Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Dans la foule

Couverture du livre « Dans la foule » de Laurent Mauvignier aux éditions Minuit
  • Date de parution :
  • Editeur : Minuit
  • EAN : 9782707320919
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Jeff et Tonino venus de France, Geoff et ses frères de Grande-Bretagne, Tana et Francesco qui viennent de se marier en Italie, mais aussi Gabriel et Virginie de Bruxelles, tous seront au rendez-vous du « match du siècle » : la finale de la coupe d'Europe des champions qui va se jouer au stade du... Voir plus

Jeff et Tonino venus de France, Geoff et ses frères de Grande-Bretagne, Tana et Francesco qui viennent de se marier en Italie, mais aussi Gabriel et Virginie de Bruxelles, tous seront au rendez-vous du « match du siècle » : la finale de la coupe d'Europe des champions qui va se jouer au stade du Heysel, ce 29 mai 1985.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Le roman choral : des mots pour le dire
    Le roman choral : des mots pour le dire

    Le roman choral, un genre qui sait rendre un livre vivant et offrir une richesse littéraire particulière, grâce à la diversité de style de chaque personnage. Très prisé, il est une manne de créativité et donne aux auteurs le moyen de traiter une problématique, un thème avec toute la dimension humaine qu’elle peut revêtir. C’est une façon d'offrir plusieurs points de vues et l'exercice d'une formidable diversité d’expression pour un écrivain, un très bel exercice de style. Alors, « écoutons » ce qu’ils ont à nous dire…. 

Avis (3)

  • Je suis allée à Bruxelles l'année dernière. Pour me rendre à l'Atomium, j'ai pris le métro et suis descendue à la station HEYSEL.

    Heysel, Heysel, ça me disait quelque chose... Puis ça a fait tilt, le drame du Heysel, un match de foot, une fête qui tourne au drame à cause de la bêtise de...
    Voir plus

    Je suis allée à Bruxelles l'année dernière. Pour me rendre à l'Atomium, j'ai pris le métro et suis descendue à la station HEYSEL.

    Heysel, Heysel, ça me disait quelque chose... Puis ça a fait tilt, le drame du Heysel, un match de foot, une fête qui tourne au drame à cause de la bêtise de supporters (mais peut-on vraiment les appeler supporters?). Et je tombe sur ce roman de Laurent Mauvignier, sur la couverture de la version poche qui me rappelle aussi vaguement quelque chose... Il faut dire que je n'avais que 5 ans le 29 mai 1985...

    Ce roman à quatre voix se déroulent donc en partie avant le drame puis juste à sa suite pour terminer bien plus tard, après le procès.

    Nous suivons donc Tonino et Jeff, deux français sans billets espérant bien en trouver avant le match. Ils aiment la Juve et bien entendu son héros qu'est Platini. Tonino et Jeff rencontrerons Gabriel et Virginie, deux bruxellois qui viennent juste d'avoir des billets pour ce "match du siècle". Ils rencontreront ensuite Tana et Francesco, un couple de jeunes mariés italiens rêvant des canaux d'Amsterdam et à qui on a offert deux billets pour assister au match, Bruxelles étant "sur leur route". Enfin, nous, lecteurs, rencontrerons Geoff et ses frères, anglais...

    La parole est donnée tour à tour, à chacun des camps, anglais, italien ou neutre.

    L'écriture est jolie mais oppressante. Je n'ai pu m'empêcher de sentir le soufre avant l'explosion. Et ensuite, pour certains, rien ne sera plus comme avant. Irréversible...

    Dans l'ensemble, je sors assez mitigée de cette oeuvre. J'ai trouvé le roman polyphonique assez inégal, restant sur ma faim pour deux des protagonistes.

    Qu'on aime le foot (ce qui n'est pas mon cas) ou pas, peu importe, là n'est pas le propos. On parle d'animalité, de sauvagerie, d'incrédulité, d'inéluctable, de bêtise, d'impulsivité. De drame(s) tout simplement

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • 29 mai 1985, les supporters arrivent de toute l'Europe à Bruxelles, pour assister à la finale de la coupe d'Europe des champions entre Liverpool et la Juventus de Turin qui se jouera au stade du Heysel. Jeff et Tonino de France, Geoff et ses frères de Grande-Bretagne, Tana et Francesco d'Italie,...
    Voir plus

    29 mai 1985, les supporters arrivent de toute l'Europe à Bruxelles, pour assister à la finale de la coupe d'Europe des champions entre Liverpool et la Juventus de Turin qui se jouera au stade du Heysel. Jeff et Tonino de France, Geoff et ses frères de Grande-Bretagne, Tana et Francesco d'Italie, Gabriel et Virginie les locaux. Ce soir-là, les hooligans feront tragiquement parler d'eux. Leur folie entraînera bousculades et bagarres, avec beaucoup de morts et blessés pour conclusion. Le match se jouera quand même, pour calmer les esprits.

    On m'a dit et on dit en général beaucoup de bien de Laurent Mauvignier que je découvre avec ce titre qui, le moins que je puisse dire à son propos est qu'il ne m'a pas du tout convaincu. Si le contexte n'est pas ma tasse de thé, et non, je n'aime pas le foot -c'est un euphémisme-, je pensais que comme ce sport -bien qu'à cette échelle, il faille parler de business- n'étant justement que le contexte, tout ce qu'il y avait autour du drame de ce soir de finale, la montée de la tension, les personnages qui devaient évoluer pendant tout le roman, tout cela pensais-je donc devait me plaire. Las, je m'y ennuie dès le départ, et pourtant il n'y est pas encore beaucoup question de football. De fait, ce roman s'embourbe dans une tonne de détails. Laurent Mauvignier écrit bien, je ne le conteste pas, il a d'ailleurs tout pour me plaire à ce niveau, simplicité, phrases courtes, directes, mais justement, là il ne va pas au plus court. Il détaille, se perd dans des apartés longs, des descriptions qui ne me semblent pas utiles, ratant ainsi la vraie profondeur de ses personnages même s'il la frôle, la touche du doigt, la voilà délayée dans du fade, du mou ; son roman perd en densité. Lorsqu'il m'aurait plu de lire un roman court, serré, vif et âpre, il en fait un long texte avec des propos qui ne lui apportent rien si ce n'est de la lenteur et du délayage. A mon goût et mon humble avis de lecteur, le roman aurait eu plus de puissance en étant plus court.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Comment parler de ce livre et de cette lecture ? De ces personnages, de leur histoire et du 29 mai 1985 ? Le Heysel -
    en lisant, je revoyais les images de ce soir-là, mais amplifiées, comme réalisées par les mots et l'écriture de Laurent Mauvignier. Un roman de douleur, de folie, mais de vie...
    Voir plus

    Comment parler de ce livre et de cette lecture ? De ces personnages, de leur histoire et du 29 mai 1985 ? Le Heysel -
    en lisant, je revoyais les images de ce soir-là, mais amplifiées, comme réalisées par les mots et l'écriture de Laurent Mauvignier. Un roman de douleur, de folie, mais de vie aussi, même si c'est une vie amputée.
    J'ai physiquement éprouvé la suffocation de Tana et de Francesco. Et l'affolement, et la panique, et la douleur, et la peur, et l'incompréhension. L'auteur sait mettre les mots justes et précis sur ces visions fugitives qui accompagnent les débris de pensées incohérentes. Un livre qui m'a complètement et profondément bouleversée par la justesse des sensations, des sentiments qu'il décrit. Absolument superbe !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.