Jacky Schwartzmann

Jacky Schwartzmann
Il a été libraire aux Sandales d'Empédocle (Besançon) et à Passages (Lyon). Il a été aussi barman au Luxembourg et chef de rang dans divers restaurants. Il travaille désormais dans une multinationale à Lyon. Il est l'auteur d'une pièce de théâtre, La Cravate écrite avec Denis Robert et d'un ... Voir plus
Il a été libraire aux Sandales d'Empédocle (Besançon) et à Passages (Lyon). Il a été aussi barman au Luxembourg et chef de rang dans divers restaurants. Il travaille désormais dans une multinationale à Lyon. Il est l'auteur d'une pièce de théâtre, La Cravate écrite avec Denis Robert et d'un roman, Bad Trip (Hugo roman, 2008), Pocket (2009).

Avis (10)

  • add_box
    Couverture du livre « Mauvais couts » de Jacky Schwartzmann aux éditions La Fosse Aux Ours

    Bill sur Mauvais couts de Jacky Schwartzmann

    J'ai découvert Jacky Schwartzmann avec "Demain, c'est loin", polar aux rebondissements inattendus comportant des scènes hilarantes ! 

    J'ai poursuivi ma découverte de ses oeuvres avec Pension complète dévoré en début d'année. 

    Avec un peu plus de mal, j'ai enfin réussi à mettre la main sur...
    Voir plus

    J'ai découvert Jacky Schwartzmann avec "Demain, c'est loin", polar aux rebondissements inattendus comportant des scènes hilarantes ! 

    J'ai poursuivi ma découverte de ses oeuvres avec Pension complète dévoré en début d'année. 

    Avec un peu plus de mal, j'ai enfin réussi à mettre la main sur un de ses premiers romans Mauvais coûts, au jeu de mots prometteur !

    On y fait la connaissance de Gaby Aspinall, acheteur dans une multinationale, dont la vie se résume à mettre la pression sur ses fournisseurs, à fantasmer sur sa N+1, à mater des films pornos et à picoler plus que de raison. 

    On y découvre les dessous de l'entreprise, les rapports de force Direction / Syndicats (dont aucune des deux parties ne sort grandie), les rivalités CODIR / cadres, les Powerpoint et sAP ... Bref, un roman sur l'entreprise plus vrai que nature 

    Quelques pointes d'humour, et un final inattendu m'ont particulièrement plu. 

    Un auteur à la plume alerte et vivace, qui sait très bien décrire les bassesses ordinaires

    Un auteur à suivre, dont j'attend avec impatience le prochain opus !

  • add_box
    Couverture du livre « Demain c'est loin » de Jacky Schwartzmann aux éditions Seuil

    EmilieG sur Demain c'est loin de Jacky Schwartzmann

    https://wordpress.com/post/dubonheurdelire.wordpress.com/3820

    Les éditions Point ont organisé cet hiver un petit jeu pour gagner un mug ainsi qu’un livre et pour une fois j’ai eu un peu de chance et j’ai gagné Demain c’est loin et un sympathique mug rose ! C’est donc l’occasion de plonger...
    Voir plus

    https://wordpress.com/post/dubonheurdelire.wordpress.com/3820

    Les éditions Point ont organisé cet hiver un petit jeu pour gagner un mug ainsi qu’un livre et pour une fois j’ai eu un peu de chance et j’ai gagné Demain c’est loin et un sympathique mug rose ! C’est donc l’occasion de plonger dans un petit polar un peu déjanté !
    « « J'avais un nom de juif et une tête d'Arabe mais en fait j'étais normal. » Voici François Feldman, originaire de la cité des Buers à Lyon, plus tout à fait un gars des quartiers mais n'ayant jamais réussi non plus à se faire adopter des Lyonnais de souche, dont il ne partage ni les valeurs ni le compte épargne. Il est entre deux mondes, et ça le rend philosophe. Juliane, elle, c'est sa banquière. BCBG, rigide et totalement dénuée de sens de l'humour, lassée de renflouer le compte de François à coups de prêt. « Entre elle et moi, de sales petites bestioles ne cessaient de se reproduire et de pourrir notre relation, ces sales petites bêtes contre lesquelles nous ne sommes pas tous égaux : les agios. » Mais le rapport de force va s'inverser quand, un soir, François lui sauve la mise, un peu malgré lui, suite à un terrible accident. Et la banquière coincée flanquée du faux rebeu des cités de se retrouver dans une improbable cavale, à fuir à la fois la police et un caïd de banlieue qui a posé un contrat sur leurs têtes. Pour survivre, ils vont devoir laisser leurs préjugés au bord de la route, faire front commun. Et c'est loin d'être gagné.

    Pour tout vous avouer, au début j’ai été un peu déstabilisée…je ne m’attendais pas à ce ton cru, un peu vulgaire parfois et souvent très oralisé. La situation de départ est aussi un peu rocambolesque : une banquière qui écrase un petit délinquant des cités et qui s’enfuit grâce à un de ses clients et qui n’est franchement pas un modèle en terme d’épargnant ! Mais au fil des pages, on se laisse complètement embarquer dans cette histoire un peu folle et on s’attache aux personnages qui sont surprenants. La BCBG va se révéler être une jeune femme avec des valeurs et elle semble même prête à baisser sa garde et à faire tomber les apriori. Quant à François Feldman – déjà quel nom ! – il va lui aussi vous surprendre !
    En résumé : aux premiers abords un peu réticente, j’ai beaucoup ri en lisant ce polar qui sort de l’ordinaire !

  • add_box
    Couverture du livre « Pension complète » de Jacky Schwartzmann aux éditions Seuil

    Galway76 sur Pension complète de Jacky Schwartzmann

    Cynisme et humour noir pour un cocktail détonnant à prendre au bord de la piscine du camping!
    On y passe du temps (dans le camping) avec Dino et Charles, l'un est un auteur célèbre, (il a obtenu le prix Goncourt quand même ! ), l'autre se retrouve là car sa Mercedes est tombée en panne ( et...
    Voir plus

    Cynisme et humour noir pour un cocktail détonnant à prendre au bord de la piscine du camping!
    On y passe du temps (dans le camping) avec Dino et Charles, l'un est un auteur célèbre, (il a obtenu le prix Goncourt quand même ! ), l'autre se retrouve là car sa Mercedes est tombée en panne ( et oui ça peut arriver ...).
    Quoi qu'il en soit aucun des deux n'est vraiment à sa place au camping des Naïades !
    Jacky Schartzmann nous entraine avec talent dans cette histoire, noire, drôle et décalée où les cadavres finissent par s'accumuler ! Un vrai plaisir !

  • add_box
    Couverture du livre « Pension complète » de Jacky Schwartzmann aux éditions Seuil

    Evadez-Moi (Lau Lo) sur Pension complète de Jacky Schwartzmann

    Le Noir se décline en plusieurs nuances. Holà ! je vous vois venir vous !
    Dans le Noir vous avez le polar avec une victime, une enquête, des flics. Vous avez aussi la version rougeoyante du thriller avec souvent un psychopathe ou plus généralement un ou une déséquilibré(e) qui découpe et qui...
    Voir plus

    Le Noir se décline en plusieurs nuances. Holà ! je vous vois venir vous !
    Dans le Noir vous avez le polar avec une victime, une enquête, des flics. Vous avez aussi la version rougeoyante du thriller avec souvent un psychopathe ou plus généralement un ou une déséquilibré(e) qui découpe et qui tronçonne en aspergeant murs et plafonds (je résume). Vous avez le noir « sociétal », le « rural noir », le noir « historique », le « politique » et peut-être d’autres.
    Et puis vous avez le noir complètement décalé, drôle, un poil cynique ou bourré d’humour (noir).
    Dans cette dernière catégorie officie Jacky Schwartzmann avec Pension Complète.
    Le début vous déroutera peut-être un peu parce que c’est un peu Franck Dubosc dans Camping mais en plus drôle. OK, en même temps, ce n’est pas bien difficile de faire plus drôle, je vous le concède.
    L’auteur nous régale d’humour noir et cynique et on adore (en principe, si on n’est pas trop coincé niveau humour).
    Et, tout doucement, on bascule dans un roman noir flirtant avec le polar mais toujours avec humour.
    Dino est, bien qu’il s’en défende, un gigolo de 50 ans vivant aux crochets de Lucienne de presque 30 ans son ainée, milliardaire Luxembourgeoise, et encore affublée de sa mère Macha, centenaire. Après un incident avec le banquier, Lucienne envoie Dino à Saint-Tropez en guise de punition. Sauf que Dino tombe en panne sur la route et se retrouve à devoir louer un mobile-home dans un camping (Dubosc, vous remettez ?) où il va faire la connaissance de Charles, un écrivain ayant reçu un Prix Goncourt venu se plonger parmi les prolos pour son prochain roman. Dino se retrouve coincé avec Charles.
    Je ne vous en dirai pas plus et vous conseille juste de le lire parce que vous passerez un moment de lecture, le sourire aux lèvres, tout en lisant un petit roman noir finalement hyper bien foutu.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !