Violaine Huisman

Violaine Huisman

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (19)

  • Couverture du livre « Fugitive parce que reine » de Violaine Huisman aux éditions Gallimard

    Virginie SAGRADO sur Fugitive parce que reine de Violaine Huisman

    C'est superbement écrit.
    Dans un premier temps l'auteur nous raconte son enfance et celle de sa sœur auprès d'un mère maniaco dépressive; puis dans un second la vie de sa mère de sa naissance à sa mort.
    Cela m'a fait penser à "rien ne s'oppose à la vie" de Delphine DE VIGAN: la vie auprès 'une...
    Voir plus

    C'est superbement écrit.
    Dans un premier temps l'auteur nous raconte son enfance et celle de sa sœur auprès d'un mère maniaco dépressive; puis dans un second la vie de sa mère de sa naissance à sa mort.
    Cela m'a fait penser à "rien ne s'oppose à la vie" de Delphine DE VIGAN: la vie auprès 'une mère malade et excessive.
    Cela permet de comprendre ce que signifie vivre avec cette maladie et l'impact sur les proches.
    Les mots sont forts, parfois difficiles... a lire

  • Couverture du livre « Fugitive parce que reine » de Violaine Huisman aux éditions Gallimard

    Violaine belouard sur Fugitive parce que reine de Violaine Huisman

    256 pages !

    256 pages où chaque détail compte !

    256 pages où chaque sentiment, du plus déroutant au plus marquant s'invite chez vous !

    256 pages où vous serez touchés !

    256 pages d'amour filial...

    Vous faut-il d'autres arguments pour vous convaincre d'ouvrir ce premier roman...
    Voir plus

    256 pages !

    256 pages où chaque détail compte !

    256 pages où chaque sentiment, du plus déroutant au plus marquant s'invite chez vous !

    256 pages où vous serez touchés !

    256 pages d'amour filial...

    Vous faut-il d'autres arguments pour vous convaincre d'ouvrir ce premier roman ?

    Ce roman est particulièrement intense, s'y mêle l'autobiographie d'une relation ultra compliquée et / ou fabuleuse : la relation mère-fille.

    Violaine Huisman nous propose un récit percutant qui va nous emmener dans le quotidien de deux jeunes filles avec une mère originale. Originale dans sa façon d'être car elle sera toujours là où on s'y attend le moins.

    Catherine, la maman, a une façon tout à fait singulière d'élever ses filles. Elles apprendront tôt l'autonomie, la gestion des émotions et comment on élève sa mère !

    Car oui, le texte nous sera parfois dur à comprendre et à imaginer tant on est loin du cliché classique de la maman qui prend soin absolument tout le temps de ses enfants en s'oubliant. Mais personne n'est parfait et lorsque l'on devient parent on doit être prêt à assumer ce que l'on est. On ne peut pas mentir à un enfant !

    Violaine Huisman nous décrit plutôt une maman qui au-delà de la maternité cherche finalement qui elle est.

    Vous ne trouverez pas dans ce roman de faux-semblants, Violaine Huisman vous livre son histoire telle qu'elle l'a vécue. Avec des bons mais aussi de mauvais moments. Ce qui fait la richesse de cet ouvrage réside dans cela, une sincérité qui parfois vous poussera dans vos retranchements, vous fera remettre douter, vous remettre en question, vous fera verser une larme aussi.

    C'est un premier roman riche d'émotions qui vous colleront à la peau. La relation mère-fille est la première relation de votre vie finalement et c'est celle qui vous accompagnera toute votre vie.

    Ce roman m'a happée et m'a beaucoup touchée, de part le sujet mais également parce que c'est aussi la première fois que je lis un livre dont l'héroïne porte le même prénom que moi. C'est assez troublant par moment car mon prénom est peu commun alors je crois que c'est ce qui a fait aussi de cette lecture un moment unique.


    Laissez-vous porter par les mots de Violaine Huisman et vous ne serez pas déçus, un gros coup de cœur pour moi en tout cas !


    Ce roman figure dans la sélection de janvier 2018 des 68 premières fois et fait partie de mon top 3 pour l'instant !

  • Couverture du livre « Fugitive parce que reine » de Violaine Huisman aux éditions Gallimard

    Claudia Charrier sur Fugitive parce que reine de Violaine Huisman

    En refermant ce livre autobiographique (ou presque) je suis un peu perplexe.

    C’est très bien écrit, et la plume de Violaine Huisman est formidable. L’histoire est passionnante, et tous les ingrédients sont présents, pour rendre le lecteur accro aux aventures de Catherine et de ses filles...
    Voir plus

    En refermant ce livre autobiographique (ou presque) je suis un peu perplexe.

    C’est très bien écrit, et la plume de Violaine Huisman est formidable. L’histoire est passionnante, et tous les ingrédients sont présents, pour rendre le lecteur accro aux aventures de Catherine et de ses filles !
    Un roman réussi, incontestablement dû au talent de l’auteure. Ce livre se lit d’une traite, les émotions sont là ! Bravo.

    Toutefois, je suis un peu étonnée, car avant de le lire, j’ai lu plusieurs avis ou articles dans la presse.
    Certaines phrases avaient retenu toute mon attention comme :

    « Une femme extravagante, excessive et déterminée. Une héroïne entre vice et sublime… »

    « Un roman qui raconte l’amour inconditionnel envers ses filles…Une envie de liberté et d’affirmation à son droit à une vie rêvée. »

    Et c’est sur ce point, que j’ai été déroutée, car pour moi, l’héroïne n’est pas Catherine, mais ses filles ! CAR quelle enfance elles ont eu !

    Alors suis-je trop terre-à-terre ? Car pour résumé, cette mère est atteinte d’une maladie qu’on appelle maintenant la bipolarité (maniaco-dépressive) et qu’elle a des attitudes choquantes.

    Juste quelques exemples :
    Elle est « addicte » à l’alcool, aux drogues, aux médicaments, vie instable (amant ou amante, remariage, manque de discrétion sur le plan intime envers ses filles).
    Une éducation envers ses filles parfois choquantes : laisse le bébé pleurer tout une nuit car elle est partie de chez elle, des scènes et des paroles perturbantes envers ses filles comme « se démerder », à « lui foutre la paix » ou quand elle perd plusieurs fois connaissance dans son appartement et que les filles doivent essayer de la réveiller.
    Elle conduit très vite, au risque de blesser les autres et sa propre famille.
    Elle est excessive en tout, elle met le feu à son studio de danse, elle tue le chien et elle vole dans les magasins.
    Alors ce qui me dérange, ce n’est pas tout ce qu’elle a pu faire dans sa vie, mais ce qui m’interpelle, c’est de lire que cette femme Catherine est une héroïne, une combattante, une mère à l’amour inconditionnel, qu’elle revendique le droit à la liberté et au rêve.

    J’ai une impression, peut-être à tort, qu’on cautionne son comportement inconscient.

    Pour moi, c’est la vie d’une femme malade qui a essayé de faire au mieux avec sa maladie, avec ses fêlures, ses défauts et ses qualités mais, à quel prix ?! En mettant souvent ses filles en danger.

    Pour conclure, il y a deux facettes dans ce roman : le contenu et la façon de la raconter.

    Le contenu m'a dérangé, mais par contre j'admire le courage, la franchise qu’il a fallu à Violaine Huisman pour l’écrire. Incontestablement, le lecteur devine la puissance de leur amour envers leur maman, mais aussi entre-elles. Ce qui m’a beaucoup touché, c’est l’amour de ses deux sœurs, se protégeant et s’aidant dans les moments difficiles.

    Comme tous les enfants, ils pardonnent à leurs parents leurs failles, car quoiqu’il se passe, ils les aiment.
    Mais des comportements aussi irresponsables seraient normalement pointés par les services sociaux...Les parents sont passés à travers, alors tant mieux, peut-être pour les filles (ou pas) ?! Le fait que les parents jouissaient d'une bonne situation financière a permis qu'on les laisse tranquille.

    Un petit goût amer…sauf si on se dit que c’est uniquement de la fiction, malheureusement ce n’est pas le cas.

    À moins que je sois complètement hors sujet ! Je reste dubitative sur la perception que l’on a de cette histoire.

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.fr/2018/04/fugitive-parce-que-reine.html

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !