Paul Lynch

Paul Lynch

Originaire du Donegal, Paul Lynch vit aujourd'hui à Dublin. Journaliste et critique de cinéma, il écrit régulièrement dans le Sunday Times, l'Irish Daily Mail et l'Irish Times. Son premier roman, Un Ciel rouge, le matin (Albin Michel 2014), salué unanimement par la presse comme une révélation, a ...

Voir plus

Originaire du Donegal, Paul Lynch vit aujourd'hui à Dublin. Journaliste et critique de cinéma, il écrit régulièrement dans le Sunday Times, l'Irish Daily Mail et l'Irish Times. Son premier roman, Un Ciel rouge, le matin (Albin Michel 2014), salué unanimement par la presse comme une révélation, a été finaliste en France du Prix du Meilleur Livre étranger.

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (19)

  • Couverture du livre « Un ciel rouge, le matin » de Paul Lynch aux éditions Lgf

    Sy Dola sur Un ciel rouge, le matin de Paul Lynch

    Début du XIXe en Irlande, Hamilton Faller, fils du grand propriétaire terrien, décide un beau matin d'expulser Cool Coyle du terrain qu'il occupe en tant que métayer. Après quelques jours Collecte décide de s'entretenir avec le propriétaire terrien pour comprendre cette décision et pourquoi pas...
    Voir plus

    Début du XIXe en Irlande, Hamilton Faller, fils du grand propriétaire terrien, décide un beau matin d'expulser Cool Coyle du terrain qu'il occupe en tant que métayer. Après quelques jours Collecte décide de s'entretenir avec le propriétaire terrien pour comprendre cette décision et pourquoi pas le faire changer d'avis d'autant que sa femme est enceinte de son deuxième enfant.
    La rencontre ne va pas se passer comme prévu et ce qui va en découler va changer complètement la vie de Coll et l'histoire va se poursuivre au delà de l'océan Atlantique en terre américaine où l'on va découvrir de grands espaces et un rythme de vie plus lent mais non moins très intenses.
    Tout cela accentué par le style d'écriture employé par l'auteur qui est très fort.
    Outre l'aspect grands espaces et bond dans le temps, ce roman traite de la hiérarchie de la société et du comportement de chaque homme en fonction de sa position. Et nous montre combien le comportement de l'homme peut être néfaste pour le plus faible.

    C'est un très beau livre pour ceux qui aiment prendre le temps de la lecture

  • Couverture du livre « La neige noire » de Paul Lynch aux éditions Albin Michel

    Enidan sur La neige noire de Paul Lynch

    Un roman aux couleurs sombres, avec de nombreuses nuances de gris, de noirs. Les scènes se déroulent dans un décors froid, austère, rude. Barnabas, de retour en Irlande en 1945 après des années d'exil à New York, s'installe sur une ferme avec sa femme Eskra et son fils Billy. Mais un incendie...
    Voir plus

    Un roman aux couleurs sombres, avec de nombreuses nuances de gris, de noirs. Les scènes se déroulent dans un décors froid, austère, rude. Barnabas, de retour en Irlande en 1945 après des années d'exil à New York, s'installe sur une ferme avec sa femme Eskra et son fils Billy. Mais un incendie accidentel ou criminel brûle l'étable et le bétail. Cet évènement tragique bouscule les projets et attise les tensions. Un roman construit avec des mots secs, des phrases ciselées pour exacerber les violences.

  • Couverture du livre « La neige noire » de Paul Lynch aux éditions Albin Michel

    Caro Caro sur La neige noire de Paul Lynch

    Années 1940. Barnabas, sa femme Eskra et leur fils Billy sont revenus en Irlande, sur la terre de leurs ancêtres, après avoir travaillé dur à New York.

    Avec l’argent gagné, ils ont acheté terres et bêtes et ne ménagent pas leurs efforts pour faire fructifier leurs biens.

    Jusqu’au jour où...
    Voir plus

    Années 1940. Barnabas, sa femme Eskra et leur fils Billy sont revenus en Irlande, sur la terre de leurs ancêtres, après avoir travaillé dur à New York.

    Avec l’argent gagné, ils ont acheté terres et bêtes et ne ménagent pas leurs efforts pour faire fructifier leurs biens.

    Jusqu’au jour où l’étable prend feu. Tout le troupeau est décimé, Barnabas manque de mourir et son employé décède dans l’incendie. Barnabas, trop sûr de lui, avait résilié son assurance. Après un long moment de découragement et des tensions dans le couple, l’agriculteur entreprend de rebâtir le bâtiment. Mais il est seul contre ses voisins qui n’ont pas accepté son retour ni la mort d’un des leurs, et se détournent de lui, refusant leur aide.

    Eskra de son côté, ne comprend pas l’obstination de son mari et l’homme dur et intransigeant qu’il est devenu, notamment à l’égard de Billy, en pleine adolescence rageuse, qui part de plus en plus souvent traîner dehors. Elle tient à bout de bras la famille, prête pourtant à imploser.

    Jusqu’au jour où, après la mort de leur chien, puis celle des abeilles, elle s’en prend à la veuve de leur employé, perdant la face vis-à-vis de la communauté. Elle fuit alors la maison et le pays, c’est le début de la fin…

    C’est un roman à la tristesse contenue qui parle du délitement d’une vie soumises aux aléas. Il évoque l’Irlande sous son jour le plus sombre, celui de terres et de familles misérables, qui s’accrochent tant bien que mal à leurs habitudes, leurs traditions, qui refusent toute évolution et nouveauté.

    J’ai aimé l’écriture qui sait si bien transcrire les sentiments, les émotions, et toutes les facettes de personnages complexes.

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2017/10/20/la-neige-noire-de-paul-lynch/

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com