Don Quichotte t.1

Couverture du livre « Don Quichotte t.1 » de Miguel De Cervantes Saavedra aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253131427
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

"Dans un village de la Manche dont je ne veux pas me rappeler le nom, vivait, il n'y a pas si longtemps, un de ces hidalgos à lance au râtelier, bouclier antique, maigre rosse et lévrier courant. Un pot-au-feu plus vache que mouton, du ragoût tous les soirs ou presque, des lentilles le vendredi,... Voir plus

"Dans un village de la Manche dont je ne veux pas me rappeler le nom, vivait, il n'y a pas si longtemps, un de ces hidalgos à lance au râtelier, bouclier antique, maigre rosse et lévrier courant. Un pot-au-feu plus vache que mouton, du ragoût tous les soirs ou presque, des lentilles le vendredi, quelque pigeonneau le dimanche en plus de l'ordinaire consommaient les trois quarts de son bien. Le reste filait avec une casaque de bon drap noir et des chausses de velours pour les fêtes avec leurs couvre-pieds assortis ; les jours de semaine il tenait son rang avec un drap fin, gris souris. "

Donner votre avis

Avis(2)

  • Mais comment prétendre écrire une chronique sur un tel monument littéraire ? Entreprise bien prétentieuse s’il en est… Dirigeons-nous plutôt vers des sensations, des impressions de lecture parce qu’il me serait bien impossible d’en faire une analyse précise quand tant d’autres spécialistes l’ont...
    Voir plus

    Mais comment prétendre écrire une chronique sur un tel monument littéraire ? Entreprise bien prétentieuse s’il en est… Dirigeons-nous plutôt vers des sensations, des impressions de lecture parce qu’il me serait bien impossible d’en faire une analyse précise quand tant d’autres spécialistes l’ont déjà parfaitement fait.
    Publié pour la première fois en mille six-cent cinq et considéré comme le premier roman moderne, L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche écrit par Miguel de Cervantés dénote par sa force principale : il ne ressemble à rien d’autre et fait partie intégrante de notre inconscient collectif (qui n’a pas déjà eu la sensation de se battre contre des moulins ?). Ce chef d’œuvre est à part et n’a pas pris une ride, plus de quatre siècles plus tard.
    C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai suivi les aventures de ce drôle de duo (trio, pourrais-je dire !) : Alonso Quijano –le protagoniste- un amoureux des livres de chevalerie d’une humanité à toute épreuve, qui du jour au lendemain va décider de devenir chevalier errant afin de trouver un sens à sa vie et de rendre justice aux opprimés, aux faibles, aux sans-noms ; il se fera accompagner d’un fidèle écuyer du nom de Sancho Panza, son voisin paysan aussi petit et gros qu’Alonso Quijano (qui se nommera très vite Don Quichotte) est grand et maigre. Rocinante, monture à la drôle d’allure et en parfaite adéquation avec celle du Quichotte, pourrait être le troisième larron de cette étrange équipée.
    Découpé en plusieurs dizaines de chapitres (dans le tome 1 comme dans le tome 2) contant chacun une mésaventure différente, ce roman se lit à tout moment (mais il faut avoir du temps devant soi !)… C’est truculent à souhait, c’est riche, c’est déjanté mais pas que ! Symbole d’un monde qui s’écroule et qui n’a pas encore opéré sa mue, ce livre pose des questions essentielles sur les temps à venir quand un monde nouveau est sur le point de naître, sur la justice, le pouvoir, la liberté. Voilà un véritable récit initiatique à l’imaginaire sans bornes que je vous conseille vivement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un classique que je n'avais jamais lu mais il n'est jamais trop tard pour découvrir un tel roman. L'occasion m'en a été donné par le site lecteurs.com et les éditions "le livre de poche" que je remercie au passage.

    Pas de suspens, j'ai adoré ce premier volume. Ce roman m'a d'abord frappé par...
    Voir plus

    Un classique que je n'avais jamais lu mais il n'est jamais trop tard pour découvrir un tel roman. L'occasion m'en a été donné par le site lecteurs.com et les éditions "le livre de poche" que je remercie au passage.

    Pas de suspens, j'ai adoré ce premier volume. Ce roman m'a d'abord frappé par sa modernité, il n'a clairement pas pris une ride et c'est un vrai tour de force. Mais cela ne s'arrête bien sur pas là et ce roman a d'autres (très) nombreuses qualités. En vrac, et sans en faire trop puisque beaucoup de critiques on déjà été publiées sur ce roman et tout semble avoir été dit, c'est remarquablement bien écrit, c'est drôle voir très drôle, c'est fin...Bref, que des superlatifs.

    Les personnages sont attachants (et parfois énervants mais c'est voulu et sans excès). Quelques longueurs peut-être mais la plume est tellement bien maniée que ce n'est absolument pas gênant, cela me dérange presque d'employer le mot "longueur" tant le plaisir est là et on voudrait que cela ne s'arrête pas, ça continuera d'ailleurs un peu avec le tome 2.

    Par ailleurs, les nombreuses critiques sur la société (qui s'appliquent d'ailleurs encore aujourd'hui pour la plupart) renforcent la profondeur de ce roman. Le côté parodique du roman de chevalerie ne donne jamais l'impression d'être trop forcé, tout est savamment dosé et c'est assez remarquable pour le souligner.

    Voilà ce que je pouvais dire sur cet ouvrage, pas besoin d'en rajouter, je ne pourrai de toute façon jamais écrire une critique qui soit à la hauteur de ce monument de la littérature que je recommande sans hésiter au plus grand nombre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.