Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Charles Williams

Charles Williams

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Calme plat » de Charles Williams aux éditions Gallmeister

    jeanmid sur Calme plat de Charles Williams

    Qui n'a jamais rêvé d'une lune de miel à bord d'un magnifique voilier , en compagnie de sa charmante épouse au milieu du Pacifique , la proue en direction de la Polynésie ?
    Certes il faut savoir naviguer , pouvoir parer aux imprévus et ne pas être effrayé par l'idée d'être seul au milieu de...
    Voir plus

    Qui n'a jamais rêvé d'une lune de miel à bord d'un magnifique voilier , en compagnie de sa charmante épouse au milieu du Pacifique , la proue en direction de la Polynésie ?
    Certes il faut savoir naviguer , pouvoir parer aux imprévus et ne pas être effrayé par l'idée d'être seul au milieu de l'immensité liquide .
    Mais Ingram et Rae ne sont pas de ceux-là. Comme deux marins avertis , Ils ont patiemment préparé ce voyage depuis les États Unis jusqu'à Papeete avec leur deux-mâts où les voiles ne demandent qu'à les pousser sur l'océan ...sous réserve qu'il y ait du vent . Et là c'est plutôt le calme plat . Parfait pour piquer une tête , profiter de journées en amoureux et se faire bronzer sur le pont , mais pas vraiment l'idéal pour rejoindre leur destination dans un temps raisonnable .
    A défaut du vent , c'est un ( gros ) grain de sable qui va venir troubler la tranquillité idyllique du couple . Un grain de sable sous la forme d'un jeune homme qui approche , exténué , de leur bateau , à bord d'un canot . Sans doute un des membres d'équipage d'un voilier aperçu plus tôt par Ingram . Mais que veut-il vraiment ? Quel danger fuit-il ? Pourquoi ne souhaite t-il pas remonter à bord de son bateau ? Y a t il d'autres équipiers encore vivants à secourir ?
    Le couple va vite apprendre à ses dépends qu'il faut toujours se méfier de l'eau qui dort et de la parole de jeunes éphèbes .

    Bienvenue dans l'univers dramatique de Charles Williams qui nous embarque pour un voyage au long cours au beau milieu du Pacifique Sud . Aucun mal pour se laisser griser par ce récit maritime sous tension où l'on sent les embruns nous effleurer les sens et le sel nous piquer les lèvres . Comme une envie de navigation qui vous gagne malgré vous . Mais avant d'en profiter il va falloir tenter de remettre à flot un rafiot qui prend l'eau , calmer les crises de nerfs qui gagnent vos coéquipiers et garder le cap en vous fiant aux astres à défaut d'instruments opérationnels ..Car le danger est partout et les secours providentiels à des milliers de milles de là . Vous ne pourrez donc compter que sur vous et sur le sang froid de votre épouse si vous voulez avoir une chance de la retrouver ...un jour .
    Des personnages complexes dont il faut se méfier , un environnement marin éblouissant mais qui ne pardonne aucun faux pas ( encore moins si on n'a pas le pied marin...) pour un roman où l'aventure humaine et l'action se partagent les premiers rôles .

  • add_box
    Couverture du livre « Le bikini de diamants » de Charles Williams aux éditions Gallmeister

    jeanmid sur Le bikini de diamants de Charles Williams

    Billy , sept ans au compteur , est un gamin curieux qui conserve la naïveté de l'enfance . Son séjour à la ferme chez son oncle Sagamore va lui faire découvrir un monde merveilleux et plein de surprises . C'est vrai que Sagamore n'est pas un fermier tout à fait comme les autres : il a un sens de...
    Voir plus

    Billy , sept ans au compteur , est un gamin curieux qui conserve la naïveté de l'enfance . Son séjour à la ferme chez son oncle Sagamore va lui faire découvrir un monde merveilleux et plein de surprises . C'est vrai que Sagamore n'est pas un fermier tout à fait comme les autres : il a un sens de la débrouillardise élevé à l'état de l'art comme un sens de l'opportunisme extrêmement développé . C'est vrai que quand on veut passer sa vie sans vraiment travailler il faut toujours avoir quelques bonnes idées rémunératrices d'avance . Mais Sagamore a surtout l'art de déjouer les plans du shérif local et de ses adjoints qui ont bien l'intention de mettre fin aux activités illicites du patriarche , fabrication de gnôle illégale en tout premier lieu .
    La vie malgré tout sereine de la petite famille va être subitement interrompue par l'arrivée d'un certain Docteur Severance et de sa nièce , Mademoiselle Harrington . Cette dernière qui souffre d'anémie a besoin de tranquillité et d'air pur . Ça tombe bien Sagamore a toute la place qu'il faut sur son terrain pour louer au Docteur un bel espace près d'un lac . Mais la relative tranquillité du moment qui va permettre à Billy de se lier d'amitié avec la jolie Mlle Harrington et son bikini recouvert de diamants , risque de ne pas durer quand des chasseurs de lapin armés de mitraillettes vont débarquer ..


    Je découvre l'écriture étonnante et plein d'inventivité de cet auteur américain . Action et truculence à tous les étages . le récit nous est conté par le jeune Billy qui découvre la vie des adultes , les multiples activités de son oncle Sagamore et son combat permanent avec les autorités locales . Un affrontement tout en finesse et en intelligence car l'oncle est un rusé doublé d'un malicieux stratège . On sourit bien sûr de la naïveté du gamin mais surtout des prouesses développées par Pop et son frère pour toujours donner au gamin des explications plausibles à leurs actes quelles que soient les circonstances .
    Outres les principaux protagonistes , tous les personnages valent leur pesant d'or : telle la strip teaseuse déguisée en bonne fille de famille ,qui charme avec son bikini tous les mâles du coin . Pour le shérif je n'ai eu aucun mal à lui faire endosser le costume de Rosco , le ridicule shérif de la série « Shérif , fais moi peur » , que les moins de trente ans ne peuvent sans doute pas connaître . Pauvre shérif qui mérite notre pitié tant Sagamore lui en fait voir de toutes les couleurs .
    Un roman qui se déroule sur des chapeaux de roue , et où on est toujours en attente du prochain événement , du prochain rebondissement …et je peux vous dire qu'ils ne manquent pas !
 Un roman totalement jubilatoire à découvrir de toute urgence .

  • add_box
    Couverture du livre « Hot spot » de Charles Williams aux éditions Gallmeister

    eprisede-paroles sur Hot spot de Charles Williams

    Contrairement à la quasi adulation générale de cet ouvrage, « Hot Spot » dépose sur moi une empreinte en demie-teinte. Charles Williams, vraisemblablement auteur classique du genre du roman noir, parvient à planter un décor très crédible et un paysage texan désertique dans lequel le·a...
    Voir plus

    Contrairement à la quasi adulation générale de cet ouvrage, « Hot Spot » dépose sur moi une empreinte en demie-teinte. Charles Williams, vraisemblablement auteur classique du genre du roman noir, parvient à planter un décor très crédible et un paysage texan désertique dans lequel le·a lecteur·rice sombre aisément, ensuqué par un soleil torpide et une chaleur étouffante. C’est au moyen d’une plume propre et un peu trop concise que l’écrivain des 50’s arbore une histoire de destins croisés, tangent le maléfice quasi emblématique, dont le personnage principal, à l’arrogance qui semble se prétendre séduisante, s’enlise dans un enchaînement de vicissitudes. Le roman, qui a donc pour fil d’ariane une véritable escadrille de coups du sort, ne dégage toutefois pas suffisamment de place au bon développement des différents personnages dont j’aurai aimé apprendre davantage, particulièrement ceux de l’intraitable policier et de Madox dont on n’apprend, au final, très peu d’aspects. Par conséquent ressentir la moindre empathie envers l’un·e d’entre elleux devient une opération escarpée et je me suis parfois laissée désintéresser par la tournure de l’intrigue quand bien même je m’en préoccupais. Malgré tout, c’est dans une attente presqu’inassouvie que le dénouement parvient tout de même à surprendre et être enjôleur. En outre, le livre m’a à vrai dire laissée pantoise sur la manière d’aborder les femmes dès lors que le héros apparaît comme une pauvre victime de celles-ci, manipulatrices et cruelles, prêtes à tout pour assouvir leurs désirs. In fine, en dépit d’une composition lacunaire, le scénario est prometteur et relève du bon divertissement, cela reste néanmoins un récit à la pulpe convenable mais qui ne laissera pas de tâches.

    https://eprisedeparoles.wordpress.com/2019/02/08/rentree-litteraire-un-poisson-sur-hot-spot/

  • add_box
    Couverture du livre « Hot spot » de Charles Williams aux éditions Gallmeister

    L'atelier de Litote sur Hot spot de Charles Williams

    On a beau sentir venir les problèmes, les malheurs incontournables et savoir que « Bien mal acquit ne profite jamais » le destin d’Harry est déjà écrit et nous sommes juste l’œil qui regarde la fourmi au microscope se débattre dans des ennuis sans fin. J’ai aimé cet angle de vue que l’on...
    Voir plus

    On a beau sentir venir les problèmes, les malheurs incontournables et savoir que « Bien mal acquit ne profite jamais » le destin d’Harry est déjà écrit et nous sommes juste l’œil qui regarde la fourmi au microscope se débattre dans des ennuis sans fin. J’ai aimé cet angle de vue que l’on retrouve rarement dans les polars modernes, à savoir qu’il y a un prix à payer pour chaque acte illégal commis. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur qui avec peu fait beaucoup, une atmosphère intense, émotionnellement forte et pas mal de dérision. Un véritable petit bijou que ce polar noir tout cela en à peine 224 pages un condensé qui envoi du bois comme jamais.
    On est au début des années 50, Maddox ancien de la marine, frondeur et opportuniste vient d’être embauché comme vendeur de voitures dans une petite ville du Texas. Incapable de résister à la tentation, que ce soit celle d’une banque ou celle des deux femmes qui croiseront sa route. D’un côté Dolly Harshaw, la femme de son patron, voici comment Maddox nous la décrit :
    « J’ai pensé à une pêche pulpeuse et légèrement talée, qui commençait à se gâter. Elle était à mi-chemin entre succulente et épanouie, et d’ici un an ou deux, à force de rester allongée à lever le coude, elle deviendrait sans doute rougeaude. »
    Pour contrebalancer cette vamp instable, il y a la jeune Gloria, l’innocence faite femme, dans toute sa splendeur cachant pourtant de vilains secrets. On rencontrera aussi un maître chanteur et un flic tenace de quoi faire prendre la sauce. En revanche on en apprendra très peu sur notre narrateur principal Maddox, qui reste avec de nombreuses zones d’ombre, pourtant en le voyant évoluer tout au long du roman, on finit par connaitre sa façon de penser, de ressentir et de faire. L’intériorité narrative de Maddox est assurément un plus. Je suis ravie d’avoir découvert cet auteur aux multiples talents. Bonne lecture.