Mark Haskell Smith

Mark Haskell Smith
MARK HASKELL SMITH, né en 1957 au Kansas, a travaillé dans les années 1990 pour le cinéma, le théâtre et la télévision. Il est aujourd'hui connu pour ses romans, dont Coup de vent est le sixième traduit en français (les cinq précédents ont été publiés chez Rivages). Hédoniste, grand amateu... Voir plus
MARK HASKELL SMITH, né en 1957 au Kansas, a travaillé dans les années 1990 pour le cinéma, le théâtre et la télévision. Il est aujourd'hui connu pour ses romans, dont Coup de vent est le sixième traduit en français (les cinq précédents ont été publiés chez Rivages). Hédoniste, grand amateur de gastronomie et moraliste impitoyable, il apprécie tout particulièrement les contre-cultures moralement douteuses ou quasi illégales, et ceux qui vivent leur passion au risque de se faire stigmatiser par la société. Il enseigne aujourd'hui à l'université de Californie à Riverside.

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Coup de vent » de Mark Haskell Smith aux éditions Gallmeister

    Lilou26700 sur Coup de vent de Mark Haskell Smith

    Bryan LeBlanc, trader très doué à Wall Street, s'occupe du marché des changes.
    Sa responsable, Seo-Yun Kim, lui fait confiance, car il fait d'énormes bénéfices.
    Il finira pourtant par planifier un détournement de plusieurs millions de dollars et prendra le large à bord de son voilier afin de...
    Voir plus

    Bryan LeBlanc, trader très doué à Wall Street, s'occupe du marché des changes.
    Sa responsable, Seo-Yun Kim, lui fait confiance, car il fait d'énormes bénéfices.
    Il finira pourtant par planifier un détournement de plusieurs millions de dollars et prendra le large à bord de son voilier afin de refaire sa vie.
    La banque lancera à ses trousses Seo-Yun (nymphomane), et Neal Nathanson, enquêteur (corrompu) au service de la banque ainsi que d'un détective privé de Punta Cana, "Piet" atteint d'une forme de nanisme au sex-appeal étonnant, un artiste raté qui aimerait empocher l'argent.
    Coup de vent est un roman mettant en scène des personnages tordus, du sexe, des morts, de la violence et de l'humour noir.

  • add_box
    Couverture du livre « Coup de vent » de Mark Haskell Smith aux éditions Gallmeister

    AsmoStark sur Coup de vent de Mark Haskell Smith

    Le roman commence par le sauvetage de Neal Nathanson, dérivant depuis des jours en pleine mer des Caraïbes, par une navigatrice en solitaire, qui découvrant que les sacs qu'il trimbale contiennent des millions décide de l'attacher au garde-fou par mesure de sécurité. Neal veut la convaincre...
    Voir plus

    Le roman commence par le sauvetage de Neal Nathanson, dérivant depuis des jours en pleine mer des Caraïbes, par une navigatrice en solitaire, qui découvrant que les sacs qu'il trimbale contiennent des millions décide de l'attacher au garde-fou par mesure de sécurité. Neal veut la convaincre qu'il n'est pas dangereux et pour cela il lui raconte comment lui et l'argent se sont retrouvés perdus au grand large. Toute l'histoire commence à Wall Street, avec Bryan Leblanc un trader au brillant avenir qui travaille sous les ordres de Seo-yun une jeune prodige de la finance à la personnalité atypique pour se poursuivre dans les Caraïbes où l'on va faire la connaissance de Piet, un ancien policier de petite taille qui entretient une relation particulière avec les postérieurs féminins...
    Quel plaisir que ce roman qui réunit, humour, suspens et actions. J'ai vraiment passé un excellent moment à suivre les péripéties de cette course-poursuite. Les personnages sont attachants, drôles, originaux; les actions s'enchaînent, on se prend à essayer d'anticiper le prochain coup, à deviner quelles circonstances nous ont amenées à la scène d'ouverture du livre. Pas le temps de s'ennuyer, ce page-turner est complètement addictif.
    Un roman haletant et drôle qu'on ne lâche pas.

  • add_box
    Couverture du livre « Coup de vent » de Mark Haskell Smith aux éditions Gallmeister

    Musemania sur Coup de vent de Mark Haskell Smith

    En fin de compte, c’est le premier livre de la rentrée littéraire 2019 dans lequel je me plonge. Généralement je préfère attendre que l’effervescence se calme un peu avant de faire le tri parmi les quelques 500 livres qui sont parus cette année.

    J’ai pu découvrir ce livre grâce au Picabo...
    Voir plus

    En fin de compte, c’est le premier livre de la rentrée littéraire 2019 dans lequel je me plonge. Généralement je préfère attendre que l’effervescence se calme un peu avant de faire le tri parmi les quelques 500 livres qui sont parus cette année.

    J’ai pu découvrir ce livre grâce au Picabo River Book Club, groupe consacré à la littérature américaine que je vous recommande chaudement sur Facebook. Si vous ne le connaissez pas encore, foncez!

    Un trader new-yorkais détourne des millions de dollars à sa banque et fuit dans les Caraïbes. Son ancien employeur ne compte pas en rester là et lui met alors aux trousses son meilleur limier et sa plus proche collègue. Survient alors une course-poursuite contre-la-montre dans les îles des Caraïbes, parsemée de rebondissements multiples et de rencontres avec des personnages haut en couleurs.

    Polar sur fond de critique du système financier, les chapitres courts s’alternent pour conter les histoires des différents protagonistes. Parfois rocambolesques, les situations sont souvent truculentes et nous ne pouvons pas nous empêcher de sourire avec cet humour caustique développé par l’auteur, Mark Haskell Smith.

    L’écriture est directe et malgré les 278 pages, l’histoire est dense et complète. Ce fut un très bon voyage en compagnie de Neal, Bryan, Seo-yun, Chloë et les autres dans cette aventure originale et très rythmée aux couleurs chaudes et en eau profonde. En matière de polar original, en voilà un exemple parfait. Rien que la magnifique couverture vaut déjà le coup d’oeil.

    Merci donc au Picabo River Book Club et aux éditions Gallmeister pour ce très chouette partenariat.

  • add_box
    Couverture du livre « Coup de vent » de Mark Haskell Smith aux éditions Gallmeister

    NADIA D'ANTONIO sur Coup de vent de Mark Haskell Smith

    Un nouveau livre pour cette rentrée littéraire de l'été 2019, « Coup de vent » (« Blown ») de Mark Haskell Smith (« Le roi du polar déjanté » selon Télérama), paru aux Éditions Gallmeister et dont la couverture est déjà bien attirante (ces deux personnages sur un pont, au-dessus d'une mer...
    Voir plus

    Un nouveau livre pour cette rentrée littéraire de l'été 2019, « Coup de vent » (« Blown ») de Mark Haskell Smith (« Le roi du polar déjanté » selon Télérama), paru aux Éditions Gallmeister et dont la couverture est déjà bien attirante (ces deux personnages sur un pont, au-dessus d'une mer houleuse et dont les couleurs sont si bien trouvées.) de plus, le texte est agrémenté de petits dessins stylisés qui le séparent.

    L'auteur, Mark Haskell Smith, est né en 1957 au Kansas, a travaillé dans les années 1990 pour le cinéma, le théâtre et la télévision. Il est aujourd'hui connu pour ses romans, dont « Coup de vent » est le sixième traduit en français (les cinq précédents ont été publiés chez Rivages).

    L'ouvrage : Polar maritime ? Polar financier ? Les deux à la fois certainement puisque l'on voit des traders de Wall Street et des navigateurs qui connaissent bien ce lieu. Un bon mélange original à mon avis

    C'est une bien fâcheuse situation que connaît Neal Nathanson, naufragé sur un voilier à moitié détruit et qui, pour se faire repérer par un éventuel secours, brûle un sac contenant un mélange de devises : des euros, des dollars, des yens, des yuan et de la monnaie du Mexique ainsi que des îles des Caraïbes.
    Question : que faisait-il à bord de ce voilier avec autant d'argent ?

    Et ô surprise, c'est une jeune navigatrice, Chloé, qui arrive : « Même en étant indulgente, elle trouvait qu'il avait l'air d'une putain de loque humaine. »
    Chloé fait le tour du monde en solitaire et ne suit pas le processus consistant à signaler la nouvelle du sauvetage à son équipe. Elle craint les médias et ses sponsors qui penseraient : « Une personne saine d'esprit aurait laissé le type sombrer avec son navire. »
    Le récit oscille entre ces deux personnages et d'autres, à terre, qui vont eux aussi connaître l'aventure.

    D'un autre côté, on trouve un certain Bryan LeBlanc et sa boss-directrice générale, Seo-yun Kim, dont le mariage approche mais qui, finalement, n'en est pas ravie. Ils vont partir, tous les deux, à la recherche d'une énorme somme d'argent disparue et vont devoir trouver la façon dont cela a pu être possible.

    On assiste à une sorte de jeu du gendarme et du voleur. L'humour est bien présent, les rebondissements sont nombreux. C'est drôle – souvent féroce – on trouve des scènes de sexe quand on ne s'y attend pas (quoique …) - beaucoup d'action.

    L'auteur utilise un style que l'on qualifie de « direct » et emmène le lecteur au gré de la houle et l'emporte avec le vent.

    J'ai relevé pour la conclusion, cette critique du « Los Angeles Times » : « Un rejeton de Hunter S. Thompson et de James Ellroy, en légèrement plus équilibré. Mais aussi celle de la « Librairie le Failler" à Rennes : « Peut-être le livre le plus politiquement incorrect de la rentrée ! (…) « Coup de vent » est un polar aussi délectable que transgressif. »

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !