Mon territoire

Couverture du livre « Mon territoire » de Tess Sharpe aux éditions Sonatine
  • Date de parution :
  • Editeur : Sonatine
  • EAN : 9782355847653
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de pages : 556
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille pour qu'elle lui succède. Adolescente,... Voir plus

À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille pour qu'elle lui succède. Adolescente, Harley s'occupe du Ruby, un foyer pour femmes en détresse installé dans un motel, fondé des années plus tôt par sa mère. Victimes de violence conjugale, d'addictions diverses, filles-mères, toutes s'y sentent en sécurité, protégées par le nom et la réputation des McKenna.

Mais le jour où une des pensionnaires du Ruby disparaît, Harley, en passe de reprendre les rênes de l'empire familial, décide de faire les choses à sa manière, même si elle doit, pour cela, quitter le chemin qu'on a tracé pour elle.

Depuis Winter's Bone, on n'avait pas croisé d'héroïne aussi fascinante, émouvante, inoubliable qu'Harley McKenna. Ce roman magnifique signe la naissance d'une auteure au talent fou.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(6)

  • Harley McKenna vit avec son père et découvre peu à peu ce que la vie peut avoir de cruel et de violent quand il faut se battre chaque jour pour sa survie. A 8 ans, elle a assisté à la mort de sa mère dans des conditions qui la hantent encore chaque nuit. Mais, quand on est la fille d'un baron de...
    Voir plus

    Harley McKenna vit avec son père et découvre peu à peu ce que la vie peut avoir de cruel et de violent quand il faut se battre chaque jour pour sa survie. A 8 ans, elle a assisté à la mort de sa mère dans des conditions qui la hantent encore chaque nuit. Mais, quand on est la fille d'un baron de la drogue, dans le nord de la Californie, on ne fait pas de sentiments ...
    Mon territoire n'est pas un roman facile, il faut l'apprivoiser à chaque page, c'est un roman dur qui coupe parfois le souffle. Mais il mérite d'être lu dans ses presque 600 pages tant il détient dans cette écriture puissante la force fascinante d'un récit bien mené.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « Mon territoire » de Tess Sharpe se passe dans le Nord de la Californie, dans ces espaces vastes et boisés faisant l’ADN des Etats-Unis.
    Dans une petite bourgade, deux clans s’affrontent depuis la nuit des temps : les McKenna et les Springfield.
    Des malfrats fabriquant et dealant de la...
    Voir plus

    « Mon territoire » de Tess Sharpe se passe dans le Nord de la Californie, dans ces espaces vastes et boisés faisant l’ADN des Etats-Unis.
    Dans une petite bourgade, deux clans s’affrontent depuis la nuit des temps : les McKenna et les Springfield.
    Des malfrats fabriquant et dealant de la drogue, convoyeurs d’armes illégales via une compagnie de transport routier…
    Tous ces trafics sont dirigés par le patriarche de la famille McKenna, Duke, un homme n’ayant aucun scrupule à torturer et tuer toute personne sur son passage, cruel, un « boucher ».

    Mais la véritable héroïne du roman de Tess Sharpe est Harley McKenna, la fille unique de Duke, âgée de vingt-deux ans.
    Sa mère, étant morte alors qu’elle n’avait que huit ans, victime d’un règlement de compte entre les deux clans, Harley perd un être fort, pouvant la protéger de toutes ces horreurs.

    Son père a donc décidé que se serait elle, sa fille, Harley, qui reprendrait la succession de l’empire familial.
    Duke la « dresse » alors comme un chien de guerre.

    Dans « Mon territoire », Tess Sharpe a décidé de ne faire résonner qu’une voix, celle de Harley.
    L’auteure rythme ses chapitres entre l’adolescence de la fille McKenna et une période très importante allant du 6 juin à 7 heures jusqu’au 16 juillet à 23h45, cette dernière date clôt presque la fin du roman.
    En fait, Tess Sharpe alterne entre passé et présent, entre souvenirs et actions.

    « Mon territoire » est le premier roman de l’auteure et il pourrait tout à fait être qualifié de western moderne, de « Country noir » : fusillades, guerres de clans, corruptions des forces de l’ordre ; guerre de pouvoir et de territoire bien évidemment. Tout est là.
    Il s’agit de l’écrivain, Daniel Woodrell, qui a exhumé ce nom de « Country noir ».
    Il a vu son roman « Un hiver de glace » adapté au cinéma sous le nom de « Winter’s bone ». La jeune actrice, Jennifer Lawrence, tient le rôle, d’une adolescente, Ree Dolly, se battant seule pour protéger sa soeur et son frère ; pour survivre dans le milieu hostile des montagnes d’Ozarks.

    Harley pourrait être la proche cousine de Ree Dolly mais aussi de beaucoup de jeunes filles fortes peuplant la littérature nord américaine. Personnellement, ces romans que j’ai pu lire sont tous d’une justesse incroyable, bluffante sur ce passage de l’adolescence à l’âge adulte.
    « Mon territoire », à travers les épreuves physiques et psychiques d’Harley parle énormément de cela : ce passage douloureux qui fera de vous l’adulte que vous êtes ou que vous allez devenir.

    Petite remarque cocasse : tout le long du roman, je n’ai pas beaucoup vu de politiciens montrer leur nez. La ville appartient aux contrebandiers, comme au temps de la ruée vers l’or.

    Vous comprendrez, après avoir lu cette chronique, que j’ai adoré ce premier roman.
    Pourtant, j’émettrais un petit bémol : la fin, un peu trop téléphonée et « too much ». Je mettrais cela sur le compte de la jeunesse de Tess Sharpe dans le roman dit « adulte ».

    Je remercie chaleureusement le Picabo River Book Club et les Editions Sonatine de m’avoir permis de lire ce magnifique roman d’apprentissage.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • A 8 ans, Harley voit sa mère mourir dans l’incendie d’un labo de meth alors qu’elle essayait de sauver une femme et son fils des coups d’un dealer et amant violent. Harley est la fille du baron de la drogue à North country et il l’a élevé de manière à ce qu’elle reprenne ses affaires. C’est,...
    Voir plus

    A 8 ans, Harley voit sa mère mourir dans l’incendie d’un labo de meth alors qu’elle essayait de sauver une femme et son fils des coups d’un dealer et amant violent. Harley est la fille du baron de la drogue à North country et il l’a élevé de manière à ce qu’elle reprenne ses affaires. C’est, d’ailleurs, pourquoi elle examine toujours les issus possibles quand elle entre quelque part. Quand à 22 ans ce père s’absente de plus en plus, elle doit faire preuve de ruses pour se faire respecter et tenir l’affaire que lui a léguée son père mais également celle de sa mère, un foyer qui accueille les femmes battus et leurs enfants.
    J’ai beaucoup aimé l’histoire et la manière avec laquelle elle est racontée par Harley. Le rythme est comme saccadé avec des chapitres qui alternent entre le passé, les événements marquants de la vie d’Harley qui sortent de l’ordinaire d’un enfant lambda puisqu’elle relate la première fois qu’elle a vu son père tuer un homme, la première fois qu’elle a tué ou ses débuts de collecte sur son territoire.
    Un premier roman avec une maîtrise de l’histoire et du rythme très impressionnant. L’auteur sait asséner habilement les coups des révélations. La narration est calme mais bien tranchée.
    Je garderai en mémoire cette superbe héroïne, courageuse qui avance dans un monde que son père lui a imposé où ses ennemis sont nombreux surtout pour prendre sa place mais qu’elle manie avec ruse et courage (toujours avoir une longueur d’avance) pour défendre ce que sa mère lui a légué. Une héroïne d’un sang froid épatant qui relate avec un grand calme une déferlante d’événements violents. C’est un tourbillon d'évènements et de sentiments pour elle mais elle se maîtrise et devient un chef d’orchestre radical .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Raconte leur, mon Harley.
    Comment les McKenna sont devenus ceux qu'ils sont.
    Comme ça en a rendu certains serviles, d'autres jaloux, et parfois les deux à la fois.

    Dis leur, mon Harley.
    Qui on est.
    Pourquoi on l'est.
    Et ce qu'on est prêts à faire pour le rester.

    Alors, durant ces 560...
    Voir plus

    Raconte leur, mon Harley.
    Comment les McKenna sont devenus ceux qu'ils sont.
    Comme ça en a rendu certains serviles, d'autres jaloux, et parfois les deux à la fois.

    Dis leur, mon Harley.
    Qui on est.
    Pourquoi on l'est.
    Et ce qu'on est prêts à faire pour le rester.

    Alors, durant ces 560 pages, Harley McKenna va nous raconter.
    Comment Duke, son père est devenu le grand patron du North County.
    Comment ça a coûté la vie à sa mère.
    Comment son enfance est devenu un constant entraînement pour reprendre le flambeau.
    Comment tout cela lui a appris à raisonner, à agir, à haïr.

    Et à tuer.
    Parce que chez les McKenna, on a la vengeance chevillée au corps.

    Mais également comment ça lui a appris à écouter, à évoluer, à comprendre.

    Et à aimer.
    Parce que chez les McKenna, on a le sens de la justice enchaîné au coeur.

    Alors entre passé et présent, on suit l'évolution de Harley.
    Et on ne s'ennuie pas une seule seconde.

    Entre bikers, trafiquants, hommes de main et femmes battues, on assiste à ses combats, ses défaites et ses victoires, ses doutes et ses certitudes.
    On apprend à la connaître. À tous les connaître. À en aimer certains, à en détester d'autres.
    Parce que dans le North County, rien n'est jamais tout blanc ou tout noir. On peut avoir le coeur bon et les mains tachées de sang, tout comme on peut avoir les mains propres et le coeur sec.

    Tout n'est toujours qu'une question de point de vue.

    Avec Mon Territoire, Tess Sharpe nous offre une lecture mémorable, à la fois roman social, récit d'apprentissage et thriller familial.

    Un roman qui dénonce, également. Les violences faites aux femmes. La facilité de corrompre. L'addiction au pouvoir, pour l'argent et pour le plaisir de voir la peur dans le regard de l'autre.

    Une histoire sur la famille, la vraie et celle que l'on se crée, sur l'amitié, la loyauté.

    Sur l'hérédité et l'éducation, enfin. La part d'acquis et la part d'inné.

    Bref, une aventure à couper le souffle, vécue par une héroïne inoubliable.

    Une trame profonde et intense, alliée à un rythme effréné et efficace

    Un superbe roman, difficile à lâcher et impossible à oublier.

    À lire et à savourer au plus vite.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre coup de poing qui ne laissera personne de marbre ! Une intrigue à rebondissements, des personnages forts qui évoluent sans cesse et réussissent à nous étonner (en particulier a protagoniste, Harley), un texte à l’écriture efficace, qui alterne un récit chronologique avec des flashbacks...
    Voir plus

    Un livre coup de poing qui ne laissera personne de marbre ! Une intrigue à rebondissements, des personnages forts qui évoluent sans cesse et réussissent à nous étonner (en particulier a protagoniste, Harley), un texte à l’écriture efficace, qui alterne un récit chronologique avec des flashbacks qui donnent froid dans le dos (et commencent généralement par une phrase du type : "J’ai neuf ans quand tonton Jake essaie de m’enlever à papa." "J’ai huit ans la première fois que je vois papa tuer un homme.")
    Un texte qui explore le danger des non-dits, les victimes de la violence de toutes sortes, l’entraide, l’alcool, la drogue, l’amour véritable, et la famille (souvent dysfonctionnelle). Un roman dur et puissant, comme ses protagonistes que je vous recommande sans hésiter !
    #MonTerritoire #NetGalleyFrance

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je tiens à remercier vivement Sonatine pour m’avoir offert cette petite pépite ! (et Léa du Picabo River Book Club de l’avoir proposé à la lecture)
    Peut-on grandir bien droite dans ses baskets lorsqu’on a eu une mère courage qui n’a pas hésité à risquer sa vie pour protéger des femmes battues...
    Voir plus

    Je tiens à remercier vivement Sonatine pour m’avoir offert cette petite pépite ! (et Léa du Picabo River Book Club de l’avoir proposé à la lecture)
    Peut-on grandir bien droite dans ses baskets lorsqu’on a eu une mère courage qui n’a pas hésité à risquer sa vie pour protéger des femmes battues au refuge du Ruby et un père trafiquant de meth, véritable baron de la drogue, dans le North County ?
    Harley McKenna a huit ans quand Jeannie, sa mère, meurt dans la maison du petit Will, en compagnie de la femme qu’elle venait secourir. Will et Harley seront inséparables, après avoir assistés impuissants à la mort de leur mère respective …
    Duke McKenna, violent et sanguinaire mais fou de sa fille lui apprendra à défendre sa vie afin d’échapper au sort de sa mère, tuera un homme devant elle dès l’âge de huit ans, lui mettra une arme dans les mains quelques mois plus tard, l’endurcira au maximum … Lorsqu’elle aura seize ans, elle prendra la relève de sa mère auprès des “rubinettes” en éloignant les compagnons violents ou violeurs, par la force si nécessaire. Son père ne la forcera pas à tremper dans le commerce de la meth, par contre l’obligera à récupérer l’argent prêté aux commerçants …
    Son oncle Jake, le frère de sa mère, aussi peu agressif que l’était sa soeur tentera de l’éloigner de ce milieu.
    Dans ce récit, deux clans séparés par une rivière, Les McKenna et les Springfield, se détestent cordialement depuis des générations et rivalisent pour le pouvoir. Duke n’aura de cesse de retrouver Carl, jugé responsable de la mort de Jeannie. Et au milieu de cette tragédie digne de Shakespeare, Une petite fille, devenue adolescente puis jeune adulte tentera tant bien que mal de survivre, entre l’amour immense qu’elle porte à son père et la haine de sa violence.
    Un rebondissement énorme lors de l’épilogue m’a laissé sans voix … Un roman magistral, une construction de qualité qui nous fait découvrir les évènements passés, comme un jeu de cubes qu’on emboite. Bref on le lit avec avidité, difficile de le lâcher pour vaquer à d’autres occupations … UNE PERLE et l’auteure est si jeune !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions