Au top des lectures de l’été

lundi 21 janvier 2013

Un bon cru

Au top des lectures de l’été

 

Depuis l’automne 2011, quelques pépites ont vu le jour, alors si vous les avez manquées, la période estivale s’avère propice à ce rattrapage, pur plaisir littéraire. 

Entre les découvertes, les auteurs primés, les confirmés toujours aussi talentueux, que de styles à découvrir. A commencer par un titre qui donne le ton et qui fait un tabac, La listes de mes envies de Grégoire Delacourt. Alors, bel été et bonnes lectures !

 

Par Hassina Mimoune

  • Les révélations

    • Couverture du livre « La liste de mes envies » de Gregoire Delacourt aux éditions Lattes

      La liste de mes envies de Gregoire Delacourt

      Un véritable engouement a déferlé sur ce roman empreint d’humour et de sensibilité qui pose la question : serions-nous réellement plus heureux, si l’on gagnait le gros lot ? C’est toute la question qui émerge avec le destin de Jocelyne, mercière à Arras.

    • Couverture du livre « Rien ne s'oppose à la nuit » de Delphine De Vigan aux éditions Lattes

      Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine De Vigan

      Une réflexion sur sa propre mémoire familiale où les souvenirs les plus lumineux côtoient les plus sombres avec pour point de repère, le destin de sa mère. Ce roman a obtenu plusieurs prix.

    • Couverture du livre « Belle famille » de Arthur Dreyfus aux éditions Gallimard

      Belle famille de Arthur Dreyfus

      Un roman couronné de succès grâce à une plume affirmée, s’inspirant d’un fait divers pour débattre sans concession de l’exclusivité de l’amour maternel. (Prix Orange du Livre 2012).

    • Couverture du livre « Le roi n'a pas sommeil » de Cecile Coulon aux éditions Viviane Hamy

      Le roi n'a pas sommeil de Cecile Coulon

      Un roman qui a surpris par son talent « insolent » laissant découvrir une jeune romancière prometteuse. Avec un style sobre, fait de noirceur et de légèreté, elle dépeint la chronique d’un drame.

    • Couverture du livre « Le chapeau de Mitterrand » de Antoine Laurain aux éditions Editions De La Loupe

      Le chapeau de Mitterrand de Antoine Laurain

      Une histoire insolite donnant au fameux chapeau la dimension d’un talisman dont les effets seront inattendus. Passant de tête en tête, il semble doté d’un pouvoir particulier.

  • Destin hors-norme

    • Couverture du livre « Le grand Coeur » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Gallimard

      Le grand Coeur de Jean-Christophe Rufin

      Un roman historique de grande envergure qui retrace le destin de Jacques Cœur. Une fresque passionnante sur cet entrepreneur du XVème siècle.

    • Couverture du livre « Karoo » de Steve Tesich aux éditions Monsieur Toussaint Louverture

      Karoo de Steve Tesich

      Edité à titre posthume, Karoo est considéré comme un grand roman. Avec un humour sarcastique, Tesich porte un regard féroce et désenchanté sur l’Amérique au travers de Saul Karoo, script doctor de son état. Un livre incontournable.

    • Couverture du livre « Avenue des géants » de Marc Dugain aux éditions Gallimard

      Avenue des géants de Marc Dugain

      Inspiré d’un personnage réel ayant sévi dans les années 60, Avenue des géants narre le road trip d’un serial killer. Tout en dépeignant cette figure de psychopathe, l’auteur s’attache également à dépeindre la réalité américaine.

    • Couverture du livre « Le centaure dans le jardin » de Moacyr Scliar aux éditions Folies D'encre

      Le centaure dans le jardin de Moacyr Scliar

      Classé par le National Yiddish Book Center américain, comme l’un des cent meilleurs romans contemporains, ce conte philosophique tragi-comique raconte le périple de Guéraldi, un centaure en quête de liberté.

    • Couverture du livre « La soif primordiale » de Pablo De Santis aux éditions Metailie

      La soif primordiale de Pablo De Santis

      Un roman qui sort réellement des sentiers rebattus du vampirisme où ici les non-morts, sont appelés « les antiquaires » car ils aiment s’entourer d’objets anciens. Buenos Aires, années 50, Santiago, un jeune provincial réparateur de machines à écrire, se retrouve, par hasard, responsable de la rubrique ésotérique du journal où il travaille et informateur du ministère de l’Occulte…

  • contrées lointaines

    • Couverture du livre « L'arbre à singes ; carnets d'Asie » de Vincent Hein aux éditions Denoel

      L'arbre à singes ; carnets d'Asie de Vincent Hein

      Plus qu’un carnet de voyages, Vincent Hein, réussi avec ce second opus à nous faire appréhender l’impalpable d’un périple asiatique avec humour et poésie, passant de Corée à la Chine du Sud via la Mongolie et le Japon.

    • Couverture du livre « L'amant de Patagonie » de Isabelle Autissier aux éditions Grasset Et Fasquelle

      L'amant de Patagonie de Isabelle Autissier

      Ancienne navigatrice, Isabelle Autissier nous livre un roman entre fiction et réalité se situant dans des contrées lointaines. Emmenant son héroïne, Emilie, jeune écossaise de 16 ans vers la Terre de Feu dont elle ne partira plus. Un roman intense qui aborde la construction de ce grand pays qu’est l’Argentine.

    • Couverture du livre « Les dix enfants que Mme Ming n'a jamais eus » de Éric-Emmanuel Schmitt aux éditions Albin Michel

      Les dix enfants que Mme Ming n'a jamais eus de Éric-Emmanuel Schmitt

      Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l’immense Chine. Fabule-t-elle, au pays de l’enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n’était pas imaginaire ? L’incroyable secret de Madame Ming rejoint celui de la Chine d’hier et d’aujourd’hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.

  • Problématique existentielle

    • Couverture du livre « Opéra sérieux » de Regine Detambel aux éditions Actes Sud

      Opéra sérieux de Regine Detambel

      Elina Marsch née en Europe en 1926 de parents chanteurs d’opéra mais sa mère meurt en la mettant au monde. Lorsque la guerre éclate, elle fuit avec son père aux Etats-Unis puis elle reviendra en Europe où cantatrice elle aussi, elle subjuguera par sa voix. Un roman intense dont la virtuosité du style est une ode au mystère de la voix humaine.

    • Couverture du livre « Journal d'un corps » de Daniel Pennac aux éditions Gallimard

      Journal d'un corps de Daniel Pennac

      Un livre réellement atypique dont le héros du livre parle de son corps depuis l’âge de 13 ans jusqu’à ses 87 ans. Une gageure pour évoquer toutes les évolutions organiques de son être avec un langage qui évolue également à chaque étape de la vie. Du jamais vu.

    • Couverture du livre « Ce qu'il advint du sauvage blanc » de Francois Garde aux éditions Gallimard

      Ce qu'il advint du sauvage blanc de Francois Garde

      Prix Goncourt du premier roman 2012, c’est l’histoire vraie du matelot Narcisse Pelletier, abandonné en 1844 sur une plage australienne par son navire. Recueilli par des aborigènes, ce n’est que 17 ans plus tard qu’il retrouvera la civilisation nu, tatoué, ne sachant plus parler le français.

    • Couverture du livre « En vieillissant les hommes pleurent » de Jean-Luc Seigle aux éditions A Vue D'oeil

      En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle

      Une réflexion sur la modernité et le passage à la société de consommation, un regard saisissant sur les années 1960, théâtre intime et silencieux d'un des plus grands bouleversements du siècle dernier.

    • Couverture du livre « L'attente de l'aube » de William Boyd aux éditions Seuil

      L'attente de l'aube de William Boyd

      L’histoire débute en 1913 à Vienne, Lysander Ulrich Rief, comédien anglais de 27 ans s’initie à une nouvelle discipline, la psychanalyse mais ce ne sera que le début de problèmes qui le pousseront à fuir. Débordant d’imagination William Boyd nous transporte vers des péripéties inattendues dans un contexte historique très documenté.

    • Couverture du livre « Reflets dans un oeil d'homme » de Nancy Huston aux éditions Actes Sud

      Reflets dans un oeil d'homme de Nancy Huston

      Nancy Huston parvient à nous démontrer l'étrangeté de notre propre société, qui nie tranquillement la différence des sexes tout en l'exacerbant à travers les industries de la beauté et de la pornographie.

Où trouver « Le centaure dans le jardin » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !