Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Youssouf Amine Elalamy

Youssouf Amine Elalamy

Ecrivain et artiste marocain, Youssouf Amine Elalamy est l’auteur de plusieurs romans. Auteur francophone, il publie en 2005 Tqarqib Ennab, un livre en Darija (arabe marocain) et obtient en 1999, le Prix du meilleur récit de voyage décerné par le British Council International pour ses écrits en a...

Voir plus

Ecrivain et artiste marocain, Youssouf Amine Elalamy est l’auteur de plusieurs romans. Auteur francophone, il publie en 2005 Tqarqib Ennab, un livre en Darija (arabe marocain) et obtient en 1999, le Prix du meilleur récit de voyage décerné par le British Council International pour ses écrits en anglais.

Ses livres sont traduits dans plusieurs langues. Porté par une écriture subtile, à la fois douce et mordante, Même pas mort est un récit envoûtant, émouvant, bouleversant ; un pied de nez à la mort et un hymne à la vie.

Articles en lien avec Youssouf Amine Elalamy (3)

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « C'est beau la guerre » de Youssouf Amine Elalamy aux éditions Au Diable Vauvert

    Eny-Dane sur C'est beau la guerre de Youssouf Amine Elalamy

    Je remercie Lecteurs.com pour l'envoi de ce livre !
    Youssouf Amine Elalamy décrit sa ville ravagée par une guerre dont on ne sait rien et raconte la violence, les dégâts, douleurs et traumatismes sur les corps, les enfants ("les enfants meurent pour de bon...") les objets, les immeubles. Le...
    Voir plus

    Je remercie Lecteurs.com pour l'envoi de ce livre !
    Youssouf Amine Elalamy décrit sa ville ravagée par une guerre dont on ne sait rien et raconte la violence, les dégâts, douleurs et traumatismes sur les corps, les enfants ("les enfants meurent pour de bon...") les objets, les immeubles. Le gris est partout, le sang aussi. Tout se fige. Il y a bien ces affiches avec le portrait du dictateur qui se fait appelait "Docteur" (il serait "schizophrène voilà pourquoi le pays est divisé en deux") il s'agit donc d'une guerre fratricide. L'écriture est belle, poétique, simple et aide à la lecture des ces pages noires, violantes. Peu à peu la description de personnages humiliés et détruits, nous donne un point d'encrage. Le narrateur, un comédien qui ne possède qu'une poule, est obligé de fuir son pays sur un rafiot et va se retrouver dans un camp de réfugiés, et face à la douleur des exilés, des migrants dont il va réinventer le parcours, la vie et ainsi leur redonner "corps et âme". Très belles histoires et descriptions, délicats portraits de femmes. La fin du livre est captivante, l'histoire de la femme et de son bourreau... L'auteur a "absorbé" la douleur de chacun des exilés qu'il va croiser, pour en faire un livre où chaque parcours est unique, valorisé, et se détache du lot commun de ce qu'on appelle "les réfugiés"...

  • add_box
    Couverture du livre « C'est beau la guerre » de Youssouf Amine Elalamy aux éditions Au Diable Vauvert

    Rachida sur C'est beau la guerre de Youssouf Amine Elalamy

    Cela commence par la description d’une ville où la guerre a pris ses quartiers. L’auteur est comme l’œil de la caméra qui se pose sur des objets, des êtres humains, des débris. Et puis une affiche, celle du « Docteur » que le narrateur aimerait recouvrir de peinture blanche. Ce Docteur, qu’on...
    Voir plus

    Cela commence par la description d’une ville où la guerre a pris ses quartiers. L’auteur est comme l’œil de la caméra qui se pose sur des objets, des êtres humains, des débris. Et puis une affiche, celle du « Docteur » que le narrateur aimerait recouvrir de peinture blanche. Ce Docteur, qu’on devine, est surnommé ainsi, ironiquement, en référence à sa formation de base. Ici il n’y a plus de noms, ni de pays, juste des prénoms d’exilés, qui souhaitent retrouver un proche que la guerre a emportée, et que le narrateur, acteur, tentera de faire revivre, en les « incarnant ». L’écriture poétique m’a aidée à lire plus facilement, ces pages d’une violence terrible. Ce n’est pas une histoire gaie, mais d’amour il est beaucoup question, et j’ai été particulièrement touchée par les portraits de femmes atteintes dans leur chair. Un livre coup de poing jusqu’aux dernières pages, qui a de quoi interpeller. Je remercie Lecteurs.com pour l'envoi de ce livre.

  • add_box
    Couverture du livre « C'est beau la guerre » de Youssouf Amine Elalamy aux éditions Au Diable Vauvert

    Marie Claude Lahellec sur C'est beau la guerre de Youssouf Amine Elalamy

    L'émigration : pourquoi, comment, qui, avec quoi, en vue de quoi ?
    C'est ce que ce splendide roman décrit, avec beaucoup de délicatesse et de tendresse, au travers le voyage d'un jeune comédien, seul au monde et qui n'a que son art pour aider les autres réfugiés.
    Un livre que j'ai dévoré en...
    Voir plus

    L'émigration : pourquoi, comment, qui, avec quoi, en vue de quoi ?
    C'est ce que ce splendide roman décrit, avec beaucoup de délicatesse et de tendresse, au travers le voyage d'un jeune comédien, seul au monde et qui n'a que son art pour aider les autres réfugiés.
    Un livre que j'ai dévoré en quelques heures, tant son écriture est belle, vive et fluide !

  • add_box
    Couverture du livre « Même pas mort » de Youssouf Amine Elalamy aux éditions

    danielle Cubertafon sur Même pas mort de Youssouf Amine Elalamy

    Le titre a t il un rapport avec le sujet très certainement mais pourquoi il n est pas mort il nous faut lire de découvrir le livre parfait

    Le titre a t il un rapport avec le sujet très certainement mais pourquoi il n est pas mort il nous faut lire de découvrir le livre parfait

Thèmes en lien avec Youssouf Amine Elalamy

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !