Marc Alexandre Oho Bambe

Marc Alexandre Oho Bambe

Marc Alexandre Oho Bambe, alias Capitaine Alexandre, est poète et slameur. Né en 1976 à Douala, au Cameroun, il est bercé par la poésie dès son plus jeune âge, notamment par Aimé Césaire et René Char (à qui il rendra hommage en choisissant son nom de scène). Arrivé en France à dix-sept ans, il ét...

Voir plus

Marc Alexandre Oho Bambe, alias Capitaine Alexandre, est poète et slameur. Né en 1976 à Douala, au Cameroun, il est bercé par la poésie dès son plus jeune âge, notamment par Aimé Césaire et René Char (à qui il rendra hommage en choisissant son nom de scène). Arrivé en France à dix-sept ans, il étudie à Lille, travaille brièvement dans une agence de communication, avant de se consacrer au journalisme et à l’écriture.
En 2006, il fonde le collectif On A Slamé Sur La Lune, troupe de poètes slameurs, musiciens, metteurs en scène, plasticiens, vidéastes et performeurs, qui en 2010 sort son premier album. Les membres du collectif multiplient les interventions culturelles et les performances scéniques, et affirment leur ambition pédagogique : celle de sensibiliser le public à la poésie, au spectacle vivant et au dialogue des cultures.
À partir de 2009, Marc Alexandre Oho Bambe publie de la poésie, notamment Le Chant des possibles, aux éditions La Cheminante (prix Fetkann ! de poésie, 2014, et prix Paul Verlaine de l’Académie française, 2015), Résidents de la République (La Cheminante, 2016) et De terre, de mer, d’amour et de feu (Mémoire d’encrier, 2017).
Capitaine Alexandre slame ses textes et chante les possibles sur les scènes du monde entier, intervient lors de conférences internationales, et donne de nombreux concerts littéraires en France et à l’étranger. Sa dernière création, De terre, de mer, d’amour et de feu, est un opéra slam baroque, présenté en juin 2017 en avant-première à la Fondation Louis Vuitton dans le cadre de la Carte blanche d’Alain Mabanckou.
Marc Alexandre Oho Bambe enseigne depuis dix ans et transmet à ses élèves et ses étudiants le goût de la littérature et de la poésie. il est également chroniqueur pour Africultures, Médiapart, Wéo et Le Point Afrique.

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (38)

  • Couverture du livre « Diên Biên Phu » de Marc Alexandre Oho Bambe aux éditions Sabine Wespieser

    Aurélien Vicentini sur Diên Biên Phu de Marc Alexandre Oho Bambe

    Le poète et slameur, Marc Alexandre Oho Bambe, né au Cameroun a fait avec Diên Biên Phù une très belle première incursion dans l'univers du roman en mars 2018 chez Sabine Wespieser éditeur.

    Alexandre, le narrateur retourne au Vietnâm, vingt après Diên Biên Phù, pour retrouver cette femme...
    Voir plus

    Le poète et slameur, Marc Alexandre Oho Bambe, né au Cameroun a fait avec Diên Biên Phù une très belle première incursion dans l'univers du roman en mars 2018 chez Sabine Wespieser éditeur.

    Alexandre, le narrateur retourne au Vietnâm, vingt après Diên Biên Phù, pour retrouver cette femme qu'il a aimé dans l'horreur de la guerre, Maï Lan. Il décide de quitter son épouse et ses enfants et se rappelle le passé, rencontre des personnes qui vont tâcher de l'aider dans sa quête amoureuse. Notre narrateur se rappelle sur les lieux du passé à la fois ses rencontres avec Maï Lan et des épisodes de la guerre. Ce roman est à la fois un très beau texte sur l'amour passionnel qui ne s'est jamais éteint et ne s'éteindra jamais, sur l'amitié et l'altérité, sur le sens du devoir. René Char imprègne ce roman par ailleurs et il s'agit d'un des poètes qui ont bercé l'auteur. Cela n'est donc pas surprenant qu'il y ait des références à sa poésie au coeur du roman.

    J'ai été particulièrement sensible à la construction romanesque mêlant poèmes à l'être aimée, lettres échangées entre le narrateur et son ami sénégalais Diop, dialogues et narration interne. L'écriture rappelle à plusieurs moments le slam effectivement, il y a un travail sur les échos et la répétition également. Beaucoup de phrases sont très courtes. J'ai trouvé ce roman touchant et j'espère que l'auteur en écrira un second.

  • Couverture du livre « Diên Biên Phu » de Marc Alexandre Oho Bambe aux éditions Sabine Wespieser

    Floriane Guilcher sur Diên Biên Phu de Marc Alexandre Oho Bambe

    Un livre touchant, plein de poésie, et qui pose de grandes questions avec simplicité et douceur. La colonisation, la place de l'homme dans la guerre, la place que l'on donne aux autres et celle qu'ils veulent bien nous donner. Les choix que l'on fait. Et l'honneur. Une lecture marquante.

    Un livre touchant, plein de poésie, et qui pose de grandes questions avec simplicité et douceur. La colonisation, la place de l'homme dans la guerre, la place que l'on donne aux autres et celle qu'ils veulent bien nous donner. Les choix que l'on fait. Et l'honneur. Une lecture marquante.

  • Couverture du livre « Diên Biên Phu » de Marc Alexandre Oho Bambe aux éditions Sabine Wespieser

    Julien Babin sur Diên Biên Phu de Marc Alexandre Oho Bambe

    Un premier roman magistralement réussi, qui traite de l’amour, de l’amitié, de la guerre tout en poésie

    Un premier roman magistralement réussi, qui traite de l’amour, de l’amitié, de la guerre tout en poésie

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Les délibérations du jury du Prix Orange du Livre 2018

Voir toutes les videos