Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Fabrice Colin

Fabrice Colin

Fabrice Colin est né en 1972 près de Paris. Après des études de commerce international, il se tourne vers le journalisme en écrivant pour le magazine de jeu de rôle Casus Belli, puis il s'attaque à la littérature, et plus particulièrement au merveilleux. Il rencontre Stéphane Marsan en 1995, lors...

Voir plus

Fabrice Colin est né en 1972 près de Paris. Après des études de commerce international, il se tourne vers le journalisme en écrivant pour le magazine de jeu de rôle Casus Belli, puis il s'attaque à la littérature, et plus particulièrement au merveilleux. Il rencontre Stéphane Marsan en 1995, lors de la création des éditions Mnemos, ce qui le conduit à publier son premier roman, Neuvième Cercle. Dès lors, il écrira plus de vingt de romans, des dizaines de nouvelles, des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bande dessinée. Outre le prix Ozone, le prix Bob-Morane et quelques autres, il obtient, en 2004, le Grand Prix de l'Imaginaire pour Cyberpan, son troisième roman jeunesse.

Avis sur cet auteur (37)

  • add_box
    Couverture du livre « Clairefontaine - l'école des Bleus T.7 ; toujours plus haut » de Fabrice Colin aux éditions Nathan

    Felina sur Clairefontaine - l'école des Bleus T.7 ; toujours plus haut de Fabrice Colin

    C'est avec impatience que le jeune lecteur retrouve les apprentis footballeurs de l'école des bleus à travers ce septième tome. En partenariat avec la Fédération Française de Football, cette série fait un carton chez les jeunes lecteurs dont c'est le sport favori. Une initiative est accrocheuse...
    Voir plus

    C'est avec impatience que le jeune lecteur retrouve les apprentis footballeurs de l'école des bleus à travers ce septième tome. En partenariat avec la Fédération Française de Football, cette série fait un carton chez les jeunes lecteurs dont c'est le sport favori. Une initiative est accrocheuse et devrait plaire aux sportifs et aux performeurs.

    Jordan est élève à l'école des bleus et occupe le poste de gardien de but. Souvent sur la touche durant les matchs, le jeune homme aimerait prouver ce qu'il vaut. Le manque de confiance de son entourage, dans ses compétences le blesse, après ce match raté. Il commencerait presque à douter de lui, mais quelqu'un va lui remettre le pied à l'étrier et Jordan va faire ce qu'il faut pour lutter contre son pessimisme.

    Cette série qui pourrait paraître technique au lecteur totalement novice concernant ce sport qu'est le football, plaira beaucoup aux jeunes lecteurs, grâce à sa thématique qui touchera l'intérêt de bon nombre de jeunes joueurs. Le football est l'un des sports phare des enfants. Fabrice Colin a une écriture fluide et attractive qui met en scène avec justesse une bande d'apprentis footballeurs avec des profils différents et des problèmes que rencontrent les jeunes dans leur vie quotidienne.

    A travers cet opus, le jeune lecteur va découvrir un poste de joueur finalement assez peu connu. Ce récit est intéressant également par la remise en question de Jordan et le manque de confiance en lui qui l’étreint et que beaucoup d'enfants - et d'adultes - peuvent connaître face à l'échec. C'est instructif et en même temps cela ne se présente absolument pas comme une leçon. Les dernières pages du roman sont un petit aparté plus technique et s'attardent sur l'Institut National du Football et sur le rôle de l'attaquant. (...)


    http://lillyterrature.canalblog.com/archives/2020/01/28/37976658.html

  • add_box
    Couverture du livre « Les fantômes du manoir » de Fabrice Colin aux éditions Rageot

    Audrey Light And Smell sur Les fantômes du manoir de Fabrice Colin

    Bonne nouvelle pour Hugo, au lieu de passer son été à s’ennuyer, il va pouvoir travailler aux côtés de son oncle dans l’attraction de train fantôme que ce dernier gère ! Une bonne nouvelle qui vient vite se confronter à la réalité : l’attraction n’attire plus personne, les clients préférant...
    Voir plus

    Bonne nouvelle pour Hugo, au lieu de passer son été à s’ennuyer, il va pouvoir travailler aux côtés de son oncle dans l’attraction de train fantôme que ce dernier gère ! Une bonne nouvelle qui vient vite se confronter à la réalité : l’attraction n’attire plus personne, les clients préférant celle d’un concurrent aux effets spéciaux redoutables et plus vrais que nature.

    Mais parce qu’Hugo n’est pas du genre à baisser les bras, il va mener une petite enquête afin de découvrir les ficelles de ce concurrent qui semble attirer les foules. Une bonne intention qui se retourne contre lui quand il fait une étrange et quelque peu inattendue découverte…

    Amateurs de frissons (très) légers, n’oublions pas que nous sommes dans un livre pour enfants, vous devriez apprécier ce roman dans lequel vous ne vous ennuierez pas un instant, Hugo allant de surprise en surprise. Certaines se révèlent d’ailleurs plus agréables que d’autres puisque jouer l’espion en herbe va le conduire à rencontrer des personnages hauts en couleur et très différents les uns des autres.

    Je ne vous en dirai pas beaucoup plus sur ces derniers vous laissant le plaisir de la découverte, mais ils apportent pas mal de piquant à l’histoire ! Ils ne devraient donc laisser aucun lecteur indifférent. Ils m’ont, en outre, rappelé, dans une certaine mesure, un film que j’adorais enfant et que je prenais beaucoup de plaisir à regarder.

    L’auteur a également réussi à retranscrire l’ambiance des fêtes foraines et ce plaisir que beaucoup de personnes prennent à se faire peur. Néanmoins, même si j’apprécie quelques frissons, je ne suis toutefois pas certaine que j’aimerais tester la nouvelle version de l’attraction de l’oncle d’Hugo qui semble quelque peu remuer les clients… pour le meilleur et pour le pire !

    Le jeune garçon voulait donner une seconde vie au manège de son oncle, c’est maintenant chose faite… Mais la situation ne commence-t-elle pas à lui échapper ? Vous le découvrirez en lisant ce roman, mais ce qui est certain, c’est qu’Hugo a de la réserve et son courage va lui permettre de réaliser bien des miracles. Attachant, volontaire et plein de fougue, c’est un personnage que j’ai apprécié et qui devrait beaucoup plaire aux enfants. Il n’est pas parfait et fait parfois des erreurs comme chacun d’entre nous, mais c’est aussi un jeune homme responsable qui fait de son mieux pour les réparer. En cours d’aventure, il découvrira également la frontière entre le bien et le mal, entre les bonnes intentions et les mauvaises actions…Roman entrant dans la collection Flash fiction des éditons Rageot, Les fantômes du manoir présente des atouts certains pour permettre aux jeunes lecteurs, même peu habitués à la lecture, de s’immerger dans le récit : présentation succincte des personnages en début de roman, de belles et grandes illustrations, une mise en page très aérée, des pages teintées pour limiter la fatigue oculaire, des chapitres courts, du rythme, de l’action, du mystère, une plume simple mais imagée..

    En conclusion, Les fantômes du manoir est une lecture fort sympathique, portée par un personnage courageux, qui devrait ravir les jeunes lecteurs en quête d’une histoire teintée de fantastique, de frissons et de mystère. Quant aux adultes, mon petit doigt me dit qu’ils pourraient également se laisser embarquer avec plaisir pour un tour dans l’imaginaire de Fabrice Colin.

    https://lightandsmell.wordpress.com/2019/09/20/les-fantomes-du-manoir-fabrice-colin/

  • add_box
    Couverture du livre « Bal de givre à New York » de Fabrice Colin aux éditions Lgf

    Maureen sur Bal de givre à New York de Fabrice Colin

    Ce n'est clairement pas ma lecture de l'année mais franchement c'est plus la fin qui m'aide
    à donner mon ressenti.

    Dès le départ, je ne comprenais pas comment Anna pouvais avoir perdu la mémoire aussi vite
    et que les évènements s'enchaînent aussi rapidement. Ici Anna va rencontrer Wynter,...
    Voir plus

    Ce n'est clairement pas ma lecture de l'année mais franchement c'est plus la fin qui m'aide
    à donner mon ressenti.

    Dès le départ, je ne comprenais pas comment Anna pouvais avoir perdu la mémoire aussi vite
    et que les évènements s'enchaînent aussi rapidement. Ici Anna va rencontrer Wynter, et
    tout de suite il va la "courtiser". Et tout va aller très très vite et franchement j'ai été
    déboussolée tout le long du livre.

    La fin à relevé le niveau de ce roman car je me suis demandée où l'auteur
    voulait nous emmener et surtout si c'était réelement du fantastique ou du steampunk.

    Je suis restée sur ma fin et suis restée perplexe.

  • add_box
    Couverture du livre « Rester debout » de Fabrice Colin aux éditions Albin Michel Jeunesse

    Mlle_Javotte_Books sur Rester debout de Fabrice Colin

    Rester debout de Fabrice Colin chez les éditions Albin Michel Jeunesse est un roman qui se lit bien. L’auteur nous raconte la vie de Simone Veil quand elle était Simone Jacob, une jeune fille juive au moment où Hitler est arrivé au pouvoir en Allemagne et comment sa vie a basculé quand est...
    Voir plus

    Rester debout de Fabrice Colin chez les éditions Albin Michel Jeunesse est un roman qui se lit bien. L’auteur nous raconte la vie de Simone Veil quand elle était Simone Jacob, une jeune fille juive au moment où Hitler est arrivé au pouvoir en Allemagne et comment sa vie a basculé quand est arrivée la seconde Guerre Mondiale.

    Mais outre le fait que cela m’a semblé très superficiel, le malaise et la déception ressentis à la lecture de l’avertissement mis au début ne m’ont jamais quittée, savoir qu’aucun des dialogues, qu’aucune des pensées n’appartenaient réellement à Madame Veil ont donné à cette lecture un goût amer.

    Bien écrit certes il raconte vraiment ce qui est arrivé à cette grande dame mais de façon superficielle, certes un peu plus fournie que ce qu’on peut lire sur Wikipedia mais finalement le seul point qui pouvait être le plus intéressant, les sentiments et le vécu de Madame Veil ont été inventés par l’auteur et pour moi c’est dommage.

    J’ai bien aimé mais il n’a pas correspondu à ce que j’attendais de cette lecture. Je n’ai pas réussi à passer outre le fait que c’était très romancé. J’aurai aimé une peu plus de réalisme dans les émotions de Madame Veil quand elle était adolescente au regard de ce qu’elle a vécu.

    Ce roman aura au moins eu le mérite de me donner envie de lire Une vie, la véritable autobiographie de cette grande dame.

    https://mllejavottebooks.wordpress.com/2018/12/04/rester-debout-fabrice-colin/