Tout le bleu du ciel

Couverture du livre « Tout le bleu du ciel » de Melissa Da Costa aux éditions Carnets Nord
Résumé:

Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.

Émile a décidé de fuir l'hôpital, la compassion de sa famille et de ses... Voir plus

Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.

Émile a décidé de fuir l'hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l'amitié, l'amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d'Émile. Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu'à un dénouement inattendu, chargé d'émotions.

On ne sort pas intact de ce récit, mené de main de maître par Mélissa Da Costa, une jeune auteure de 28 ans, qui a toujours écrit et publie là son premier roman.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (26)

  • Émile, vingt-six ans, voit sa vie voler en éclats : il vient d’être diagnostiqué Alzheimer précoce. Les médecins lui prédisent deux ans à vivre. Sa famille et ses amis sont désespérés et veulent croire au miracle médical. Pas lui. Pas question de servir de cobaye en finissant son existence à...
    Voir plus

    Émile, vingt-six ans, voit sa vie voler en éclats : il vient d’être diagnostiqué Alzheimer précoce. Les médecins lui prédisent deux ans à vivre. Sa famille et ses amis sont désespérés et veulent croire au miracle médical. Pas lui. Pas question de servir de cobaye en finissant son existence à l’hôpital : il va prendre le large !

    Une jeune femme de vingt-neuf ans, Joanne va répondre à son annonce et accepter de l’accompagner dans un ultime voyage dans les Pyrénées. Voyage qui devrait durer jusqu’à son trépas. Elle s’appelle Joanne, est particulièrement silencieuse et secrète, presque absente … Au fil des semaines, ils vont apprendre à s’apprécier et iront jusqu’à se marier afin que Joanne puisse devenir sa représentante légale. Émile n’est plus reconnu apte à décider de ses actes …

    Au cours de ce (très !) long récit, ils croiseront le chemin de la gentille vieille dame prénommée Myrtille, du jeune et sympathique Sébastien, du chat Poke, du chien Luky … Émile découvrira le grand drame vécu par Joanne, quelques mois auparavant. Hélas, les terribles symptômes de la dégénérescence neurologique seront de plus en plus présents …

    Ce roman ayant été porté aux nues par de nombreux(ses) lecteurs(trices), j’ai voulu me faire ma propre opinion. Malheureusement, je suis restée sur le bord de la route, l’émotion promise n’était pas au rendez-vous. Au risque de paraître insensible (ce que je ne suis pas d’ordinaire) je me suis même un peu ennuyée ! À chacun sa sensibilité propre … Assez déçue donc !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Emile, 26 ans, apprend qu'il a un Alzheimer précoce et qu'il ne lui reste que 2 ans à vivre. Alors qu'il est déjà inscrit pour participer à un essai clinique il décide de vivre ce temps qu'il lui reste à vivre autrement, partir faire ce voyage dans les montagnes dont il a toujours rêvé.

    Il...
    Voir plus

    Emile, 26 ans, apprend qu'il a un Alzheimer précoce et qu'il ne lui reste que 2 ans à vivre. Alors qu'il est déjà inscrit pour participer à un essai clinique il décide de vivre ce temps qu'il lui reste à vivre autrement, partir faire ce voyage dans les montagnes dont il a toujours rêvé.

    Il ne souhaite pas non plus être à la merci de sa famille, et il veut leur laisser une belle image de lui.

    Pour ne pas partir seul, il passe une petite annonce à laquelle Joanne va répondre. C'est le début d'une belle aventure.

    Nous partons donc dans un camping car, et faisons connaissance en même temps qu'eux, avec Emile et Joanne dans des paysages de montagne magnifiques. Ils vont s'apprivoiser, se découvrir au fil des jours, s'habituer l'un à autre, se confier, se révéler, se libérer, s'épanouir.

    Peu à peu Joanne va se confier et l'on va découvrir ce qu'elle fuit en choisissant d'aider Emile. Ils vont devoir formaliser leur lien, protéger Emile, être créatifs.

    C'est un roman riche qui traite de la maladie, du deuil (deuil de soi ou d'un être aimé), de l'amour de la nature ou de sa région, de solidarité, de handicap et de différence sociale.... sans en faire trop, juste par petites touches.

    C'est aussi un roman plein de douceur, de bienveillance, de partage. L'auteur tout en ne nous cachant rien de la dégénérescence d'Emile, ne tire pas jamais sur la corde sensible. Même le final que l'on sait dramatique dès le début n'est pas larmoyant mais reste plein d'espoir, de tendresse et de bienveillance.

    Les personnages sont tous attachants, pleins de subtilité et évoluent au fil des pages, la description des paysages est fascinante et précise. L'écriture est fluide et poétique.

    840 pages qui se lisent comme une fleur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quand j'ai décidé de lire, enfin, « Tout le bleu du ciel », le premier roman de la jeune auteure française Mélissa Da Costa, j'ai ressenti un grand regret, celui de ne pas l'avoir lu plus tôt. Je l'avais un peu laissé de côté en me disant que ma prochaine lecture serait celle-ci et je...
    Voir plus

    Quand j'ai décidé de lire, enfin, « Tout le bleu du ciel », le premier roman de la jeune auteure française Mélissa Da Costa, j'ai ressenti un grand regret, celui de ne pas l'avoir lu plus tôt. Je l'avais un peu laissé de côté en me disant que ma prochaine lecture serait celle-ci et je remettais.
    Grosse erreur surtout que je l'avais depuis sa parution.

    Quand je m'y suis plongée, c'est une très forte émotion que j'ai ressentie : un sujet pas banal avec Émile (26 ans), souffrant d'un Alzheimer précoce, qui décide de laisser tomber les examens que l'on veut exercer sur lui et qui publie une petite annonce pour partir en camping-car avec quelqu'un qui serait apte à s'occuper de lui au moment de ses crises (des blacks-out).

    Il le fait sans conviction mais on répond par l'affirmative et c'est une petite jeune femme (Joanne), bien menue, qui se présente – menue mais capable de porter un très grand sac à dos – qui n'a pas peur de la situation particulière – une petite jeune femme plus que discrète, qui parle peu, mange peu mais qui se trouve être un grand secours pour Émile.


    Du début jusqu'à la fin, je n'ai ressenti que de l'émotion bien que parfois on trouve un petit peu d'humour – j'ai relevé quantité de citations (dites par Joanne qui en a à profusion). J'ai participé avec aux à leur voyage vers l'inconnu, au hasard, à la rencontre de certaines personnes qui les prennent pour un couple (alors qu'ils ne sont que des compagnons de ce périple, du moins pendant une bonne partie du livre qui compte 649 pages mais qui se lit avec avidité) – on participe à ce voyage qui est également initiatique, invraisemblable et pourtant …. Les héros savent trouver du bonheur à vivre ainsi au petit bonheur la chance. Ils se soutiennent l'un et l'autre et c'est tout doucement, avec la plume bien fluide de l'auteure, que l'on en apprend un peu plus sur Joanne qui ne finit pas de nous étonner.

    Mélissa Da Costa, réussit à décrire avec un grand talent cette traversée du désert des personnes atteintes de cette maladie qui détruit la mémoire mais aussi tous les efforts effectués par la jeune femme toujours habillée de noir, qui passe des heures à regarder le bleu du ciel et à penser au petit Tom Blue.

    Je ne vais pas en raconter plus, certainement pas mais je peux dire (après tout il y a eu tellement de critiques avant la mienne que je n'ai pas encore lues) que pendant ce périple, le lecteur voyage au milieu des paysages où les jeunes gens trouvent tant de bonheur.

    Je termine avec cette phrase relevée : « On ne sort pas intact de ce récit mené de main de maître par Mélissa Da Costa. »
    Un style lumineux tout de même – addictif pour ce road movie si particulier : un coup de cœur un peu tardif mais il est bien présent.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
  • Ce livre entre dans la sélection du prix des lecteurs U 2020 pour lequel ma candidature a été retenue.

    Emile atteint d’un alzheimer précoce sait qu’il n’a plus longtemps à vivre. Il refuse le nouveau protocole thérapeutique souhaité par ses parents. Il décide donc de se trouver un(e)...
    Voir plus

    Ce livre entre dans la sélection du prix des lecteurs U 2020 pour lequel ma candidature a été retenue.

    Emile atteint d’un alzheimer précoce sait qu’il n’a plus longtemps à vivre. Il refuse le nouveau protocole thérapeutique souhaité par ses parents. Il décide donc de se trouver un(e) compagnon(e) de route pour son dernier voyage. Une jeune femme, prénommée Johanne va répondre à son annonce.
    Dès lors ils vont sillonner les routes du sud de la France avec des haltes dans de petits villages où ils parviendront par moment à oublier les raisons premières de ce périple. Et eux qui semblaient être une béquille pour l’un et l’autre au départ, vont devoir s’ouvrir et accepter l’univers de l’autre. La maladie va transformer cette relation de circonstance en une relation, sinon d’amour mais de fort attachement. Ce sera en plus d’un voyage aux paysages magnifiques un voyage chargé en émotions.

    Outre les personnages principaux, les personnages de second plan sont emprunts d’une grande humanité et si quelques réactions pleuvent surprendre c’est plus par méconnaissance que méchanceté. Il y a beaucoup d’amour, de tendresse tout au long de ce roman et cela donne foi en l’être humain.
    Ce roman nous met aussi face à ce que nous souhaitons pour nous et le choix que nous opterons pour notre fin de vie, et toute la difficulté à faire accepter ce choix à nos proches. Il est donc question de méditation, d’introspection, de réflexion et de compréhension.

    C’est un très gros coup de coeur

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman est un régal pour les âmes endormies dans le train-train de la vie, c’est un bain de douceur, une grande histoire d’amitié, d’amour et de rencontres.
    Emile a 26 ans et comme il se sait condamné à perdre définitivement la mémoire d’ici 2 ans, il prend la route dans un camping-car pour...
    Voir plus

    Ce roman est un régal pour les âmes endormies dans le train-train de la vie, c’est un bain de douceur, une grande histoire d’amitié, d’amour et de rencontres.
    Emile a 26 ans et comme il se sait condamné à perdre définitivement la mémoire d’ici 2 ans, il prend la route dans un camping-car pour profiter des derniers mois qui lui restent, loin des hôpitaux et de sa famille surprotectrice. Mais il lui prend l’idée folle de passer une annonce pour partager ce voyage vers nulle part avec une âme qui n’a plus rien à perdre, comme lui.
    Et c’est Joanne qui part avec lui, une drôle de fille toute en retenue, à peine plus âgée qui lui et qui quitte un douloureux passé pour l’accompagner. Ils vont rouler vers les Pyrénées, sans réel objectif et leur route va croiser de nombreux personnages simples qui vont leur apprendre à échanger de vraies valeurs et de profonds sentiments.
    A travers ce périple et ces rencontres, c’est avant tout la découverte de deux êtres que tout oppose et qui vont progressivement fusionner vers un objectif commun et c’est superbe !
    Je me suis tellement attachée à ces deux personnages que malgré les 800 pages du roman, je n’arrivais plus à refermer le livre et à les quitter.
    Et c’est plus qu’une simple histoire car la réflexion sur soi-même, le recul sur la vie et la recherche de l’essentiel dépassent largement le cadre du récit et m’ont amenée à m’interroger sur ma propre façon de vivre en m’apportant une dimension qui ne m’avait jamais atteinte.
    Un très beau roman tout en émotion qui m’a donné envie de croire au destin et m’a apporté une approche plus sereine de la mort. Je me suis sentie grandir en le lisant et malgré les larmes, je l’ai refermé un peu plus forte.
    Si l’objectif de Mélissa DA COSTA était de nous émouvoir en nous rendant meilleur, alors il est parfaitement atteint et le ciel va nous paraître désormais plus bleu. Un premier roman très réussi et une auteure que je ne manquerai pas de suivre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre bouleversant qui m'a fait voyager auprès d'Emile et Joanne. J'ai eu l'impression de partager leur quotidien. C'est très bien écrit et malgré la longueur du récit il n'y a aucun temps mort.
    J'ai bien aimé les réminiscences des deux personnages et le fait que tout ait un sens, rien n'est...
    Voir plus

    Un livre bouleversant qui m'a fait voyager auprès d'Emile et Joanne. J'ai eu l'impression de partager leur quotidien. C'est très bien écrit et malgré la longueur du récit il n'y a aucun temps mort.
    J'ai bien aimé les réminiscences des deux personnages et le fait que tout ait un sens, rien n'est gratuit dans ce récit.
    Mélissa da Costa a réussi à provoquer chez moi de multiples émotions et il m'était impossible de reposer le livre.
    Ce roman est donc une pépite!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Emile n’est pas encore trentenaire, mais, atteint d’un Alzheimer précoce, il n’a plus que deux ans à vivre. Préférant fuir l’hôpital et l’étouffante sollicitude des siens, il décide de partir à l’aventure en camping-car, en compagnie d’une jeune fille, Joanna, recrutée par petite annonce.

    Si...
    Voir plus

    Emile n’est pas encore trentenaire, mais, atteint d’un Alzheimer précoce, il n’a plus que deux ans à vivre. Préférant fuir l’hôpital et l’étouffante sollicitude des siens, il décide de partir à l’aventure en camping-car, en compagnie d’une jeune fille, Joanna, recrutée par petite annonce.

    Si vous entamez ces 650 pages, assurez-vous de votre provision de mouchoirs, car ce concentré d’émotions ne vous laissera pas de marbre.

    Certes, ce premier roman n’est pas exempt de points faibles : même si les dialogues sonnent souvent juste, les traits de certains personnages sont parfois un peu outrés, les poncifs abondent, les bons sentiments prolifèrent, et l’on s‘agace des références trop appuyées à L’alchimiste de Paulo Coelho qui semble être LA bible de l’auteur, par ailleurs très marquée semble-t-il par les pratiques de développement personnel. Le style est fluide mais ne réussit pas vraiment à s’élever lorsqu’il évoque la beauté sauvage des lieux évoqués, et, au final, le tout présente quelques longueurs.

    Pourtant, le charme opère et cette jolie histoire bien construite aux protagonistes attachants a tôt fait de vous faire oublier vos réticences pour vous emmener dans un moment de lecture fort agréable et plutôt addictif. Tendresse et bienveillance font de ce livre un petit bonheur, où l’irrémédiable issue se vit dans une tristesse pleine d’apaisement et de sérénité. Sans doute utopique et un brin naïf, ce récit donne envie d’y croire, de visiter les sites décrits et de rencontrer ses personnages, à la lumineuse humanité, qui vous laisseront un sentiment de manque une fois la dernière page tournée.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cet été j'ai beaucoup lu et donc j'ai de quoi remplir des avis pour quelques temps MAIS il y a un roman qui sort totalement du lot et pour lequel je n'attendais pas autant de remue-ménage interne…

    Emile et Joanne sont deux jeunes personnes que la vie a décidé de malmener, on ne sait pas...
    Voir plus

    Cet été j'ai beaucoup lu et donc j'ai de quoi remplir des avis pour quelques temps MAIS il y a un roman qui sort totalement du lot et pour lequel je n'attendais pas autant de remue-ménage interne…

    Emile et Joanne sont deux jeunes personnes que la vie a décidé de malmener, on ne sait pas pourquoi, on ne sait pas trop comment mais ensemble ils vont vivre une aventure unique, singulière et leurs vies en seront transformées à tout jamais !

    Quand j'ai fini ma lecture, un vendredi soir à plus de 22h30, étant portée par les derniers mots, les derniers événements racontés j'ai ressenti le besoin de faire part "à chaud" de mes impressions. Ne connaissant pas l'auteur je me suis adressée à la personne qui m'a fait parvenir ce roman, Lauriane.

    Je me suis sentie remplie de tellement de sentiments différents que je devais déposer mes mots à quelqu'un.

    Je vous livre ici une partie de mon mail concernant ce roman parce que je pense qu'il est d'une telle richesse émotionnelle que chacun y trouvera son compte. Pas forcément sur les mêmes détails, les mêmes situations mais il marque.

    "Bonsoir,

    Quand je fais le tour de mes lectures je me rends compte que je lis assez peu de pavés.

    La faute m'en incombe complètement...j'aime changer régulièrement de livre...et parfois dans les pavés je saute des passages parce que c'est trop long etc...

    Vous m'avez fait mentir sur deux choses avec ce livre…

    Je n'ai pas vu passer les pages de ce roman... je n'ai pas pu m'empêcher de le prendre et l'emmener absolument partout tellement je m'y suis accrochée, je me suis perdue avec Emile et j'ai regardé le ciel avec Joanne.

    Et je dois vous avouer que je suis une personne peu expressive... j'ai parfois la sensation de ne pas ressentir ce que je devrais ressentir quand un événement heureux (ou pas d'ailleurs) survient. Je suis toujours sur le même bord... j'intériorise beaucoup et les conséquences se voient à l'extérieur (surpoids important)... toujours est-il que je pourrais maintenant dire que Melissa Da Costa a su trouver ce qu'il fallait pour que la vanne s'ouvre... j'ai admiré Joanne et je me voyais en elle... je n'ai pas de fils comme Tom blue dans le ciel mais une sœur perdue trop jeune... Joanne m'a profondément émue parce qu'elle est ce que je suis, touchée mais jamais coulée !

    Sa pudeur et son incroyable humanité m'ont beaucoup appris et je quitte ce soir avec beaucoup d'émotions et de nostalgie ce livre…

    Ce que ce livre provoque est unique et irremplaçable !

    Il m'a permis de comprendre que je peux ressentir et exprimer toutes ces choses en moi...

    Ce livre est un livre qui recèle bien des trésors

    Joanne est une sacrée belle surprise…"

    En relisant ce mail envoyé je me rends compte que j'évoque assez peu Emile. Ce n'est pas tellement volontaire, plutôt qu'à la fin de ma lecture j'étais envahie par ce qu'est Joanne.

    Mais Emile est aussi un moteur très important pour l'histoire parce qu'il porte l'espoir et surtout la résilience.

    Je ne m'attendais pas du tout à ça notamment parce que je l'ai trouvé classé en style "romance" alors que ça n'est pas du tout le cas à mon sens. Certains y verront surement un peu d'utopisme dans les idées mises en avant mais moi j'y vois une merveilleuse façon d'aborder la vie et de la vivre !

    Ce roman est mon coup de cœur de l'été et bien plus encore lorsque j'ai reçu un mail de l'auteure en réponse à mes ressentis !

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions