A la mort de don quichotte

Couverture du livre « A la mort de don quichotte » de Trapiello A aux éditions Buchet Chastel
Résumé:

Les dernières heures de Don Quichotte est le roman de tous les orphelins de Don Quichotte : orphelins, les lecteurs frustrés d'arriver déjà à la fin de ses aventures, et orphelins, sa famille et ses amis, que la vie incroyable de « l'ingénieux hidalgo » a tirés de l'anonymat. La suite imaginée... Voir plus

Les dernières heures de Don Quichotte est le roman de tous les orphelins de Don Quichotte : orphelins, les lecteurs frustrés d'arriver déjà à la fin de ses aventures, et orphelins, sa famille et ses amis, que la vie incroyable de « l'ingénieux hidalgo » a tirés de l'anonymat. La suite imaginée par Andrés Trapiello démarre au moment où se termine le tome 2 de Don Quichotte de la Mancha : la lecture de son testament à peine achevée, Don Quichotte meurt entouré de sa nièce et de sa gouvernante, du curé Don Pedro, du barbier Nicolas, du bachelier Samson Carrasco et de Sancho Panza. Le corps est transféré à l'église, préparé, puis enterré le jour même tandis que chacun témoigne de ce qu'il doit à celui qui fut un maître et un ami, chacun maudit son funeste amour des livres, s'interroge et interprète à sa manière les raisons qui l'ont poussé à partir sur les chemins pour redresser des torts et louer la beauté de sa Dulcinée. Le roman entier se passera sur trois mois.
Les dernières heures de Don Quichotte est l'occasion jouissive pour Trapiello, pour Sancho Panza et le bachelier, mais également pour le lecteur de se venger de la bêtise et de la méchanceté de ceux qui, profitant de sa folie, se sont moqués du chevalier à la Triste Figure : du duc et de la duchesse qui l'invitent chez eux pour en rire, de tous les faux Don Quichotte comme du brigand Gines de Pasamonte que le vrai Don Quichotte avait libéré et qui revient ici épouser Aldonza Lorenza, la fameuse Dulcinée avec l'intention du lui faire tenir une auberge et une échoppe de souvenirs à l'effigie de Don Quichotte, allant de diverses confiseries à des «couvertures Sancho Panza»... Dans ce « tome 3 », on sera content de les voir démasqués. Bien sûr, Trapiello s'approprie, invente le passé et l'avenir de tous ces personnages, mais toujours en s'appuyant sur ce qu'on sait déjà (de nombreux personnages réapparaissent et les événements majeurs de Don Quichotte sont évoqués) et avec un tel respect qu'on a l'impression qu'il tient cette suite de Cervantes lui-même tant il est difficile d'imaginer que les choses se sont passées autrement. Lorsque, pour finir, Samson Carrasco, déshérité par ses parents furieux d'apprendre qu'il a épousé Antonia en cachette, Antonia dépossédée de tous ses biens par le notaire, la gouvernante et Sancho Panza quittent leur village (dont ils se sont jurés de taire le nom afin de se protéger contre un défilé d' « aficionados ») pour vivre une nouvelle vie dans le nouveau monde, on n'a qu'une envie c'est de les suivre...

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com