Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Franck Bouysse

Franck Bouysse

Franck Bouysse, né en 1965 à Brive-la-Gaillarde, a été enseignant en biologie et se lance dans l’écriture en 2004. Grossir le ciel en 2014, puis Plateau en 2016 et Glaise en 2017 rencontrent un large succès, remportent de nombreux prix littéraires et imposent Franck Bouysse sur la scène littérair...

Voir plus

Franck Bouysse, né en 1965 à Brive-la-Gaillarde, a été enseignant en biologie et se lance dans l’écriture en 2004. Grossir le ciel en 2014, puis Plateau en 2016 et Glaise en 2017 rencontrent un large succès, remportent de nombreux prix littéraires et imposent Franck Bouysse sur la scène littéraire française. Il partage aujourd’hui sa vie entre Limoges et un hameau en Corrèze.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Franck Bouysse (5)

Avis sur cet auteur (238)

  • add_box
    Couverture du livre « Orphelines » de Franck Bouysse aux éditions Moissons Noires

    Les Lectures de Cannetille sur Orphelines de Franck Bouysse

    Le policier Bélony vient de perdre son épouse, restée vingt ans dans le comas après un accident qui avait aussi tué leur jeune enfant. Meurtri, l’homme n’a pour autant guère le loisir de s’appesantir sur son malheur : un tueur en série s’en prend à des jeunes femmes de la ville, dont on retrouve...
    Voir plus

    Le policier Bélony vient de perdre son épouse, restée vingt ans dans le comas après un accident qui avait aussi tué leur jeune enfant. Meurtri, l’homme n’a pour autant guère le loisir de s’appesantir sur son malheur : un tueur en série s’en prend à des jeunes femmes de la ville, dont on retrouve les cadavres mutilés étrangement mis en scène. Il devient bientôt évident que le meurtrier observe et manipule Bélony et sa jeune collègue Dalençon, désormais conscients de faire partie d’un plan minutieusement programmé, dont ils ignorent les tenants et les aboutissants…

    Changeant de registre après plusieurs romans qui nous avaient habitués à l’âpre noirceur de ses drames ruraux, l’auteur fait une incursion dans l’univers du polar. Il nous livre une histoire encore une fois bien sombre, centrée sur un être qu’une enfance douloureuse, bâtie sur une tragédie, a brisé au point d’en faire un dangereux psychopathe. Assez simple, l’intrigue n’en ménage pas moins un gros effet de surprise totalement imparable. Et, emporté par la tension croissante du récit, l’on se laisse prendre avec plaisir à cette lecture indéniablement addictive.

    Seulement voilà, malgré la mise en perspective des meurtres avec un passé tragique habilement suggéré, qui creuse d’insondables abîmes de souffrance sous la surface des pages, l’ensemble peine à se démarquer de la multitude d’histoires du même genre, qui se bousculent sous formats papier et télévisuel. Combien de duos d’enquêteurs, meurtris par la vie et liés par des sentiments mutuels plus ou moins inavoués, se sont-ils lancés sur les traces, semées de scènes gore, de tueurs en série acharnés à tourmenter de jeunes et jolies femmes sans défense ? Si Franck Bouysse réussit haut la main à accommoder la recette en une lecture fort agréable et distrayante, il ne parvient pas à la transformer en moment d’exception, comme il en avait pris l’habitude avec chacun de ses livres depuis Grossir le ciel. La faute à un thème rebattu et à un trop-plein de clichés, mais aussi à une crédibilité moyenne et à une plus grande discrétion de la beauté stylistique si remarquable de cet écrivain.

    Quoi qu’il en soit, même si, selon moi, un cran en dessous des autres romans plus mémorables de l'auteur, ce polar, aussi bien écrit que construit, se lit avec plaisir. Il offre un agréable moment de détente, tout en révélant une nouvelle facette de l'écrivain.

  • add_box
    Couverture du livre « Buveurs de vent » de Franck Bouysse aux éditions Albin Michel

    NATH sur Buveurs de vent de Franck Bouysse

    le pouvoir d'un homme qui a peur de lui même, et asservi les autres; j'ai passé un bon moment avec ce livre, malgré un peu de révolte face à toutes ces situations difficiles

    le pouvoir d'un homme qui a peur de lui même, et asservi les autres; j'ai passé un bon moment avec ce livre, malgré un peu de révolte face à toutes ces situations difficiles

  • add_box
    Couverture du livre « Glaise » de Franck Bouysse aux éditions La Manufacture De Livres

    MAPATOU sur Glaise de Franck Bouysse

    Selon la définition du dictionnaire, la glaise est une terre grasse, compacte et plastique.

    C’est dans cette terre que les maris, pères et fils d’un petit village du Cantal, envoyés dans les Ardennes en 1914, vont creuser les tranchées censées les abriter.

    C’est dans cette terre que ceux...
    Voir plus

    Selon la définition du dictionnaire, la glaise est une terre grasse, compacte et plastique.

    C’est dans cette terre que les maris, pères et fils d’un petit village du Cantal, envoyés dans les Ardennes en 1914, vont creuser les tranchées censées les abriter.

    C’est dans cette terre que ceux restés au village, c’est à dire les vieux, les très jeunes adolescents et les réformés, vont devoir semer, récolter, essayer de survivre.

    Joseph, 15 ans, voit reposer sur ses épaules le sort de la ferme familiale après le départ à la guerre de son père. Il sera aidé par un vieux voisin, Léonard, ainsi que sa mère Mathilde, une femme dure à la tâche.

    Il devra apprendre à composer avec le propriétaire de la ferme voisine de la sienne : Valette, dont la main mutilée le tient loin de la guerre. C’est un homme dangereux, plein de hargne, de violence et de rancoeur.

    L’arrivée dans la ferme de Valette de la femme de son frère et de sa nièce adolescente, venues y trouver refuge, va bouleverser la donne.

    Joseph trouvera l’amour auprès d’Anna ; Valette et sa femme verront leurs penchants sombres s’exacerber.

    Si l’histoire est bien construite, le style de l’auteur impeccable, je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à progresser dans la lecture de ce roman. Le sentiment parfois de m’enfoncer moi aussi dans cette glaise.

    Peut-être n’était ce pas le bon moment pour moi de découvrir ce roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Né d'aucune femme » de Franck Bouysse aux éditions La Manufacture De Livres

    Roselyne Cribier sur Né d'aucune femme de Franck Bouysse

    Ce récit nous plonge dan le destin tragique de Rose, cette fillette de Quatorze ans, vendue pour quelques pièce par son père, à Charles, maître des Forges, qui vit avec sa mère...elle doit effectuer tous les travaux ménagers sous le regard acariâtre de la vieille....Rose ,dès son arrivée, ne...
    Voir plus

    Ce récit nous plonge dan le destin tragique de Rose, cette fillette de Quatorze ans, vendue pour quelques pièce par son père, à Charles, maître des Forges, qui vit avec sa mère...elle doit effectuer tous les travaux ménagers sous le regard acariâtre de la vieille....Rose ,dès son arrivée, ne tient pas compte de la mise en garde d'Edmond, l'employé, qui lui conseille de partir sans lui en dévoiler la raison.....
    C'est un roman où se mêlent les sentiments, le dégoùt pour le maître, sa cruauté envers le père de Rose ,pris de remords, venu rechercher sa fille; l'amour de la jeune fille pour Edmond d'abord puis pour son bébé, ces seules éclaircies dans sa vie cauchemardesque....
    Cet auteur à l'écriture poètique,et sa sensibilité nous donne le frisson.