Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rachid Benzine

Rachid Benzine

Rachid Benzine est islamologue, politologue et enseignant. Il a déjà publié Les Nouveaux Penseurs de l’islam (Albin Michel, 2008) et Le Coran expliqué aux jeunes (Seuil, 2013) qui ont connu un grand succès.

Il a écrit plusieurs romans : Lettre à Nour en 2017, Dans les yeux du ciel en 2020, Voyag...

Voir plus

Rachid Benzine est islamologue, politologue et enseignant. Il a déjà publié Les Nouveaux Penseurs de l’islam (Albin Michel, 2008) et Le Coran expliqué aux jeunes (Seuil, 2013) qui ont connu un grand succès.

Il a écrit plusieurs romans : Lettre à Nour en 2017, Dans les yeux du ciel en 2020, Voyage au bout de l'enfance en 2022 et en 2023 Les Silences des pères (Le Seuil).

Articles en lien avec Rachid Benzine (1)

Avis sur cet auteur (62)

  • add_box
    Couverture du livre « Les silences des pères » de Rachid Benzine aux éditions Seuil

    Isa Pouteau sur Les silences des pères de Rachid Benzine

    Qu’est-ce qui peut expliquer un tel silence, justifier toutes ces années de mutisme qui mettaient tellement en colère Amine ?

    Ne trouvant pas de réponse à cette question, le jeune homme quitte sa famille plein d’amertume pour voler de ses propres ailes, entre au conservatoire, part faire des...
    Voir plus

    Qu’est-ce qui peut expliquer un tel silence, justifier toutes ces années de mutisme qui mettaient tellement en colère Amine ?

    Ne trouvant pas de réponse à cette question, le jeune homme quitte sa famille plein d’amertume pour voler de ses propres ailes, entre au conservatoire, part faire des études de musique aux Etats-Unis et devient un grand pianiste.

    Mais quand, 22 ans plus tard, son père décède, il laisse de côté ses concerts pour partir sur les traces de cet homme dont il ne sait rien.

    Au fil des rencontres avec ses complices d’autrefois, il reconstitue sa vie depuis son arrivée du Maroc jusqu’à sa mort à Trappes. Et avec le parcours de cet immigré arabe, c’est toute l’histoire de l’immigration des Trente Glorieuses que retrace Rachid Benzine dans ce beau roman social.

    Il nous dévoile un parcours tortueux qui le conduisit à travers toute la France au fil des emplois. Gueule noire dans les mines de charbons, gueule grise dans les cimenteries, travailleur à la chaîne en usine ou ouvrier agricole dans des fermes, cet homme mélomane et syndicaliste, a vécu mille vies de misère mais a aussi connu l’amitié et l’amour.

    Lorsqu’il fonda finalement une famille, le silence fut son choix. Celui de ne pas raconter, de ne pas faire porter à ses enfants un fardeau de rancœur qui aurait entravé leur vie et les aurait entraînés dans une révolte destructrice. Car si son exil fut une malédiction, il se refusa de parler du sacrifice qu’il fit en toute conscience, afin de préserver leurs chances de réussite.

    Avec ce voyage de mémoire, Amine comprend que ce qu’il prenait pour de la lâcheté, du renoncement, était un cadeau que ce père leur faisait à eux, les enfants de la deuxième génération.

    Dans son roman, Rachid Benzine, comme Milan Kundera, raconte sans juger, sans analyser, juste pour dire : voilà, cela s’est passé comme ça, faites-vous votre propre idée, il n’y a pas de morale autre que la votre. Tout ce que j’aime.
    Je ne peux que recommander ce roman sensible et tout à fait passionnant.

  • add_box
    Couverture du livre « Ainsi parlait ma mère » de Rachid Benzine aux éditions Seuil

    Lovebooks200 sur Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine

    Dans son roman "Ainsi parlait ma mère", Rachid Benzine nous plonge au cœur de l'intimité d'une relation mère-fils bouleversante et profonde. Le narrateur, professeur de lettres à l'Université catholique de Louvain, se retrouve dans la chambre de sa mère, une femme fatiguée par la vie et ses...
    Voir plus

    Dans son roman "Ainsi parlait ma mère", Rachid Benzine nous plonge au cœur de l'intimité d'une relation mère-fils bouleversante et profonde. Le narrateur, professeur de lettres à l'Université catholique de Louvain, se retrouve dans la chambre de sa mère, une femme fatiguée par la vie et ses épreuves, mais pourtant avide de lectures et de moments d'apaisement.

    Au fil des pages, on découvre le lien unique qui unit ces deux personnages, nourri par la littérature et les petits plaisirs simples de la vie. La mère, incapable de lire, demande inlassablement à son fils de lui lire le même livre, "La Peau de chagrin" de Balzac, sans jamais vraiment savoir pourquoi. C'est à travers ces séances de lecture que se tissent les souvenirs et les confidences, révélant des moments tendres et douloureux qui ont marqué leur histoire.

    Le roman de Rachid Benzine est empreint de sensibilité et de sincérité. Il m'a plongée dans l'intimité de ces deux personnages, me faisant ressentir toute la profondeur de leur relation. Les dialogues entre le fils et sa mère sont d'une justesse troublante, me rappelant à quel point la tendresse et la complicité peuvent adoucir les moments les plus sombres de la vie.

    Je comprends pourquoi les avis sont unanimes : ce roman est touchant et émouvant. Il nous rappelle l'importance de prendre soin de nos proches, de chérir les moments passés ensemble et de cultiver les liens qui nous unissent. Une histoire authentique qui résonne en chacun de nous, nous rappelant que l'amour filial est l'un des trésors les plus précieux de la vie.

  • add_box
    Couverture du livre « Les silences des pères » de Rachid Benzine aux éditions Seuil

    Minouchka_books sur Les silences des pères de Rachid Benzine

    Un roman qui traite de la relation père/fils et des non-dits familiaux. Plus généralement, c'est la figure des parents à qui Rachid Benzine rend hommage car leur passé est presque gommé par leurs enfants.
    Le narrateur découvre son père après sa mort et part sur les traces de son passé grâce...
    Voir plus

    Un roman qui traite de la relation père/fils et des non-dits familiaux. Plus généralement, c'est la figure des parents à qui Rachid Benzine rend hommage car leur passé est presque gommé par leurs enfants.
    Le narrateur découvre son père après sa mort et part sur les traces de son passé grâce aux cassettes qu'ils a retrouvées.
    C'est aussi un bel hommage aux immigrés maghrébins venus en France pour se construire un avenir meilleur et donner une chance à leurs familles. Un roman sur la filiation et les relations qui aurait mérité quelques pages de plus car on aurait aimé mieux connaitre les personnages.

  • add_box
    Couverture du livre « Les silences des pères » de Rachid Benzine aux éditions Seuil

    Lovebooks200 sur Les silences des pères de Rachid Benzine

    Très belle découverte que la plume de Rachid Benzine. Ce roman m'a plongée au coeur d'une histoire familiale complexe, empreinte d'incompréhension et de non-dits. le narrateur, un fils éloigné de son père, est confronté à la mort de ce dernier et à la distance qui les a séparés au fil des...
    Voir plus

    Très belle découverte que la plume de Rachid Benzine. Ce roman m'a plongée au coeur d'une histoire familiale complexe, empreinte d'incompréhension et de non-dits. le narrateur, un fils éloigné de son père, est confronté à la mort de ce dernier et à la distance qui les a séparés au fil des années. C'est à travers la découverte de cassettes audio laissées par son père, où celui-ci se confie à son propre père resté au Maroc, que le fils va tenter de mieux comprendre celui qui était autrefois un mystère pour lui.

    Au fur et à mesure de l'écoute des enregistrements, le narrateur va voyager dans le passé de son père, parcourant les lieux qui ont marqué sa vie et découvrant les épreuves qu'il a dû traverser. Des mines de charbon du nord de la France aux usines d'Aubervilliers et de Besançon, en passant par les maraîchages et les camps de harkis en Camargue, le fils plonge dans l'histoire d'un homme marqué par la migration et le déracinement.

    Grâce à ces récits, le narrateur se rapproche de son père, comprend ses silences et appréhende enfin la complexité de son histoire. Les mots qui résonnent à travers les cassettes permettent au fils de se réconcilier avec un passé douloureux, de faire la paix avec un père dont il ignorait tant de choses.

    A travers cette quête initiatique et introspective, Rachid Benzine nous offre une réflexion profonde sur la transmission, les liens familiaux et les non-dits qui peuvent briser une relation. "Les silences des pères" m'a rappelé l'importance de l'écoute, de la compréhension et de la réconciliation pour surmonter les barrières qui nous séparent de nos proches. Ce roman, c'est une ode à la mémoire et à la réconciliation. Il m'a fait réfléchir sur mes propres silences et sur l'importance de les briser pour mieux comprendre ceux qui m'entourent. Une lecture bouleversante.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !