Arnaud Cathrine

Arnaud Cathrine

Arnaud Cathrine a toujours clamé être devenu écrivain "le jour où il a renoncé à être chanteur", sans pour autant avoir jamais délaissé ces champs d'exploration qui émaillent sa carrière, de la musique (il écrit pour Florent Marchet ou Joseph d'Anvers) au cinéma (La Route de Midland y fut adapté en 2004) en passant par son expérience de chroniqueur sur France Culture et ses nombreuses lectures musicales. Nouveaux horizons, nouveau projet, nouvelles envies : de passage à l'Hôtel de la Ville d'Hiver, Arnaud Cathrine y retrouve les traces de son grand-père, qui emmenait sa femme et ses enfants tous les étés sur le bassin d'Arcachon. Un univers haut en couleurs pastels, qui lui insuffle l'idée inédite pour lui d'une collaboration plus visuelle, une "nouvelle graphique" intitulée Comme Je T'attends où le coup de crayon du dessinateur bordelais Guillaume Trouillard vient appuyer la verve de l'auteur de Je Ne Retrouve Personne ou du Journal Intime de Benjamin Lorca. Les Editions Bijoux de Famille et l'Hôtel de la Ville d'Hiver sont plus que fiers de vous présenter le fruit de cette collaboration inédite qui paraîtra en juillet 2014 au sein de l'ouvrage collectif Bijoux d'Hiver...


crédit photo : Lire la suite

Arnaud Cathrine a toujours clamé être devenu écrivain "le jour où il a renoncé à être chanteur", sans pour autant avoir jamais délaissé ces champs d'exploration qui émaillent sa carrière, de la musique (il écrit pour Florent Marchet ou Joseph d'Anvers) au cinéma (La Route de Midland y fut adapté en 2004) en passant par son expérience de chroniqueur sur France Culture et ses nombreuses lectures musicales. Nouveaux horizons, nouveau projet, nouvelles envies : de passage à l'Hôtel de la Ville d'Hiver, Arnaud Cathrine y retrouve les traces de son grand-père, qui emmenait sa femme et ses enfants tous les étés sur le bassin d'Arcachon. Un univers haut en couleurs pastels, qui lui insuffle l'idée inédite pour lui d'une collaboration plus visuelle, une "nouvelle graphique" intitulée Comme Je T'attends où le coup de crayon du dessinateur bordelais Guillaume Trouillard vient appuyer la verve de l'auteur de Je Ne Retrouve Personne ou du Journal Intime de Benjamin Lorca. Les Editions Bijoux de Famille et l'Hôtel de la Ville d'Hiver sont plus que fiers de vous présenter le fruit de cette collaboration inédite qui paraîtra en juillet 2014 au sein de l'ouvrage collectif Bijoux d'Hiver...


crédit photo : © Claude Gassian

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (13)

  • Couverture du livre « À la place du coeur T.2 » de Arnaud Cathrine aux éditions R-jeunes Adultes

    0.25

    Lisa FRERING sur À la place du coeur T.2 de Arnaud Cathrine

    https://animallecteur.wordpress.com/2017/08/25/a-la-place-du-coeur-2-arnaud-cathrine/

    Pour cette deuxième saison, on retrouve les personnages de Caumes, Esther, son premier amour et Nils, le cousin de Caumes. L’histoire se déroule durant l’été 2015 jusqu’au mois de novembre après les...
    Voir plus

    https://animallecteur.wordpress.com/2017/08/25/a-la-place-du-coeur-2-arnaud-cathrine/

    Pour cette deuxième saison, on retrouve les personnages de Caumes, Esther, son premier amour et Nils, le cousin de Caumes. L’histoire se déroule durant l’été 2015 jusqu’au mois de novembre après les attentats qui ont frappés des terrasses, les abords du stade de France et le Bataclan.

    Après les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015, les personnages ont évolués, ont mûri, ont grandis mais ils n’en restent pas moins des adolescents qui ont la rage de vivre et d’aimer, l’envie de sortir, de rencontrer du monde, goûter au plaisir du sexe.

    Ce roman oscille de la même façon que la première saison entre l’amour passionnel et la mort tragique, entre la découverte de la chair et l’expérience de la perte et du manque.

    A la place du cœur est un très beau roman même si j’ai trouvé la première saison plus belle, émouvante et peut-être inattendue. Il n’en reste pas moins que dans la deuxième saison comme dans la première, les sentiments y sont très bien décrits ce qui en fait presque un témoignage d’une génération.git sta

  • Couverture du livre « À la place du coeur T.1 » de Arnaud Cathrine aux éditions R-jeunes Adultes

    0.2

    Marine Morscheidt sur À la place du coeur T.1 de Arnaud Cathrine

    waou. C'est le mot qui résume pour moi parfaitement ce livre.

    On retrouve Caumes un garçon de 17 ans qui vit pour la première fois une "vraie histoire d'amour" mais qui doit aussi vivre avec les horreurs de Charlie Hebdo.

    Je dois avouer que j'ai eu énormément de mal à entrer dans le vif du...
    Voir plus

    waou. C'est le mot qui résume pour moi parfaitement ce livre.

    On retrouve Caumes un garçon de 17 ans qui vit pour la première fois une "vraie histoire d'amour" mais qui doit aussi vivre avec les horreurs de Charlie Hebdo.

    Je dois avouer que j'ai eu énormément de mal à entrer dans le vif du sujet. La plume de l'auteur me dérangeait énormément notamment à cause de son extrême familiarité. J'ai pu plus tard me rendre compte que c'était dû au fait que Caumes vit près d'une cité: c'est donc sa manière de parler et de s'exprimer. Mais c'était dérangeant et j'ai mis plus de 100 pages à m'y habituer.
    En dehors de son extrême familiarité, ça m'a énormément plu de suivre Caumes: Arnaud Cathrine n'a vraiment pas censuré les pensées de son personnages principal: il nous parle de ses érections comme on parle du bon temps. Cela fait du bien de voir tous les petits riens, et parfois les grands soucis, qui peuvent animer un garçon de 17 ans.

    Un autre point qui m'a beaucoup dérangé: on ne sent aucune alchimie entre Caumes et Esther.
    . C'est le néant, rien d'autre qu'une passade, une envie de franchir le cap, de faire sa première fois avec une jolie fille. Enorme déception de ce point de vue là: je n'avais vraiment aucune envie de continuer à lire leur pseudo-histoire d'amour, elle manquait de sentiments! Et était vraiment trop trop trop (trop) rapide à mon goût.

    Autre point qui m'a fait tilter mais beaucoup plu: on parle en jour, et non en chapitre. Dès le premier chapitre/jour, on entre dans le vif du sujet avec la date écrit en noir sur blanc.
    J'ai adoré la façon dont l'auteur parlait du sujet de la fusillade à Charlie Hebdo. Caumes dit tout ce qu'il pense, ce qu'il ressent: et c'est exactement ce que je ressentais, jeune adulte de 20 ans, au moment des faits. Je me suis sentie proche de Caumes, j'ai ressenti sa peine, sa douleur et j'ai été peiné avec lui.
    Maintenant, j'ai un peu peur que la Saison 2 soit sur le drame au Bataclan. Je ne sais pas si je pourrai réussir à lire un livre qui retrace des douleurs aussi récentes (même si je m'y forcerai).

    Le côté historique du roman m'a charmée: dans vingt ans, ce livre sera toujours lu de part son langage familier -et donc simple à comprendre- et par son importance dans notre histoire.
    Arnaud Cathrine a vraiment bien choisi sa maison d'édition qui est très présente auprès des jeunes et qui donc permet de toucher un autre type de public pour ce sujet si grave. J'aime qu'on prenne le temps de nous parler à nous, adolescents/jeunes adultes, en se mettant dans notre peau et en racontant cette tragédie à travers nos yeux. Ca m'a énormément touché, j'ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

    La deuxième partie du livre a été pour moi un véritable coup de coeur: j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire mais par la suite, quel bonheur!
    Les clichés sur le racisme, les problèmes que cela peut poser et les "problèmes" avec les partisans du Front National: quelle merveilleuse façon d'en parler! ca m'a touché, m'a émue et a encore plus confirmé dans mes choix politiques.

    Merci donc pour cette superbe histoire, qui m'a fait pleuré, de joie et de peine pour notre pays.

    A lire absolument!git sta

  • Couverture du livre « À la place du coeur T.2 » de Arnaud Cathrine aux éditions R-jeunes Adultes

    0.25

    Miss Charity sur À la place du coeur T.2 de Arnaud Cathrine

    http://contemplerlesvivants.blogspot.fr/2017/04/a-la-place-du-coeur-saison-2-darnaud.html

    " [...] on ferait bien de s'envoyer en l'air dès que possible. Un jour, il sera trop tard. Et personne ne sait quel jour ça tombera."

    La saison 1 d’À la place du cœur nous plongeait dans le quotidien...
    Voir plus

    http://contemplerlesvivants.blogspot.fr/2017/04/a-la-place-du-coeur-saison-2-darnaud.html

    " [...] on ferait bien de s'envoyer en l'air dès que possible. Un jour, il sera trop tard. Et personne ne sait quel jour ça tombera."

    La saison 1 d’À la place du cœur nous plongeait dans le quotidien d'un adolescent de 17 ans, Caumes, qui vivait de manière concomitante deux événements qui allaient changer sa vie : sa première histoire d'amour et les attentats contre Charlie Hebdo. Le roman se déroulait sur une semaine, et se terminait sur un drame.
    La saison 2 reprend l'histoire six mois après : on y retrouve Caumes, Esther, son amoureuse, mais aussi d'autres personnages, à l'image de Niels, le cousin de Caumes qui était seulement évoqué dans la saison 1. En six mois, il s'est passé beaucoup de choses : Caumes, bouleversé, a sombré dans la dépression, abandonnant tous ses projets derrière lui, et s'éloignant de tous ses proches -y compris Esther. Ce que nous raconte A la place du cœur-saison 2 est le récit de sa reconstruction.
    Première nouveauté de cette saison 2, la narration nous offre différents points de vue. En effet, si la saison 1 était entièrement racontée par Caumes, dans la saison 2, Niels puis Esther prennent la parole. Arnaud Cathrine s'amuse ainsi à changer de style et de vision selon les chapitres, parvenant à véritablement nous faire croire que trois personnes différentes s'expriment dans le livre. De plus, chaque partie offre un éclairage nouveau de la situation : la première partie, celle de Niels, évoque l'été passé avec Caumes et les excès de ce dernier. La deuxième, celle d'Esther, revient sur l'année scolaire, son chagrin face à la distance prise par Caumes, puis son départ pour Paris. Enfin, par un habile procédé d'écriture, le roman se recentre sur Caumes, qui raconte à son tour ce qu'il a vécu ces derniers mois. Petit à petit, les pièces du puzzle s'assemblent et le lecteur finit par reconstituer toute l'histoire. Les trois personnages se retrouvent alors sur Paris où ils étudient, et où, bien évidemment, leurs chemins vont se croiser.


    "Tu voudrais trouver du sens à avoir vécu tout ça ? Je comprends. Mais la vérité, c'est qu'il n'y en a pas."

    A la place du cœur saison 2 s'éloigne de la saison 1 dans le sens où il se recentre plus sur les personnages que sur leur environnement. Bien sûr, le climat de peur est évoqué, et, je ne spoile rien en l'annonçant, les personnages vont se retrouver confrontés aux attentats du Bataclan, mais ces thèmes sont plus minoritaires que dans le premier tome. Il s'agit plutôt à présent de montrer comment l'on peut grandir dans un monde dévasté et qui se déséquilibre chaque jour un peu plus, ou encore ce que signifie être jeune aujourd'hui. Les personnages, chacun à leur façon, s'interrogent sur le monde qui les entourent et sur leur place face à la violence qui se déchaîne.
    Les relations entre les personnages s'affinent à mesure qu'ils gagnent en maturité, et c'est l'une des grandes réussites du roman que de nous faire véritablement sentir que les personnages grandissent. A ce titre, A la place du cœur est aussi un roman d'initiation : Arnaud Cathrine imagine ces jeunes qui quittent le foyer familial pour la première fois et découvrent la vie étudiante, les premières expériences d'indépendance. Une fois de plus, l'auteur excelle dans la description de la jeunesse actuelle, et de toutes les émotions que l'on peut ressentir à cette période. La partie consacrée à Esther, notamment, rappelle à quel point les premiers chagrins d'amour peuvent être cruels.
    Et si la saison 1 faisait la part belle à l'amitié, la deuxième s'attarde davantage sur les relations familiales, et en particulier sur les grands frères, Solal et Swann, tout à tour protecteurs et confidents.


    "Aujourd'hui, je n'ai qu'une certitude, élémentaire et terrible : il va donc nous falloir vivre avec ça, encore et toujours. Toujours. Toujours. Toujours."


    Ainsi, avec A la place du cœur-saison 2, Arnaud Cathrine nous prouve de nouveau que l'on peut s'adresser à la jeunesse de façon sérieuse, en abordant des thèmes graves. Il nous parle de dépression, de mort, de culpabilité... A sa manière, chacun des trois personnages doit aborder un deuil, de façon personnelle puis plus universelle, après les attentats du Bataclan.
    Sans pathos ni mièvrerie, le roman s'avère tout de même plutôt optimiste, délivrant un message d'espoir sur la capacité des jeunes à se relever. Le dernier chapitre, notamment, offre une parenthèse quasi enchantée dans un monde dévasté, proposant de vivre au jour le jour, en profitant de chaque instant.
    A la fin du livre, Caumes et Esther promettent de refaire le point sur leur vie dans un an.
    On attend cela avec impatience !git sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com