Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

La septième fonction du langage : mais qui a tué Roland Barthes ?

Couverture du livre « La septième fonction du langage : mais qui a tué Roland Barthes ? » de Laurent Binet et Xavier Betaucourt et Olivier Perret aux éditions Steinkis
  • Date de parution :
  • Editeur : Steinkis
  • EAN : 9782368464144
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

25 février 1980. Roland Barthes est renversé par une camionnette. Et s'il s'agissait d'un assassinat ? Jacques Bayard, commissaire de son état, et Simon Herzog, jeune sémiologue, mènent l'enquête. Une enquête de routine qui se transforme rapidement en polar saisissant. Roland Barthes possédait... Voir plus

25 février 1980. Roland Barthes est renversé par une camionnette. Et s'il s'agissait d'un assassinat ? Jacques Bayard, commissaire de son état, et Simon Herzog, jeune sémiologue, mènent l'enquête. Une enquête de routine qui se transforme rapidement en polar saisissant. Roland Barthes possédait en effet la septième fonction du langage, capable de convaincre n'importe qui de faire n'importe quoi dans n'importe quelle situation. Attisant la convoitise des plus grands intellectuels et hommes politiques, la septième fonction sème les cadavres sur son chemin. Tout le monde est suspect...

Donner votre avis

Lire un extrait offert de La septième fonction du langage : mais qui a tué Roland Barthes ?

En cliquant sur le bouton ci-dessous, découvrez immédiatement et sans engagement un extrait offert par Izneo !

Avis (2)

  • Cela m'a fait très plaisir de retrouver l'intrigue du roman de Laurent Binet que j'avais beaucoup appréciée en 2015. Il s'agit pour un duo improbable d'enquêteurs, un thésard en sémiologie et un inspecteur ignare en littérature, de retrouver un document qui a peut-être coûté la mort de Roland...
    Voir plus

    Cela m'a fait très plaisir de retrouver l'intrigue du roman de Laurent Binet que j'avais beaucoup appréciée en 2015. Il s'agit pour un duo improbable d'enquêteurs, un thésard en sémiologie et un inspecteur ignare en littérature, de retrouver un document qui a peut-être coûté la mort de Roland Barthes : la septième fonction du langage, celle qui donne l'ascendant sur l'interlocuteur, à la façon d'une parole magique et incantatoire. Ce plaisir de la redécouverte passé, je me suis posé la question de l'intérêt d'une adaptation BD mais les auteurs ont su reprendre le jeu initié par Laurent Binet. Scénariste et illustrateur interviennent en tant que personnages de la BD et font des réflexions métatextuelles sur l'oeuvre en train de s'écrire. de la même façon, le personnage de Simon Herzog (le sémiologue) se demande ce qu'il fait là, ce qu'il va advenir de lui, et cela donne l'occasion de répliques savoureuses.
    Je ne mets pas les cinq étoiles pour le dessin qui ne m'a pas transportée.
    Je pense enfin qu'il est préférable d'avoir lu le roman de Laurent Binet avant de se plonger dans la BD.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Voilà un polar bien singulier ! Avec "La septième fonction du langage", Xavier Bétaucourt adapte le roman de Laurent Binet, prix Interallié et prix Fnac en 2015. Le point de départ en est simple: Et si Roland Barthes avait été assassiné ?

    Paris, 25 février 1980, une camionnette rouge conduite...
    Voir plus

    Voilà un polar bien singulier ! Avec "La septième fonction du langage", Xavier Bétaucourt adapte le roman de Laurent Binet, prix Interallié et prix Fnac en 2015. Le point de départ en est simple: Et si Roland Barthes avait été assassiné ?

    Paris, 25 février 1980, une camionnette rouge conduite par un bulgare renverse le célèbre philosophe Roland Barthes. Et si ça n'était pas un accident ? Un duo atypique va enquêter, Bayard, le flic violent et bourru accompagné d'un jeune sémiologue Simon Herzog.

    Tous les ingrédients du polar sont là: enquête, voyages, rebondissements, meurtres, explosions... Serait-ce cette septième fonction du langage qui serait la cause de la mort de Barthes ? Une fonction magique, mystérieuse, à ne pas mettre dans toutes les mains, et surtout pas celles d'un service secret étranger...

    Le dessin d'Olivier Perret est vif, dynamique avec des personnages aux gueules bien travaillées. On est un peu dans une farce policière digne d'un film français des années 70, c'est savant, drôle et divertissant.

    Un sympathique surprise que cet album original qui offre un mélange des genres rafraichissant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com