Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

À même la peau

Couverture du livre « À même la peau » de Lisa Gardner aux éditions Albin Michel
Résumé:

Deux meurtres spectaculaires sont perpétrés à Boston à six semaines d'intervalle. Dans les deux cas, les victimes sont des femmes seules, atrocement mutilées, à côté desquelles l'assassin a déposé une rose.
L'inspectrice D.D. Warren, chargée de l'enquête, décèle vite une similitude entre ces... Voir plus

Deux meurtres spectaculaires sont perpétrés à Boston à six semaines d'intervalle. Dans les deux cas, les victimes sont des femmes seules, atrocement mutilées, à côté desquelles l'assassin a déposé une rose.
L'inspectrice D.D. Warren, chargée de l'enquête, décèle vite une similitude entre ces mises en scène macabres et une longue série de meurtres ayant défrayé la chronique à Boston quarante ans plus tôt et dont l'auteur, Harry Day, s'est suicidé depuis.
Seul recours pour D.D. Warren : se rapprocher des deux filles de Harry Day. Se pourrait-il qu'il y ait un lien entre les récents crimes et Shana et Adeline ? Pour le savoir, D.D. Warren va devoir se confronter à cette interrogation : peut-on échapper à son destin lorsqu'il est marqué du sceau de la mort ?

Une plongée stupéfiante au coeur d'un enfer familial : Lisa Gardner s'impose définitivement comme une virtuose du thriller psychologique.

Donner votre avis

Avis (12)

  • La quatrième de couverture avait de quoi séduire : un tueur en série qui copie les crimes d’un autre ayant sévit 40 ans plus tôt mais aujourd’hui décédé, une enquêtrice, les filles du tueurs décédés l’une insensible à la douleur, l’autre en prison depuis 30 ans sorte de Hannibal Lecter au...
    Voir plus

    La quatrième de couverture avait de quoi séduire : un tueur en série qui copie les crimes d’un autre ayant sévit 40 ans plus tôt mais aujourd’hui décédé, une enquêtrice, les filles du tueurs décédés l’une insensible à la douleur, l’autre en prison depuis 30 ans sorte de Hannibal Lecter au féminin. Au final un polar sympa mais un peu long à démarrer et une petit déception quant aux véritables motivations du/de la coupable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • De grans frissons pour moi dans ce thriller. J'ai découvert cette auteure grâce à ce livre et je ne me suis plus arrêtée...

    De grans frissons pour moi dans ce thriller. J'ai découvert cette auteure grâce à ce livre et je ne me suis plus arrêtée...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • De cette auteure prolifique, il me semble avoir déjà lu il y a bien longtemps La maison d’à côté, et de ne pas en garder grand souvenir… J’ai donc voulu redécouvrir cette auteure américaine à succès.

    Fille d’un tueur en série et sœur d’une meurtrière, Adeline porte un lourd fardeau familial....
    Voir plus

    De cette auteure prolifique, il me semble avoir déjà lu il y a bien longtemps La maison d’à côté, et de ne pas en garder grand souvenir… J’ai donc voulu redécouvrir cette auteure américaine à succès.

    Fille d’un tueur en série et sœur d’une meurtrière, Adeline porte un lourd fardeau familial. Tout comme son père adoptif, elle est devenue médecin spécialiste de la douleur. Une douleur qu’une anomalie génétique, l’analgognosie, l’empêche pourtant de ressentir. L’une de ses patientes, l’inspectrice DD Warren, est gravement blessée à l’épaule, après avoir été poussée dans un escalier sur une scène de crime. Celle-ci ne garde aucun souvenir de l’agression mais est fermement décidée, en dépit de son état handicapant, à retrouver le coupable. D’autant plus qu’un nouveau crime est commis : une femme est retrouvée écorchée, une rose ainsi qu’une coupe de champagne ont été disposés près de son corps. Au cours de son enquête, DD Warren découvre que ces meurtres ressemblent à ceux commis par le père d’Adeline il y a plus de vingt ans…

    J’ai un avis mitigé sur ce roman. J’ai énormément apprécié certains éléments et été déçue par d’autres. L’autrice a choisi un thème, la douleur, et l’a exploité jusqu’à la corde. Je trouve le résultat très réussi : la douleur extrême (D.D souffre tout de même d’une blessure rare : arrachement de l’épaule gauche, ça donne le frisson…) et l’absence de douleur qui caractérise Adeline ainsi que les dangers qui en résultent sont parfaitement développés. L’auteure a d’autant plus imaginé un tueur en série qui écorche ses victimes, découpent des lambeaux de leur peau pour en faire collection… Parfois certaines passages suscitent le dégoût et l’écœurement alors qu’aucune scène n’est véritablement gore. La psychologie complexe des personnages est le moteur de ce roman, c’est en tous cas pour cette raison que je suis allée jusqu’au bout. Car malheureusement, l’auteure multiplie les situations surréalistes, tirées par les cheveux. Je ne peux donner d’exemple sans spoiler mais je trouve qu’à plusieurs reprises elle va trop loin : certaines scènes d’actions me semblent peu crédibles, et le mobile du tueur tient assez peu la route.

    J’ai tout de même apprécié cette lecture grâce aux personnages fascinants et retenterai sûrement l’aventure avec un autre roman de Lisa Gardner.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je l'ai lu très vite et j'ai aimé, même si ce n'est pas celui que j'ai préféré.

    Je l'ai lu très vite et j'ai aimé, même si ce n'est pas celui que j'ai préféré.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Même si l'histoire n'apparaît pas pour certain(e)s passionnantes, j'ai commencé à le lire alors que je souffrais énormément. La question des anti-douleurs et de la gestion de la douleur a fait résonance à ma situation avec la situation des enfants placés.
    J'ai lu ce livre presque d'une traite,...
    Voir plus

    Même si l'histoire n'apparaît pas pour certain(e)s passionnantes, j'ai commencé à le lire alors que je souffrais énormément. La question des anti-douleurs et de la gestion de la douleur a fait résonance à ma situation avec la situation des enfants placés.
    J'ai lu ce livre presque d'une traite, sans me poser vraiment de questions.
    J'ai apprécié ces moments , l'intrigue est facile à suivre même si j'avais trouvé l'assassin assez rapidement;
    Laissez vous tenter c'est un livre à glisser dans sa valise et profiter d'une détente bien méritée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Comment ne pas lire ce roman d'une traite?! Il m'a fallu peu d'heures pour le terminer, emballée que j'étais par cette histoire de soeurettes pas bien nettes. Ce thème sororal sous-tend celui du souvenir, des relations familiales, de l'héritage que l'on reçoit, de ce que l'on en fait. Ici...
    Voir plus

    Comment ne pas lire ce roman d'une traite?! Il m'a fallu peu d'heures pour le terminer, emballée que j'étais par cette histoire de soeurettes pas bien nettes. Ce thème sororal sous-tend celui du souvenir, des relations familiales, de l'héritage que l'on reçoit, de ce que l'on en fait. Ici prétexte à une écriture parfois un peu longue, pas trop psychologique, mais alerte. Parfois des descriptions un peu gore, mais qui sous tendent la tendresse et la reconnaissance de chacune des héroïnes l'une envers l'autre.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre m'as été pretté car j'aime ce qu'écrit Lisa Gardner en général et celui ci me semblait prometteur.
    Seulement voilà des le début l'histoire se présente longue et lourde,l'histoire de deux sœurs au passé terrible et à l'héritage difficile.
    Impression de déjà lu, chapitres longs, voir...
    Voir plus

    Ce livre m'as été pretté car j'aime ce qu'écrit Lisa Gardner en général et celui ci me semblait prometteur.
    Seulement voilà des le début l'histoire se présente longue et lourde,l'histoire de deux sœurs au passé terrible et à l'héritage difficile.
    Impression de déjà lu, chapitres longs, voir ennuyeux, on revient sans cesse sur le mème déroulement et on fait du "surplace".
    Je pensait trouver un bon thriller comme je les aime mais c'est presque a la fin que l'histoire m'as un peu accroché mais ma déception avait prit le dessus et je ne l'ai sans doute pas apprécié comme il aurait fallu...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce thriller est situé chronologiquement juste avant Lumière noire, publié plus tôt cette année chez le même éditeur. Cela suit les parutions chez Albin Michel, mais je trouve dommage que les éditeurs français ne respectent pas une chronologie pourtant importante concernant la vie privée de DD...
    Voir plus

    Ce thriller est situé chronologiquement juste avant Lumière noire, publié plus tôt cette année chez le même éditeur. Cela suit les parutions chez Albin Michel, mais je trouve dommage que les éditeurs français ne respectent pas une chronologie pourtant importante concernant la vie privée de DD Waren. En effet, dans A même la peau, DD est blessée, blessure qui perturbe son enquête dans Lumière noire, pourtant publié en France avant. Vous suivez ? Un conseil, commencez par celui-ci avant de vous tourner vers Lumière noire, c’est plus logique !

    J’ai cette fois encore été happée par la plume de Lisa Gardner, admirablement mise en valeur par la voix de Colette Sodoyez. La narratrice m’a en effet emmenée dans l’univers de DD Warren, dans son quotidien perturbé par sa blessure à l’épaule. Elle doit se reposer entièrement sur son mari et ses collègues, elle qui est si indépendante. Et sur sa thérapeute, qui lui apprend à gérer sa douleur, alors qu’elle-même n’en ressent aucune…

    J’ai aimé le point de vue de Lisa Gardner, qui aborde dans ce roman le poids de l’hérédité pour les enfants de « monstres ». Comment se construire quand on est la fille d’un tueur en série ? Comment ne pas reproduire ? Alors même qu’elle a grandit dans une famille adoptive aimante, Adeline vit avec le souvenir de son père, et avec le poids des actes de sa sœur, qu’elle visite régulièrement en prison. Quel peut être le lien entre les meurtres sur lesquels DD enquête et la famille d’Adeline ? Y en a-t-il seulement un ?

    L’autrice plonge une fois de plus au plus profond de l’âme humaine, dans ce qu’elle a de plus torturé et de plus sombre. Elle semble lire dans les meurtriers comme dans un livre ouvert, c’en est même effrayant parfois, tellement son exploration de leurs actions et motivations sonne juste.

    Alors même si la révélation finale n’en a pas été une pour moi, j’ai adoré ma lecture. J’ai écouté ce roman tout le temps, et pas seulement dans les transports ou en faisant le ménage, mais aussi quand d’habitude je lis des romans papier. Je ne connais pas l’équivalent de page-turner pour un livre audio, mais ce livre en est un…

    https://leslecturesdesophieblog.wordpress.com/2019/03/01/livre-audio-a-meme-la-peau-lisa-gardner-lu-par-colette-sodoyez/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.