Philippe Claudel

Philippe Claudel
Philippe Claudel, agrégé de français, a choisi, après quelques années de lycée, d'enseigner à des enfants handicapés moteur, à la maison d'arrêt de Nancy, puis à l'Université de Nancy II (Anthropologie culturelle et Littérature).
Grand admirateur de Simenon et du Giono d'après-guerre, il tisse av... Voir plus
Philippe Claudel, agrégé de français, a choisi, après quelques années de lycée, d'enseigner à des enfants handicapés moteur, à la maison d'arrêt de Nancy, puis à l'Université de Nancy II (Anthropologie culturelle et Littérature).
Grand admirateur de Simenon et du Giono d'après-guerre, il tisse avec maestria des univers où la simplicité, claire dentelle aérienne, tente de dissimuler l'obscur des drames qui jalonnent nos existences. Il fait remonter son désir d'écrire aussi loin que sa mémoire.
Il devient en 2004, directeur d'une nouvelle collection de romans chez Stock. Le pari d'« Ecrivins » ? Publier quatre fois par an des textes d'écrivains avec pour seule contrainte que le vin serve de toile de fond ou soit simplement évoqué.

Articles (5)

Voir tous les articles

Avis (187)

  • Couverture du livre « J'abandonne » de Philippe Claudel aux éditions Lgf

    Le Voyage de Lola sur J'abandonne de Philippe Claudel

    Depuis le décès prématuré de sa femme, il ne trouve plus aucune réponse à ses questions. Même sa petite fille, son amour, son trésor ne peut le sortir de cette béance dans lequel il s’enfonce.
    Il n’a plus envie de survivre, il voudrait abandonner. Notre société, la haine, la violence, la...
    Voir plus

    Depuis le décès prématuré de sa femme, il ne trouve plus aucune réponse à ses questions. Même sa petite fille, son amour, son trésor ne peut le sortir de cette béance dans lequel il s’enfonce.
    Il n’a plus envie de survivre, il voudrait abandonner. Notre société, la haine, la violence, la vulgarité, la bestialité, la laideur, le blesse, le tue. Jusqu’à ce regard, celui d’une femme qui vient d’apprendre l’accident mortel de sa fille de 15 ans. Son enfant unique renversée par une voiture, son enfant perdue, sa fille qu’elle ne reverra plus, sans laquelle elle va devoir vivre coûte que coûte.

    Un petit roman dense, puissant, important
    Philippe Claudel est un auteur remarquable
    Ses histoires me touchent en plein cœur
    Ses personnages peuplent ma vie
    Chaque livre est une aventure, un voyage, une expérience
    Chacun écrit pour moi
    Je pleure, et je souris, m’en remets difficilement
    Je voudrais qu’ils ne s’arrêtent jamais
    Un flux continu de ses phrases dont je suis amoureuse
    De ces pensées que je fais miennes.
    Rhooooo mais qu’est-ce que je l’aime ! ♥♥♥

  • Couverture du livre « La petite fille de Monsieur Linh » de Philippe Claudel aux éditions Lgf

    Maelou sur La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

    Un petit livre et une grande histoire. Monsieur Linh a fui son pays, en guerre, par bateau. Il a perdu toute sa famille sauf sa petite fille qu'il tient, serré très fort, dans ses bras. Cette extraordinaire histoire humaine est aussi celle d'une amitié incroyable entre deux immenses solitudes...
    Voir plus

    Un petit livre et une grande histoire. Monsieur Linh a fui son pays, en guerre, par bateau. Il a perdu toute sa famille sauf sa petite fille qu'il tient, serré très fort, dans ses bras. Cette extraordinaire histoire humaine est aussi celle d'une amitié incroyable entre deux immenses solitudes masculines. Les mots de Philippe Claudel mettent en musique la délicatesse d'un geste et la puissance de la compassion. La chute poignante laisse une trace indélébile dans l'âme.
    J'ai versé une larme emportée par l'émotion. N'est-ce pas aussi ça le bonheur de lire

  • Couverture du livre « L'arbre du pays Toraja » de Philippe Claudel aux éditions Lgf

    BERNARD DOMINIQUE sur L'arbre du pays Toraja de Philippe Claudel

    bonjour , Philippe Claudel a voulu exprimer son désarroi face à la mort d'un ami . Il met en avant le caractère étonnant de son ami Eugène qui face à la mort sait encore aimer , donner , partager . Il donne une leçon d'amour alors que Philippe Claudel aujourd'hui seul se sent perdu et à besoin...
    Voir plus

    bonjour , Philippe Claudel a voulu exprimer son désarroi face à la mort d'un ami . Il met en avant le caractère étonnant de son ami Eugène qui face à la mort sait encore aimer , donner , partager . Il donne une leçon d'amour alors que Philippe Claudel aujourd'hui seul se sent perdu et à besoin de le crier à la face du monde ...Cette solitude face à l'absence de l'autre , sans savoir si il y a un après et des souvenirs de son passé d'alpiniste lui reviennent , la disparition souvent présente ..Cet autre traumatisme face à une autre mort , celle d'un ami alpiniste qu'il a vu s'éteindre sous ses yeux , impuissant ...Tout revient à sa mémoire ...Nous avons une éducation pour la bienséance , pour la culture pour les lois , mais pour la mort , qui nous dit quoi faire? Philippe Claudel nous fait partager ses émotions , des passages de sa vie , ses confrontations , ses réactions sur le vif ...On en ressort en se posant LA question , qui sommes nous, ou allons nous?

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com