Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les lendemains

Couverture du livre « Les lendemains » de Melissa Da Costa aux éditions Albin Michel
Résumé:

Ce que la vie prend, elle le redonne aussi.

Amande ne pensait pas que l'on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l'ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les... Voir plus

Ce que la vie prend, elle le redonne aussi.

Amande ne pensait pas que l'on pouvait avoir si mal. En se réfugiant dans une maison isolée en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin, elle tombe par hasard sur les calendriers horticoles de l'ancienne propriétaire des lieux. Guidée par les annotations manuscrites de Madame Hugues, Amande s'attelle à redonner vie au vieux jardin abandonné. Au fil des saisons, elle va puiser dans ce contact avec la terre la force de renaître et de s'ouvrir à des rencontres uniques. Et chaque lendemain redevient une promesse d'avenir.
Dans ce roman plein de courage et d'émotion, Mélissa da Costa nous invite à ouvrir grand nos yeux, nos sens et notre coeur. Un formidable hymne à la nature qui nous réconcilie avec la vie.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (29)

  • Je découvre l'auteure avec ce titre et je sais déjà que désormais je la suivrai avec attention. Il y a des auteurs dont les mots vous touchent en plein coeur, et Melissa Da Costa fait définitivement partie de ceux-là.

    L'histoire commence pourtant tristement : suite à la perte de son compagnon...
    Voir plus

    Je découvre l'auteure avec ce titre et je sais déjà que désormais je la suivrai avec attention. Il y a des auteurs dont les mots vous touchent en plein coeur, et Melissa Da Costa fait définitivement partie de ceux-là.

    L'histoire commence pourtant tristement : suite à la perte de son compagnon et de leur bébé, Amande quitte tout et part s'isoler dans une vieille maison à la campagne. Là-bas, dans le noir et le silence, elle essaie d'oublier.
    Et puis sa rencontre avec la fille de l'ancienne propriétaire va l'amener à mettre la main sur un vieil almanach griffonné et, petit à petit, lui ouvrir de nouvelles perspectives. Peu à peu, en s'occupant du jardin délaissé un temps, Amande va réapprendre à vivre et laisser de nouveau la lumière entrer dans sa vie.
    C'est un livre qui parle de deuil, de résilience, de reconquête de soi. Bien qu'il m'ait bouleversé, je ne ressors pas de celui-ci avec le coeur lourd bien au contraire.

    Ce livre n'est pas mélancolique, il est lumineux.

    Je l'ai découvert dans sa version audio et je dois saluer la narratrice Ariane Brousse que j'ai juste trouvé parfaite !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il ne suffit que de quelques secondes pour voir sa vie basculer...
    Alors que tous les astres semblaient alignés dans la vie d'Amande, une jeune épouse attendant son premier enfant, un événement soudain et tragique va faire voler sa vie en éclat. Elle décide alors de quitter la région Lyonnaise...
    Voir plus

    Il ne suffit que de quelques secondes pour voir sa vie basculer...
    Alors que tous les astres semblaient alignés dans la vie d'Amande, une jeune épouse attendant son premier enfant, un événement soudain et tragique va faire voler sa vie en éclat. Elle décide alors de quitter la région Lyonnaise pour s'installer loin de tout, dans une vieille maison dans la campagne clermontoise. En déplaçant des objets laissés par la fille de l'ancienne propriétaire, Amande va découvrir d'anciens calendriers qu'annotait la ville dame, Madame Hugues. Et si ces calendriers griffonnés au fil des ans ne seraient-ils pas une lumière passant au travers des volets clos depuis plusieurs mois de la vie d'Amande?

    Après avoir lu à de nombreuses chroniques enjoués de "Tout le bleu du ciel", c'est tout naturellement que j'ai décidé de découvrir une oeuvre de Mélissa Da Costa lorsque "les lendemains" ont été proposés par Audiolib sur Netgalley. J'ai alors compris le succès de cette jeune autrice. Les mots écrits par Mélissa Da Costa m'ont transporté tout au long de l'écoute. Elle aborde avec brio le terme du deuil et de la reconstruction. Même s'il faut du temps au temps, je retiendrai l'idée qu'Il faut parfois "fermer les portes et garder le trésor" qui "appartient à l'hiver" pour accueillir "le printemps"...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Amande ne demandait pas grand-chose à la vie pour être heureuse ; ce pas grand-chose lui est arraché.
    D'une plume sensible et délicate, l'auteure parle du deuil, de la difficulté à se reconstruire, du besoin de solitude, de l'appel de la nature, de la nécessité de trouver des rites pour...
    Voir plus

    Amande ne demandait pas grand-chose à la vie pour être heureuse ; ce pas grand-chose lui est arraché.
    D'une plume sensible et délicate, l'auteure parle du deuil, de la difficulté à se reconstruire, du besoin de solitude, de l'appel de la nature, de la nécessité de trouver des rites pour surmonter la douleur et de l'importance d'avoir sur sa route des personnes bienveillantes.
    Il ne se passe pas grand chose dans ce roman ; il faut laisser du temps au temps.
    C'est touchant et mélancolique.
    Un bon moment de lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Coup de cœur absolu pour ce livre inoubliable: à l’image de sa couverture, ce roman est lumineux! Il fait parti de ceux qu’il faut absolument lire un jour ou l’autre, parce qu’il fait du bien, qu’il donne de l’espoir et foi en la nature humaine. Attirée par le sujet et le succès de ce livre, je...
    Voir plus

    Coup de cœur absolu pour ce livre inoubliable: à l’image de sa couverture, ce roman est lumineux! Il fait parti de ceux qu’il faut absolument lire un jour ou l’autre, parce qu’il fait du bien, qu’il donne de l’espoir et foi en la nature humaine. Attirée par le sujet et le succès de ce livre, je me suis lancée, voilà : bien m’en a pris!

    Amande est une jeune trentenaire que la vie n’a pas épargnée. Elle avait tout et la promesse d’un bel avenir jusqu’à ce que l’inimaginable fasse chavirer son existence. Ce que vit Amande est un des pires évènements que l’on puisse connaître. Lorsque celui-ci arrive, si brutalement, le choc est insupportable. Nous même lecteurs en ressentons l’écho, prisonniers de ces pages violentes et impitoyables.

    Après avoir perdu ce qu’elle avait de plus précieux, Amande s’isole, trouve refuge dans une maison isolée en Auvergne. Elle y vit recluse, ne veut pas voir le soleil, ni sentir la chaleur de l’été. Peut-être pense t-elle à ce moment là qu’elle ne parviendra jamais à se reconstruire, ou qu’il lui faudra beaucoup trop de temps. De quelle façon pourrait-elle retrouver goût à la vie? Elle n’en a pas la moindre idée: dans le silence et l’obscurité de cette vieille maison, elle préfère oublier que d’autres existent. Les journées s’étirent, lourdes et douloureuses, jusqu’à ce qu’en fouillant les affaires de l’ancienne propriétaire décédée, Amande découvre des calendriers horticoles sur lesquelles sont annotées les tâches à accomplir au jardin… Amande s’en inspire pour redonner vie au potager abandonné. Etape par étape, elle suit les indications données et au rythme des saisons, reprend progressivement des forces pour surmonter le chagrin. Ce petit jardin devient l’occasion de rencontres, de liens qui se renforcent ou se tissent, de tendresse, d’amitiés et d’échanges intergénérationnels touchants.

    Au gré des inspirations puisées au contact de la nature, suivant son instinct, Amande trouve le chemin de la résilience, avec un courage et une force exemplaire. Bien sûr elle a la chance d’avoir une belle famille en or, de rencontrer une véritable amie, d’être épaulée par des personnes respectueuses de son rythme et de ses choix mais les sujets évoqués sont traités avec une justesse remarquable. Ce roman est une ode à la nature, au partage et à la vie. A lire et à partager sans aucune modération!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • « Comment font les gens? Comment peuvent-ils voir leur univers s’écrouler et reprendre leur vie à l’identique? Retourner au travail au bout de quelques jours, continuer de vivre dans le même appartement, fréquenter le même quartier… C’est au-dessus de mes forces. Ils ont quitté mon monde...
    Voir plus

    « Comment font les gens? Comment peuvent-ils voir leur univers s’écrouler et reprendre leur vie à l’identique? Retourner au travail au bout de quelques jours, continuer de vivre dans le même appartement, fréquenter le même quartier… C’est au-dessus de mes forces. Ils ont quitté mon monde brutalement, tous les deux, durant cette même nuit, et à partir de ce moment-là ce monde-là, celui dans lequel j’évoluais, je respirais, je me réveillais depuis vingt-neuf ans, ce monde-là a cessé d’exister »

    J’avais hâte de retrouver la plume de @melissa_da_costa_auteure après avoir lu « Tout le bleu du ciel », une de mes plus belles lectures de 2021.

    On retrouve Amande qui vient de perdre son mari, Benjamin, à la suite d’un accident de moto. Elle perd également, Manon, leur bébé, née trop tôt dans la nuit de l’accident.

    Des les premières pages du roman, nous sommes happé par la souffrance de Amande pour que petit à petit, grâce aux pouvoirs de la terre, on assiste à son éclosion.

    Ce roman bouleversant débute par des larmes pour laisser place à l’espoir, la volonté de soutenir Amande.
    Je ne voulais pas arrêter ma lecture de peur de ne plus la soutenir.

    Encore une fois, @melissa_da_costa_auteure m’a bouleversée, fait pleurer tout en me redonnant espoir, m’a fait passer par toutes les émotions pour finir sur un apaisement : tant pour Amande que pour moi. Notre chemin est amoché mais c’est notre chemin.

    #noslendemains
    @livredepoche

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une pépite je dirais plutôt une nouvelle pépite de cette auteure. Un drame écrit avec beaucoup de douceur.
    Dès les premières lignes je suis tombée dedans, j'ai vécu au rythme d'Amande. Pourquoi une jeune femme de 30 ans cherche-t-elle la solitude ? Pourquoi s'enferme-t-elle dans une vieille...
    Voir plus

    Une pépite je dirais plutôt une nouvelle pépite de cette auteure. Un drame écrit avec beaucoup de douceur.
    Dès les premières lignes je suis tombée dedans, j'ai vécu au rythme d'Amande. Pourquoi une jeune femme de 30 ans cherche-t-elle la solitude ? Pourquoi s'enferme-t-elle dans une vieille maison perdue au milieu de la nature, à l'abri de la lumière, sans sortir, voir personne ? Elle a vécu un double drame, on l'apprend vite ; elle a perdu son mari, qui s'est tué à moto, et le bébé qu'elle portait est mort-né. Ce sont pour elle des lendemains bien difficiles, une descente aux enfers.
    Petit à petit, courageusement, elle sort de sa léthargie, elle a trouvé les notes de l'ancienne propriétaire pour entretenir le jardin. Elle décide de redonner vie à ce jardin, laissé à l'abandon depuis plusieurs années. Elle reprend contact avec les parents, le frère et la belle-soeur de Ben, son mari. Puis Julie, la fille de l'ancienne propriétaire passe pour reprendre des affaires de sa mère défunte, c'est une belle rencontre, elles vont se lier d'amitié et contribuer à sa lente remontée. Et il y a les jeunes dont Ben s'occupait qui eux aussi viennent, en toute innocence, lui remonter le moral avec beaucoup de fraîcheur.
    Petit à petit grâce à tous ces petits changements, elle va reprendre goût à la vie.
    C'est après avoir refermé ce livre que j'ai compris la dédicace que m'a faite Mélissa Da Costa :
    « Laisser entrer, célébrer, partager, laisser partir »…… Vivre. » Un programme que s'est obligée à suivre Amande tout au long de sa première année de veuvage. Un exemple de courage et de résilience.
    Une nouvelle fois je suis tombée sous le charme de la belle écriture de Mélissa. Elle sait, au travers des mots, des lignes, des chapitres, émouvoir et séduire ses lecteurs. Elle dépeint la nature avec beaucoup de subtilité, j'avais l'impression d'entendre les narcisses s'ouvrir, le bruissement du saule, de sentir l'odeur subtile des fraises, de voir tomber la neige……….Tous les personnages du livre sont attachants et décrits avec beaucoup de tendresse.
    J'avais, comme la majorité des lecteurs lu avec beaucoup d'émotion « Tout le bleu du ciel » ; « Les lendemains » m'ont tout autant séduite et tout comme le premier j'ai versé ma larme.
    Une lecture que je saurais que vous recommander !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai eu beaucoup de mal avec les 100 premières pages qui m'ont paru longues et même un peu déprimantes. Mais je me suis accrochée car j'avais beaucoup aimé "Tout le bleu du ciel" que j'avais trouvé très émouvant et je suis contente de l'avoir fini. C'est un beau livre, une belle résilience et de...
    Voir plus

    J'ai eu beaucoup de mal avec les 100 premières pages qui m'ont paru longues et même un peu déprimantes. Mais je me suis accrochée car j'avais beaucoup aimé "Tout le bleu du ciel" que j'avais trouvé très émouvant et je suis contente de l'avoir fini. C'est un beau livre, une belle résilience et de jolis personnages.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Amande est une femme enceinte à qui on annonce la perte de son mari d’un accident de la route. Le choc est si brutal qu’elle perd également son bébé.

    Elle décide de poser un congé sans solde et part s’exiler en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin.

    La mélancolie, c’est le bonheur...
    Voir plus

    Amande est une femme enceinte à qui on annonce la perte de son mari d’un accident de la route. Le choc est si brutal qu’elle perd également son bébé.

    Elle décide de poser un congé sans solde et part s’exiler en Auvergne pour vivre pleinement son chagrin.

    La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste - Victor Hugo

    Amande choisit une maison isolée et inhabitée depuis trois ans. La précédente propriétaire a laissé derrière elle des notes sur des carnets de la vie quotidienne et des calendriers horticoles de son jardin.

    Amande veut exploiter ses derniers à travers les saisons…

    Il y a deux sortes de temps : il y a le temps qui attend et le temps qui espère - Jacques Brel

    Pour son deuxième livre, Les lendemains décrivent un quotidien tout en douceur sans actions que l’on pourrait attendre de la découverte des carnets ou des calendriers.

    L’écriture nous laisse aller dans la contemplation d’un cadre doux et agréable. Un bémol toutefois, Mélissa DA COSTA veut nous dresser un portrait d’une femme marquée qui part s’isoler en Auvergne, pourtant elle y décrit beaucoup de personnages qui souhaitent prendre des nouvelles, viennent la voir ce qui casse un peu l’effet d’une vie recluse et du deuil annoncé.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.