonçant tête baissée dans les ennuis !
    Le tome précédent laissait une grande place au personnage de Keefe, au détriment de Fitz et de Dex. Ici, hormis ce dernier encore un peu effacé mais qui n'est pas en reste grâce à la soudaine attention que lui accorde le conseil, Fitz reprend peu à peu sa place prouvant son amitié à Sophie. Ce troisième opus nous permet d'en apprendre davantage sur lui, ce qui n'a pas été pour me déplaire ! Quant à Keefe, ses mésaventures continuent, mettant à mal la "confiance" en ses proches. Avec les révélations de la fin, j'ai vraiment eu mal au cœur pour lui ! Pourtant malgré cela, il répond toujours aussi présent pour dédramatiser la situation, apportant une touche de légèreté à l'intrigue !

    Pour conclure, je me suis régalée ! Les personnages sont davantage développés tandis que ce troisième tome s'assombrie, mêlant avec talent action, mystères et suspens, nous laissant avec une seule envie : découvrir ce que nous réserve le dernier opus, qui promet un fin intense et explosive !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions