Franck Bouysse

Franck Bouysse
Franck Bouysse, né en 1965 à Brive-la-Gaillarde, a été enseignant en biologie et se lance dans l'écriture en 2004. Grossir le ciel en 2014 puis Plateau en 2016 rencontrent un large succès, remportent de nombreux prix littéraires et imposent Franck Bouysse sur la scène littéraire française. Gl... Voir plus
Franck Bouysse, né en 1965 à Brive-la-Gaillarde, a été enseignant en biologie et se lance dans l'écriture en 2004. Grossir le ciel en 2014 puis Plateau en 2016 rencontrent un large succès, remportent de nombreux prix littéraires et imposent Franck Bouysse sur la scène littéraire française. Glaise, paru à la rentrée littéraire 2017, est finaliste du Prix Libr'à nous des libraires.

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (41)

  • Couverture du livre « Plateau » de Franck Bouysse aux éditions Lgf

    tatibibibi sur Plateau de Franck Bouysse

    Après "grossir le ciel" et "glaise" , c'est sans appréhension aucune et avec une envie gourmande que je me lançai dans la lecture de "Plateau"...Et j'y ai retrouvé ce qui m'avait précédemment séduite et fascinée chez Franck Bouysse : un style, une ambiance lourde et pesante, des personnages...
    Voir plus

    Après "grossir le ciel" et "glaise" , c'est sans appréhension aucune et avec une envie gourmande que je me lançai dans la lecture de "Plateau"...Et j'y ai retrouvé ce qui m'avait précédemment séduite et fascinée chez Franck Bouysse : un style, une ambiance lourde et pesante, des personnages taiseux mais prêts à exploser de silences trop longtemps contenus, de la violence à l'état brut ou plus sournoise, des coeurs qui se déchirent, d'autres qui se rapprochent, des vies en fin de vie, d'autres qui tentent d'émerger . Mort, naissance et ou renaissance ...
    Et puis toujours la nature environnante, âpre , rude, rugueuse, mordante...à l'image des personnages...un personnage parmi les autres...
    Quant au style, certes, il est poétique, quasi-lyrique, mais curieusement, cela permet de rendre merveilleusement bien le minimalisme dans les relations, les échanges sans concession avec l'environnement . Vivre. Survivre. Apprivoiser . Espérer.
    Je sors de cette lecture bouleversée ... C'est aussi ce que j'attends d'une lecture

  • Couverture du livre « Plateau » de Franck Bouysse aux éditions Lgf

    Vanessa Mayol sur Plateau de Franck Bouysse

    Plateau, Grossir le ciel, Glaise...
    Des romans noirs,écrits dans une langue raffinée, qui sondent le fond de l'âme humaine. (Sans d'hémoglobine ni détail gore)
    J'attends le prochain avec gourmandise tant la langue est sublime

    Plateau, Grossir le ciel, Glaise...
    Des romans noirs,écrits dans une langue raffinée, qui sondent le fond de l'âme humaine. (Sans d'hémoglobine ni détail gore)
    J'attends le prochain avec gourmandise tant la langue est sublime

  • Couverture du livre « Plateau » de Franck Bouysse aux éditions Lgf

    Marie Kirzy sur Plateau de Franck Bouysse

    Le temps a passé entre ma lecture de Grossir le Ciel et celle-ci, je n'osais pas tenter une éventuelle déception après le choc inouïe, la déflagration dingue ressentie après avoir refermé le premier. Idiote que je suis, la magie ( noire, très noire ) a opéré à nouveau.

    Faut dire qu'on...
    Voir plus

    Le temps a passé entre ma lecture de Grossir le Ciel et celle-ci, je n'osais pas tenter une éventuelle déception après le choc inouïe, la déflagration dingue ressentie après avoir refermé le premier. Idiote que je suis, la magie ( noire, très noire ) a opéré à nouveau.

    Faut dire qu'on retrouve dans Plateau les mêmes ingrédients , les mêmes qualités que dans Grossir le ciel :

    - à la rudesse des paysages cévenols répond la rugosité somptueuse de la Corrèze, certaines descriptions sont incroyables pour convoquer les forces de la nature, autant de métaphores à la violence des sentiments qui agitent les personnages.

    - le goût pour les personnages forts, il y en a plus ici, certains inoubliables comme Karl, le boxeur fou pathologiquement croyant, irrécupérable définitivement ; Cory, la femme battue venue se réfugier loin de son homme-torture, une femme fatale qui ne le sait pas mais déclenche une avalanche de passions ; Georges, le taiseux qui a tant besoin de dire après des décennies de frustrations à tenter d'ensevelir ses aspirations profondes ; et même un mystérieux Chasseur qui rode, qui rode ...

    - des secrets enfouis comme des bombes à retardement qui dont on pressent très vite qu'elles vont exploser à la face de tous : quel art pour distiller une ambiance sourde, angoissante, dramatique dès les premières pages !

    La langue est très travaillée, souvent lyrique, presque trop parfois, je me suis un peu perdue dans le recours à un vocabulaire tellement pointue que j'ai du m'armer de mon petit Larousse pour éclairer mes lacunes. Quand on a autant de style, pas la peine de le forcer !

    Au final, j'ai été emportée illico dans cette tragédie grecque, comme hypnotisée par la puissance qui se dégage de ces pages et ce talent fou à injecter de la compassion dans une noirceur absolue, le tout dans une approche profondément intimiste. Un auteur très singulier assurément.

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !