Philippe Claudel

Philippe Claudel
Philippe Claudel, agrégé de français, a choisi, après quelques années de lycée, d'enseigner à des enfants handicapés moteur, à la maison d'arrêt de Nancy, puis à l'Université de Nancy II (Anthropologie culturelle et Littérature).
Grand admirateur de Simenon et du Giono d'après-guerre, il tisse avec maestria des univers où la simplicité, claire dentelle aérienne, tente de dissimuler l'obscur des drames qui jalonnent nos existences. Il fait remonter son désir d'écrire aussi loin que sa mémoire.
Il devient en 2004, directeur d'une nouvelle collection de romans chez Stock. Le pari d'« Ecrivins » ? Publier quatre fois par an des textes d'écrivains avec pour seule contrainte que le vin serve de toile de fond ou soit simplement évoqué.
Philippe Claudel, agrégé de français, a choisi, après quelques années de lycée, d'enseigner à des enfants handicapés moteur, à la maison d'arrêt de Nancy, puis à l'Université de Nancy II (Anthropologie culturelle et Littérature).
Grand admirateur de Simenon et du Giono d'après-guerre, il tisse avec maestria des univers où la simplicité, claire dentelle aérienne, tente de dissimuler l'obscur des drames qui jalonnent nos existences. Il fait remonter son désir d'écrire aussi loin que sa mémoire.
Il devient en 2004, directeur d'une nouvelle collection de romans chez Stock. Le pari d'« Ecrivins » ? Publier quatre fois par an des textes d'écrivains avec pour seule contrainte que le vin serve de toile de fond ou soit simplement évoqué.

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (150)

  • Couverture du livre « Inhumaines » de Philippe Claudel aux éditions Stock

    0.15

    Christophe CORRE sur Inhumaines de Philippe Claudel

    Les personnages de ce livre travaillent dans "l’Entreprise" et un cadre joue ici le rôle de narrateur. Il nous fait partager leurs "drôles" de loisirs, leur façon à eux de se distraire, de profiter de la vie souvent au détriment d'autrui et de la morale. Ils ne reculent devant rien pour assouvir...
    Voir plus

    Les personnages de ce livre travaillent dans "l’Entreprise" et un cadre joue ici le rôle de narrateur. Il nous fait partager leurs "drôles" de loisirs, leur façon à eux de se distraire, de profiter de la vie souvent au détriment d'autrui et de la morale. Ils ne reculent devant rien pour assouvir leurs fantasmes (parties de zoophilie et d'anthropophagie...). Complètement blasés et égoïstes, ils osent tout sans état d’âme. Leur actes immondes sont banalisés à l’extrême. Ils vont au bout de leurs pulsions (mort, sexe...) quelque soit les conséquences.

    Le sexe est omniprésent. Ici tout le monde couche avec tout le monde sans pudeur, sans morale juste pour la jouissance, le plaisir. Cela en devient même lassant.

    Toute notre société est ici représentée et personne n'est épargné : pauvres, vieux, cancéreux, arabes, animaux, etc. Tous subissent les excès d’une société avide de nouveautés qui en veut toujours plus quelque soit le prix.

    Ce livre divise les lecteurs en raison de son contenu dérangeant qui peut choquer. Pour ma part, j'ai aimé ces nouvelles à l'humour (très) noir. Certaines m'ont rappelé (hélas) des faits divers lus dans les journaux ou des émissions de télé-réalité.

    Philippe Claudel a voulu en écrivant cet ouvrage nous faire réfléchir sur les dérives inhumaines de notre société. Pari réussi.git sta

  • Couverture du livre « L'arbre du pays Toraja » de Philippe Claudel aux éditions Lgf

    0.1

    Dominique JOUANNE sur L'arbre du pays Toraja de Philippe Claudel

    Choqué par la mort de son ami, Philippe Claudel livre une prise de conscience très personnelle sur l’existence.
    Les pans de son autobiographie sont intéressants. J’ai eu de la sympathie pour Eugène, son ami et producteur, qui comme moi donnait ses livres dès lus et qui constate que vieux et...
    Voir plus

    Choqué par la mort de son ami, Philippe Claudel livre une prise de conscience très personnelle sur l’existence.
    Les pans de son autobiographie sont intéressants. J’ai eu de la sympathie pour Eugène, son ami et producteur, qui comme moi donnait ses livres dès lus et qui constate que vieux et malade on n’est plus considéré d’égal à égal, hors-jeu on est pris en pitié ou en dégoût. « Croire en Dieu serait trop tard. Je laisse les paris de dernière heure à ceux qui meurent de trouille. »
    L’histoire de l’arbre du pays Toraja qui donne envie d’acheter le livre, est abandonnée au bout de la onzième page pour laisser place à un flot d’état d’âme noir, triste, systématiquement négatif et anxiogène qui, au-delà de m’avoir passablement ennuyée, a su me transmettre une angoisse inutile.
    Le titre de ce livre au récit absolument déprimant sur tous les sujets abordés, aurait pu être « Un grand moment de dépression personnelle ». Si transposé en un tableau, il serait une œuvre d'une noirceur lumineuse.
    En ce qui concerne Pula, j’ai adoré cette ville et sa région au bord d’une magnifique mer Adriatique où j’ai passé de très belles vacances ! Il faut vraiment être taciturne pour ne pas aimer cette très belle région croate, ensoleillée et riche d’Histoire.
    Toutefois, oui : c’est très bien écrit.git sta

  • Couverture du livre « La petite fille de Monsieur Linh » de Philippe Claudel aux éditions Lgf

    0.2

    Mélody Lebrun sur La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel

    Ce roman est d'une douceur incroyable, ne serait ce que par l'écriture ou par le personnage de Monsieur Linh. L'histoire en elle même est intéressante et actuelle, elle raconte un exile qui finalement nous montre L'exile en générale. Cette difficulté universelle de s'intégrer dans un pays...
    Voir plus

    Ce roman est d'une douceur incroyable, ne serait ce que par l'écriture ou par le personnage de Monsieur Linh. L'histoire en elle même est intéressante et actuelle, elle raconte un exile qui finalement nous montre L'exile en générale. Cette difficulté universelle de s'intégrer dans un pays étranger avec une langue étrangère.
    C'est un très beau roman qui dessine les traits de l'amour et l'amitié. Je le recommande à tous .

    Sur ce passer de bonnes lectures.git sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com