Terkel Risbjerg

Terkel Risbjerg
Né à Copenhague en 1974, Terkel Risbjerg commence des études de philosophie et de cinéma avant de s'installer à Paris et de se former aux techniques de l'animation. Il devient chef décorateur et storyboarder pour de nombreuses séries de dessins animés dont « Charlot », « Yakari » et « Le Chat du... Voir plus
Né à Copenhague en 1974, Terkel Risbjerg commence des études de philosophie et de cinéma avant de s'installer à Paris et de se former aux techniques de l'animation. Il devient chef décorateur et storyboarder pour de nombreuses séries de dessins animés dont « Charlot », « Yakari » et « Le Chat du Rabbin ». « Mine, une vie de chat » aux Editions Sarbacane est son premier roman graphique comme dessinateur. Il sera suivi de « L'astragale » (nominé pour le prix SNCF Polar 2015) et « Le roi des scarabées ». En octobre 2014 « Crocs » aux Editions Thierry Magnier est son premier livre pour enfants. Aux éditions La Palissade, Terkel Risbjerg a déjà publié « Gâteau ! » sorti en février 2015.

Avis (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Enferme-moi si tu peux » de Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo aux éditions Casterman

    nathalie vanhauwaert sur Enferme-moi si tu peux de Terkel Risbjerg - Anne-Caroline Pandolfo

    Une couverture magnifique a attiré mon regard, l'album de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg. E route vers l'imaginaire, vers la création, à la découverte de six artistes hors du commun : Augustin Lesage, Magda Gill, Le Facteur Cheval, Aloïse, Marjan Grozewski et Judith Scott.

    Tous...
    Voir plus

    Une couverture magnifique a attiré mon regard, l'album de Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg. E route vers l'imaginaire, vers la création, à la découverte de six artistes hors du commun : Augustin Lesage, Magda Gill, Le Facteur Cheval, Aloïse, Marjan Grozewski et Judith Scott.

    Tous ces noms ne vous évoqueront pas toujours quelque chose mais ils ont une chose en commun, l'art brut.

    6 personnes qui deviendront de vrais artistes.

    6 personnes enfermées dans une certaine solitude, dans leur bulle, dans leur folie peut-être, qui poussées le plus souvent par une voix intérieure vont se mettre à créer.

    Création, monde intérieur, renaissance le plus souvent, une évasion. Leurs oeuvres interpellent, nous questionnent.

    "La création c'est une bénédiction, tout devient plus grand n'est-ce pas ? Il y a plus d'espace, plus de temps."

    Des artistes qui vivent leur rêve, dans leur monde, dans leur tête.

    "Le corps est là, l'esprit s'évade"

    L'album est une réussite, les dessins sont captivants, magnifiques, les textes interpellants. On apprend beaucoup de choses en passant un excellent moment de lecture.

    La liberté, la "normalité" qu'en est-il vraiment?

    "Les gens sont bizarres. Ils ont peur de ce qui est libre ou sauvage. Si la folie c'est de réussir à ne pas s'adapter à une vie de rien, alors la folie c'est normal"

    Une belle découverte, à lire cet été.

    Un coup de coeur de plus ; ♥




    https://nathavh49.blogspot.com/2019/07/enferme-moi-si-tu-peux-pandolfo-risbjerg.html

  • add_box
    Couverture du livre « Enferme-moi si tu peux » de Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo aux éditions Casterman

    Yves MABON sur Enferme-moi si tu peux de Terkel Risbjerg - Anne-Caroline Pandolfo

    Les auteurs de cet album, Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg ont choisi six artistes de l'art brut, trois hommes et trois femmes. Augustin Lesage (1876-1954) mineur, fils et petit-fils de mineurs, qui, à la suite d'une séance de spiritisme va se mettre à peindre une toile gigantesque,...
    Voir plus

    Les auteurs de cet album, Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg ont choisi six artistes de l'art brut, trois hommes et trois femmes. Augustin Lesage (1876-1954) mineur, fils et petit-fils de mineurs, qui, à la suite d'une séance de spiritisme va se mettre à peindre une toile gigantesque, puis n'arrêtera plus du reste de sa vie. Madge Gill (1882-1961), une enfance misérable et bientôt, une révélation, elle se met à jouer et composer de la musique et à la peinture, totalement habitée par un esprit. Le Facteur Cheval (1836-1924), est-il besoin de le présenter, qui lors de ses tournées ramasse des pierres et construit son désormais célèbre palais. Aloïse (1886-1964), obligée, par convention, de quitter l'homme qu'elle aime, elle ne sortira pas indemne de la guerre, sera internée et diagnostiquée schizophrène et s'isolera au sein de l'institut pour dessiner jusqu'à la fin de sa vie. Marjan Gruzewski (1898-?), enfant, il ne peut se servir de sa main droite, qui pourtant, lors de crises de somnambulisme -après une séance de spiritisme- lui permettra de dessiner, peindre une oeuvre assez conséquente. Judith Scott (1943-2005), trisomique, sourde et muette, elle produit une œuvre étrange, des cocons de cordes, fils liens, renfermant des objets du quotidien.

    L'album est très très beau, en plus de présenter des artistes peu connus et de parler de leurs vies peu communes. Pour tous, c'est l'art qui les a faits sortir de leur condition misérable ou pauvre. Souvent moqués, raillés, ils ont persisté jusqu'à la fin. Les deux auteurs montrent très bien la part de décalage, de surnaturel, d'irréalisme voire de surréalisme -certains furent repérés par André Breton, le pape du genre. Les dessins et couleurs sont très parlants, sombres et torturés lorsqu'ils montrent les souffrances, très colorés à certains moments -notamment pour Aloïse. C'est une bande dessinée qui donne envie de découvrir chacun des artistes cités et ses œuvres. On sait que la vie d'artiste n'est pas aisée, ces six-là sont allés très loin, au plus profond d'eux-mêmes, de leurs ressources, de leur personnalité voire de leur santé pour faire ce qu'ils se sentaient obligés de faire, mus par des forces extra-ordinaires.

  • add_box
    Couverture du livre « Serena » de Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo aux éditions Sarbacane

    Yaki sur Serena de Terkel Risbjerg - Anne-Caroline Pandolfo

    Années 30, Caroline du Nord. Serena et George Pemberton viennent de se marier. A deux ils ont pour objectif d’exploiter jusqu’au bout le bois des Smoky Mountains quitte à écraser tous ceux qui se trouvent sur leur passage. Serena est sans contexte la pire des deux, elle est prête à tout, c’est...
    Voir plus

    Années 30, Caroline du Nord. Serena et George Pemberton viennent de se marier. A deux ils ont pour objectif d’exploiter jusqu’au bout le bois des Smoky Mountains quitte à écraser tous ceux qui se trouvent sur leur passage. Serena est sans contexte la pire des deux, elle est prête à tout, c’est un monstre égoïste et insensible qui ne recule devant rien !

    Je n’ai pas lu le roman dont est tirée cette BD mais le récit est absolument fascinant ! Le personnage de Serena est extrêmement bien dépeint, on la voit évoluer et devenir de plus en plus insensible au fur et à mesure. Le graphisme est efficace et illustra parfaitement l’évolution des personnages. A découvrir.

  • add_box
    Couverture du livre « L'astragale » de Terkel Risbjerg et Anne-Caroline Pandolfo aux éditions Sarbacane

    Parisienne sur L'astragale de Terkel Risbjerg - Anne-Caroline Pandolfo

    Lecture empreinte de regret pour cette histoire d'après Albertine Sarrazin, une vie coupée net, dont le début fut tragique. Terkel Risbjerg par son dessin fougueux et rapide, rend compte de la vie pleine de soubresauts d'Albertine, toute cette énergie de vivre.

    Lecture empreinte de regret pour cette histoire d'après Albertine Sarrazin, une vie coupée net, dont le début fut tragique. Terkel Risbjerg par son dessin fougueux et rapide, rend compte de la vie pleine de soubresauts d'Albertine, toute cette énergie de vivre.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !