La condition pavillonnaire

Couverture du livre « La condition pavillonnaire » de Sophie Divry aux éditions Noir Sur Blanc
Résumé:

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son marie et ses enfants, dans sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. l'insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l'adultère, l'humanitaire, le yoga, ou quelques... Voir plus

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son marie et ses enfants, dans sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. l'insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l'adultère, l'humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnées. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confont. L'héroîne est une velléitaire, une inassouvie, une bovary...Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ? Un roman profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine.

Donner votre avis

Avis(8)

  • A-M quitte ses parents et son petit village de campagne pour faire ses études à Lyon. Elle s’y fait des amis, nourrit de grandes espérances pour l’avenir. Lorsqu’elle rencontre François, son cœur fond. Ils se marient et déménagent près de Grenoble. A-M décide de mettre en parenthèse sa carrière...
    Voir plus

    A-M quitte ses parents et son petit village de campagne pour faire ses études à Lyon. Elle s’y fait des amis, nourrit de grandes espérances pour l’avenir. Lorsqu’elle rencontre François, son cœur fond. Ils se marient et déménagent près de Grenoble. A-M décide de mettre en parenthèse sa carrière pour le soutenir dans son projet professionnel. Ils achètent un pavillon, font deux enfants et puis plus rien…
    A-M s’ennuie, prend un amant, tente de réinventer sa vie. Le quotidien assaille de toute part A-M, Emma Bovary moderne, qui ne parvient pas à se satisfaire des petites choses de la vie. Le quotidien met à l’épreuve les couples, les rêves, l’individu. Que reste-t- il de ce que nous sommes et pourquoi l’acceptons nous ? Telles sont les questions que soulèvent Sophie Divry.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le parcours terriblement actuel et réaliste de M.A., dont les espoirs et les illusions de jeunesse se sont dilués au fil du temps, à l'épreuve d'une existence confortable mais faite de peu de surprises, correspondant au sort de nombreuses femmes des classes moyennes. Recherchant d'abord...
    Voir plus

    Le parcours terriblement actuel et réaliste de M.A., dont les espoirs et les illusions de jeunesse se sont dilués au fil du temps, à l'épreuve d'une existence confortable mais faite de peu de surprises, correspondant au sort de nombreuses femmes des classes moyennes. Recherchant d'abord l'exaltation dans une liaison adultère, la déception l'accable si bien qu'elle se tourne vers d'autres expédients, des activités qui la détournent de son quotidien.

    Le roman de Sophie Divry, bien écrit et maîtrisé, a eu pour principal effet de me déprimer. L'auteur décrit habilement la façon dont les rêves de M.A., finalement communs et universels, s'érodent au fil des ans, tandis qu'elle s'installe dans une existence elle aussi très commune. Il y a dans le roman des vérités troublantes, qui invitent à la réflexion sur ses propres attentes et sur leur réalisme.
    Un livre dérangeant!

    Ma chronique complète est ici : http://viederomanthe.blogspot.fr/2016/05/la-condition-pavillonnaire-sophie-divry.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un titre pioché par curiosité dans la bibibliothéque - en effet, j'ai du reporter ma petite visite chez le libraire, armé d'une PAL d'enfer après la lecture des chroniques des ExploLecteurs 2015 - et là, j'avoue m'arrêter à la page 100. Je m'ennuie autant que cette pauvre épouse désillusionnée...
    Voir plus

    Un titre pioché par curiosité dans la bibibliothéque - en effet, j'ai du reporter ma petite visite chez le libraire, armé d'une PAL d'enfer après la lecture des chroniques des ExploLecteurs 2015 - et là, j'avoue m'arrêter à la page 100. Je m'ennuie autant que cette pauvre épouse désillusionnée et brisée par la routine de sa condition pavillonnaire - et, en plus c'est la reprise du boulot cette semaine !-. Une narration à la deuxième personne du singulier qui m'associe à sa déprime alors que j'ai une super forme! Bref, je passe. Et j'explorerai plutôt le Sophie Divry 2015 !

    comment Commentaires (2) flag Signalez un abus
  • Alors que tous les protagonistes de ce roman ont un prénom, le personnage principal est
    M.A; notre petite Bovary en fait représente toutes les femmes à un certain moment de leur vie.De son enfance à sa vieillesse et à sa mort.
    Le choix d'écriture est parfois , parfois seulement énervant....
    Voir plus

    Alors que tous les protagonistes de ce roman ont un prénom, le personnage principal est
    M.A; notre petite Bovary en fait représente toutes les femmes à un certain moment de leur vie.De son enfance à sa vieillesse et à sa mort.
    Le choix d'écriture est parfois , parfois seulement énervant. Touts les moments , les choses même sont décrits avec beaucoup de détails, mais toutes les petites choses de la vie ,ou même des événements accidentels dans une vie somme toute banale ont pour chacun une importance , cette lecture ne m'a pas ennuyée du tout, elle scande bien une vie.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Forum

Afficher plus de discussions