Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Olivier Legrand

Olivier Legrand
Olivier Legrand est né en 1968 et vit à Caen. Passionné de BD, de jeux de rôle et de cultures de l'imaginaire, il est également professeur de lettres. Les Quatre de Baker Street est sa première série de bande dessinée.

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Les quatre de Baker Street T.1 ; l'affaire du rideau bleu » de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand et David Etien aux éditions Vents D'ouest

    Itzamna librairie sur Les quatre de Baker Street T.1 ; l'affaire du rideau bleu de Jean-Blaise Djian - Olivier Legrand - David Etien

    Commençons par le dessin qui est une vraie merveille. J'adore le trait de crayon de David Etien et les couleurs qu'il a choisies. L'histoire est, elle aussi, tout autant réussie. Le trio est bien assorti et nous réserve quelques surprises. Le bon début d'une série qu'il me tarde de...
    Voir plus

    Commençons par le dessin qui est une vraie merveille. J'adore le trait de crayon de David Etien et les couleurs qu'il a choisies. L'histoire est, elle aussi, tout autant réussie. Le trio est bien assorti et nous réserve quelques surprises. Le bon début d'une série qu'il me tarde de poursuivre.

    https://itzamna-librairie.blogspot.com/2018/06/les-quatre-de-baker-street-t1-djian.html

  • add_box
    Couverture du livre « Les quatre de Baker Street T.5 ; la succession Moriarty » de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand et David Etien aux éditions Vents D'ouest

    Pascale Pay sur Les quatre de Baker Street T.5 ; la succession Moriarty de Jean-Blaise Djian - Olivier Legrand - David Etien

    J'aime toujours autant cette saga dans l'univers de Sherlock Holmes!

    J'aime toujours autant cette saga dans l'univers de Sherlock Holmes!

  • add_box
    Couverture du livre « Les quatre de Baker Street T.3 ; le rossignol de Stepney » de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand et David Etien aux éditions Vents D'ouest

    Pascale Pay sur Les quatre de Baker Street T.3 ; le rossignol de Stepney de Jean-Blaise Djian - Olivier Legrand - David Etien

    BD très sympa qui reprend le thème de Sherlok Holmes selon un l'angle des gamins des rues de Londres. Je suis preneuse!
    Dessin un peu sombre, en adéquation avec l'époque et la vie de ces gamins, mais pas à l'excès non plus. Pas d'autre commentaire sur le dessin, j'estime ne pas être...
    Voir plus

    BD très sympa qui reprend le thème de Sherlok Holmes selon un l'angle des gamins des rues de Londres. Je suis preneuse!
    Dessin un peu sombre, en adéquation avec l'époque et la vie de ces gamins, mais pas à l'excès non plus. Pas d'autre commentaire sur le dessin, j'estime ne pas être suffisamment connaisseuse pour cela.
    Bref, j'ai aimé et emprunté le t.4 à la bibliothèque.

  • add_box
    Couverture du livre « Les quatre de Baker Street T.5 ; la succession Moriarty » de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand et David Etien aux éditions Vents D'ouest

    Marie Florence Gaultier sur Les quatre de Baker Street T.5 ; la succession Moriarty de Jean-Blaise Djian - Olivier Legrand - David Etien

    Nostalgiques de Sherlock Holmes ? Les amateurs de Conan Doyle -et les autres- vont se régaler avec cette série de bandes dessinées, les Quatre de Baker Street, dont le tome 5 vient de sortir. L’originalité ici tient au fait que ce sont trois enfants qui sont les véritables héros de la série,...
    Voir plus

    Nostalgiques de Sherlock Holmes ? Les amateurs de Conan Doyle -et les autres- vont se régaler avec cette série de bandes dessinées, les Quatre de Baker Street, dont le tome 5 vient de sortir. L’originalité ici tient au fait que ce sont trois enfants qui sont les véritables héros de la série, toujours accompagnés d’un matou surnommé Watson, d’où le titre de la série. N’étant pas familière de l’univers de Conan Doyle, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, en lisant ces BD je me suis sentie moins bête et surtout j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les pas de cette bande de francs-tireurs, très attachants au demeurant, gamins des rues recrutés par le fameux détective pour l’assister dans ses enquêtes.Les Quatre de Baker Street

    Dans ce cinquième épisode intitulé la succession Moriarty, Billy, Tom et Charly, les trois enfants et leur inséparable chat, retrouvent Sherlock Holmes, en chair et en os, alors que tous le croient mort. Ils reprennent donc du service auprès du fameux détective, qui s’avance désormais masqué pour mieux déloger ses ennemis…

    Cette bande dessinée est très agréable à lire, les dessins sont beaux, avec souvent des gros plans sur les visages des différents personnages. Ils expriment bien toute la gouaille de ces mômes qui se débattent pour survivre. Ce que j’aime particulièrement, ce sont les détails que le dessinateur David Etien utilise pour bien rendre l’atmosphère de l’époque victorienne. Les rues grouillent de vie, les décors, intérieurs bourgeois ou plus modestes sont très bien rendus et les couleurs sont belles. Pas mal de scènes d’actions dans cet épisode, comme dans les autres d’ailleurs, fort heureusement sans gravité pour les enfants qui ont fort à faire pour se dépêtrer de leurs adversaires, plutôt patibulaires et sinistres.

    Chaque BD peut se lire indépendamment mais en lisant l’ensemble je me suis bien régalée, ainsi j’ai eu le déroulé limpide des aventures de ces mômes de Baker Street. Attention cependant, si cette série met en scène des enfants, contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle n’est pas destinée à nos chères têtes blondes (ou brunes ou rousses) mais bien aux adultes. Et j’en viens aux dialogues de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand, vifs et enlevés, qui donnent beaucoup de rythme aux récits. Évidemment, les auteurs jouent des niveaux de langages, entre les gamins qui manient l’argot des rues et certains personnages de la haute qu’ils sont amenés à fréquenter. Le mélange des deux est amusant et une fois encore nous plonge bien dans cette fin 19ème, où les anglais détestaient royalement les irlandais et vice versa. Finalement, pour moi qui ne connaissait rien aux policiers de Conan Doyle, ce fut une très belle découverte.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !