Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Xavier Dorison

Xavier Dorison
Xavier Dorison est né en 1972 à Paris et passe trois années en école de commerce, où il organise le festival BD des Grandes Écoles, puis travaille chez Barclays Corp. Dès 1997, il écrit le premier tome du Troisième Testament, série coscénarisée et dessinée par Alex Alice qui remporte un succès im... Voir plus
Xavier Dorison est né en 1972 à Paris et passe trois années en école de commerce, où il organise le festival BD des Grandes Écoles, puis travaille chez Barclays Corp. Dès 1997, il écrit le premier tome du Troisième Testament, série coscénarisée et dessinée par Alex Alice qui remporte un succès immédiat. Il publie ensuite deux séries aux Humanoïdes Associés : Prophet avec Matthieu Lauffray et Sanctuaire avec Christophe Bec. Il coscénarise, avec Fabien Nury, le film Brigades du Tigre, qui sera également adapté en bande dessinée aux éditions Glénat avec Jean-Yves Delitte au dessin. Il coscénarise, toujours avec Fabien Nury, le western fantastique W.E.S.T. mis en image par Christian Rossi. Et lance début 2007 une fresque pirate : Long John Silver. En 2008, il crée la série Les Sentinelles et participe au projet XIII Mystery, en scénarisant l'album sur La Mangouste. En 2008 également, il écrit Le Syndrome d'Abel pour son comparse Marazano, de retour au dessin.

Articles en lien avec Xavier Dorison (1)

Avis sur cet auteur (37)

  • add_box
    Couverture du livre « Goldorak » de Yoann Guillo et Denis Bajram et Brice Cossu et Alexis Sentenac et Xavier Dorison aux éditions Kana

    Opheli sur Goldorak de Yoann Guillo - Denis Bajram - Brice Cossu - Alexis Sentenac - Xavier Dorison

    C'est un peu réticente que je me suis lancée dans l'œuvre. Reticente d'abord parce que le battage médiatique était tel que je me demandais s'il restait quelque chose à découvrir. Ensuite parce que le très grand format avec une couverture rigide ne me renvoyaient à aucune madeleine de Proust....
    Voir plus

    C'est un peu réticente que je me suis lancée dans l'œuvre. Reticente d'abord parce que le battage médiatique était tel que je me demandais s'il restait quelque chose à découvrir. Ensuite parce que le très grand format avec une couverture rigide ne me renvoyaient à aucune madeleine de Proust. Enfin, parce que j'ai été deroutée en voyant le graphisme BD, bien casé et propre (je m'attendais à des codes mangas).

    Et là, je me lance. Je cherche des repères, cet Alcor inconnu, et Venusia méconnaissable. Pourquoi ? Je cherche ceux que je connais, je cherche l'ellipse qui m'amène jusqu'à mon époque. Je cherche Actarus et Goldorak. Finalement, je suis comme Alcor, Venusia et tous les japonais : nous a-t-il oublié ?

    Et tout s'enchaîne. Encore un peu désarçonnée graphiquement par cet Actarus abattu, rongé de culpabilité et avachi, j'intègre vite les nouveaux repères et l'ellipse narrative prend tout son sens : que s'est il passé sur Euphor ? Va t il nous aider encore ou nous abandonner ?

    Et c'est parti. L'histoire est captivante, le dessin et la couleur magnifiques, la réflexion individuelle et collective est subtile et d'actualité. La question migratoire d'une certaine façon est centrale mais sans clichés, ni jugement, ni morale. Tout le questionnement d'Actarus sur le sens de nos actes, la destruction injuste et brutale (symboliquement ça peut être la perte de quelqu'un, ou d'un emploi, devoir tout recommencer mais pourquoi?), ou les dilemmes éthiques (utiliser
    les armes des ennemis ?), traversent ce Goldorak d'une manière intime et fine.

    C'est une très belle œuvre.

    La fin est peut-être mon seul bémol : un migrant oui, mais pas tout un peuple. Les autres meurent et ça règle ainsi toutes les questions politiques, génétiques, culturelles, etc. C'est ainsi que je le perçois. Je me trompe sûrement...

  • add_box
    Couverture du livre « Undertaker T.1 ; le mangeur d'or » de Caroline Delabie et Ralph Meyer et Xavier Dorison aux éditions Dargaud

    Romain Ambrosini sur Undertaker T.1 ; le mangeur d'or de Caroline Delabie - Ralph Meyer - Xavier Dorison

    J'avais déjà beaucoup aimé le graphisme, le rythme et l'ambiance de Berceuse Assasine.
    Avec un peu de retard, je découvre cette série de Ralph Meyer...
    L'avantage, c'est que j'ai quelques tomes de retard à me mettre sous la dent, sans patienter.
    Et pourtant, le western en BD n'est pas mon...
    Voir plus

    J'avais déjà beaucoup aimé le graphisme, le rythme et l'ambiance de Berceuse Assasine.
    Avec un peu de retard, je découvre cette série de Ralph Meyer...
    L'avantage, c'est que j'ai quelques tomes de retard à me mettre sous la dent, sans patienter.
    Et pourtant, le western en BD n'est pas mon thème de prédilection.

    Bravo !

  • add_box
    Couverture du livre « Goldorak » de Yoann Guillo et Denis Bajram et Brice Cossu et Alexis Sentenac et Xavier Dorison aux éditions Kana

    Christophe CORRE sur Goldorak de Yoann Guillo - Denis Bajram - Brice Cossu - Alexis Sentenac - Xavier Dorison

    Quel plaisir de retrouver Goldorak, robot géant des années 1970, dans une magnifique BD réalisée par des français ! L’action se déroule dix ans après le dernier épisode du dessin animé de la série TV. Nostalgie quand tu nous tiens...
    Le résultat est à la hauteur de mes espérances : scénario...
    Voir plus

    Quel plaisir de retrouver Goldorak, robot géant des années 1970, dans une magnifique BD réalisée par des français ! L’action se déroule dix ans après le dernier épisode du dessin animé de la série TV. Nostalgie quand tu nous tiens...
    Le résultat est à la hauteur de mes espérances : scénario passionnant riche en rebondissements et en action, planches magnifiques, belles couleurs (Bravo aux dessinateurs et au graphiste), personnages plus vieux mais toujours aussi attachants.
    J'ai beaucoup aimé les bonus en fin de volume c'est-à-dire le making-of de la BD. On découvre beaucoup d'infos intéressantes (photos et croquis aussi) sur la genèse et la construction du projet.
    Une version collector est aussi sortie mais tout a été vendu en précommande en une matinée (rien d'étonnant !)
    Bref « Goldorak » est une réussite totale. Une BD réalisée par des fans pour des fans.

  • add_box
    Couverture du livre « Goldorak » de Yoann Guillo et Denis Bajram et Brice Cossu et Alexis Sentenac et Xavier Dorison aux éditions Kana

    Philippe Taulet sur Goldorak de Yoann Guillo - Denis Bajram - Brice Cossu - Alexis Sentenac - Xavier Dorison

    Alors là franchement respect. Il fallait oser s'attaquer au mythe et le défi a été relevé de la plus belle des manières. Superbe album tant pour le scénario que pour les dessins. J'ai adoré. C'est un gros coup de coeur !! Et merci aux auteurs de nous avoir offert ce magnifique album !!

    Alors là franchement respect. Il fallait oser s'attaquer au mythe et le défi a été relevé de la plus belle des manières. Superbe album tant pour le scénario que pour les dessins. J'ai adoré. C'est un gros coup de coeur !! Et merci aux auteurs de nous avoir offert ce magnifique album !!