Armand Sylvestre, poète modique

Couverture du livre « Armand Sylvestre, poète modique » de Jean-Yves Jouannais aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070755486
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Armand Silvestre (1837-1901), éminente figure de littérateur fin de siècle, est à lui seul un double mystère.
Le premier tient à ce qui a fait de lui le poète le plus populaire de son époque. Mais nous sommes assez accoutumés désormais aux excès de la comédie littéraire pour trouver une vague... Voir plus

Armand Silvestre (1837-1901), éminente figure de littérateur fin de siècle, est à lui seul un double mystère.
Le premier tient à ce qui a fait de lui le poète le plus populaire de son époque. Mais nous sommes assez accoutumés désormais aux excès de la comédie littéraire pour trouver une vague raison à une telle aberration. Le second mystère, le véritable " cas Silvestre ", est plus opaque. " Il y a un contraste complet, explique en 1933 le Larousse du XXe siècle, entre ses poésies, d'une forme savamment parnassienne, d'une inspiration élégante, et ses historiettes grasses, gauloises et souvent scatologiques.
" Après Les Renaissances (1869), La Gloire des souvenirs (1872), La Chanson des heures (1878), Les Ailes d'or (1880), surgissent comme de nulle part Les Farces de mon ami Jacques (1881), Les Malheurs du commandant Laripète (1881), Contes grassouillets (1883), Les Merveilleux Récits de l'amiral Le Kelpudubec (1885), etc. C'est un Armand Silvestre encore jeune qui s'applique à la pose poétique la plus académique, c'est un Armand Silvestre vieillissant, respectable sous-chef de bureau au ministère des Finances, qui s'adonne au moins écrémé des humours.
Né à Paris, il finit sa vie à Toulouse, inversant le cours des choses. Poète parisien, il connaît la consécration en province, et c'est dans un square de la ville rose, non dans la capitale, que s'élève sa statue. Armand Silvestre n'est pas un monstre, ni une exception, parmi la multitude de ceux qu'occupe l'écriture. Il est, tout au contraire, le moins atypique des écrivains, l'écrivain par excellence, celui dont le modèle fut façonné voici deux siècles, le vulgo scriptor moderne.
Qu'il rêve de Nerval, de Proust, de Baudelaire, ce dernier aura toutes les chances de s'incarner plutôt en Silvestre. Les livres ne sont pas l'art. Ce qui semble bien la vérité la plus difficile à entendre.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions