Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Eric Vuillard

Eric Vuillard
Né en 1968 à Lyon, Éric Vuillard est un écrivain et cinéaste français.

Articles en lien avec Eric Vuillard (4)

Avis sur cet auteur (83)

  • add_box
    Couverture du livre « Une sortie honorable » de Eric Vuillard aux éditions Actes Sud

    Mireille B sur Une sortie honorable de Eric Vuillard

    En 1946, au lendemain de la seconde guerre mondiale, la France s’enlise dans le conflit colonial indochinois duquel elle sortira vaincue. Eric Vuillard ne prend pas le costume de l’historien, mais revêt celui du critique. En couverture, la photo du Général Christian Marie Ferdinand de La Croix...
    Voir plus

    En 1946, au lendemain de la seconde guerre mondiale, la France s’enlise dans le conflit colonial indochinois duquel elle sortira vaincue. Eric Vuillard ne prend pas le costume de l’historien, mais revêt celui du critique. En couverture, la photo du Général Christian Marie Ferdinand de La Croix de Castries, commandant les troupes françaises à Dien Bien Phu, est-elle la première marque d’ironie choisie par l’auteur ? Toujours est-il que le récit est orienté vers la critique des personnes physiques et morales qui ont tenu un rôle prédominant. Il s’agit des politiques sous la 4ème République, de la bourgeoisie dominante, de la Banque d’Indochine, de l’empire Michelin exploitant les plantations d’Hévéa …et les hommes qui y travaillaient.

    Sans complaisance, avec sarcasme et une fine ironie, Eric Vuillard fait de cette terrible période une approche décalée de l’histoire, mettant en exergue les stratégies obscures de certains groupes ou individus qui ont pesé dans l’évolution du conflit.

    Après « l’ordre du jour », Eric Vuillard s’attache aux graves moments de l’histoire, sans en entraver la vérité, mais en pointant des éléments qui ont ou auraient pu en modifier le courant. Un court opus d’une grande intensité !

  • add_box
    Couverture du livre « Une sortie honorable » de Eric Vuillard aux éditions Actes Sud

    durand sur Une sortie honorable de Eric Vuillard

    Eric Vuillard dresse subtilement, avec beaucoup d'efficacité le portrait d'un monde présomptueux, pas si disparu que cela qui régente, décide sans concertation et entraîne
    Féroce, il pointe du doigt les faiblesses politiques les prétentions militaires qui ont amené à la défaite de l'armée à...
    Voir plus

    Eric Vuillard dresse subtilement, avec beaucoup d'efficacité le portrait d'un monde présomptueux, pas si disparu que cela qui régente, décide sans concertation et entraîne
    Féroce, il pointe du doigt les faiblesses politiques les prétentions militaires qui ont amené à la défaite de l'armée à Dien Ben Phu en Indochine et les répercussions sur la quatrième République. Magistral!

  • add_box
    Couverture du livre « Une sortie honorable » de Eric Vuillard aux éditions Actes Sud

    Les Lectures de Cannetille sur Une sortie honorable de Eric Vuillard

    1950 : la France refuse d’admettre qu’elle vient de perdre la guerre d’Indochine avec la défaite de Cao Bang. Elle décide de maintenir l’offensive, ne serait-ce que pour s’offrir une sortie honorable, et tuer ainsi dans l’oeuf toute velléité de contagion au sein de ses autres colonies. Le...
    Voir plus

    1950 : la France refuse d’admettre qu’elle vient de perdre la guerre d’Indochine avec la défaite de Cao Bang. Elle décide de maintenir l’offensive, ne serait-ce que pour s’offrir une sortie honorable, et tuer ainsi dans l’oeuf toute velléité de contagion au sein de ses autres colonies. Le conflit va s’éterniser encore quatre ans, avec l’appui des Américains qui continueront ensuite seuls la guerre du Viêt-Nam. Quatre ans d’entêtement, pour un bilan humain catastrophique et une issue finalement très piteuse pour les Français. Quoique… pas pour tout le monde : la Banque privée française d’Indochine aura eu tout le temps de rapatrier ses avoirs, tout en s’enrichissant de l’effort de guerre.

    Avec l’intelligence et l’élégance subtilement ironiques qu’il emploie pour croquer l’Histoire en quelques traits choisis, d’une sobre et féroce précision, c’est un bien consternant tableau que nous peint Eric Vuillard : d’un côté, la population indochinoise, éreintée dans les mines et les plantations d’hévéas qui servent de poules aux œufs d’or aux Français ; de l’autre, une coterie politique prête à tout pour la stabilité de son pouvoir et de ses intérêts économiques, et qui, pour ne pas perdre la face devant ses colonies, n’hésite pas à « relancer la guerre pour en finir et reconquérir l’Indochine avant de la quitter » ; au milieu, des troupes largement composées de tirailleurs africains et vietnamiens, envoyées à la boucherie avec une inconséquence qui fleure l’incompétence, à en croire ce qui apparaît en ces pages comme l’aberration militaire de Diên Biên Phu.

    Fort de son évidente imprégnation du sujet, Eric Vuillard présente de la guerre d’Indochine une vision éminemment dérangeante, débarrassée de l’apprêt des souvenirs historiques officiels. En quelques coups de pinceaux d’une impressionnante efficacité, pointant le regard sur un ensemble de faits dont la parfaite exactitude vient pilonner jusqu’à l’ébranler la conscience du lecteur, l’écrivain met le talent manifeste de sa plume au service d’une lucidité teintée d’ironie douce-amère qui laisse longtemps songeur. Car, au-delà du contexte colonial et de ses guerres, c’est le système général que nous avons choisi à travers la planète, dont nous profitons tous plus ou moins, qui engendre régulièrement de tristes aberrations humanitaires, la vie pesant parfois moins lourd que les rapports de pouvoir, et surtout les prépondérants intérêts économiques. Et l’on frémit du plus pur effroi rétrospectif en découvrant la proposition américaine faite à la France, d’utiliser l’arme nucléaire pour se sortir de Diên Biên Phu…

    Un ouvrage remarquable pour l’intelligence, comme pour la sobriété et l’élégance littéraires, avec lesquelles il mène son propos. Nul n’envisagera plus la guerre d’Indochine du même oeil, après cette troublante lecture !

  • add_box
    Couverture du livre « Une sortie honorable » de Eric Vuillard aux éditions Actes Sud

    Alex-Mot-à-Mots sur Une sortie honorable de Eric Vuillard

    De l’auteur, j’avais abandonné 14 Juillet, et adoré L’ordre du jour.

    Celui-ci fait partie de la seconde catégorie.

    J’ai aimé que chaque chapitre soit différent et apporte un éclairage sur la situation en Indochine avant le conflit, pendant et après.

    Pas de grandes descriptions, mais des...
    Voir plus

    De l’auteur, j’avais abandonné 14 Juillet, et adoré L’ordre du jour.

    Celui-ci fait partie de la seconde catégorie.

    J’ai aimé que chaque chapitre soit différent et apporte un éclairage sur la situation en Indochine avant le conflit, pendant et après.

    Pas de grandes descriptions, mais des mise en lumière de certains détails qui éclairent tout le tableau, comme ces ouvriers maltraités dans les Grandes Plantations avant la guerre.

    Un livre qui montre que cette guerre était inutile (mais quelle guerre l’est ?) et explique pourquoi.

    Quelques citations éclairantes :

    Et les 51 morts du 6e bataillon de parachutistes coloniaux furent-ils bien sacrifiés pour la France ou pour M. Pierre-Charles Bastid, membre du conseil d’administration des Charbonnages, directeur général des Etains et wolfram du Tonkin, directeur général des Etains de Pia-Ouac, ingénieur conseil, pour la Banque d’Indochine, administrateur des Etablissements Eiffel…

    on nomma de Lattre de Tassigny haut-commissaire et commandant en chef en Indochine. Il arrive à Saigon début décembre, développe au pas de charge l’armée nationale vietnamienne et remporte avec elle d’éphémères victoires à coup de concentrations inédites de troupes et de bombardements au napalm dont il sera l’un des premiers à faire un usage massif.

    et les combats avaient lieu, malgré tout, pour une colonie déjà vidée de sa substance.

    https://alexmotamots.fr/une-sortie-honorable-eric-vuillard/