Ingrid Desjours

Ingrid Desjours
Ingrid Desjours est psychocriminologue. Après avoir exercé de nombreuses années auprès de criminels sexuels en Belgique, elle décide en 2007 de se retirer en Irlande pour écrire son premier thriller. Depuis, elle se consacre entièrement à l'écriture de romans et de scénarios pour des séries télév... Voir plus
Ingrid Desjours est psychocriminologue. Après avoir exercé de nombreuses années auprès de criminels sexuels en Belgique, elle décide en 2007 de se retirer en Irlande pour écrire son premier thriller. Depuis, elle se consacre entièrement à l'écriture de romans et de scénarios pour des séries télévisées. Les nombreux psychopathes qu'elle a profilés et expertisés l'inspirent aujourd'hui encore. Outre ses tableaux cliniques pertinents, l'auteur excelle dans l'art de lever le voile sur la psychologie humaine et de faire ressentir au lecteur ce que vivent ses personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire... Ses quatre premiers romans, Écho (2009), Potens (2010), Sa vie dans les yeux d'une poupée (2013) et Tout pour plaire (2014) ont été plébiscités tant par le public que par les libraires. Elle a également animé l'écriture de Connexions, un polar interactif édité en partenariat avec l'émission « Au Field de la nuit » (TF1). Son dernier-né, Les Fauves, ouvre la nouvelle collection de polars et thrillers des éditions Robert Laffont : « La Bête noire. » Ingrid Desjours publie également chez le même éditeur des sagas fantastiques dans la collection R sous le pseudonyme Myra Eljundir : la trilogie Kaleb et la future trilogie Après nous, dont le premier tome paraîtra en novembre 2015. Elle vit actuellement à Paris.

Articles en lien avec Ingrid Desjours (5)

Avis sur cet auteur (52)

  • add_box
    Couverture du livre « La prunelle de ses yeux » de Ingrid Desjours aux éditions Robert Laffont

    Sandrine Fernandez sur La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

    Rentrée 2003. Victor, à 17 ans seulement, intègre Metis, une prestigieuse école qui forme l'élite de la nation, à la grande fierté de son père, Gabriel, un chef d'entreprise dont il déteste l'arrogance et l'autoritarisme. Très vite, il se rapproche de Tancrède, le mâle dominant de l'école et de...
    Voir plus

    Rentrée 2003. Victor, à 17 ans seulement, intègre Metis, une prestigieuse école qui forme l'élite de la nation, à la grande fierté de son père, Gabriel, un chef d'entreprise dont il déteste l'arrogance et l'autoritarisme. Très vite, il se rapproche de Tancrède, le mâle dominant de l'école et de sa petite amie Maya Torres.
    Treize ans plus tard, en 2016, Victor est mort de la main de Maya, prise d'une crise de folie lors de laquelle elle a aussi blessé Tancrède. Celui-ci, entré en politique, est à la tête d'un parti d'extrême-droite et Gabriel souffre d'une forme psychosomatique de cécité. Quant à Maya, elle s'est réfugiée en Irlande après s'être faite passer pour morte dans un attentat à Paris. Mais Gabriel a retrouvé sa trace, prêt à tout pour se venger de celle qui a tué son fils. Quand il lui propose de lui servir de guide une quinzaine de jours contre un salaire mirobolant, la jeune femme hésite mais ne peut résister à cette proposition d'autant plus intéressante qu'elle vient de perdre son travail. Et puis Gabriel est séduisant, charmeur, et aveugle, donc inoffensif. Pourtant, au fil de leur voyage, le doute s'installe. Qui est cet homme qui semble semer des indices la renvoyant à son ancienne vie ? Prise entre le sentiment amoureux naissant qu'il lui inspire et le danger qu'elle pressent, Maya ne sait pas qu'elle est tombée dans un piège.

    Un thriller psychologique certes, mais aussi un vaste fourre-tout. On y croise un plaidoyer pour le droit à la différence (bien), la dénonciation des mœurs dans les grandes écoles (bien), du suspense (bien), une histoire d'amour à l'eau de rose (nulle), des références scientifico-médicales (inutiles), des moments d'émotion (émouvants), des personnages caricaturaux (ridicules). Alors si on aime l'action et la tension et qu'on ne rechigne pas à verser quelques larmes sur une pauvre fille fragile et manipulée ou sur un sale c.. qui a paradoxalement ouvert les yeux sur le monde qui l'entoure une fois aveugle, on peut apprécier ce roman d'Ingrid Desjours. On retiendra surtout que c'est un véritable page-turner, malgré ses défauts, que le fin mot de l'histoire réserve sa part de surprises et on se souviendra, la larme à l'oeil, de Victor, un beau personnage, émouvant et courageux mais aussi de Gabriel et de son amour paternel, maladroit mais tellement sincère. Fait le job mais ne restera pas dans les annales.

  • add_box
    Couverture du livre « Tout pour plaire » de Ingrid Desjours aux éditions Pocket

    Carrie sur Tout pour plaire de Ingrid Desjours

    Tout pour plaire, le titre avait tout pour me ... déplaire. Mais bon, j'aime bien les thrillers psychologiques.

    Je ne parlerai pas de l'intrigue mais juste de mon impression.

    Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée mais, très vite, j'ai trouvé ça assez plat et surtout prévisible. J'ai...
    Voir plus

    Tout pour plaire, le titre avait tout pour me ... déplaire. Mais bon, j'aime bien les thrillers psychologiques.

    Je ne parlerai pas de l'intrigue mais juste de mon impression.

    Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée mais, très vite, j'ai trouvé ça assez plat et surtout prévisible. J'ai assez rapidement deviné ce qui allait se passer et les raisons du pourquoi ça allait se passer ainsi.

    Je n'ai pas non plus accroché aux personnages, les trouvant trop figés et stéréotypés - même si je dois admettre que l'auteure a fait un réel effort pour tenter d'approfondir la psychologie et la complexité de ses personnages. Mais la mayonnaise n'a pas pris chez moi.

    J'ai trouvé l'héroïne trop lisse pour être honnête - et trop chiante, il faut l'avouer. Son mari trop prévisible dans ses réactions au vu de son passé. Le frère de ce dernier trop désaxé pour être crédible. le flic trop ... tout!

    Quant à l'écriture, je n'ai pas non plus été conquise. On passe de clichés en poncifs, sans oublier, toutes les quatre pages, de rappeler à quel point l'héroïne est "belle" au cas où on l'aurait oublié (et où ça permettrait de comprendre les folies qu'on est capable de faire au nom de sa "beauté")...

    Bref, vous l'aurez compris, un roman qui ne m'a pas emballée mais qui se laisse lire quand même.

  • add_box
    Couverture du livre « La prunelle de ses yeux » de Ingrid Desjours aux éditions Robert Laffont

    Aurelie Poidevin sur La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

    " Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il vas l'entraîner dans ses ténèbres."
    Le premier livre lu de Ingrid Desjours à été Dans les yeux d'une poupée. Première lecture et premier coup de coeur pour cette plume. Je me suis donc procuré tout les autres livres...
    Voir plus

    " Il est aveugle. Elle est ses yeux. Elle pense le guider vers la lumière. Il vas l'entraîner dans ses ténèbres."
    Le premier livre lu de Ingrid Desjours à été Dans les yeux d'une poupée. Première lecture et premier coup de coeur pour cette plume. Je me suis donc procuré tout les autres livres et je n'ai pas retrouvé ce petit déclic pendant leurs lectures. La prunelle de ses yeux m'a été offert il y a plusieurs mois déjà mais j' ai eu un peu peur de ne pas accrocher comme les précédents.
    Grave erreur de jugement !!!!
    J'ai dévoré ce livre. L'histoire est prenante, intrigante, originale, les personnages très déroutant même si certains sont détestables. L'histoire est sombre voir très sombre dans certains chapitres, en y repensant je dirais même que certains sont cru à mon goût.D'autres passages sont aussi bouleversant.
    J'ai été étonné de retrouver cette même envie d'en savoir d'avantage une fois un chapitre terminé. J'ai retrouvé cette plume qui m'a absorbé comme pendant la lecture de Dans les yeux d'une poupée. J'ai passé un très bon moment de lecture et si ce n'est pas encore fait, je vous conseille de lire cette histoire d'un père qui veut faire justice lui même (je ne spoile rien, c'est écrit dans la quatrième de couverture ;-) )

  • add_box
    Couverture du livre « Sa vie dans les yeux d'une poupée » de Ingrid Desjours aux éditions Pocket

    LeoLabs sur Sa vie dans les yeux d'une poupée de Ingrid Desjours

    Un livre qui se lit vite. Malheureusement, l'auteure focalise trop son histoire sur la dégradation mentale de son héroïne au détriment du reste. Des dialogues un peu trop simplistes. Des personnages secondaires totalement mis de côté, etc... Cependant, on éprouve quand même une grande envie de...
    Voir plus

    Un livre qui se lit vite. Malheureusement, l'auteure focalise trop son histoire sur la dégradation mentale de son héroïne au détriment du reste. Des dialogues un peu trop simplistes. Des personnages secondaires totalement mis de côté, etc... Cependant, on éprouve quand même une grande envie de tourner les pages et de savoir la suit