Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marie Vareille

Marie Vareille

Comme n'importe quelle fille de 30 ans, Marie Vareille croule sous les problèmes existentiels : une vie amoureuse qui passe sans crier gare du néant le plus total à la tragédie grecque, une dangereuse tendance à prendre les Mojitos pour des menthes à l'eau et une carte bleue hors de tout contrôle...

Voir plus

Comme n'importe quelle fille de 30 ans, Marie Vareille croule sous les problèmes existentiels : une vie amoureuse qui passe sans crier gare du néant le plus total à la tragédie grecque, une dangereuse tendance à prendre les Mojitos pour des menthes à l'eau et une carte bleue hors de tout contrôle. Seul remède à ses déboires : s'inventer des histoires. Parisienne de temps en temps, Bordelaise quand l'envie lui en prend, elle écrit depuis qu'elle a été en âge d'aligner trois phrases sur ses cahiers Hello Kitty.

Articles en lien avec Marie Vareille (2)

Avis sur cet auteur (55)

  • add_box
    Couverture du livre « La vie rêvée des chaussettes orphelines » de Marie Vareille aux éditions Charleston

    Pascale LE RUDULIER-FURET sur La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

    Je lis rarement des romans dits "feel-good" : peut-être parce que je me sens mieux avec mes démons et mes traumatismes…
    Ce livre m'a été conseillé par un membre d'un groupe Facebook "Lecteurs-Auteurs - La passion des mots".
    Bien sûr, j'ai été interpellée par son titre ! J'ai toujours trouvé...
    Voir plus

    Je lis rarement des romans dits "feel-good" : peut-être parce que je me sens mieux avec mes démons et mes traumatismes…
    Ce livre m'a été conseillé par un membre d'un groupe Facebook "Lecteurs-Auteurs - La passion des mots".
    Bien sûr, j'ai été interpellée par son titre ! J'ai toujours trouvé étrange que des chaussettes disparaissent !

    Ce roman m'a réconciliée avec ce type de livre : plus qu'un roman facile, il développe les accidents de la vie, les secrets, les abandons...
    Le style des retours en arrière avec le journal d'Alice est particulièrement bien amené.

    J'ai tout de suite adorée Alice, l'héroïne, une femme angoissée, une américaine qui arrive à Paris, seule et perturbée ; elle accepté un poste de comptable dans une nouvelle start-up et rencontre des personnages atypiques qui sont aussi des chaussettes orphelines, en recherche de leur double...
    L'écriture de l'auteur est fluide et nous emmène dans un univers de geeks !
    Plus qu'un simple roman, c'est vraiment une histoire merveilleuse où des secrets sont bien cachés !

    Je vous le conseille vivement.

  • add_box
    Couverture du livre « La vie rêvée des chaussettes orphelines » de Marie Vareille aux éditions Charleston

    kryan soler sur La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

    Un roman tristement intense et talentueux.
    Je n'oublierai pas de sitôt ces deux soeurs Alice et Scarlett.

    Un roman tristement intense et talentueux.
    Je n'oublierai pas de sitôt ces deux soeurs Alice et Scarlett.

  • add_box
    Couverture du livre « Le syndrome du spaghetti » de Marie Vareille aux éditions Pocket Jeunesse

    La Bibliothèque de Juju sur Le syndrome du spaghetti de Marie Vareille

    Moi, tu sais, les spaghettis … Je préfère les nouilles, c’est plus mon truc. Les spaghettis, je n’arrive pas à garder ma dignité lorsque j’en mange, une vraie angoisse !

    Et le basket, bof… Non, vraiment, ce n’est pas pour moi ce roman, je pense.

    Puis, j’ai jeté un coup d’œil. Comme on...
    Voir plus

    Moi, tu sais, les spaghettis … Je préfère les nouilles, c’est plus mon truc. Les spaghettis, je n’arrive pas à garder ma dignité lorsque j’en mange, une vraie angoisse !

    Et le basket, bof… Non, vraiment, ce n’est pas pour moi ce roman, je pense.

    Puis, j’ai jeté un coup d’œil. Comme on entrouvre la porte.


    Et je m’y suis engouffré ! Pris d’amour pour Léa, cette lycéenne, folle de basket et amoureuse de son meilleur ami. Je me suis pris de passion pour un livre sur le basket, oui madame, et j’ai même presque compris les règles, dis donc.

    Mais trêve de dribleries car Marie Vareille touche juste dans ce roman jeunesse que je conseille à tous. Et non, il n’est pas uniquement question de baskets, je préfère te le dire tout de suite !

    Tu souris, tu t’inquiètes, tu larmouilles. Tu ris, tu tournes les pages et tu t’épattes.

    C’est un roman sensible, dur parfois, mais juste.

    Juste, oui, j’y tiens, car les clichés, ce n’est pas mon dada et Marie Vareille offre un roman calibré, sans ficelles apparentes, comme ça peut être parfois le cas. Il possède cette forme de sincérité qui fait que, quel que soit le registre, le roman peut fonctionner sur moi. Car il n’est pas fabriqué, ni prémâché et j’y ai trouvé ce que je n’étais pas allé chercher.

    Du sujet, je ne peux guère vous en parler car il ne faut pas déflorer le plaisir. Juste dire que ce n’est pas un roman léger, ce n’est pas une bluette adolescente, mais bel et bien, un cri du cœur. Et c’est en lisant les remerciements que j’ai encore mieux compris pourquoi j’avais ressenti une telle vérité …

    Entre petites phrases pétillantes et coups de massue, un roman qui rebondit d’un coin à l’autre de ta tête. Un roman qui se dévore, donc, et qui n’a pas besoin d’être forcément étiqueté. Oui, c’est un roman jeunesse, mais non, il n’est pas que pour les ados. Marie Vareille a l’émotion juste et les mots qu’il faut pour la faire naître.

    C’est fou la faculté qu’ont parfois les livres de te parler de choses qui, à la base, ne paraissaient pas être pour toi. J’étais en panne de lire, et me voilà reparti de plus belle, rendossant mon maillot de lecteur tout terrain !

    Tiens, et si je me mettais au basket ?

  • add_box
    Couverture du livre « Le syndrome du spaghetti » de Marie Vareille aux éditions Pocket Jeunesse

    Manika sur Le syndrome du spaghetti de Marie Vareille

    Léa a 16 ans elle est en seconde et rêve de devenir basketteuse professionnelle. Elle passe tout son temps sur les terrains avec son père qui est aussi son coach. Entourée de ses 2 amis, Asmel et Nico elle a ce qu'on pourrait dire une vie normale d'ado... jusqu'au jour où face à un drame sa vie...
    Voir plus

    Léa a 16 ans elle est en seconde et rêve de devenir basketteuse professionnelle. Elle passe tout son temps sur les terrains avec son père qui est aussi son coach. Entourée de ses 2 amis, Asmel et Nico elle a ce qu'on pourrait dire une vie normale d'ado... jusqu'au jour où face à un drame sa vie va basculer, ses projets tomber à l'eau

    Ce roman nous raconte un moment de vie pour Léa en 4 actes : celui où tout va bien, celui où survient le drame, celui où elle fait l'autruche et celui où elle se reconstruit. En fil conducteur, sa passion dévorante pour le basket va leur permettre de tenir face à l'adversité mais aussi lui faire comprendre que tout ce qu'elle a appris lors des entraînement peut lui servir dans la vie.
    Un roman qui m'a fait penser au "gout du baiser" car il en reprend la trame, la rencontre qui sauve et la maladie.

    C'est bien écrit, agréable à lire, bien dans l'air du temps et réaliste concernant ces ados qui se cherchent.