Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Bertrand Marchal

Bertrand Marchal
Bertrand Marchal est né à Verviers, en Belgique, au mois de mai 1974. Il entreprend des études artistiques supérieures à l'École de recherche graphique (ERG), à Bruxelles. Il y suit des cours de dessin d'après modèle et de bande dessinée, sous la direction d'Alain Goffin, de Gérard Goffaux et d'O... Voir plus
Bertrand Marchal est né à Verviers, en Belgique, au mois de mai 1974. Il entreprend des études artistiques supérieures à l'École de recherche graphique (ERG), à Bruxelles. Il y suit des cours de dessin d'après modèle et de bande dessinée, sous la direction d'Alain Goffin, de Gérard Goffaux et d'Olivier Grenson. En 1994, dans le cadre de ses études, il participe à la réalisation d'un album collectif dans lequel il signe "Mille fois rêvé", une histoire fantastique en 10 planches qui met en scène un étrange tueur de chatons ! En 1995, il produit et publie à compte d'auteur "La Reine", un mini-album scénarisé par son frère. C'est en 1998 qu'il se lance dans la BD comme professionnel. Il commence modestement en agrémentant de gags les pages de l'hebdomadaire 'Spirou'. Sur les conseils de son scénariste, Denis Lapière, la dessinatrice Magda lui confie ensuite les décors de deux albums de leur série, "Charly" (Dupuis). En 2000, il publie, avec le scénariste Toldac, le triptyque "Les châtiments de l'an mil" (Glénat, 2000-2003). Puis, de sa rencontre avec Rodolphe naît une fructueuse collaboration : "Frontière" (Le Lombard, quatre tomes entre 2003 et 2007) ; "Le Village" (Bamboo, trois albums entre 2008 et 2011) et surtout "Namibia" (Dargaud, cinq albums entre 2010 et 2015). Dans cette dernière saga, qui est la saison 2 de "Kenya", il succède à Leo, celui-ci cosignant toujours le scénario. Une troisième saison, "Amazonie", voit le jour en 2016. En 2013, Bertrand et Rodolphe lancent une nouvelle série, "Memphis" (Glénat), dont le tome 2 paraît dès l'année suivante.

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Scotland t.1 » de Rodolphe et Leo et Bertrand Marchal aux éditions Dargaud

    bulle.noire sur Scotland t.1 de Rodolphe - Leo - Bertrand Marchal

    Et si l’homme n’était pas seul sur Terre ? Léo et Rodolphe ont tissé de nombreux récits autour de ce thème. Après (entre autres) les séries Kenya, Namibia, Amazonie (5 albums à chaque fois), voilà Scotland qui commence…

    C’est un peu moins exotique mais ça fonctionne tout aussi bien. Il faut...
    Voir plus

    Et si l’homme n’était pas seul sur Terre ? Léo et Rodolphe ont tissé de nombreux récits autour de ce thème. Après (entre autres) les séries Kenya, Namibia, Amazonie (5 albums à chaque fois), voilà Scotland qui commence…

    C’est un peu moins exotique mais ça fonctionne tout aussi bien. Il faut dire que les paysages et les légendes locales se prêtent bien à ce type d’histoires.

    Il faut bien le reconnaître, c’est un plaisir de retrouver Kathy Austin. Léo et Marchal ont le don de proposer des héroïnes fortes et charismatiques. Kathy est en Ecosse pour prendre possession d’un vieux château familial suite au décès de sa tante. C’est l’occasion pour elle de revenir sur des lieux qu’elle a fréquenté durant sa jeunesse et de recroiser des têtes connues… Evidemment tout ne se passera pas comme prévu, la mort de sa tante est mystérieuse et le château a brûlé… Et ce n’est que le début !

    Polar à la crime mistery sauce anglaise teinté de l’habituel touche de fantastique et de surnaturel, Scotland surfe sur la réussite des séries précédentes. Le dessin de Marchal restitue bien l’ambiance « l’Ecosse et ses mystères», le gris pluvieux est bien là…

    Au final, le plaisir est toujours présent, Léo et Marchal font mouche une fois encore avec Scotland, une nouvelle série à suivre…. Kathy Austin, will you marry me ?

  • add_box
    Couverture du livre « Amazonie t.3 » de Rodolphe et Leo et Bertrand Marchal aux éditions Dargaud

    Lionel Arnould sur Amazonie t.3 de Rodolphe - Leo - Bertrand Marchal

    Chronque précedemment parue sur le blog www.sambabd.net


    Leo fait partie de ces auteurs capables de se renouveler tout en restant dans la même veine, souvent en suivant les mêmes recettes… Mais si ça fonctionne, pourquoi s’en priverait-il ? Et, entre nous, ça fonctionne plutôt bien. Les...
    Voir plus

    Chronque précedemment parue sur le blog www.sambabd.net


    Leo fait partie de ces auteurs capables de se renouveler tout en restant dans la même veine, souvent en suivant les mêmes recettes… Mais si ça fonctionne, pourquoi s’en priverait-il ? Et, entre nous, ça fonctionne plutôt bien. Les ingrédients habituels sont effectivement bien présents : La belle brune agent secret de sa Majesté, capable de faire chavirer ses ennemis comme les espions de son propre camp, un être mystérieux probablement venu de l’Espace, le dépaysement exotique (cette fois-ci l’Amérique du Sud, le Brésil, cher à Leo) et, pour couronner le tout, les nazis ayant fui l’Europe à la fin de la guerre. En outre, Rodolphe et lui utilisent la technique des chapitres imbriqués qui ont fait le succès d’auteurs comme Bernard Werber (Les Fourmis, etc.) ou Dan Brown (Da Vinci Code, etc.). Un coup on est Brésil, Trois pages plus tard on est en Roumanie. On y suit des personnages et des histoires qui semblent ne pas avoir grand-chose en commun mais dont les fréquentes interruptions entretiennent non seulement le suspens mais excitent encore plus notre intérêt.

    Dans cet épisode, l’intrigue en elle-même, côté brésilien en tout cas, s’éclaire quelque peu grâce à de nouvelles informations qui permettent de refermer des portes ouvertes dans les tomes précédents. Ceci dit, Leo et Rodolphe en ouvrent de nouvelles avec notamment les squelettes de conquistadors. Par ailleurs, ils nous maintiennent toujours en haleine avec les interventions rares mais heureuses du géant blanc hydrocéphale.

    Côté dessin, on peut dire qu’il n’y a pas photo… Le trait de Marchal est nettement plus assuré que celui de Leo. Les mouvements et attitudes des personnages sont beaucoup plus fluides et naturels. Le Rendu des textures, de la matière et des couleurs est également de très bonne qualité. En fait, je pense que Leo a eu une excellente idée en laissant le dessin à Marchal depuis Namibia.

    En tout cas, si vous aimez les univers de Leo et Rodolphe vous ne devriez pas être déçus par Amazonie, qu’il s’agisse de ce tome-ci comme des deux précédents. Et si vous ne connaissez pas, n’hésitez pas, c’est toujours un plaisir de lire leurs séries.