Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Saphia Azzeddine

Saphia Azzeddine

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (23)

  • add_box
    Couverture du livre « Confidences à Allah » de Saphia Azzeddine aux éditions J'ai Lu

    Nathalie Chartier sur Confidences à Allah de Saphia Azzeddine

    Une très belle lecture qui m’a surprise et enchantée.
    Jbara est une jeune bergère pauvre et inculte, dotée de parents brutaux et ignorants qui n’hésitent pas à la chasser lorsqu’elle se retrouve enceinte.
    Elle part alors pour la ville, elle qui n’est jamais sortie de son pauvre village et qui...
    Voir plus

    Une très belle lecture qui m’a surprise et enchantée.
    Jbara est une jeune bergère pauvre et inculte, dotée de parents brutaux et ignorants qui n’hésitent pas à la chasser lorsqu’elle se retrouve enceinte.
    Elle part alors pour la ville, elle qui n’est jamais sortie de son pauvre village et qui ne connait rien.
    Son parcours sera truffé d’obstacles, de déconvenues, de belles rencontres parfois. Rien ne la rebute, elle survit, vend son corps et pourtant elle reste digne, elle assume tout et reste libre de ses choix en dépit de la domination masculine. « Mon corps m’a toujours servi à quelque chose, c’est un moyen pour moi d’avoir des choses, il ne représente rien d’intime ».
    Le texte est un long monologue en mots très simple, destinés à Allah. C’est drôle, émouvant témoignant d’une grande acuité sur la condition de la femme. Jbara est peut être ignorante mais elle est pleine de bon sens et elle épingle ses contemporains avec un humour réjouissant, elle a l’intelligence du coeur. A aucun moment, elle ne devient esclave, elle assume ses choix et n’hésite jamais à changer de voie, elle trace sa route seule avec obstination.
    Si le texte est très cru, il s’en dégage une poésie et une puissance qui m’a touchée. Au fil des pages Jbara gagne en dignité et en force, son monologue devient une prière émouvante.
    Le premier texte de Confidences à Allah est sorti en 2008, Saphia AZZEDDINE précise dans sa préface de 2019 qu’elle a souhaité réécrire le livre et le rééquilibrer pour mieux porter son héroïne et le combat des femmes. C’est une réussite totale.

  • add_box
    Couverture du livre « Sa mère » de Saphia Azzeddine aux éditions Stock

    Mathilde81 sur Sa mère de Saphia Azzeddine

    je n'ai pas apprécié ce livre .
    le sujet aurait pu faire un très bon roman mais je l'ai trouvé mal traité - l'écriture n'est pas claire - les situations sont ambigues ..... enfin très déçue en ce qui me concerne.

    je n'ai pas apprécié ce livre .
    le sujet aurait pu faire un très bon roman mais je l'ai trouvé mal traité - l'écriture n'est pas claire - les situations sont ambigues ..... enfin très déçue en ce qui me concerne.

  • add_box
    Couverture du livre « Confidences à Allah » de Saphia Azzeddine aux éditions J'ai Lu

    Jen sur Confidences à Allah de Saphia Azzeddine

    Edition de 2019: Roman modifié par l'auteur 10 ans après sa première sortie.

    Un roman décapant, acide et cru, bourré d’ironie pour conter la difficile survie de Jbara, jeune bergère berbère devenue prostituée. Une critique sans concessions face à la misère et la servitude à la religion pour...
    Voir plus

    Edition de 2019: Roman modifié par l'auteur 10 ans après sa première sortie.

    Un roman décapant, acide et cru, bourré d’ironie pour conter la difficile survie de Jbara, jeune bergère berbère devenue prostituée. Une critique sans concessions face à la misère et la servitude à la religion pour maintenir l’ordre moral. Une voix pour ceux qui n’ont que l’isolation et l’ignorance comme seules compagnes. Des familles vivant loin de la modernité et du confort, assaillis de vérités dictées par d’autres ignorants et transmises aux générations futures comme unique étendard à la dignité et l’honneur. Une condamnation des plus puissants asservissant les plus faibles dans leurs chairs et leurs esprits. Le portrait émouvant et attendrissant d’une femme qui se confie à Dieu comme à son journal et qui malgré une vie sans douceurs déniche parfois un peu d’espoir.
    En bonus ces parenthèses magiques de l’émission » l’isthitique à un dimar » de Mouhfida. Drôles et engagées elles sont ponctuées de petits messages de résistance, prônant le consentement et la liberté. Un très joli biais pour atteindre toutes les femmes, même les plus démunies.

    Quelques propositions autour de cette lecture :
    Du côté de la jeunesse : La petite Kabyle en route pour Chefchaouen de Sonia Amori et Coralie Paquelier. Un magnifique petit album quasiment inédit par son sujet qui doit être le premier volet d’une longue série d’aventure sur le chemin des peuples berbères:
    Un film : Much Loved Nabil Ayouch

  • add_box
    Couverture du livre « Bilqiss » de Saphia Azzeddine aux éditions J'ai Lu

    Philomene sur Bilqiss de Saphia Azzeddine

    Une voix de femme dans ce monde musulman! Une audace que lavera la mort.

    Une voix de femme dans ce monde musulman! Une audace que lavera la mort.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !