Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Stephane Denis

Stephane Denis

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « La tombe de mon père » de Stephane Denis aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Danièle Lecuppre sur La tombe de mon père de Stephane Denis

    J'avais aimé "Les immeubles Walter", "Les dormeurs "un peu moins, ;j'aime pourtant l'écriture de Stéphane Denis, mais ici, je n'ai pas du tout accroché.
    Un courrier demande à un homme de venir récupérer le cercueil de son père, il est dans un cimetière dédié à certains héros en Grèce.
    Ce...
    Voir plus

    J'avais aimé "Les immeubles Walter", "Les dormeurs "un peu moins, ;j'aime pourtant l'écriture de Stéphane Denis, mais ici, je n'ai pas du tout accroché.
    Un courrier demande à un homme de venir récupérer le cercueil de son père, il est dans un cimetière dédié à certains héros en Grèce.
    Ce fils , ayant perdu de vue père et mère depuis longtemps, part donc sans conviction à la recherche d'un autre endroit ou pays qui voudra bien accepter la dépouille. Il s'avère en fait que ce père aurait été au courant des agissements de grandes familles grecques pendant la guerre ,en aurait possédé une liste, et c'est ce qui implique quelques personnages plutôt glauques.La Grèce actuelle est par contre bien dessinée. Court roman, le thème vu par J . le Carré aurait donné autre chose... Désolée.

  • add_box
    Couverture du livre « Les dormeurs » de Stephane Denis aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Danièle Lecuppre sur Les dormeurs de Stephane Denis

    Une histoire dans l'air du temps.les"dormeurs"sont les comptes planqués en Suisse.
    C'est un peu rocambolesque,mais vite lu,vite oublié...
    ça ne vaut pas "les immeubles Walters",mais ce n'est pas le même genre non plus!

    Une histoire dans l'air du temps.les"dormeurs"sont les comptes planqués en Suisse.
    C'est un peu rocambolesque,mais vite lu,vite oublié...
    ça ne vaut pas "les immeubles Walters",mais ce n'est pas le même genre non plus!