Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Roger Jon Ellory

Roger Jon Ellory
R. J. Ellory est né en 1965 en Angleterre. Après avoir connu l'orphelinat et la prison, il devient guitariste dans un groupe de rythm n' blues, avant de se tourner vers la photographie. Après les succès de Seul le silence et de Vendetta, Les Anonymes est son troisième roman publié en France. Son ... Voir plus
R. J. Ellory est né en 1965 en Angleterre. Après avoir connu l'orphelinat et la prison, il devient guitariste dans un groupe de rythm n' blues, avant de se tourner vers la photographie. Après les succès de Seul le silence et de Vendetta, Les Anonymes est son troisième roman publié en France. Son prochain thriller, Les Anges de New York, paraît en mars chez Sonatine.

Avis sur cet auteur (175)

  • add_box
    Couverture du livre « Au nord de la frontière » de Roger Jon Ellory aux éditions Sonatine

    Eve Yeshé sur Au nord de la frontière de Roger Jon Ellory

    Bienvenue dans les Appalaches, où Victor Landis est shérif dans une petite ville de Géorgie alors que son frère Franck officie dans le Tennessee, ils sont très proches, géographiquement parlant, mais sont fâchés à mort, depuis plusieurs années. Lorsque la nouvelle de la mort de Franck parvient à...
    Voir plus

    Bienvenue dans les Appalaches, où Victor Landis est shérif dans une petite ville de Géorgie alors que son frère Franck officie dans le Tennessee, ils sont très proches, géographiquement parlant, mais sont fâchés à mort, depuis plusieurs années. Lorsque la nouvelle de la mort de Franck parvient à Victor, il doit faire face. Il s’avère très vite qu’il ne s’agit pas d’un accident, la voiture ayant roulé sur son corps à trois reprises. Il va donc devoir affronter les démons et mener l’enquête qui est au point mort. Qui Franck dérangeait-il ? Sur quoi enquêtait-il ?

    Victor aurait volontiers laissé les autres policiers enquêter mais il fait la connaissance de sa belle-sœur et de Jenna, sa nièce de onze ans qui lui fait bien comprendre qu’elle compte sur lui pour établir la vérité, et son opiniâtreté va marcher…

    Ce roman nous entraîne sur une enquête pour meurtre à élucider, multipliant les fausses pistes, /Franck était-il un policier véreux comme certains voudraient bien persuade Victor, ou un preux justicier ? D’autre part, Victor va devoir affronter son passé et ses démons pour comprendre comment il en est arrivé à se brouiller ainsi avec son frère au point de ne plus vouloir en entendre parler et ne même pas savoir qu’il était marié et père de famille, analyser en fait le pourquoi et le comment de cette rancœur tenace qui l’a transformé en misanthrope revenu de tout.

    Tous les personnages sont décrits avec finesse, R.J. Ellory étudiant les personnalités avec profondeur et rigueur, les bons comme les méchants, sans jamais tomber dans le facilité, nous sommes dans un thriller, avec des scènes violentes quand même, et non dans une romance. Les truands sont abordés comme ils sont, bruts de décoffrage, tutoyant la drogue, les violences sexuelles, prostitution et autres « raffinements »

    Enfin, l’auteur donne la part belle à cette région pauvre des Appalaches autrefois amérindienne, mais l’homme blanc est passé par là, où la vie est rude, parfois il s’agit même plutôt de survie et ses descriptions sont belles, donnant envie d’aller s’y immerger…

    C’est mon baptême concernant les livres de R.J. Ellory dont j’ai au moins deux opus dans ma PAL « Seul le silence » et « Le chant de l’assassin » qui vont remonter de plusieurs étages. J’ai une excuse (piètre, j’en conviens !) à ce retard : les éditions Sonatine m’ont longtemps snobée et mon amour propre en avait pris un coup et j’avais fini par renoncer mais j’ai refait une tentative car ce livre me tentait vraiment, alors mon Ego s’est mis en veilleuse et… Cela a fonctionné alors je les remercie vivement.

    Vous l’aurez compris, c’est presque un coup de cœur.

    Un grand merci à NetGalley et aux éditions Sonatine qui m’ont permis de découvrir ce roman et son auteur et m’ont fait une petite place dans leur univers.

    #Aunorddelafrontière #NetGalleyFrance !

    https://leslivresdeve.wordpress.com/2024/05/14/au-nord-de-la-frontiere-de-r-j-ellory/

  • add_box
    Couverture du livre « Au nord de la frontière » de Roger Jon Ellory aux éditions Sonatine

    Lison CARPENTIER sur Au nord de la frontière de Roger Jon Ellory

    Retrouver l’ambiance envoûtante d’un roman de R.J Ellory est toujours un moment très plaisant: l’occasion de rencontrer des personnages charismatiques, dont la profonfeur inattendue les rendent très attachants. C’est aussi une immersion dans l’aspect sordide de petites villes américaines où il...
    Voir plus

    Retrouver l’ambiance envoûtante d’un roman de R.J Ellory est toujours un moment très plaisant: l’occasion de rencontrer des personnages charismatiques, dont la profonfeur inattendue les rendent très attachants. C’est aussi une immersion dans l’aspect sordide de petites villes américaines où il ne fait pas bon vivre.

    Victor Landis est le shérif d’une petite ville de Géorgie. Il vit seul depuis le décès de sa femme atteinte d’un cancer, et ne compte plus parmi ses proches que ses collègues de travail. Le décès de son frère Franck, shérif comme lui, avec qui il était en froid depuis une douzaine d’années, l’oblige à remonter dans le Tennessee afin d’assister aux obsèques. Sur place il apprend que son frère a été assassiné et découvre qu’il était marié et père de famille. A la demande de sa nièce, Jenna, Victor se lance sur la piste des meurtriers de son frère. Bientôt les corps de jeunes filles disparues dans plusieurs comtés sont retrouvés, Franck était-il sur la piste du ou des tueurs lorsqu’il a été tué, ou à l’inverse était-il mêlé de façon illicite à une sombre affaire?

    Avec les Appalaches en toile de fond, région la plus pauvre des Etats-Unis, Ellory trouve le cadre idéal pour situer l’intrigue d’un roman noir: trois états limitrophes dans lesquels sont retrouvées massacrées des jeunes filles que rien ne semble relier. Les petites villes concernées sont confrontées aux trafics de drogue, à la prostitution et à la corruption… et surtout à une population traditionnaliste pour qui le silence est de rigueur. L’apathie des forces de l’ordre trahit un désintêrêt total pour ces affaires ou bien l’implication de près ou de loin de certains de leurs membres… Landis doit trouver des alliés avec qui faire équipe pour déméler un sac de noeuds ou plutôt de vipéres…

    Réputé solitaire, Victor Landis va se rend compte avec la mort de son frère que le passé ne s’oublie pas. Tout ce qu’il a souhaité éluder revient en force. Il ne préfère pas évoquer le différent qui l’a séparé de son frère, l’évite absolument mais ne pourra pas y échapper. Le décès de celui-ci devient une affaire personnelle, notamment grâce à la relation affective qui se crée entre la petite Jenna et son oncle Victor. La personnalité de celui-ci est passée au scanner et réserve des surprises. L’écriture de R. J Ellory gagne encore en profondeur, l’humour tout comme l’émotion sont présents, toute l’humanité de l’auteur affleure une nouvelle fois dans ses pages. Je suis de nouveau conquise par cet auteur anglais (qui aime beaucoup la France), digne héritier des meilleurs écrivains de romans noirs américains. Merci aux Editions Sonatine, via Netgalley pour cette lecture !!

  • add_box
    Couverture du livre « Au nord de la frontière » de Roger Jon Ellory aux éditions Sonatine

    Leschroniquesdelyane sur Au nord de la frontière de Roger Jon Ellory

    Quand un roman vous plonge dans des destins dramatiques…
    Victor Landis est un shérif sans famille, ou plus exactement sans le frère qu’il ne veut plus voir, alors qu’il n’est qu’à quelques heures de route. Quand ce dernier meurt, il lui faut se rendre près de la frontière du Tennessee pour...
    Voir plus

    Quand un roman vous plonge dans des destins dramatiques…
    Victor Landis est un shérif sans famille, ou plus exactement sans le frère qu’il ne veut plus voir, alors qu’il n’est qu’à quelques heures de route. Quand ce dernier meurt, il lui faut se rendre près de la frontière du Tennessee pour éclaircir les circonstances de sa mort. Il découvre qu’il a une belle-sœur et une nièce. Vont-elles révolutionner sa vie ? Comment va-t-il résoudre les mystères de la mort de son frère et les disparitions d’adolescentes qui y sont peut-être liées ?
    Je n’avais pas été séduite par « Une saison pour les ombres » malgré tout le bien que l’on m’en avait dit, c’est donc avec une grande curiosité que j’ai souhaité lire « Au nord de la frontière » sorti fin mars. Révélation : un vrai style, une mise en place des personnages subtile, un suspense soutenu, une gradation maîtrisée. Bref, conquise !
    L’environnement des Appalaches, la pauvreté qui y règne, les communautés isolées et leurs secrets, les trafics en tous genres donnent le cadre idéal pour qu’un homme, solitaire et intègre, ne soit plus en accord avec sa vie. Nous avons de nombreux personnages mais tous sont solidement campés dans des rôles bien identifiés, et l’auteur fait en sorte que tous évoluent sur une même scène. La lumière vient de Jenna, la nièce, avec son innocence et son goût de la vie.
    Tout le style de R.J Ellory, qu’il exprime parfaitement dans ce thriller, est fait de longues attentes, d’avancées importantes, d’enchaînements huilés, de travail souvent autour des meurtres de jeunes femmes, de réalités étouffantes, d’âmes traitées au scalpel. L’écriture est rude mais filante, le vocabulaire riche et imagé, la plume est sûre.
    J’avoue que le travail au sein de la police, les guéguerres internes, les non-dits m’ont passionnée. Et l’émotion née avec les relations oncle taciturne/nièce éveillée m’a touchée.
    Je ne vous parlerai pas plus longtemps d’un thriller qui n’a pas besoin de moi pour connaître le succès mais avis aux amateurs de polars, que vous aimiez R.J Ellory ou pas, ce roman est à mettre dans votre bibliothèque.
    Je remercie #NetGalleyFrance et la maison d’édition SONATINE pour le SP de #Aunorddelafrontière

  • add_box
    Couverture du livre « Au nord de la frontière » de Roger Jon Ellory aux éditions Sonatine

    Catherine Giry-Deloison sur Au nord de la frontière de Roger Jon Ellory

    Lorsque Victor Landis, shérif dans une bourgade de Géorgie, apprend l'assassinat de son frère, il se souvient qu'il ne lui a plus parlé depuis douze ans après une violente dispute dont on découvrira les raisons à la fin du roman, même si R.J. Ellory sème des indices tout au long du récit.
    En...
    Voir plus

    Lorsque Victor Landis, shérif dans une bourgade de Géorgie, apprend l'assassinat de son frère, il se souvient qu'il ne lui a plus parlé depuis douze ans après une violente dispute dont on découvrira les raisons à la fin du roman, même si R.J. Ellory sème des indices tout au long du récit.
    En même temps qu'il apprend le décès de celui qui était sa seule famille, il découvre que son cadet avait été marié et père d'une petite-fille à laquelle ce veuf solitaire va s'attacher en laissant tomber petit à petit son masque bourru et taiseux.
    Alors qu'il commence à enquêter sur la mort de son frère, le cadavre d'une fille de quinze ans est retrouvé. Il est le premier d'une longue série. Les deux affaires vont bien évidemment se rejoindre.
    Les investigations de Victor au cœur de la violence vont le conduire à se plonger dans un passé marqué par une enfance auprès d'un père violent et d'une mère qui trouva une issue à sa souffrance en se suicidant. Le futur officier de police était alors adolescent.
    Porté par un rythme lent pour mieux souligner le long cheminement de Victor pour renouer avec l'espoir, pour sortir de sa solitude, retrouver une altérité qu'il avait oubliée et redonner un sens à sa vie, « Au nord de la frontière » est un roman initiatique dans lequel la psychologie, celle d'un homme qui accepte sa responsabilité dans sa dérive, prime sur l'enquête.
    C'est cette dimension intime, dont un réalisateur comme Clint Eastwood pourrait s'emparer, qui fait la portée de l'œuvre d'Ellory découverte en 2008 avec « Seul le silence », son premier opus édité en France.

    http://papivore.net/litterature-anglophone/critique-au-nord-de-la-frontiere-r-j-ellory-sonatine/

Récemment sur lecteurs.com