Tristesse de la terre ; une histoire de Buffalo Bill Cody

Couverture du livre « Tristesse de la terre ; une histoire de Buffalo Bill Cody » de Eric Vuillard aux éditions Actes Sud

3.6

10 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330035990
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

On pense que le reality show est l'ultime avatar du spectacle de masse. Qu'on se détrompe. Il en est l'origine. Son créateur fut Buffalo Bill, le metteur en scène du fameux Wild West Show. Tristesse de la terre, d'une écriture acérée et rigoureusement inventive, raconte cette histoire.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Ce petit livre est tout à fait étonnant. A priori on lit l’histoire de Buffalo Bill et son Wild West Show mais on y trouve une immense réflexion sur tout ce qui nous entoure un siècle plus tard.

    En effet on y découvre l’histoire des pionniers américains et notamment celle de Buffalo Bill dont l’ambition fût de créer sa propre ville en plus de son spectacle. Wild West Show fût alors le premier grand divertissement de la fin du XVIII ème. Dans ce spectacle de véritables indiens sont engagés pour jouer leur propre rôle et leur propre massacre. On bascule dans la face tragique du spectacle qui relate l’extermination d’un peuple dont les acteurs ne sont pas des acteurs et sont complètement déshumanisés.

    Dans ce livre, en chaque début de chapitre il y a une sublime photo en noir et blanc même si à mon grand regret elles ne sont pas plus grandes.

    Le dernier chapitre est léger, je me suis d’ailleurs demandé « mais où est-ce qu’on est? c’est quoi? quel est le rapport? » et puis après quelques instants de réflexion je trouve qu’il a sa place, il nous fait prendre de la hauteur par rapport à tout ce qui est raconté dans ce livre et tout ce qui est valable encore de nos jours et qui applicable pour un tas d’autres situations.

    https://animallecteur.wordpress.com/2015/01/13/tristesse-de-la-terre-eric-vuillard/

  • 0.15

    Un petit livre passionnant et très bien documenté dans lequel Eric Vuillard raconte avec sa magnifique écriture l'histoire de Buffalo Bill et du Wild West Show, spectacle hors norme, simulacre de la conquête de l'Ouest. A travers ce récit, Eric Vuillard pose un autre regard sur ce show qui se joue parallèlement au génocide des Indiens d'Amérique et nous dévoile le visage d'une bien triste réalité.

  • 0.1

    Il s'agit d'une biographie de Buffalo Bill se référant à des films, technique dans laquelle l'auteur excelle.
    William Cody, ancien employé de chemine de fer , devient BUffalo Bill, créateur du plus grand spectacle du monde: le Wild West Show.
    C'est l'effacement du mythe pour une triste réalité:l'utilisation des indiens après le massacre de "Wounded Knee"
    Leur présentation à l'Exposition universelle en 1893 qui connait un succès retentissant,sera répétée à travers le monde et enrichira le metteur en scène extraordinaire qu'était Buffalo Bill, achevant ainsi d'humilier et de détruire ces malheureux indiens.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Buffalo Bill, William Cody de son vrai nom, a fondé le "West Wild Show" spectacle de masse mondial, une mystification de l'histoire, la première grande contrefaçon. Il a folklorisé les indiens. Ce texte veut redonner une vérité, rendre justice aux victimes.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Quel rapport y-a-t-il entre la naissance du spectacle de masse et la violente mise à genoux des Indiens d'Amérique à la fin du XIXème siècle ? Un homme et pas des moindres, auréolé d'une légende encore vivace aujourd'hui, Buffalo Bill Cody, créateur du Wild West Show, la grande machine à réviser l'histoire des Guerres indienne, qui voyagea dans le monde entier des années durant.
    Vuillard nous narre une réalité des plus dures et nous offre un dernier chapitre à pleurer de beauté et d'émotion...

  • 0.15

    Eric Vuillard nous décrit l’épopée de Buffalo Bill Cody, son spectacle, le Wild West Show, et la façon dont il s’est organisé au fil du temps, agrégeant quelques numéros pour en faire un show gigantesque, précurseur dans ce domaine, comme l’ont fait après lui ces grands cirques qui ont parcouru les Etats Unis d’Est en Ouest au début du siècle dernier. Utilisant toutes les ficelles à sa portée, quel qu’en soit le prix, il réussira à faire vibrer les milliers de spectateurs ébahis par cette transcription d’une ruée vers l’ouest tout à l’avantage de valeureux combattants, contre ces sauvages indiens. Ou comment organiser une vision d’un monde telle qu’on souhaite la voir se perpétuer auprès des foules admiratives. Tout est bon à prendre, la glorieuse entrée en scène de Buffalo Bill, la parade du grand chef indien, Sitting Bull, sifflé par la foule des spectateurs, lui le vainqueur de Little Big Horn, les pauvres indiens qui rejouent une version édulcorée de la bataille de Wounder Knee, ce simulacre d’une bataille glorieuse pour le plaisir des spectateurs, pour la gloire de l’Amérique naissante.
    En lisant ce court livre, je n’ai pu m’empêcher de penser au livre de Didier Daeninckx, Cannibale. Même utilisation des « sauvages » pour en faire un show à l’image de ce que cherche le gentil homme blanc civilisé. Bien sûr il est facile de le traduire ainsi aujourd’hui, il faudrait sans doute se replacer dans le contexte pour trouver ce comportement un peu moins cynique, ou pas….
    Dans tous les cas, c’est un livre très intéressant, une écriture superbe, vive, rythmée, ponctuée de photos de l’époque, le tout emporte et interroge le lecteur.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Belle réflexion autour du personnage mythique de Buffalo Bill et sa capacité à transformer le massacre des indiens en une épopée américaine qui fera le tour du monde.

  • 0.2

    «Et, parfois, la scène semble exister davantage que le monde...»

    C’est l’histoire de Buffalo Bill que nous raconte Eric Vuillard.
    Avec talent comme souvent.
    Celle du «Wild West Show» ou l’invention du show-business.
    Avec son héros Buffalo Bill lui-même qui joue son propre rôle (lamentable légende vivante), un impresario plus que louche, de vrais indiens (avec le véritable Sitting Bull), huit cents personnes, cinq cents chevaux, des dizaines de bisons...
    Une version revue et très corrigée de l’Histoire de la conquête de l’Ouest.
    L’Amérique qui change de peau en ce début d’industrialisation en redemande. Elle a soif de son passé et faim d'avenir prometteur.

    «La foule hurle, l’insulte. On crache. La voilà, la chose inouïe, le Peau-Rouge, celui qu’on est venu voir, la bête curieuse qui a rôdé autour de nos fermes...»
    L’Amérique se donne des frissons.

    Le show fera le tour du monde : Rome, Londres, Paris jusqu’à Nancy !
    La grande parade, la comédie humaine jouée et rejouée.
    Little Big Horn et Wounded Knee tournés en ridicule.

    «Quelques Indiens à cheval tournent autour des rangers en criant comme Buffalo Bill leur a appris à le faire.
    Ils font claquer leur paume sur leur bouche, whou! whou! whou! Et cela rend une sorte de cri sauvage, inhumain. Mais ce cri de guerre, ils ne l’ont poussé ni dans les Grandes Plaines ni au Canada, ni nulle part ailleurs, c’est une pure invention de Buffalo Bill.»

    Mais bientôt le public va se lasser du spectacle.
    Déjà pointent les nez illuminés des Luna Park et autres DisneyLand...
    Les fanfaronnades de Bill Cody vont s’éteindre et tomber dans l’oubli.

    Un livre émouvant. Un livre de révolte.


    «La civilisation était devenue cela : un alliage impossible de nouveautés et de regrets.»

  • 0.25

    "Tristesse de la terre" de Eric Vuillard... voilà un livre qui n'est pas triste du tout.
    Buffalo Bill -puisqu'il s'agit de lui- vous attrape au lasso et ne vous lâche plus du tout! On est pris par la cavalcade des chevaux lancés à bride abattue. Style d'écriture avec de jolis moments poétiques... Subtilité d'associer la réalité crue et terrifiante du sort réservé aux Indiens par les envahisseurs Américains, avec un art de la rédaction particulièrement soigné, fourmillant de belles images, sans tomber dans un maniérisme qui ferait artificiel.
    On vit, on sent, la situation comme si on y était et l'on suit avec intérêt le périple de Buffalo Bill à travers son époque, à travers les États-Unis et l'Europe, où l'on passe de la réalité douloureuse, violente, injuste, de la conquête de l'Ouest à la récupération carton-pâte et cliché des spectacles qu'en a fait Buffalo-Bill, devenu metteur en scène et producteur de cirque... et repris enfin par Hollywood... et sur laquelle flotte encore la mythique conquête de l'ouest... et le "rêve" Américain...
    Quand on commence à lire ce livre on n'est pas prêt de descendre de son cheval.

    Jérôme Touzalin.

  • 0

    Tristess de la Terre p50 : etonnant ce livre, son sujet : la naissance du show biz et le sort des Indiens qui lui est rattaché;;;c'est un livre vers lequel je ne serais pas allée spontanément mais qui mérite qu'on s'y arrête. Son écriture est vive, intelligente ; on comprend très vite que E.Vuillard tente de corriger une désinformation très répandue. c'est court et intéressant.

    • Francine POITEVIN le 25/08/2014 à 16h25

      L’histoire de Buffalo Bill Cody, n’est pas à priori un titre qui aurait accroché mon regard chez le libraire !....l’histoire des Indiens d’Amérique est loin, je pensais que tout en avait été dit.
      Je me suis quand même dit : « tu ne prends pas beaucoup de risques à ouvrir un roman de 160 pages ». Eh bien surprise, puisque dans les premières pages, j’y ai découvert un livre d’histoire intéressant, dont l’écriture est accrochante. Il débute à l’expo universelle de Chicago en 1893. C’est lors de cet évènement qu’est né le show business américain au travers du Wild West Show de Buffalo Bill Cody. Le lecteur fait alors connaissance d’un groupe de minables, de voyous qui va participer directement à l’extinction des sociétés d’indiens encore présentes sur le territoire américain.
      Ce Show Business s’est construit autour de l’élaboration d’une version d’histoire acceptable pour justifier la fin des Indiens. Riche de ces grosses mises en scène, il va enflammer les foules d’américains, en exhibant les derniers Indiens. Les autres Américains étaient déjà bien convaincus de la nécessité de faire disparaître ces peuples afin d’en récupérer les terres exploitables pour la révolution industrielle naissante. Et l’on découvre à partir de quelle supercherie l’histoire sera écrite. Saviez-vous par exemple qu’un jeu de plusieurs générations d’enfants occidentaux est né de ce mensonge : la danse des sioux !
      Ce livre rappelle ce que fut Buffalo Bill, et nous donne une vision de son histoire souvent méconnue. Mais, c’est surtout un plaidoyer pour les minorités en voie de disparition.
      L’auteur dénonce, prend parti pour les victimes indiennes. C’est un roman engagé, militant. Les photos appuient l’analyse de l’auteur, et renforcent le côté historique du roman.
      Il nous interpelle, nous oblige à nous impliquer dans sa réflexion, son combat contre le traitement des minorités et plus généralement contre la pauvreté. Eric Vuillard a reçu le prix Franz Hessel, pour un autre roman. J’espère qu’il a pu rencontrer son fils, Stéphane Hessel.
      Leurs combats ont en commun « l’indignation ». en effet, Vuillard pense qu’il est encore temps de s’indigner des conditions dans lesquelles on a précipité les Indiens d’Amérique vers la mort. Il nous rappelle qu’il faut s’indigner toujours, ne pas laisser l’oubli s’installer sur les plaies de l’histoire. On ne peut comprendre son présent qu’en analysant son histoire

    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Autres éditions

Tristesse de la terre ; une histoire de Buffalo Bill Cody Eric Vuillard ACTES SUD

3.6

Voir toutes les éditions