Poul Anderson

Poul Anderson
Poul AnDERSOn (1926-2001) est un des monstres sacrés de la SF américaine. Sept fois lauréat du prestigieux prix Hugo (et trois fois du prix nebula), il est l'auteur de certains des plus grands classiques du genre, comme Les Croisés du Cosmos, Hrolf Kraki et surtout, le cycle de « La Patrouille du... Voir plus
Poul AnDERSOn (1926-2001) est un des monstres sacrés de la SF américaine. Sept fois lauréat du prestigieux prix Hugo (et trois fois du prix nebula), il est l'auteur de certains des plus grands classiques du genre, comme Les Croisés du Cosmos, Hrolf Kraki et surtout, le cycle de « La Patrouille du temps » (proposé dans un intégrale de quatre volumes, aux éditions du Bélial'). Après l'exceptionnel succès de Tau Zéro, paru en 2012, suivi en 2013 par Barrière mentale, et autres intelligences, L'Epée brisée est le neuvième livre de Poul Anderson à paraître aux éditions du Bélial'.

Avis (3)

  • Couverture du livre « Tau Zéro » de Poul Anderson aux éditions Pocket

    Jo Thomas sur Tau Zéro de Poul Anderson

    Bon roman de Space-Opera. Poul Anderson marie bien difficultés techniques et problèmes relationnels inhérents à un confinement prolongé.

    Bon roman de Space-Opera. Poul Anderson marie bien difficultés techniques et problèmes relationnels inhérents à un confinement prolongé.

  • Couverture du livre « L'épée brisée » de Poul Anderson aux éditions Lgf

    Gérald Lobry sur L'épée brisée de Poul Anderson

    Ce roman de fantasy se déroule dans le monde parallèle des elfes et des trolls au moyen-âge. L’épopée est celle de Skafloc, un enfant volé par les elfes, éduqué par ces êtres de faëries. Apprenant auprès des elfes, il tombe amoureux d’une humaine qui va provoquer sa chute.
    Ce roman écrit dans...
    Voir plus

    Ce roman de fantasy se déroule dans le monde parallèle des elfes et des trolls au moyen-âge. L’épopée est celle de Skafloc, un enfant volé par les elfes, éduqué par ces êtres de faëries. Apprenant auprès des elfes, il tombe amoureux d’une humaine qui va provoquer sa chute.
    Ce roman écrit dans les années 50 na été traduit que récemment. La préface de Michael Moorcock annonce un récit épique et merveilleux, comparable au Seigneur des Anneaux de Tolkien, peut-être même plus passionnant.
    L’écriture est fluide, très rythmé agrémentant les chapitres de quelques tirades sans faire des pages de poésie comme vous aurez pu le lire chez Tolkien. C’est avc une juste mesure que l’auteur écrit son roman, sans fioriture ni lourdeur.
    L’univers décrit est celui de l’univers des fées, elfes, trolls et autres créatures magiques. Se mélangeant à notre monde, ce monde se révèle être merveilleux avec ses beautés et ses horreurs malgré tout, se confrontant de temps en temps à notre monde par des événements inexplicables.
    Le récit est très épique, décrivant un monde cruel en guerre où deux guerriers vont s’affronter et définir l’avenir de ce monde en perdition. Les raisons de cette chute sont à lire à travers les lignes. Avec la montée du christianisme au moyen-âge, les hommes ne s’en remettent plus qu’à un seul Dieu, délaissant les anciennes croyances et la nature, oubliant les légendes, tuant ainsi des millénaires d’histoires et d’imagination. C’est cette confrontation symbolisée par ces deux guerriers, l’un humain, l’autre d’origine mystique, que nous retrouvons, l’homme se pliant à Dieu contre les antiques croyances.
    Les personnages sont expressifs et intéressants, les elfes sont immortels, mais l’amour se refuse à eux, les laissant dans l’ennui d’une existence longue, alors que l’homme, lui, est soumis à des émotions puissantes, vivantes, mais il n’est qu’une goutte d’eau dans la vie d’un seul elfe.
    Ce roman est passionnant finalement, avec une morale et une étude poussant à la réflexion sur l’arrivée du monothéisme et le reflux de ces croyances ancestrales, magnifiques, oubliées pendant des siècles et que de nos jours, nous tentons vainement de retrouver, afin de renouer avec un monde riche.
    Que vous soyez ou non passionné de fantasy, c’est un roman à lire, un roman plein de philosophie portant en lui une morale puissante.

  • Couverture du livre « Tau Zéro » de Poul Anderson aux éditions Pocket

    Séverine Schoettel sur Tau Zéro de Poul Anderson

    Écrit en 1970, le thème de l'errance dans l'espace a été, depuis, maintes fois repris. Ce livre, magnifique, nous fait voyager mais nous apprend aussi beaucoup. En effet, les débats entre les personnages, sont le support de nombreuses connaissances scientifiques. Ces connaissances restent...
    Voir plus

    Écrit en 1970, le thème de l'errance dans l'espace a été, depuis, maintes fois repris. Ce livre, magnifique, nous fait voyager mais nous apprend aussi beaucoup. En effet, les débats entre les personnages, sont le support de nombreuses connaissances scientifiques. Ces connaissances restent accessibles aux novices et ne nuisent nullement au rythme de l'histoire. J'adore. Une véritable réussite.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com