Christine Beigel

Christine Beigel
Christine Beigel est née en 1972 à Paris, où elle écrit sérieusement des textes drôles ou poétiques et des romans pour adultes et adolescents, des « voyages dans l'âge » qui racontent souvent des rencontres. Elle aime jouer à cache-cache, jouer tout court et bien sûr, jouer avec les mots. Elle a ... Voir plus
Christine Beigel est née en 1972 à Paris, où elle écrit sérieusement des textes drôles ou poétiques et des romans pour adultes et adolescents, des « voyages dans l'âge » qui racontent souvent des rencontres. Elle aime jouer à cache-cache, jouer tout court et bien sûr, jouer avec les mots. Elle a publié 5 albums jeunesse chez Sarbacane et de nombreux romans chez Magnard, Motus et Syros, dont le remarqué Piste noire.

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Alex au pays des livres ; ou l'e'trange aventure du garc¸on qui n'aimait pas les livres » de Christine Beigel et Marine Blandin aux éditions Oskar

    Le Voyage de Lola sur Alex au pays des livres ; ou l'e'trange aventure du garc¸on qui n'aimait pas les livres de Christine Beigel - Marine Blandin

    La couverture colorée est très attirante et bien illustrée et l’épigraphe prometteuse. Malheureusement cette première bonne impression se dissipe quand on feuillette le livre, le texte est assez dense, les illustrations trop rares, et le tout en noir et blanc-cassé.

    alexaupaysAlex est un...
    Voir plus

    La couverture colorée est très attirante et bien illustrée et l’épigraphe prometteuse. Malheureusement cette première bonne impression se dissipe quand on feuillette le livre, le texte est assez dense, les illustrations trop rares, et le tout en noir et blanc-cassé.

    alexaupaysAlex est un petit garçon qui ne s’intéresse pas du tout aux livres qui l’ennuient, lui font perdre son temps et l’énervent ; il est atteint de la Bleuïte, une maladie très grave qui touchent les allergiques aux livres. Alors quand la maîtresse annonce une visite à la bibliothèque, Alex s’affole. Heureusement sa copine Mina, amoureuse des livres, lui promet que tout va bien se passer. Arrivé à la bibliothèque, Alex entend une voix tout droit sortie d’une étagère, qui l’interpelle et lui ordonne de suivre les flèches tracées sur le sol. Mais elles apparaissent et disparaissent au fur et à mesure qu’il s’approche, il finit par se perdre, paniqué il court et percute une étagère qui s’ouvre. Alex pénètre alors dans une salle d’attente comme chez le médecin où patientent un vieil homme, un jeune homme, une vieille dame et son chat et un garçonnet. Tout à coup le tableau posé sur le mur s’anime, c’est la pagaille dans la salle, chacun se lève pour passer en premier. Mais le gribouillis-monstre sorti du tableau demande au Père Noël, au Prince, à la Marquise de Carabosse et au Petit Poucet de se calmer et convoque Alex, qui a reconnu la voix de la bibliothèque, dans son bureau. Là, assis sur une montagne de livres, il explique à Alex que dorénavant, il est le nouveau gardien des livres, son travail consiste à nettoyer, ranger, réparer, mais aussi traduire, retrouver ou imaginer les histoires incomplètes… et il lui met entre les mains un conte russe dont les mots ont été effacés. Alex doit rentrer dans le livre, LIS, LIS, LIS lui crie le monstre ! Et voilà Alex devenu Alexovitch face à Godzillac, le dragon à trois têtes, qui menace la princesse. La fin est plutôt attendue, Alex terrasse le dragon sous le regard enamourée de Minouschka la très belle fille du Tsar des Bonbecs. C’est la fin du conte russe mais pas encore celle de l’histoire d’Alex le petit garçon allergique aux livres qui, absorbé par sa lecture, n’a pas entendu sa classe quitter la bibliothèque. La fin de la fin est très jolie et poétique, c’est Mina qui prend tout doucement la main d’Alex qui semble hypnotisé par son album et l’histoire qu’il raconte, et ils partent tous les deux main dans la main.

    C’est une jolie histoire, servie par des personnages sympathiques, particulièrement la maîtresse qui est très drôle. Malheureusement, c’est assez confus, il y a beaucoup trop de petites infos secondaires qui pourraient désorienter les enfants.

  • add_box
    Couverture du livre « Vendeur de rêves » de Christine Beigel aux éditions Sarbacane

    ant roch sur Vendeur de rêves de Christine Beigel

    je n'est pas aimé ce livre car il n'y a pas beaucoup de dialogues.
    Le petit garçon rêve trop

    je n'est pas aimé ce livre car il n'y a pas beaucoup de dialogues.
    Le petit garçon rêve trop

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !