Découvrir "Omar et Greg" de Francois Beaune, l’histoire vraie de deux citoyens engagés

lundi 24 septembre 2018

"Ce ne sont pas les idées qui m’intéressent, mais les types qui les portent, et comment ils vivent avec"

Découvrir "Omar et Greg" de Francois Beaune, l’histoire vraie de deux citoyens engagés

Nos explorateurs ont traversé la rentrée littéraire dès cet été et nous vous proposons de découvrir parmi leurs meilleures chroniques.
Cette semaine, Régine Roger a lu Omar et Greg, de Francois Beaune (Nouvel Attila). Quelles trajectoires conduisent aux mêmes extrêmes politiques ? Le livre fait beaucoup parler de lui actuellement, Régine confirme cet excellent choix de lecture.

Karine Papillaud

 

De François Beaune, j’ai lu il y a quelques années La Lune dans le puits, un recueil de témoignages d’histoires individuelles qui se sont construites autour du Bassin Méditerranéen.

 

Avec Omar et Greg, l’auteur récidive son exploit en prêtant une oreille attentive au parcours de ces 2 hommes qui se sont connus à Marseille autour du projet de l’écriture de l’offensive citoyenne. A l’époque, Greg était salarié dans la communication au FN et Omar, secrétaire d’une Mosquée, entendait ouvrir le dialogue avec ce parti politique.

Il n’est pas question dans le récit d’idéologie et de propagande politique (la politique n’est pas du tout ma tasse de thé). Comme le dit François Beaune lui-même au début du livre "Ce ne sont pas les idées qui m’intéressent, mais les types qui les portent, et comment ils vivent avec".

 

C’est pour moi une fabuleuse histoire d’une rencontre insolite et d’une amitié hors-normes qui en découle. Je loue le travail de François Beaune car c’est aussi un moyen formidable de donner à des gens ordinaires la possibilité de s’exprimer. Ils ont aimé visiblement parler d’eux et de la France. Et moi en tant que lectrice,  j’ai aimé lire leur histoire, leur enfance, leurs origines et ce qu’ils ont fait de leur vie. Je lisais ce récit comme un roman de famille et c’est vraiment étrange.

 

Oscar et Greg n’est donc pas un roman mais un récit objectif et neutre. L’auteur se fait passeur des mots sans jugement et sans interprétation. La parole va de l’un à l’autre, en alternance, par le biais de petits paragraphes. Au début de ma lecture, la lecture saccadée ne permettant pas une vue d’ensemble m’a un peu gênée, mais je comprends maintenant que la construction du récit a vocation à casser justement ce qui fait la différence entre Omar et Greg. Ils sont une même voix au-delà de leurs différences. En terminant ma lecture, j’avais dans la tête les 2 voix mêlées et c’était pour moi une sensation extraordinaire et une belle expérience.

J’aimerais terminer par la très belle phrase en frontispice du livre de Milena Agus que j’adore "Je crois que si l’on veut qu’une personne nous reste antipathique, il nous faut absolument refuser de la connaître".

 

© Régine Roger

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Chronique"

Pour aller plus loin :

Livres

Auteurs

Commentaires

Où trouver « Omar et Greg » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com