Georges Rodenbach

Georges Rodenbach

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Bruges-la-morte » de Georges Rodenbach aux éditions Flammarion

    annie-france belaval sur Bruges-la-morte de Georges Rodenbach

    Hugues a choisi de vivre à Bruges depuis la mort de sa femme dont il est inconsolable.Un jour, il croise une femme qui ressemble à la défunte et s'en éprend; il installe Jane dans une jolie maison et rompt avec ses habitudes à la grande stupéfaction de son personnel. Bruges est un excellent...
    Voir plus

    Hugues a choisi de vivre à Bruges depuis la mort de sa femme dont il est inconsolable.Un jour, il croise une femme qui ressemble à la défunte et s'en éprend; il installe Jane dans une jolie maison et rompt avec ses habitudes à la grande stupéfaction de son personnel. Bruges est un excellent décor pour cette aventure romanesque.

  • add_box
    Couverture du livre « Bruges-la-morte » de Georges Rodenbach aux éditions Flammarion

    nathalie delhaye sur Bruges-la-morte de Georges Rodenbach

    Frappée par la noirceur de ce drame... Et par la pesanteur de la ville, de son emprise sur cet homme perdu, incapable de faire le deuil de sa chère épouse disparue, qui s'éprend d'une autre femme lui ressemblant tant...

    Cet ouvrage est véritablement poignant, on y retrouve les thèmes...
    Voir plus

    Frappée par la noirceur de ce drame... Et par la pesanteur de la ville, de son emprise sur cet homme perdu, incapable de faire le deuil de sa chère épouse disparue, qui s'éprend d'une autre femme lui ressemblant tant...

    Cet ouvrage est véritablement poignant, on y retrouve les thèmes dominant l'oeuvre de Rodenbach, la mort, la religion, la solitude.
    Et Bruges qui domine l'ensemble par sa façon d'être, aux yeux d'Hugues, à laquelle il s'identifie, avec laquelle il se confond... Et qui finit par lui reprocher ce qu'il est, ses agissements, sa faiblesse, écartant finalement toute similitude.

  • add_box
    Couverture du livre « L'arbre » de Georges Rodenbach aux éditions Le Cri

    nathalie delhaye sur L'arbre de Georges Rodenbach

    Georges Rodenbach personnifie ici l'arbre, lui prête vie, sentiments, pensées... Il évoque aussi la difficulté des habitants de l'île à accepter l'étranger, l'envahisseur.

    Plutôt fantastique, cette nouvelle est très agréable à lire, son écriture est poétique.

    "Les larmes, dirait-on, quand...
    Voir plus

    Georges Rodenbach personnifie ici l'arbre, lui prête vie, sentiments, pensées... Il évoque aussi la difficulté des habitants de l'île à accepter l'étranger, l'envahisseur.

    Plutôt fantastique, cette nouvelle est très agréable à lire, son écriture est poétique.

    "Les larmes, dirait-on, quand la source cachetée s’en est rouverte, ne s’écoulent pas toutes au dehors. Il s’en égoutte une part sur le cœur, dont la dureté cède et devient impressionnable comme l’argile quand elle a été mouillée".

  • add_box
    Couverture du livre « Bruges La Morte » de Georges Rodenbach aux éditions Labor Litterature

    Dupuis Bernard sur Bruges La Morte de Georges Rodenbach

    L'écriture est magistrale. La fantomatique ville de Bruges avec ses ruelles désertes, ses canaux, son béguinage, son beffroi, sa célèbre procession, telle que décrite dans le roman, est le cadre idéal à cette histoire d'amour insolite, cette étrange adoration à la limite de l'obsession pour une...
    Voir plus

    L'écriture est magistrale. La fantomatique ville de Bruges avec ses ruelles désertes, ses canaux, son béguinage, son beffroi, sa célèbre procession, telle que décrite dans le roman, est le cadre idéal à cette histoire d'amour insolite, cette étrange adoration à la limite de l'obsession pour une femme morte.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !