Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sigrid Baffert

Sigrid Baffert
Auteur pour la jeunesse depuis une dizaine d'années, Sigrid Baffert est reconnue pour sa plume alerte qui aborde avec tendresse et humour les moments graves de la vie. Lauréate du Prix du Roman Jeunesse décerné par le Ministère de la Jeunesse en 2002, et sélectionnée par le Prix des incorru... Voir plus
Auteur pour la jeunesse depuis une dizaine d'années, Sigrid Baffert est reconnue pour sa plume alerte qui aborde avec tendresse et humour les moments graves de la vie. Lauréate du Prix du Roman Jeunesse décerné par le Ministère de la Jeunesse en 2002, et sélectionnée par le Prix des incorruptibles en 2005, elle est l'auteur au Seuil Jeunesse de Eve et la pomme de Newton. Elle anime de nombreux ateliers d'écriture et se déplace beaucoup dans les écoles. Sigrid Baffert vit à Paris.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Tous les bruits du monde » de Sigrid Baffert aux éditions Milan

    delnatlau sur Tous les bruits du monde de Sigrid Baffert

    Et voilà, je viens de tourner la dernière page... J'ai envie de dire oh la vache! Il va mettre difficile de choisir un autre livre tout de suite... Avec ce livre on est à mille à l'heure quasiment tout le temps! Beaucoup d'émotions, beaucoup de questions, du suspense et puis beaucoup d'amour...
    Voir plus

    Et voilà, je viens de tourner la dernière page... J'ai envie de dire oh la vache! Il va mettre difficile de choisir un autre livre tout de suite... Avec ce livre on est à mille à l'heure quasiment tout le temps! Beaucoup d'émotions, beaucoup de questions, du suspense et puis beaucoup d'amour finalement! Je ne trouve pas les mots pour vous en parler bien et ça me désole!!! A lire par les ados et les adultes!

  • add_box
    Couverture du livre « Igor et Souky à la conquête de l'espace » de Sigrid Baffert aux éditions Editions Des Elephants

    stephanie tranchant sur Igor et Souky à la conquête de l'espace de Sigrid Baffert

    Igor et Souky, à la conquête de l’espace est un docu-fiction bien fait qui a beaucoup intéressé les enfants. C’est un bon moyen pour éveiller leur curiosité sur certains thèmes, sans craindre de perdre leur...
    Voir plus

    Igor et Souky, à la conquête de l’espace est un docu-fiction bien fait qui a beaucoup intéressé les enfants. C’est un bon moyen pour éveiller leur curiosité sur certains thèmes, sans craindre de perdre leur intérêt......................................

    https://libre-r-et-associes-stephanieplaisirdelire.blog4ever.com/sigrid-baffert-et-sandrine-bonini-igor-et-souky-a-la-conquete-de-l-espace

  • add_box
    Couverture du livre « La fille qui avait deux ombres » de Sigrid Baffert aux éditions Ecole Des Loisirs

    Marie Kacher sur La fille qui avait deux ombres de Sigrid Baffert

    Tout a commencé par une heure de retenue, donnée par sa professeure d’italien car elle n’avait pas son livre, une retenue qu’Elisa n’a pas eu le plaisir d’effectuer puisque Rose, sa grand-mère, ne lui en a pas donné la possibilité, allant s’installer dans le fond de la classe pour recopier en...
    Voir plus

    Tout a commencé par une heure de retenue, donnée par sa professeure d’italien car elle n’avait pas son livre, une retenue qu’Elisa n’a pas eu le plaisir d’effectuer puisque Rose, sa grand-mère, ne lui en a pas donné la possibilité, allant s’installer dans le fond de la classe pour recopier en vitesse les cent lignes exigées par la professeure après avoir expliqué que puisque c’était par sa faute qu’Elisa n’avait pas son livre, c’était à elle d’être collée. A partir de ce jour-là, la guerre était latente entre les générations. Et les choses ne s’arrangent pas lorsque Rose déclare avoir pris rendez-vous chez un chirurgien esthétique. Pour Elisa, c’est le drame : pourquoi sa grand-mère désire-t-elle devenir une parfaite étrangère en changeant de tête ? Cette décision incompréhensible, combinée aux étrangetés qui s’accumulent dans la maison, lui font craindre le pire pour la raison de son aïeule. Mais voilà qu’Elisa se met à déambuler en pleine nuit, à faire des cauchemars, à être suivie par une ombre venue de nulle part et à entendre sans cesse la même mélodie inconnue. Elisa en est persuadée, Rose leur cache quelque chose. Sur son passé, mais aussi son présent. Pour retrouver la sérénité, Elisa va tout tenter pour découvrir le secret de sa grand-mère …

    Par l’intermédiaire d’une narration bourrée d’humour et légère comme une plume, l’auteur évoque l’épineux sujet des secrets familiaux, aborde la thématique douloureuse du poids des non-dits et des mensonges. Le lecteur, comme Elisa, est sans cesse tiraillé entre cette joie insouciante et cette souffrance venue de nulle part. Cette souffrance qui prend la forme de crises de somnambulisme soudaines, mais surtout d’une ombre rattachée à aucun corps, qui semble guider Elisa dans sa quête de la vérité. Car on le comprend rapidement : contrairement à ce que nous laissait penser le résumé, ce n’est pas la folie - de la grand-mère ou de la petite-fille - qui représente le cœur de l’intrigue, mais bel et bien ce mystère que représente le passé de Rose, cette femme exubérante et insupportable qui s’avère être bien plus sensible et vulnérable qu’on ne le pense. Rien ne préparait Elisa aux découvertes qu’elle va faire, après avoir entrainé sa famille en Sicile dans le village natal de sa grand-mère qui peine à supporter cette plongée dans son passé. Rien ne préparait le lecteur, non plus : la vérité nous tombe dessus comme une chape de plomb, sans prévenir, sans même s’annoncer quelques pages à l’avance.

    La fille qui avait deux ombres est donc un roman face auquel on ne peut rester indifférent : des personnages tous plus attachants les uns que les autres en dépit de leur caractère parfois invivables - une carapace qui s’effiloche progressivement -, des mystères et des secrets qui ne demandent qu’à être dévoilés pour permettre aux protagonistes d’avancer enfin, de se construire ou se reconstruire, une plume qui transforme en mots les émotions pour mieux les communiquer … Chaque chapitre propose au lecteur une tranche de cette histoire aussi bouleversante que captivante, aussi légère que grave, aussi étrange que familière. La fille qui avait deux ombres est autant un récit initiatique qu’une rétrospective, un retour sur le passé qui permet à l’avenir d’advenir. C’est une belle histoire familiale qui montre avec force l’importance de la confiance et de la confidence au sein d’une famille, car les secrets et les non-dits pèsent autant sur ceux qui les gardent énergiquement que ceux qui les pressentent mystérieusement, et ils divisent aussi efficacement qu’une dispute. Ce roman, il vous prend aux tripes, il vous bouleverse, il vous assomme, il vous captive.