L'égarée

Couverture du livre « L'égarée » de Donato Carrisi aux éditions Calmann-levy
  • Date de parution :
  • Editeur : Calmann-levy
  • EAN : 9782702157381
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

UN LABYRINTHE SECRET PLONGÉ DANS L'OBSCURITÉ.
UN BOURREAU QUI Y ENFERME SES PROIES.
UNE VICTIME QUI PARVIENT À S'EN ÉCHAPPER, MAIS SANS LE MOINDRE SOUVENIR.

UN EFFROYABLE COMBAT POUR RETROUVER LA MÉMOIRE, ET UNE ENQUÊTE À HAUTS RISQUES POUR TRAQUER CELUI QUI CONTINUE À AGIR DANS L'OMBRE...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Le dernier opus de Donato Carrisi - France, présenté comme le dernier volet de la trilogie du chuchoteur et de l’écorchée, me faisait déjà envie avant sa sortie, alors je n’ai pas mis trop longtemps à plonger entre les pages de l’égarée. Surtout que pour apprécier la rencontre auteur-blogueurs,...
    Voir plus

    Le dernier opus de Donato Carrisi - France, présenté comme le dernier volet de la trilogie du chuchoteur et de l’écorchée, me faisait déjà envie avant sa sortie, alors je n’ai pas mis trop longtemps à plonger entre les pages de l’égarée. Surtout que pour apprécier la rencontre auteur-blogueurs, organisée par les éditions Calmann-Lévy Noir, j’avais envie de voir ce que l’égarée avait dans le ventre.

    Et, je n’ai pas du tout été déçue !

    Bon, c’est vrai que tout le long de ma lecture, je me suis demandée, s’il n’y avait pas une erreur dans la présentation. Aucun lien n’était visible entre l’égarée et les deux précédents.

    Jusqu’à la toute fin… Et là, l’auteur retourne complètement la situation… En une phrase, toutes mes certitudes ont été ébranlées. En une phrase, l’auteur fait le lien et bascule les certitudes de la lectrice que je suis.

    Oui, l’égarée peut se lire indépendamment des deux autres, sans entacher l’enthousiasme du lecteur. Mais avoir lu le chuchoteur et l’écorchée, apportera un nouvel éclairage. Un éclairage qui semble tout droit sorti du chapeau de magicien de l’auteur. Je me suis imaginée, Donato Carrisi, auteur facétieux, proche des lecteurs, nous dire : « Toutes vos certitudes, peuvent vaciller en une fraction de seconde… En une phrase, tout se bouscule et bascule… »

    Ce nouvel angle m’a même donné envie de relire les 2 premiers bouquins. Quel serait mon regard maintenant que je savais ? Maintenant que je sais, comment j’analyse ma lecture?

    L’auteur ne révolutionne pas le genre, l’intrigue en elle-même reste classique avec des enfants kidnappés, séquestrés… L’une des gamines fait faux bonds à son ravisseur et les flics vont tout faire pour lui mettre la main dessus. Sauf que l’enquête se trouve être bien corsée, vu que la victime a perdu la mémoire… On ne peut pas faire plus classique… Oui, mais voilà ! C’est du« Carrisi »… Un auteur qui colle à la peau, une foi qu’on l’a découvert.

    Indépendamment de l’intrigue et de ce final diabolique, Donato Carrisi apporte un vrai regard psychologique sur la manière de « guérir » d’un traumatisme.

    « Le démon est en nous. »

    Et je dois dire que les mots utilisés par l’auteur peuvent raisonner en chaque lecteur, en apportant quelques pistes et un début de travail sur certaines blessures de la vie…

    Au-delà d’une intrigue, l’auteur offre une très belle analyse psychologique du traumatisme et de comment y faire face. Les connaissances en matières psychologiques et criminelles sont beaucoup plus exploitées, je dirais même, mieux exploitées, que dans le chuchoteur et l’écorchée.

    J’ai eu le sentiment que l’auteur offrait cet opus à ses lecteurs, comme un remède, une porte de sortie… Pour trouver le chemin pour vivre avec ses démons et les domestiquer.

    L’auteur maîtrise l’art de la manipulation et ne se prive pas de le faire avec son lecteur, mais surtout avec ses personnages. J’ai trouvé que la plume de l’auteur avait pris une nouvelle dimension, certainement parce qu' fait de ce livre un cadeau. L’auteur s’efface derrière sa plume et nous offre une réelle étude psychologique. Une plume au service du lecteur…

    Un thriller noir, bien corsé comme le bon café italien, bien rond en bouche, avec une plume simple, une intrigue tordue… Bien tordue… Pour un final diabolique qui donne envie de relire les aventures de Mila Vasquez.

    Mention spéciale pour la traduction ! En effet, on ne parle pas souvent des traducteurs, pourtant, leur travail n’est pas simple ! Il faut une sacrée dose de talent, pour réussir à faire frissonner le lecteur, à retranscrire les sentiments… Bref, je voulais vraiment remercier Anaïs Bouteille-Bokobza, traductrice officielle de Donato Carrisi.

    https://julitlesmots.com/2018/12/10/legaree-de-donato-carrisi/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Alors là, il fait fort le maitre du thriller italien ! Ça commence pourtant comme n’importe quel fait divers d’enlèvement d’enfant, mais ne vous y fiez surtout pas ! Il se fait de gros noeuds dans la tête et il adore ça !… Au fur et à mesure de l’intrigue, vous voyez vos convictions fondre comme...
    Voir plus

    Alors là, il fait fort le maitre du thriller italien ! Ça commence pourtant comme n’importe quel fait divers d’enlèvement d’enfant, mais ne vous y fiez surtout pas ! Il se fait de gros noeuds dans la tête et il adore ça !… Au fur et à mesure de l’intrigue, vous voyez vos convictions fondre comme neige au soleil …
    Des enfants qui disparaissent, Sam, une pré-ado qui refait surface quinze ans plus tard, Bunny le monstre qui les séquestre sous la terre comme des petits lapins, et surtout, surtout, un épilogue qui vous laisse pantois : bonjour la manipulation ! Il nous avait bien prévenu, Donato Carrisi (au cours d’un diner récent dans un restaurant italien parisien) : “lorsque vous refermerez ce livre, vous ne serez pas sûrs d’avoir tout compris !” …
    Si vous aimez vous faire peur mentalement, alors ce livre est pour vous !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Après "Le Chuchoteur" et "l'Ecorchée", Donato Carrisi nous propose le 3e roman : "l'Egarée". Il est possible de lire ce 3e roman sans avoir lu les 2 premiers tomes. Quelques clins d'œil aux premiers ouvrages, mais sans perturber le fil de l'histoire et la compréhension.

    Samantha Andretti, 15...
    Voir plus

    Après "Le Chuchoteur" et "l'Ecorchée", Donato Carrisi nous propose le 3e roman : "l'Egarée". Il est possible de lire ce 3e roman sans avoir lu les 2 premiers tomes. Quelques clins d'œil aux premiers ouvrages, mais sans perturber le fil de l'histoire et la compréhension.

    Samantha Andretti, 15 ans, est enlevée un jour alors qu’elle se rendait au collège. Jeune, jolie, insouciante, elle va se faire enlever en pleine rue. 15 ans plus tard, elle est retrouvée en pleine rue, nue, couverte de bleus et une jambe cassée, sans souvenir de ces dernières années de captivités. Seuls souvenirs : un labyrinthe.

    Au fil de l'histoire, les souvenirs de Samantha refonds surface. Elle avait été un animal en cage, une créature à admirer. La véritable récompense du sadisme du ravisseur était d’avoir sur elle le pouvoir de vie ou de mort. Chaque jour, il avait choisi de la laisser vivre. Il a pris soin d’elle en décidant de ne pas la tuer, mais aussi de la nourrir et de s’assurer qu’elle ne tombe pas malade pendant 15 ans.

    Bruno Genko avait été engagé à l’époque de la disparition de Samantha, en tant que détective privé pour la retrouver. 15 ans plus tard, toujours pas remis de n’avoir pas pu honorer son contrat, il décide de poursuivre ses recherches et de découvrir le fin mot de l’histoire. Il enquête de son côté afin de découvrir des éléments nouveaux. Il réussit à avoir accès à l’appel anonyme, laisser à la police le soir ou Samantha à été retrouvée. Il mène son enquête de son côté et effectue des recherches sur les fichiers de la police, jusqu'à retrouver la trace d'autres affaires ayant les mêmes caractéristiques

    Pendant ce temps, Samantha à l’hôpital est aidée du profiler Mr Green, afin de retrouver la mémoire. Sous l’effet des médicaments et de l’antidote aux psychotropes la mémoire commence à lui revenir par petits bouts. 15 ans de sévices et de privations à exposer au grand jour afin de retrouver le criminel au plus vite. Le profiler est là pour sonder le cerveau de Samantha.

    Bruno Genko est très malade, il ne lui reste que quelques semaines à vivre. Entre fausses pistes, jeux machiavéliques du tueur, notre détective privé en voit de toutes les couleurs, et joue avec sa santé, à vouloir absolument débusquer ce psychopathe avant la police. Son épuisement le mène à se lier quelques fois avec les forces de l’ordre afin de glaner quelques infos. Il sait que ses heures et ses jours sont désormais comptés et il tient coûte que coûte à résoudre cette enquête et voir la tête du tueur avant de rendre son dernier souffle.

    L'Égarée est un bon thriller, l'histoire est bien construite, mais les personnages ne sont pas spécialement attachants. L'histoire est bien ficelée et le livre se lit d'une traite. Les personnages sont originaux et l'auteur sait nous mener là ou il a décidé de nous conduire. Sans s'en rendre compte nous sommes invités à suivre le chemin prévu, l'auteur nous manipule et tire malicieusement sur des ficelles afin de brouiller nos esprits. Très malin.

    Un livre impossible à lâcher jusqu'à la dernière page. Il va falloir maintenant que je lise les deux premiers tomes afin de me plonger entièrement dans l'univers de Bruno Genko

    http://www.bejiines.fr/2018/11/livre-l-egaree-donato-carrisi.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le bandeau du livre proclame « Le grand retour du chuchoteur ». Ne vous fiez pas à cette annonce. Même s’il est vrai que « L’égarée » se situe en parallèle de la série, elle n’a que peu de liens avec les deux premiers volumes. Rapidement on se rend compte que l’enquête est indépendante, que les...
    Voir plus

    Le bandeau du livre proclame « Le grand retour du chuchoteur ». Ne vous fiez pas à cette annonce. Même s’il est vrai que « L’égarée » se situe en parallèle de la série, elle n’a que peu de liens avec les deux premiers volumes. Rapidement on se rend compte que l’enquête est indépendante, que les protagonistes nous sont inconnus et que le nom de Mila Vasquez (l’héroïne du Chuchoteur) est à peine évoqué.

    Mais ce fait n’enlève rien à l’intérêt de ce nouveau roman de Donato Carrisi. Comme d’habitude, il a su réunir tous les ingrédients, dont il a le secret, afin de nous embarquer dans son histoire. L’esprit des épisodes précédents est conservé et il est encore question de manipulation de l’esprit. Pour sortir du flou de l’affaire, on suit conjointement le témoignage de Samantha la rescapée d’un bourreau et les investigations du détective Genko. Seulement, plus on découvre des informations, moins les évènements deviennent limpides. On ne sait plus qui manipule qui et surtout qui tire les ficelles. Quand on croit avoir tout compris, l’auteur nous prend à revers. Il brouille constamment les pistes. Dans ces conditions, il m’a semblé inutile de résister. J’ai lâché les rennes et je me suis laissé porter.

    Bien sûr, ce livre n’est pas de la « grande littérature » et l’écriture est simple. Bien sûr, les personnalités sont juste survolés et l’objectif uniquement romanesque. Bien sûr, l’auteur utilise toujours les mêmes ficelles, surtout l’amnésie de ces acteurs. Bien sûr, l’intrigue est parfois tirée par les cheveux… Mais mon Dieu que c’est bon ! Le rythme est soutenu, la plume agréable et le scénario impressionnant ! Mon cerveau a été remué par les rebondissements et les retournements de situations, jusqu’à la fin, qui m’a carrément laissé coi !

    Comme je vous disais au début, cet opus peut se lire seul. Maintenant que j’ai terminé cette histoire, je vous conseille tout de même de lire les deux précédents pour vraiment profiter au maximum de la puissance du dénouement. Grâce à cette troisième aventure plus courte, aux personnages moins fouillés mais d’une redoutable efficacité, Donato Carrisi continue de me bluffer. Encore bravo !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'égarée est le troisième volet de la trilogie du chuchoteur. Personnellement je n’avais lu aucun des deux premier et même si j’ai dû louper des clins d’œil ça ne m’a pas du tout empêché de suivre cette histoire !
    J'ai découvert dans ce thriller des personnages attachants, un tueur à tête de...
    Voir plus

    L'égarée est le troisième volet de la trilogie du chuchoteur. Personnellement je n’avais lu aucun des deux premier et même si j’ai dû louper des clins d’œil ça ne m’a pas du tout empêché de suivre cette histoire !
    J'ai découvert dans ce thriller des personnages attachants, un tueur à tête de lapin avec des yeux en forme de cœur... Oui oui au départ ça fait sourire cette tête de lapin mais finalement ça fonctionne très bien.
    Ce tueur est un grand psychopathe, Pervers, manipulateur, complètement flippant !!

    Donato Carrisi n’est pas seulement un écrivain mais aussi un illusionniste !! Dans ce roman il y a beaucoup de rebondissements et une fin incroyable. Je n’ai rien vu venir ! Quand vous croyez que c'est terminé, ça ne l'est pas, il vous tient jusqu'à la dernière page, voir même la dernière ligne.
    Le seul mot qui me vient à l’esprit en terminant ce livre c’est « impressionnant » !!! (Fantastico, sorprendente,)

    Peut-être une suite ? La fin me laisse l’espérer !

    Un très gros coup de cœur que je vous recommande fortement !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com