Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Gisele Halimi

Gisele Halimi
Gisèle Halimi, (1927-2020) avocate à la Cour de Paris, a été députée à l'Assemblée nationale et ambassadrice de France à l'Unesco. Elle marque l'histoire de France et la jurisprudence en assurant la défense d'une jeune fille victime de viol poursuivie pour avortement au cours du procès de Bobigny... Voir plus
Gisèle Halimi, (1927-2020) avocate à la Cour de Paris, a été députée à l'Assemblée nationale et ambassadrice de France à l'Unesco. Elle marque l'histoire de France et la jurisprudence en assurant la défense d'une jeune fille victime de viol poursuivie pour avortement au cours du procès de Bobigny. Elle est présidente de Choisir la cause des femmes, une association qui lutte pour une meilleure représentation des femmes dans la vie publique, pour l'égalité professionnelle, et contre les violences et les schémas culturels sexistes. Elle est l'autrice de nombreux ouvrages parmi lesquels : La Cause des femmes (1973 ; Folio, 1992), Djamila Boupacha (avec Simone de Beauvoir, Gallimard, 1962), Le Lait de l'oranger (Gallimard, 1988), Avocate irrespectueuse (Plon, 2002), La Kahina (Plon, 2006), Histoire d'une passion (Plon, 2011).

Avis sur cet auteur (18)

  • add_box
    Couverture du livre « Une farouche liberté » de Annick Cojean et Gisele Halimi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Bill sur Une farouche liberté de Annick Cojean - Gisele Halimi

    J'ai lu , il y a bien longtemps, 'Le lait de l'oranger", autobiographie partielle puisque datant de 1988 de la célébre avocatE féministe Gisèle Halimi.

    Longtemps avant, je m'étais plongée dans "La Cause des Femmes", sans doute le premier opus féministe dans lequel je m'étais plongée dans mes...
    Voir plus

    J'ai lu , il y a bien longtemps, 'Le lait de l'oranger", autobiographie partielle puisque datant de 1988 de la célébre avocatE féministe Gisèle Halimi.

    Longtemps avant, je m'étais plongée dans "La Cause des Femmes", sans doute le premier opus féministe dans lequel je m'étais plongée dans mes années d'adolescence ! 

    Dans 'Une farouche liberté', guidée par la journaliste Annick Cogean, Gisèle Halimi revient sur son parcours. 

    De la petite fille qui n'aurait pas dû réussir à l'école (c'est sur son frère - malheureusement cancre - que reposaient tous les espoirs de la famille) qui s'est battue pour obtenir des bourses pour le lycée, a pris des petits jobs pour financer ses études parisiennes de droit et de philosophie, est de venue avocatE alors qu'on voulait lui imposer le masculin.

    Une avocate qui s'est battue toute sa vie contre l'injustice, pour l'égalité des droits, pour les femmes ...

    Un ouvrage qui en peu de pages reprend les grandes dates de la vie de cette femme qui aura marqué la fin du XXème siècle ! 

    Une grande dame.

    Un livre à mettre dans toutes les mains !

  • add_box
    Couverture du livre « Une farouche liberté » de Annick Cojean et Gisele Halimi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Marie Claude Lahellec sur Une farouche liberté de Annick Cojean - Gisele Halimi

    Un splendide échange entre Gisèle Halimi et Annick Cojean (journaliste) pour décrire les combats d'une femme, que dis-je, pour toutes les femmes dans notre société patriarcale.

    De son enfance à un âge mûr, Gisèle Halimi décrit sa rage pour prendre une place réservée jusque là à l'homme, ses...
    Voir plus

    Un splendide échange entre Gisèle Halimi et Annick Cojean (journaliste) pour décrire les combats d'une femme, que dis-je, pour toutes les femmes dans notre société patriarcale.

    De son enfance à un âge mûr, Gisèle Halimi décrit sa rage pour prendre une place réservée jusque là à l'homme, ses combats et son obstination pour faire avancer la cause des femmes (droit à l'avortement légal, à la reconnaissance du viol comme crime)...sa farouche liberté.
    Un livre que je recommanderai à toutes les jeunes femmes afin qu'elles mesurent la chance qu'elles ont eue de naître après ces combats et de ce qu'il reste à faire pour et par les femmes.

    Actuellement le Président de la République hésite à faire entrer Gisèle Halimi au Panthéon en raison de ses propos sur la guerre d'Algérie. Ces propos ne sont que le constat des faits : pendant combien de temps encore, la France jouera t-elle à l'autruche sur cette guerre ?
    Une guerre est toujours une période où les pires perversions des hommes s'exercent en toute impunité, depuis des siècles et à travers toute la Terre, spécifiquement à l'égard des femmes... Il faut savoir le reconnaître !

  • add_box
    Couverture du livre « Une farouche liberté » de Annick Cojean et Gisele Halimi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Laurence Yacono sur Une farouche liberté de Annick Cojean - Gisele Halimi

    Gisèle Halimi, avocate hors-pair: rebelle, tenace, engagée, passionnée

    Ce livre entretien entre Anick Cojean et Gisèle Halimi nous permet de comprendre toute la complexité et la lenteur du combat des droits pour les femmes.
    Agir et ne jamais baisser les bras.
    Née dans une famille juive...
    Voir plus

    Gisèle Halimi, avocate hors-pair: rebelle, tenace, engagée, passionnée

    Ce livre entretien entre Anick Cojean et Gisèle Halimi nous permet de comprendre toute la complexité et la lenteur du combat des droits pour les femmes.
    Agir et ne jamais baisser les bras.
    Née dans une famille juive tunisienne Gisèle Halimi se confronte très tôt à l'injustice. L'injustice familiale. Devant servir ses frères uniquement parce qu'elle était une fille...Elle en fait une grève de la faim par protestation, elle a seulement 10 ans!
    Elle désoriente ses parents par sa réussite scolaire, sa brillante carrière face à ses frères. Pour Gisèle Halimi il n'y a pas de liberté sans éducation, sans indépendance financière. La justice devient son instrument de combat. Une voix pour clamer, haut et fort, les droits des femmes. Une voie pour endiguer des comportements, des mentalités et éliminer les injustices féminines subies. Les droits acquis des femmes restent précaires encore aujourd'hui, très inégalitaires, inexistants dans certains pays. Cet essai permet de découvrir une femme vouant sa vie au combat féministe. Une plaidoirie en forme de témoin à transmettre aux générations futures.

    Au nom de quels droits "le genre humain" devrait être une définition de supériorité? Une possibilité d'agir à la place de l'autre?

  • add_box
    Couverture du livre « Une farouche liberté » de Annick Cojean et Gisele Halimi aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Maelou sur Une farouche liberté de Annick Cojean - Gisele Halimi

    Gisèle Halimi est morte cet été mais ses combats sont toujours dramatiquement vivants. Ce recueil pourrait être son testament. Elle y raconte son enfance, les procès médiatiques dans lesquels elle s'investit en tant qu'avocate, ses incursions dans le sérail politique français, ses engagements...
    Voir plus

    Gisèle Halimi est morte cet été mais ses combats sont toujours dramatiquement vivants. Ce recueil pourrait être son testament. Elle y raconte son enfance, les procès médiatiques dans lesquels elle s'investit en tant qu'avocate, ses incursions dans le sérail politique français, ses engagements féministes. J'ai aimé lire le portrait de cette incroyable femme engagée et libre. Ces propos vous donneront envie de vous investir dans une association citoyenne et peut être même de vous lancer dans des études de droit.