Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Florence Aubenas

Florence Aubenas
Née en 1961, Florence Aubenas est journaliste. Elle a fait la plus grande partie de sa carrière à Libération, qu'elle a quitté lors du départ de Serge July. Après son retour de captivité en Irak, elle a publié La Méprise ? L'affaire d'Outreau (Seuil, 2005). Elle a été nommée présidente de l'Obser... Voir plus
Née en 1961, Florence Aubenas est journaliste. Elle a fait la plus grande partie de sa carrière à Libération, qu'elle a quitté lors du départ de Serge July. Après son retour de captivité en Irak, elle a publié La Méprise ? L'affaire d'Outreau (Seuil, 2005). Elle a été nommée présidente de l'Observatoire international des prisons en juillet 2009. Son dernier livre, Le quai de Ouistreham (L'Olivier, 2010) a connu un succès international.

Articles en lien avec Florence Aubenas (1)

  • En France de Florence Aubenas
    En France de Florence Aubenas

    Sonder la France « réelle », celle qui n’intéresse pas le vrombissement médiatique, sans passer par la noria d’études chiffrées : la question ne cesse d’être retournée, disséquée dans les essais en tête des ventes cet automne. Mais face aux tonitruantes propositions d’Éric Zemmour (« Le Suicide français ») ou de Jean-Luc Mélenchon (« L’Ère du peuple »), Florence Aubenas oppose sa modestie.

Avis sur cet auteur (24)

  • add_box
    Couverture du livre « L'inconnu de la poste » de Florence Aubenas aux éditions Editions De L'olivier

    Mireille B sur L'inconnu de la poste de Florence Aubenas

    En décembre 2008, la petite commune de Montréal-la-Cluse est en émois. Un matin, Catherine Burgod a été retrouvée assassinée sur son lieu de travail, au bureau de Poste. Elle était par ailleurs la fille de Raymond Burgod, ancien Directeur Général des Services de la mairie puis élu municipal....
    Voir plus

    En décembre 2008, la petite commune de Montréal-la-Cluse est en émois. Un matin, Catherine Burgod a été retrouvée assassinée sur son lieu de travail, au bureau de Poste. Elle était par ailleurs la fille de Raymond Burgod, ancien Directeur Général des Services de la mairie puis élu municipal. Sous une allure désinvolte, se dissimulait une femme maniaco-dépressive. Depuis peu, elle s’était séparée de son mari qui n’acceptait pas le divorce, et était enceinte.

    L’un des premiers et principal suspect, Gérald Thomassin, acteur « césarisé », marginal, s’était installé en face le bureau de poste, dans « la grotte ». Avec Tintin et Rambouille, ils formaient un petit clan de paumés, pas méchants, mais pas comme les autres…

    D’une plume journalistique sans en avoir les travers tels que informations brèves ou contenu délayé, mots percutants pour instiller du sensationnel… Florence Aubenas a observé le déroulement de l’enquête, rencontré les acteurs à tout niveau, pris le pouls des différents lieux pour en composer un récit, sans jugement, tout en délicatesse et sensibilité.

    Au-delà du meurtre, de la lenteur de l’instruction, l’autrice pénètre et relate l’atmosphère d’une commune de 3 000 habitants, des citoyens qui se connaissent, se côtoient ou se détestent, les portraits, les angoisses, les doutes, les soupçons et les fausses pistes.
    Rien ne pèche dans ce récit bien écrit, mais de cette histoire à la saveur inachevée, je ne parlerai pas d’un coup de cœur.

  • add_box
    Couverture du livre « L'inconnu de la poste » de Florence Aubenas aux éditions Editions De L'olivier

    Les Lectures de Cannetille sur L'inconnu de la poste de Florence Aubenas

    En 2008, la postière d’un village de l’Ain est retrouvée assassinée de vingt-huit coups de couteau sur son lieu de travail. L’enquête piétine et finit par déboucher en 2013 sur la mise en examen de l’acteur Gérald Thomassin, césar du meilleur espoir 1991. L’homme est placé trois ans en...
    Voir plus

    En 2008, la postière d’un village de l’Ain est retrouvée assassinée de vingt-huit coups de couteau sur son lieu de travail. L’enquête piétine et finit par déboucher en 2013 sur la mise en examen de l’acteur Gérald Thomassin, césar du meilleur espoir 1991. L’homme est placé trois ans en détention provisoire avant d’être libéré sous contrôle judiciaire. Il disparaît en 2019, alors qu‘un non-lieu était sur le point de l’innocenter. Florence Aubenas a enquêté sept ans sur cette affaire, restée à ce jour irrésolue.

    Exposée pas à pas avec une objectivité et une précision journalistiques qui n’ont d’égale que l’incontestable talent de conteuse de l’auteur, cette histoire en tout point véridique se lit comme un thriller où ne cesse de s’épaissir le mystère. Face à l’énigme, la narration se garde de développer toute théorie personnelle, et, plutôt qu’à une contre-enquête, c’est à une véritable étude sociologique qu’aboutit Florence Aubenas. Explorant la personnalité des protagonistes, leur environnement socio-économique et les ressorts de leur existence, elle nous immerge dans le vase clos provincial de cette vallée frontalière en crise, devenue carrefour de l’industrie du plastique, mais aussi de la drogue.

    S’y dessine peu à peu une galerie de portraits plus vivants que nature, parmi lesquels la figure tourmentée d’un étranger aux lieux venu s’y établir, que ses failles psychologiques tout autant que sa vie marginale, entre RSA, drogue et alcool, ne pouvaient que désigner à la méfiance et aux soupçons. Enfant de la Ddass éternellement habité par une insondable béance intérieure, cet homme qu’on dirait dévoré par la combustion de son mal-être, semble aimanté par quelque force obscure qui l’enchaîne au malheur. Sa chute aux enfers est d’autant plus troublante et vertigineuse qu’elle s’inscrit en tragique contraste avec la chance que lui offrait le cinéma. Et il n’est pas jusqu’au point d’orgue de son inquiétante disparition qui ne contribue à hanter durablement le lecteur, bien après le point final de ce récit.

    L’acuité du regard et des observations de Florence Aubenas fait de ce document un fascinant et troublant instantané des remous où se noie une partie habituellement invisible de notre société. Admirablement conté, il se lit comme un roman empli de suspense et de mystère, d’autant plus addictif et bouleversant qu’encore une fois, la réalité dépasse l’imagination.

  • add_box
    Couverture du livre « L'inconnu de la poste » de Florence Aubenas aux éditions Editions De L'olivier

    CelineMC sur L'inconnu de la poste de Florence Aubenas

    Le 19 décembre 2008, à Montréal-la-Cluse, village serein où il ne passe pas grand-chose, deux destins basculent.

    La victime est Catherine Burgod, dépressive mais depuis peu sur la bonne voie d'un nouveau départ. Elle est tuée de 28 coups de couteau à son arrivée dans le bureau de poste où...
    Voir plus

    Le 19 décembre 2008, à Montréal-la-Cluse, village serein où il ne passe pas grand-chose, deux destins basculent.

    La victime est Catherine Burgod, dépressive mais depuis peu sur la bonne voie d'un nouveau départ. Elle est tuée de 28 coups de couteau à son arrivée dans le bureau de poste où elle travaille, juste après avoir déposé sa petite fille à l'école.

    Le coupable tout trouvé est Gérald Thomassin, ex-enfant de la DDASS, acteur quasi clochardisé, torturé et brillant dans l'art de se mettre à mal, habitant depuis un an dans le village, juste en face du lieu du crime. Sa mise hors de cause sera confirmée le 26 juin 2020 face à l'absence de charges réelles. Lui aura disparu mystérieusement fin août 2019.

    Le vrai coupable demeure à ce jour encore l'inconnu de la poste.

    Florence Aubenas conte cette dramatique affaire dans un style remarquable, bardé d'émotions, sans le moindre a priori , et contraint son lecteur à ne plus être en capacité de lâcher ce livre ! Inoubliable !

  • add_box
    Couverture du livre « L'inconnu de la poste » de Florence Aubenas aux éditions Editions De L'olivier

    Passemoilelivre sur L'inconnu de la poste de Florence Aubenas

    Gérald Thomassin, jeune acteur, choisit par Jacques Doillon et consacré par un césar pour son rôle dans « le petit criminel » est un adolescent instable fréquemment accompagné par des excès d'alcool et de drogues diverses. Entre deux tournages, il vit chichement à Montréal-la-cluse, village du...
    Voir plus

    Gérald Thomassin, jeune acteur, choisit par Jacques Doillon et consacré par un césar pour son rôle dans « le petit criminel » est un adolescent instable fréquemment accompagné par des excès d'alcool et de drogues diverses. Entre deux tournages, il vit chichement à Montréal-la-cluse, village du Haut Bugey. L'assassinat de Catherine Burgod, la postière déclenche de longues recherches infructueuses pour retrouver l'assassin et Gérald Thomassin fait partie des suspects potentiels. Florence Aubenas raconte l'enquête de façon précise et détaillée avec un grand sens de l'observation des gens, de leurs sentiments, de leurs émotions, sous la forme d'une fresque sociale passionnante et empreinte d'une grande humanité.