Fabrice Colin

Fabrice Colin

Fabrice Colin est né en 1972 près de Paris. Après des études de commerce international, il se tourne vers le journalisme en écrivant pour le magazine de jeu de rôle Casus Belli, puis il s'attaque à la littérature, et plus particulièrement au merveilleux. Il rencontre Stéphane Marsan en 1995, lors...

Voir plus

Fabrice Colin est né en 1972 près de Paris. Après des études de commerce international, il se tourne vers le journalisme en écrivant pour le magazine de jeu de rôle Casus Belli, puis il s'attaque à la littérature, et plus particulièrement au merveilleux. Il rencontre Stéphane Marsan en 1995, lors de la création des éditions Mnemos, ce qui le conduit à publier son premier roman, Neuvième Cercle. Dès lors, il écrira plus de vingt de romans, des dizaines de nouvelles, des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bande dessinée. Outre le prix Ozone, le prix Bob-Morane et quelques autres, il obtient, en 2004, le Grand Prix de l'Imaginaire pour Cyberpan, son troisième roman jeunesse.

Avis (37)

  • add_box
    Couverture du livre « Bal de givre à New York » de Fabrice Colin aux éditions Lgf

    Maureen sur Bal de givre à New York de Fabrice Colin

    Ce n'est clairement pas ma lecture de l'année mais franchement c'est plus la fin qui m'aide
    à donner mon ressenti.

    Dès le départ, je ne comprenais pas comment Anna pouvais avoir perdu la mémoire aussi vite
    et que les évènements s'enchaînent aussi rapidement. Ici Anna va rencontrer Wynter,...
    Voir plus

    Ce n'est clairement pas ma lecture de l'année mais franchement c'est plus la fin qui m'aide
    à donner mon ressenti.

    Dès le départ, je ne comprenais pas comment Anna pouvais avoir perdu la mémoire aussi vite
    et que les évènements s'enchaînent aussi rapidement. Ici Anna va rencontrer Wynter, et
    tout de suite il va la "courtiser". Et tout va aller très très vite et franchement j'ai été
    déboussolée tout le long du livre.

    La fin à relevé le niveau de ce roman car je me suis demandée où l'auteur
    voulait nous emmener et surtout si c'était réelement du fantastique ou du steampunk.

    Je suis restée sur ma fin et suis restée perplexe.

  • add_box
    Couverture du livre « Rester debout » de Fabrice Colin aux éditions Albin Michel Jeunesse

    Mlle_Javotte_Books sur Rester debout de Fabrice Colin

    Rester debout de Fabrice Colin chez les éditions Albin Michel Jeunesse est un roman qui se lit bien. L’auteur nous raconte la vie de Simone Veil quand elle était Simone Jacob, une jeune fille juive au moment où Hitler est arrivé au pouvoir en Allemagne et comment sa vie a basculé quand est...
    Voir plus

    Rester debout de Fabrice Colin chez les éditions Albin Michel Jeunesse est un roman qui se lit bien. L’auteur nous raconte la vie de Simone Veil quand elle était Simone Jacob, une jeune fille juive au moment où Hitler est arrivé au pouvoir en Allemagne et comment sa vie a basculé quand est arrivée la seconde Guerre Mondiale.

    Mais outre le fait que cela m’a semblé très superficiel, le malaise et la déception ressentis à la lecture de l’avertissement mis au début ne m’ont jamais quittée, savoir qu’aucun des dialogues, qu’aucune des pensées n’appartenaient réellement à Madame Veil ont donné à cette lecture un goût amer.

    Bien écrit certes il raconte vraiment ce qui est arrivé à cette grande dame mais de façon superficielle, certes un peu plus fournie que ce qu’on peut lire sur Wikipedia mais finalement le seul point qui pouvait être le plus intéressant, les sentiments et le vécu de Madame Veil ont été inventés par l’auteur et pour moi c’est dommage.

    J’ai bien aimé mais il n’a pas correspondu à ce que j’attendais de cette lecture. Je n’ai pas réussi à passer outre le fait que c’était très romancé. J’aurai aimé une peu plus de réalisme dans les émotions de Madame Veil quand elle était adolescente au regard de ce qu’elle a vécu.

    Ce roman aura au moins eu le mérite de me donner envie de lire Une vie, la véritable autobiographie de cette grande dame.

    https://mllejavottebooks.wordpress.com/2018/12/04/rester-debout-fabrice-colin/

  • add_box
    Couverture du livre « Eden t.1 ; le visage des sans-noms » de Fabrice Colin et Carole Maurel aux éditions Rue De Sevres

    Laëti K. sur Eden t.1 ; le visage des sans-noms de Fabrice Colin - Carole Maurel

    Une dystopie en bande dessinée, j'étais sceptique. Comment mettre en place tout un monde, des castes, un système politique, une société déséquilibrée en une soixantaine de pages ? Effectivement, l'histoire tiendra sur plusieurs tomes, mais cette introduction est plutôt très bien faite, et...
    Voir plus

    Une dystopie en bande dessinée, j'étais sceptique. Comment mettre en place tout un monde, des castes, un système politique, une société déséquilibrée en une soixantaine de pages ? Effectivement, l'histoire tiendra sur plusieurs tomes, mais cette introduction est plutôt très bien faite, et palpitante. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne s'ennuie pas !

    On découvre deux mondes alternativement: Les quadrants, quartiers où vit la majeure partie de la population, situés dans les bas-fonds. Jonas y vit et y travaille. Sa mère est malade. Son père fait parti du comité, un groupement révolutionnaire qui combat le déséquilibre entre peuple et élite. Sa sœur, Helix, vient de réussir l'Ascension, concours d'entrée pour intégrer les « élus ». On la retrouve donc au sein du Cœur, centre du pouvoir, juché sur une colline. Les élus, classe dominante et quasi dictatoriale y vivent à l'abri. Ils détiennent tous les pouvoirs et font peser une pression sur les petites gens du bas. Mais cet endroit révèle bien des secrets.

    Nous suivons donc ces deux personnages qui nous entrainent dans un monde au bord de la révolte entre élite et peuple. Les apparences sont parfois trompeuses et les deux castes ne sont pas ce qu'elles semblent être. Derrière cette société clairement imparfaite, se cache un espoir, une révolution, à laquelle Jonas et Hélix semble prendre part, à leur façon.
    Jonas a le choix de tenter le concours lui aussi ou de rejoindre l'activisme de son père, que fera t-il ?

    C'est une histoire à laquelle on adhère dès les premières pages : actions, retournement de situations, divulgations... Oui, rien de bien novateur, c'est un univers fantastique et futuriste classique, mais ici, l'intrigue est solide et compréhensible de suite, les personnages attachants. On apprend à connaitre ce monde empli de sociétés secrètes et de règles mystérieuses. En quelques pages, beaucoup de choses sont apprises, sans temps morts. Même si on ne sait pas encore tout, de nombreuses questions se forment dans notre esprit, auxquelles, j'espère, nous trouverons une réponse dans les suites prévues.

    Les dessins sont percutants, simples mais font passer leur message. Les couleurs sombres créent une ambiance envoûtante. Tout concorde entre texte et illustration pour nous faire passer un bon moment de lecture. Franchement, ça passe bien ! À lire, donc.

  • add_box
    Couverture du livre « WonderPark T.1 ; Libertad » de Fabrice Colin et Antoine Brivet aux éditions Nathan

    Manika sur WonderPark T.1 ; Libertad de Fabrice Colin - Antoine Brivet

    Partage de lecture avec mon fils pendant le printemps jeunesse proposé par la SNCF.

    Un roman d'aventure peut être un peu long à démarrer mais au moins les personnages et les situations sont posés. Plein de rebondissements, des personnages étonnants, un univers de parc d'attractions dans...
    Voir plus

    Partage de lecture avec mon fils pendant le printemps jeunesse proposé par la SNCF.

    Un roman d'aventure peut être un peu long à démarrer mais au moins les personnages et les situations sont posés. Plein de rebondissements, des personnages étonnants, un univers de parc d'attractions dans lequel forcément les enfants se retrouvent, c'est bien mené, ça donne envie de lire la suite dans un nouvel univers.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !