Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sylvie

Couverture du livre « Sylvie » de Gérard De Nerval aux éditions Le Livre De Poche
Résumé:

>Nerval Sylvie « Si un écrivain a cherché à éclairer les lois profondes presque insaisissables de l'âme humaine, c'est Gérard de Nerval dans Sylvie. Cette histoire qu'on a qualifiée de peinture naïve, c'est le rêve d'un rêve. Gérard essaie de se souvenir d'une femme qu'il aimait en même temps... Voir plus

>Nerval Sylvie « Si un écrivain a cherché à éclairer les lois profondes presque insaisissables de l'âme humaine, c'est Gérard de Nerval dans Sylvie. Cette histoire qu'on a qualifiée de peinture naïve, c'est le rêve d'un rêve. Gérard essaie de se souvenir d'une femme qu'il aimait en même temps qu'une autre. En évoquant ce temps dans un tableau de rêve, il est pris du désir de partir. Il arrive... dans un pays qui est plutôt pour lui un passé et ce qu'il voit alors, pour ainsi dire détaché par une nuit d'insomnie, est entremêlé si étroitement aux souvenirs qu'on est obligé à tout moment de tourner les pages qui précèdent pour voir où on se trouve... présent ou rappel du passé.
La couleur de Sylvie est une couleur pourpre d'un rose pourpre en velours pourpre ou violacé, et nullement les tons aquarellés d'une France modérée. Gérard a trouvé le moyen de donner à son tableau les couleurs de son rêve. » Marcel Proust, Contre Sainte-Beuve.

Edition de Marie-France Azéma.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Découvrir par hasard la nouvelle "Sylvie" de Gérard de Nerval a été une véritable révélation pour moi en tant que lecteur peu familier avec les écrivains romantiques. Dès les premières lignes, j'ai été captivé par le style et la musicalité de l'écriture de Nerval. Chaque phrase semblait être un...
    Voir plus

    Découvrir par hasard la nouvelle "Sylvie" de Gérard de Nerval a été une véritable révélation pour moi en tant que lecteur peu familier avec les écrivains romantiques. Dès les premières lignes, j'ai été captivé par le style et la musicalité de l'écriture de Nerval. Chaque phrase semblait être un poème en soi, créant une atmosphère envoûtante qui m'a transporté dans l'univers nostalgique et mélancolique du narrateur.

    Ce personnage, vivant dans le passé et se perdant dans ses souvenirs, m'a profondément touché. On ressent de la "pitié" pour cet être en proie à ses émotions et à ses souvenirs, au point de négliger la réalité qui l'entoure. Gérard de Nerval parvient avec brio à exprimer cette dualité entre la beauté des souvenirs et la tristesse de ne pas pouvoir vivre pleinement dans le présent.

    Au-delà de l'histoire elle-même, "Sylvie" évoque la puissance du temps et des souvenirs dans nos vies. L'auteur nous invite à réfléchir sur la manière dont nos expériences passées influencent notre perception du présent et notre capacité à saisir le bonheur. La nouvelle résonne avec une pertinence intemporelle, nous rappelant que nous pouvons tous être en quête de sens et d'émotions dans le dédale de nos souvenirs, et ce que cela peut provoquer de trop vivre dans le passé.

    "Sylvie" est finalement une œuvre qui va bien au-delà de son époque et de son genre littéraire et qui est moins "poussiéreuse" que je ne l'avais imaginé. Elle nous plonge dans un monde de sensations et de réflexions où la musicalité des mots se mêle à la profondeur des émotions. Gérard de Nerval nous invite à contempler notre propre rapport au temps, aux souvenirs et à la vie, tout en nous laissant emportés par la mélodie envoûtante de son récit."

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.