Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Chansonnettes

Couverture du livre « Chansonnettes » de Joel Leplat aux éditions Societe Des Ecrivains
Résumé:

Aux femmes colombes, A celle qui m'a donné deux beaux garçons, A la fille que je n'ai su lui faire, A la tendresse, au silence des armes, à la fin des bourreaux !

Dans le prologue de Gargantua, François Rabelais (1483-1553), fait dire à Pantagruel : " Science sans conscience n'est que ruine... Voir plus

Aux femmes colombes, A celle qui m'a donné deux beaux garçons, A la fille que je n'ai su lui faire, A la tendresse, au silence des armes, à la fin des bourreaux !

Dans le prologue de Gargantua, François Rabelais (1483-1553), fait dire à Pantagruel : " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ". Nourris moi-même aux mamelles des Sciences de l'ingénieur, chargé d'enseignement auprès de futurs ingénieurs, mesurant la formidable puissance que développe aujourd'hui la technologie, je mesure aussi son potentiel destructeur et je dis : " Science sans conscience n'est que ruine, tout simplement ". Je revendique pour tous les ingénieurs, le droit, le devoir, de s'attarder, comme le " sous-préfet aux champs ", et de saisir la fatuité, l'inutilité, le danger de certaines activités. Si tous les ingénieurs avaient l'âme de Boris Vian (ingénieur de formation lui-même), ou celle du Bouddha de la compassion, " l'Avalokitsvara ", que le monde serait beau ! Le mantra bouddhiste le plus répété est " Om mani padmé hum ! ", (Om = conscience, hum = coeur). Ne sommes-nous pas là au centre d'une poésie nécessaire oe

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.