Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Thibault Berard

Thibault Berard
Thibault Bérard est né à Paris en 1980. Après des études littéraires, il devient journaliste, puis éditeur. Il est depuis treize ans responsable du secteur romans aux éditions Sarbacane. Il est juste que les forts soient frappés est son premier roman.

Avis sur cet auteur (57)

  • add_box
    Couverture du livre « Les enfants véritables » de Thibault Berard aux éditions L'observatoire

    marion khouri sur Les enfants véritables de Thibault Berard

    Thibault Bérard m'avait bouleversée avec son premier roman il est juste que les forts soient frappés. C'est avec un peu d'appréhension que j'ai commencé la lecture des Enfants véritables.... peur de ne pas être embarquée, peur d'être déçue, peur que la magie n'opère pas. Grossière erreur.

    Le...
    Voir plus

    Thibault Bérard m'avait bouleversée avec son premier roman il est juste que les forts soient frappés. C'est avec un peu d'appréhension que j'ai commencé la lecture des Enfants véritables.... peur de ne pas être embarquée, peur d'être déçue, peur que la magie n'opère pas. Grossière erreur.

    Le roman se compose de trois parties qui éclairent toutes les différents protagonistes et donnent à l'intrigue toute sa profondeur. On retrouve Théo, jeune veuf avec ses deux enfants, qui refait sa vie avec Cléo. Se pose alors la question de la place de chacun dans la famille, de l'attachement, de la notion même de maternité.
    L'histoire de Cléo fait aussi écho à celle de son compagnon puisque le deuil a fait exploser sa famille et redonné à chacun une place. Son père Paul est mort dans un accident de montagne et sa mère, artiste volatile, se trouve malgré elle à la tête d'une tribu de trois enfants qui traversent un deuil épouvantable.

    Ce roman est bouleversant et pose des questions essentielles : qu'est ce qu'être parent? Comment se nouent les relations dans une fratrie? Comment se sentir à sa place? Comment se reconstruire après un drame? Etre mère par choix, par accident, par adoption, est-ce toujours la même chose?
    Ce roman m'a vaiment beaucoup touchée et Thibault Bérard excelle à dépeindre la vie, avec toutes ses aspérités, ses difficultés, ses grandes joies et ses peines immenses. Une pépite.

  • add_box
    Couverture du livre « Les enfants véritables » de Thibault Berard aux éditions L'observatoire

    Scarlett19 sur Les enfants véritables de Thibault Berard

    J’avais un avis mitigé sur son livre précédent « Il est juste que les forts soient frappés ». Celui là m’a emballé. On retrouve bien sûr Théo et ses enfants Simon et Camille, ainsi que Cléo. Ce livre nous raconte l’histoire de cette famille recomposée, mais aussi l’histoire de Cléo. Un bémol, le...
    Voir plus

    J’avais un avis mitigé sur son livre précédent « Il est juste que les forts soient frappés ». Celui là m’a emballé. On retrouve bien sûr Théo et ses enfants Simon et Camille, ainsi que Cléo. Ce livre nous raconte l’histoire de cette famille recomposée, mais aussi l’histoire de Cléo. Un bémol, le narrateur change et il faut parfois arriver au bout d’un paragraphe pour savoir qui parle.

  • add_box
    Couverture du livre « Il est juste que les forts soient frappés » de Thibault Berard aux éditions L'observatoire

    Louise de l’Estang sur Il est juste que les forts soient frappés de Thibault Berard

    Alerte pépite
    Théo et Sarah sont un jeune couple heureux. Sarah est une ancienne punkette un peu rebelle qui trouve l’apaisement en rencontrant Théo, une jeune homme un peu exalté et toujours positif. Ils ont un petit garçon puis lorsqu’elle est enceinte de sept mois de leur deuxième...
    Voir plus

    Alerte pépite
    Théo et Sarah sont un jeune couple heureux. Sarah est une ancienne punkette un peu rebelle qui trouve l’apaisement en rencontrant Théo, une jeune homme un peu exalté et toujours positif. Ils ont un petit garçon puis lorsqu’elle est enceinte de sept mois de leur deuxième enfant, on découvre à Sarah une tumeur très mal placée et très grosse. Dès le début, nous savons que Sarah va mourir. Mais au lieu de tomber dans le pathos, ce récit est d’une grâce et d’une légèreté extraordinaires. On alterne entre le rire et les larmes. Et surtout, surtout ce récit (inspiré de l’histoire de l’auteur) nous montre à quel point la pulsion de vie est plus forte que la mort. Un livre dont on sort bouleversé! A lire absolument!

  • add_box
    Couverture du livre « Les enfants véritables » de Thibault Berard aux éditions L'observatoire

    Emma C sur Les enfants véritables de Thibault Berard

    A l’opposé de beaucoup, je n’avais pas été frappée par le premier roman de Thibault Bérard Il est juste que les forts soient frappés. Émue bien sûr, comment ne pas l’être, mais pas plus.
    J’étais donc un peu sur la réserve pour ce deuxième volume, d’autant que je savais qu’il s’agissait de la...
    Voir plus

    A l’opposé de beaucoup, je n’avais pas été frappée par le premier roman de Thibault Bérard Il est juste que les forts soient frappés. Émue bien sûr, comment ne pas l’être, mais pas plus.
    J’étais donc un peu sur la réserve pour ce deuxième volume, d’autant que je savais qu’il s’agissait de la suite du premier.
    Et quelle bonne surprise, cette fois je me suis totalement attaché aux personnages, Cloé si solaire et sa famille pour le moins atypique, et bien sûr Théo et les enfants encore sous le choc du drame.
    J’ai apprécié le procédé narratif, la voix off différente pour chaque partie correspondant à un enfant à chaque fois. Une vue comme extérieure qui donne du relief au récit.
    Au fil des pages, nous observons la reconstruction d’une famille nouvelle ou chacun doit trouver sa place sans bouleverser les autres et en maintenant le fragile équilibre établi.
    Une belle réussite.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !